background preloader

Sondage Ipsos: Les Français préfèrent les

Sondage Ipsos: Les Français préfèrent les
Pour le shopping, quelle que soit la catégorie de produits, 95% des sondés déclarent acheter souvent ou systématiquement en magasin. C'est particulièrement vrai pour l'alimentation (69% systématiquement, 89% systématiquement ou souvent) ou les vêtements (22% et 60%). Les produits culturels, qui sont les biens le plus achetés sur internet (28%), restent encore plus largement achetés dans les points de vente physiques (40%). Les boutiques pour le côté humain... Le premier atout des boutiques reste leur côté vivant et leur dimension humaine, cités par respectivement 92 et 91% des Français, juste devant la qualité de l'accueil (88%). Les magasins favorisent l'achat d'impulsion Deux Français sur trois (66%) déclarent attacher de l'importance au contact humain lorsqu'ils achètent des produits et aimer parler aux vendeurs. Related:  distribution est elle incontournableLa distribution multicanale , les unités commerciales physiquesle multicanal louis

Pour perdurer, les hypermarchés doivent trouver un équilibre entre digital commerce et lieux de vie Les hypermarchés et supermarchés français fêtent leurs cinquante ans. Mais pour perdurer face à la concurrence digitale, des modifications devront être apportées afin de mieux répondre aux attentes des clients, toujours plus exigeants. Alors qu'en novembre 2012, L'Atelier parlait déjà des exigences de Français face à leur supermarchés/hypermarchés, il semblerait que cette tendance n'ait pas changé et, au contraire, n'ait fait qu'augmenter. S'adapter aux évolutions Les Français escomptent ainsi, selon le rapport, plus de cohérence dans leur façon d'acheter sur le net et en magasin. « Faire de ces espaces des lieux de vie » Il n'est cependant pas nécessaire de se faire trop de soucis.

Le e-commerce se convertit au “chercher Les marketers ont d’ailleurs donné un nom à cette tendance: le Ropo, acronyme de “Research online, purchase offline”, soit “recherche en ligne, achat en magasin”. Ainsi selon une étude Precepta/Xerfi, si 75% des consommateurs réalisent une recherche sur internet avant d’effectuer un achat, 92% de ces achats sont réalisés en magasin. Plus impressionnant encore: selon Google, 20% des requêtes sur le moteur de recherches ont une finalité locale. L’enjeu pour les enseignes aujourd’hui est le web-to-store: être capable d’attirer en magasin les clients recrutés sur la toile. Mais ça ne suffit pas. Et pourtant ils existent. Autant de technologies intéressantes qui présentent néanmoins un inconvénient: elles sont souvent vues comme intrusives par les clients. Fidzup présente Spot-in Store et Spot-in Mall !

- Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub Malgré les difficultés rencontrées par certaines grandes enseignes traditionnelles et l’essor des distributeurs exclusivement en ligne, les Français ne cèdent pas à la tentation de laisser de côté les magasins physiques, qu’ils estiment plus performants en termes de relations client et de contrat de confiance. Même si les prix et les promotions restent une donnée essentielle dans leur réflexion… Source : étude Bonial IFOP décembre 2012.

L'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013 Le commerce actuel est omniprésent, résultant de la multiplication des points d'achat mais aussi de l'évolution des comportements des consommateurs. Afin de continuer à comprendre ces changements, Ipsos a réalisé la seconde édition de l'étude Omniretail pour CA Com, au sujet de l'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013. Florilège des principaux résultats de ce sondage, effectué auprès d'un échantillon de 1013 personnes, représentatives de la population française, âgées de 15 ans et plus, du 5 au 8 avril 2013. Les magasins physiques : toujours chouchous des français Les Français disposent aujourd'hui d'une multitude de points d'achat : les points d'achat physiques, les points d'achat web, les points d'achat mobiles, les points d'achat TV connectée, ainsi que les points d'achat drive. Les achats online gagnent du terrain 49% des Français (vs 44% en 2012) ont acheté un produit neuf ou d'occasion depuis un site internet en 2013. La tablette : nouveau canal d'achat

L'avènement du multicanal, piège et opportunités : Les tendances 2012 de l'e-commerce - JDN L'avènement du multicanal est la troisième tendance identifiée par McKinsey qui bouleverse actuellement la consommation digitale. Les personnes interrogées plébiscitent en effet la praticité du multicanal. Ainsi, en France, 55% déclarent vérifier en ligne la disponibilité de produits en magasin, 33% achètent en ligne et retirent leur commande en magasin, ou encore 21% disent avoir recours au retour en magasin d'un produit acheté sur Internet. Ce qui n'empêche pas chaque population de consommateurs d'avoir ses habitudes. C'est ce que démontre la préférence qu'ils expriment en matière d'achat alimentaire sur Internet : en France, 42% préfèrent retirer leurs courses en magasin, 26% se les faire livrer à domicile et 32% sont indifférents. McKinsey remarque d'ailleurs que cette tendance peut constituer un piège si l'on y consacre trop d'investissements.

Techniques de vente + Vente en ligne Agenda - Métier - Rendez-vous des professionnels de l'image, ce salon réunit un vaste panorama de nouveautés technologiques de l'impression numérique grand format, de la communication sur écran ou textile, de la signalétique, de l'enseigne et de l'ensemble des produits et métiers associés à la communication visuelle. [...] - Rendez-vous international de la vente à distance, cette 14 e édition propose un tour d'horizon des expertises, techniques et innovations, et réunit, comme chaque année, l'ensemble des acteurs du marché venus présenter leurs solutions multicanal sur les secteurs de la VAD et du commerce en ligne. [...] - Plus de 350 conférences et tables rondes, un plateau de 550 exposants, acteurs européens de la vente en ligne, débats et formations seront au programme de ces trois journées dédiées à la 7 e édition du salon E-commerce Paris, sans oublier les E-commerce Awards Paris 2010, récompensant les meilleures innovations techniques dans le domaine de l'e-commerce. [...]

Dossier Point de vente 2.0 Le point de vente classique, le « vrai », le brick and mortar accueille des dispositifs digitaux, des techniques en provenance de l’Internet et du mobile… Le point de vente se digitalise. Pourquoi ? Comment ? Avec quels impacts et stratégies ? Ré-enchantement des points de vente : comment passer d’une intention à un business durable ? Le digital et les points de vente : quelles articulations ? Commerce connecté : contexte et futuribles Le commerce connecté se généralisera-t-il grâce aux atouts du e-commerce ? Fin des dispositifs digitaux gadgets, retour à la réalité des points de vente ! La géolocalisation indoor appliquée au retail Intérêts et atouts de la géolocalisation indoor appliquée au retail. Web-to-Store : le rôle du Store Locator dans l’expression digitale du point de vente 90% des achats sont encore réalisés en points de vente, et parmi ces achats, 40% sont déclenchés par Internet. Téléphone mobile : quels apports au retail ? A lire sur Marketing Professionnel :

Procter & Gamble s'étend à de nouveaux Publié le par C. H. Les grandes surfaces alimentaires (GSA) ne sont pas une finalité pour Procter & Gamble. Les pharmacies sont un autre circuit en cours de développement pour le groupe. Un premier distributeur automatique de viande en Charente Une mini-boucherie au coin de la rue. Avec des produits frais, comme au magasin ou sur le marché, mais accessibles à toute heure du jour et de la nuit. C'est le dernier cadeau de la maison Lafaye à tous les gourmands. Et le petit nouveau assez inattendu de la grande famille des distributeurs automatiques. Après le lait, le fromage, le pain, les fleurs… sans oublier les grands classiques que sont les barres de céréales et les sodas, voici les merguez, les boudins et le pâté en libre-service sur le trottoir. Il y a tout juste une semaine, la boucherie historique de Ruelle très en vue à Soyaux et dans le Grand-Angoulême a installé le premier distributeur de viande de Charente, tout près du bar Le Fontenoy, à Sainte-Catherine. "C'est la toute première fois en France qu'un boucher-charcutier-traiteur s'équipe de ce type d'appareil" assure Laëtitia Lafaye, à la tête de l'affaire familiale avec son frère Sébastien. Un procédé qui fait recette en Allemagne

Beaumanoir déploie sa stratégie multicanal Le Groupe Beaumanoir, spécialiste des articles de mode, déploie sa stratégie multicanal B to B et B to C avec la plateforme Multichannel d'Hybris afin d'“abolir les frontières entre le canal web et les magasins physiques”. « Nous allons démarrer marque par marque, en commençant par Morgan », explique David Legrand, directeur général de Korben, filiale de Beaumanoir, dans un communiqué : “D’ici peu, nos clients pourront faire du click & collect, et ainsi commander des produits sur le site, les récupérer en magasin et effectuer le paiement indifféremment en ligne ou en magasin. Ils auront également accès, à partir du site, au niveau de stock des magasins et seront informés des points de vente les plus proches ayant tel ou tel produit, de façon à pouvoir les réserver et aller les essayer en toute tranquillité.” La solution Hybris sera déployée pour les sites B to B et B to C des différentes marques du Groupe Beaumanoir, en France et à l’international.

8 solutions pour générer du trafic en points de vente ConseilsMarketing.fr accueille dans ses colonnes Serge Boué de www.mercatic.fr un excellent site dédié au marketing sous toutes ses formes. Serge fait écho à notre dernier article “7 conseils pour faire connaitre un petit commerce via Internet !” via cet article tout à fait complémentaire… En effet pour tout commerçant son site web doit lui permettre de générer du trafic en magasin, c’est pourquoi cet article va vous présenter 8 solutions de génération de trafic mises en oeuvre par plusieurs enseignes sur Internet. Dans un article précédent sur l’e-commerce et le commerce classique, Serge Boué a montré comment dans un achat les deux canaux (web et magasin) pouvaient être intimement liés. En effet, un achat peut se décomposer en trois phases : # La recherche d’information, # La comparaison des offres, # La transaction. A chacun des stades, point de vente et site internet sont complémentaires. Faciliter l’impression L’impression du site web est donc à soigner. La carte d’identité du magasin.

Ikea, Conforama, Leroy Merlin… leurs méthodes pour nous vendre plus Pour contrer la crise et attirer le client, les grandes enseignes d’ameublement ont dû bouleverser leur stratégie et leurs techniques de vente. Lorsqu’on demande aux Français vers quelle enseigne ils se tourneraient s’ils devaient acheter un meuble de salon, ils placent Ikea en tête. Et pour un canapé ? Avec la morosité économique ambiante, cette hiérarchie ne devrait pas changer de sitôt. Alors, pour dissuader les familles d’aller acheter leur table de salle à manger d’occasion sur Leboncoin.fr, les spécialistes doivent redoubler d’efforts. Lire aussi : Conforama donne le tournis avec ses promos à gogo Désormais, 25% de son offre provient de la centrale d’achats de son actionnaire, le sud-africain Steinhoff, numéro 2 mondial du secteur. Cette agressivité commerciale des acteurs historiques s’avère payante. Lire aussi : Ikea cache bien son extrême standardisation Lire aussi : Leroy Merlin dope ses marges avec des produits malins

[Success story] L'incroyable histoire de la "spritzmania" Inconnu il y a quatre ans, l'Aperol Spritz est devenu un des cocktails les plus vendus en France. Retour sur une success story orchestrée par le groupe Campari et Baron de Rotshchild, distributeur de la marque Aperol en France. Je m'abonne Prenez un rayon de soleil ­d'Italie, un distributeur rodé aux stratégies ultra-premium, incorporez un zeste de publicité et laissez patienter deux à trois ans, vous obtiendrez un des succès ­marketing les plus marquants de l'année 2015. Construire une demande À l'origine de ce succès, une stratégie marketing de premiumisation menée par RFD (Rothschild France Distribution), le distributeur français de l'Aperol. Pour créer la demande autour du nouveau cocktail, l'Aperol Spritz s'est d'abord concentré sur la région parisienne "qui reste en France le lieu où naissent les tendances" et le Sud-Est "pour sa proximité italienne et sa clientèle premium", précise Stéphane Cronier, directeur des spiritueux chez RFD.

Related: