background preloader

Historique du droit des femmes - Info femmes : CNIDFF - Centre National d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles - Le réflexe égalité

Nous vous proposons un bref rappel, sur les deux derniers siècles de l'évolution des droits des femmes. 1791 : Olympe de Gouges rédige la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne » 1792 : La loi permet le divorce par consentement mutuel 1804 : Le code civil prévoit que : « le mari doit protection à la femme, la femme doit obéissance à son mari » 1850 : Création obligatoire d’écoles de filles dans les communes de 800 habitants (loi Falloux) 1876 : Hubertine Auclert fonde la société Le droit des femmes qui soutient le droit de vote pour les femmes 1903 : Marie Curie reçoit le prix Nobel de physique 1920 : La loi assimile la contraception à l’avortement qui est considéré comme un crime 1924 : Uniformisation des programmes scolaires masculins et féminins et création d’un baccalauréat unique 1938 : Suppressions de l’incapacité juridique de la femme mariée 1944 : Droit de vote et d’éligibilité pour les femmes. 1946 : suppression de la notion de « salaire féminin »

http://www.infofemmes.com/v2/p/Se-documenter/Historique-du-droit-des-femmes/60

Related:  égalité homme femmeHistoire Droits des Femmesauso4. Droits et devoirs du citoyenlolalbt

Les inégalités entre les femmes et les hommes en France 17 janvier 2017 - Où en est-on des inégalités entre les femmes et les hommes ? L’Observatoire des inégalités présente son tableau de bord. Les inégalités entre les femmes et les hommes en France : principaux indicateurs Antoinette Fouque : le pouvoir hypnotique de la domination féminine Antoinette Fouque est décédée le 20 février 2014. De vibrants hommages lui ont été rendus par ses proches et ses admirateurs, par des écrivains, des psychanalystes, des hommes et femmes politiques, des artistes et des chefs d’entreprise. Reprenant une dépêche erronée de l’AFP, la plupart des médias ont titré sur la disparition de la «fondatrice» ou «cofondatrice» du Mouvement de libération des femmes (MLF). Faut-il rappeler, une fois de plus, que l’on peut fonder toutes sortes d’institutions – banques, associations, instituts, partis –, mais jamais un mouvement (1) ? Tout ou presque a été dit sur cet épisode insolite, ajouté à celui du dépôt du nom MLF en marque commerciale, et qui signe une partie de ce qui fut, peut-être, l’exception féministe française. La jeune femme d’origine modeste a donc réussi, grâce au MLF qu’elle avait capté (2), à construire au fil des ans un «empire Antoinette Fouque».

Revenus-Salaires - Le revenu salarial des femmes reste inférieur à celui des hommes Thomas Morin et Nathan Remila, Insee Résumé En 2010, dans le secteur privé, les femmes ont un revenu salarial inférieur de 28 % à celui des hommes. Depuis 1995, les écarts de revenu salarial ont légèrement diminué entre hommes et femmes, en particulier du fait que la part des femmes progresse parmi les cadres. Il reste qu’elles occupent encore plus de 70 % des postes d’employés, qui présentent les niveaux de salaire les plus bas. La Convention : texte adapté aux enfants La Convention internationale des droits de l'enfant Texte adapté aux enfants Article 1 : définition de l'enfant La convention te concerne si tu as moins de 18 ans (sauf si ton pays t'accorde la majorité plus tôt). Article 2 : Tu as droit à la non-discrimination Tous les droits énoncés par la Convention doivent t'être accordés ainsi qu'à tous les autres enfants, filles et garçons, quelle que soit leur origine ou celle de leur parents.

Les lois sur l’avortement (1975-2013) : une autonomie procréative en trompe-l’œil ? Pavard Bibia, Rochefort Florence, Zancarini-Fournel Michelle, Les événements fondateurs – Les lois Veil, contraception 1974, IVG 1975, Paris, Armand Colin, 2012, p. 14. Article 317 du Code pénal de 1810 « Quiconque, par aliments, breuvages, médicaments, violences, ou par tout autre moyen, aura procuré l'avortement d'une femme enceinte, soit qu'elle y ait consenti ou non, sera puni de la réclusion. La même peine sera prononcée contre la femme qui se sera procuré l'avortement à elle-même, ou qui aura consenti à faire usage des moyens à elle indiqués ou administrés à cet effet, si l'avortement s'en est ensuivi.

Femmes : existe-t-il un « plafond de mère » ? 17 novembre 2016 - Les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes sont présentes dès le début de carrière. Statut parental, temps partiel, professions féminisées creusent les écarts au fil du temps. L’analyse de Xavier Molénat, reprise du site AlterEcoplus. Les premières électrices 2/8 - Odette Roux La Fondation pour l’innovation politique publie la deuxième vidéo de sa série sur les premières électrices, à l’occasion du 70e anniversaire du droit de vote des femmes. Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir le récit d’Odette Roux, née en 1917 « sous le signe de la révolte ». Résistante, Odette Roux adhère au parti communiste clandestin et elle est nommée conseillère municipale au lendemain de la guerre. Elle raconte son expérience de femme politique dans les années 40 avec les difficultés et les réticences qu’elle a pu rencontrer. En 1945, elle est élue Maire, avec le sentiment de participer à un moment historique pour son pays.

Revenus-Salaires - Égalité professionnelle hommes-femmes : où en est-on ? (Octant Analyse n°21) Carole Rieu (Insee), Gwenaël Poirier (Direccte) Résumé En 2009, le salaire brut moyen versé aux femmes en Bretagne par un établissement de la sphère privée, publique ou associative est de 1 731 euros par mois, soit inférieur d'un quart à celui des hommes. Si les temps de travail des femmes sont moins importants, la majeure partie de cet écart tient à la différence de salaire horaire. Connaître la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE) Il fut un temps où l’enfant n’était visiblement pas vraiment considéré comme un enfant, où n’étaient pas reconnues les spécificités liées à son jeune âge. De cette nécessité de rendre incontestable la condition particulière de l’enfance et de protéger les droits des plus jeunes, est née la Déclaration des Droits de l’Enfant (CIDE), une déclinaison des droits de l’homme tels que prévus par la déclaration universelle des droits de l’homme. Proclamée par l’ONU le 20 novembre 1989, la quasi-totalité des pays du monde l’ont signée et ratifiée. Au total, 54 articles énoncent des droits civils, sociaux, économiques, politiques et culturels prenant en compte les spécificités de l’enfance.

Les pratiques d’avortement avant la loi de 1975. – L'avortement, un droit « Vous avez moins de trente-cinq ans, vous avez grandi en France, ce pays où, comme chacun sait, une femme peut s’informer et choisir sa contraception, et, en cas d' »accident », consulter un médecin ou un centre médical pour avoir un ivégé… Un quoi, vous dites ? Ah… une IVG, Interruption Volontaire de Grossesse, ah oui… C’est ce que nous autres, les vieilles, les plus de cinquante ans, on appelait « avortement ». On peut dire qu’on en a fait, des batailles pour libérer l’avortement […]. Et il faut que les jeunes générations sachent à quelle barbarie elles ont échappé, et comment on s’est battues pour y arriver. » (

Les filles deviennent meilleures élèves que les garçons 9 mai 2014 - Les filles ont de meilleurs résultats scolaires en français que les garçons. Au lycée, les garçons sont plus nombreux en filière scientifique qui conduit aux filières les plus sélectives de l’enseignement supérieur. Quel que soit le niveau au collège, les filles obtiennent de meilleurs résultats scolaires. 85,2 % d’entre elles maîtrisent les compétences de base en français à la fin du CE1 en 2014, selon le ministère de l’Education nationale [1], contre 78,3 % des garçons, soit 6,9 points d’écart. Elles font jeu égal avec les garçons en mathématiques : 82,6 % des enfants des deux sexes maîtrisent les compétences de base en mathématiques à la fin du CE1. En fin de troisième, la part des filles à maîtriser ces compétences dans cette matière est de 4 points supérieure à celle des garçons : 80,5 % des premières, contre 76,2 % des seconds. L’écart est de 13,6 points en français à ce niveau, à la faveur des filles.

Malgré des avancées, les inégalités homme-femme demeurent en Afrique - France Les femmes demeurent nettement désavantagées par rapport aux hommes dans leur vie quotidienne. Ce sont les principales conclusions de l’enquête Afrobaromètre. A l'origine de ces discriminations : l'inégalité scolaire particulièrement criante dans certains pays comme le Maroc, le Liberia ou le Bénin. Plus d'une Béninoise sur deux estime n'avoir jamais reçu d'éducation de base, alors que deux tiers des hommes y auraient eu accès. De cette inégalité éducative découlent des discriminations économiques et professionnelles.

stéréotypes dans les dessins animés Pourquoi existe-t-il des dessins animés qui montrent des petits garçons qui construisent des appareils extraordinaires et des petites filles qui savent bien s'habiller ? Peut-être parce que le public demande cela ? " Généralement, à partir de six ans, au sortir de la crise oedipienne, le choix des héros est fonction du sexe de l'enfant. Auparavant, les identifications sont nettement moins sexuées. Droits de l’enfant La Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) est un traité international rédigé sous l’égide de l’ONU. Elle a été adoptée par les Nations Unies le 20 novembre 1989. Ce traité a pour objet de reconnaître, de respecter et de protéger les droits des enfants aux travers de droits civils, économiques, politiques, sociaux et culturels. Cette Convention concerne tous les enfants du monde jusqu’à leur 18 ans, sans aucune discrimination. Aujourd'hui, 191 pays ont signé et ratifié cette Convention, soit l’ensemble des pays du monde à l’exception des Etats-Unis et de la Somalie. Ces pays se sont ainsi engagés à assurer les droits fondamentaux des enfants chez eux.

Related: