background preloader

La pile du futur est née, ultra-puissante et biodégradable

La pile du futur est née, ultra-puissante et biodégradable
Charger un téléphone en 30 secondes, une voiture électrique en l’espace de quelques minutes ne relève plus de la science fiction. Deux chercheurs américains ont mis au point un super-condensateur révolutionnaire à base de graphène. Ultra-puissant, super résistant, flexible et biodégradable, cette pile du futur offre des opportunités de développement très prometteuses. Mines de crayon et prix Nobel On côtoie le graphène depuis notre plus jeune âge sans le connaître vraiment. C’est un cristal de carbone que l’on retrouve notamment sous forme de graphite dans les mines de nos crayons à papier. Découverte inattendue Les plus grandes découvertes sont souvent le fruit du hasard, de l’erreur ou de l’accident. Ultra-puissant et biodégradable Sitôt branché, sitôt chargé. Nicolas Blain Les détails en vidéo : Related:  Ecolo

Eoliennes volantes : l’avenir de l’énergie est dans le ciel ! Plus performantes et moins coûteuses que leurs grandes sœurs terrestres, les éoliennes volantes représentent l’avenir de l’énergie. Hissées à l’aide d’un câble à des altitudes oscillant entre 400 et 10.000 m, ces prototypes peuvent générer des quantités d’électricité phénoménales. Développée à grande échelle, cette technologie pourrait satisfaire l’intégralité des besoins énergétiques de la planète. Performances décuplées Cliquez pour agrandir Dans quelques années, des essaims de moutons blancs voleront au-dessus de nos têtes. A 10.000 m, c’est la cour des grands vents soufflant à une puissance phénoménale. 4 prototypes sortent du lot Sur les modèles à hélices cette énergie est transformée en électricité par des rotors situés sur l’éolienne elle-même et transmise ensuite au sol par le câble. Avantages multiples Commercialisation dès 2020 En cas de vent trop faible ou trop fort, l’engin est automatiquement ramené au sol. Nicolas Blain – @Nicolas_Blain

Un ado compte extraire 7 millions de tonnes de plastique des océans Objet flottant non identifié, le navire de Boyan Slat est flanqué de longs bras montés sur des bouées, faisant face à l'immensité. Ce système ne comporte aucun filet, ce qui permettrait de nettoyer les océans non pas en 79 000 ans (comme le prédisaient certains scientifiques) mais en seulement 5 ans ! Une différence qui a de quoi réjouir les militants écologistes les plus désabusés. Les déchets ne seront pas "attrapés" dans des filets, mais déviés par de gigantesques structures. L'absence de filets s'avère aussi particulièrement respectueuse de la flore locale puisque les déchets seront déplacés sans emprisonner les poissons et autres animaux marins. C'est par la force des courants marins que le plastique sera dirigé vers la plateforme de nettoyage, elle-même auto-alimentée grâce au soleil et aux vagues. Durable et rentable Le génie du projet tient aussi au fait que les débris ainsi récupérés permettraient de générer plus d'argent qu'il n'en faut pour construire la plateforme.

R2B2 : cuisiner sans électricité c’est possible ! Créé par un étudiant designer allemand Christoph Thetard, le R2B2 est un ensemble d’appareils de cuisine (mélangeur à main, moulin à café, robot culinaire) s’adaptant sur ​​un appareil en bois contenant un mécanisme d’entraînement à pédales. Le bloc de cuisine a pour but de supprimer la nécessité de l’électricité lors de la préparation des aliments : c’est le concept de « conduite de remplacement ». « L’énergie régénératrice semble être la solution pour les problèmes d’approvisionnement énergétiques . Le problème actuel est la production de déchets électriques et la perte de ressources. Ainsi le but de ce projet n’était pas de faire des appareils électriques plus durable, mais d’éviter la consommation électrique. » selon Christoph Thetard. Plus d’images à la suite de l’article… Christoph Thetard s’est aussi concentrée sur la durabilité de son produit. Le cœur de l’unité d’entraînement est une roue volante, alimentée manuellement par une pédale.

Le photovoltaïque, c'est pas si fantastique Il était une fois un homme, moi, qui croyait aux vertus magiques des cellules photovoltaïques. J'ai donc créé une agence d’architecture écologique dans un quartier historique de Washington DC. Mon premier client ? Un diplomate désireux de vivre dans une maison solaire passive. J’ai accepté son projet avec enthousiasme. Le bâtiment - une maison centenaire - appartenait déjà à mon client. Un coût résolument élevé Si vous lisez n’importe quelle plaquette d’information récente sur les cellules photovoltaïques, vous aurez probablement l’impression que le tarif de cette technologie est en chute vertigineuse depuis des années. Alors, pourquoi cette soi-disant baisse ? Un ramassis de saletés Voilà qui nous amène au troisième sacrifice exigé par les cellules photovoltaïques. De plus, l’industrie photovoltaïque émet des gaz à effet de serre exotiques comme l’hexafluoroéthane (C2F6), le trifluorure d’azote (NF3) et l’hexafluorure de soufre (SF6). Le prix élevé des cellules photovoltaïques

Electricité par interaction entre les plantes et les bactéries du sol L’entreprise néerlandaise (Plant-E) développe un procédé qui permet de produire de l’électricité par l’interaction entre les racines des plantes et les bactéries du sol. Un nouveau type de piles à combustible microbiennes a été mise au point par l‘équipe scientifique de Marjolein Helder. Elle produit de l’électricité grâce à l’interaction entre les racines des plantes et les bactéries. La pile tire avantage des 70% de matière organique produite par photosynthèse que la plante ne peut pas utiliser et qu’elle excrète par les racines. Des électrons sont alors libérés, électrons qu’il est possible de capter grâce à une électrode. “Les panneaux solaires produisent plus d‘énergie au mètre carré, mais nous espérons réduire les coûts de notre technologie à l’avenir. Les piles à combustible microbiennes peuvent être utilisées à diverses échelles. “Plusieurs applications peuvent être tirées de notre système. Sources : Euronews / Le Journal du Siècle Like this: J'aime chargement…

Fabriquer son desherbant écolo Voici des recettes simples pour désherber sans danger pour la planète ni pour sa propre santé. Le vinaigre blanc pour désherber naturellement Toujours pour éliminer les mauvaises herbes indésirables, comptez 1L de vinaigre blanc pour un demi-litre d’eau puis arrosez en fin de journée. Le purin d’orties concentré pour désherber Pensez aussi au purin d’orties comme désherbant naturel Voici la recette pour 1kg d’orties et 10L d’eau de pluie (de préférence) : Coupez les orties en petits morceaux,Le temps de macération sera de 3 à 4 jours, à une température de 18°C,Mélangez la mixture une fois par jour. Pour utiliser au mieux ce purin d’orties, il sera nécessaire de le diluer et d’envisager une filtration, surtout si vous employez un pulvérisateur. À l’arrosoir, une filtration grossière suffira. Pour terminer, sachez que fabriquer votre purin d’orties, va provoquer l’émanation d’une odeur très désagréable. Le purin d’angélique pour désherber Désherbant et mauvaises herbes – le saviez-vous ?

Quelle alternative écologique et non cancérigène aux poêles de type "Téfal" ? - 18/10/2008 Une marque française lance ses premières poêles anti-adhésives non cancérigènes ! D'après le site "Mes courses pour la planète", un rapport remis en 2006 à l'Agence américaine de l'environnement a jugé l'acide perfluorooctanique (P.F.O.A.) comme cancérigène probable. Or cet acide perfluorooctanique est le principal constituant du polytétrafluoroéthylène (P.T.F.E.) qui n'est autre que le Téflon (son joli nom commercial). Le Téflon est le revêtement antiadhésif utilisé dans nos poêles et casseroles de type "Téfal" (du nom de la marque la plus connue dans le domaine). L'Agence américaine de l'environnement a donc demandé aux fabricants de poêles et casseroles de ne plus utiliser de P.T.F.E. dans leurs produits d'ici à 2015. De son côté, David Servan-Schreiber, dans son livre "Anti-Cancer", recommande de ne pas utiliser d'antiadhésifs premier prix, ni de revêtements trop vieux ou abîmés. Nul doute que Téfal et les autres fabricants devraient suivre eux aussi...

12 méthodes naturelles pour éloigner les fourmis Si les fourmis sont utiles au jardin, dans la maison c’est un autre problème. Voici un ensemble d’astuces naturelles permettant de les chasser, sans les tuer Les fourmis on veut juste les tenir éloignées, sans faire de massacre et sans polluer l’environnement. Éloigner les fourmis : la craie © CC, Johann Dréo L’astuce de Michèle : « Les fourmis ne passent pas une ligne à la craie. Rédigé par Kathy Kathy a rejoint consoGlobe en 2012 alors qu'elle cherchait des informations pratiques pour rendre sa maison plus durable et l'entretenir naturellement. Le vélo à 7 euros Izhar Gafni est un designer israélien passionné de vélo qui a créé un vélo en carton appelé Alfa. L’Alfa pèse seulement 9 kg, mais est conçu pour supporter le poids d’un cycliste pouvant dépasser 200 kg! Il s’agit d’un vélo réalisé principalement à partir de carton recyclé. Il utilise un système de pédalier à courroie qui ne nécessite pas d’entretien. Évidemment, le vélo en carton est conçu pour être robuste, et résistant à l’eau et à l’humidité! Et, peut-être l’élément le plus fou de ce projet, ce vélo ne coûte à la fabrication que 7 à 9 euros par unité (et seulement 4 euros pour une version enfant), ce qui en fait non seulement l’un des vélos les plus durables que vous pouvez imaginer, mais aussi probablement le vélo le moins cher sur le marché. Mais comme la vidéo ci-dessous le montre, le processus de conception a été ardu. Izhar cardboard bike project from Giora Kariv on Vimeo. Le développement de ce que vous voyez aujourd’hui a pris trois ans. Source:

Related: