background preloader

Pourquoi je n’utilise plus (beaucoup) Twitter en classe

Pourquoi je n’utilise plus (beaucoup) Twitter en classe
Related:  Usages Réseaux Sociaux Université

Let Them Eat MOOCs - Gianpiero Petriglieri One late afternoon last spring I received a visit from a former student and budding entrepreneur. I usually schedule these meetings at the end of the workday. It feels like a treat, witnessing aspiration and insight blend into leadership to create something new. Luis (not his real name), however, had not come to see me for leadership advice. The venture, he explained, would contribute to the ongoing disruption and reinvention of business education and allow anyone anywhere — not just those as fortunate as himself — to have access to my teaching and insights online, for free. While I would not be compensated, I’d have the opportunity to reach a broader audience and to be at the front — and on the right side — of the online revolution in education. I had heard all those arguments before. When I pointed out that I already share and discuss ideas freely online, in this blog and on Twitter, Luis beamed. Apparently I have the right profile for a MOOC professor. Actually, no.

La prof qui utilise Twitter en classe Laurence Juin. Il y a 2 ans, personne (ou presque) ne connaissait ce nom. Aujourd'hui, tapez-le dans un moteur de recherche et vous trouverez des centaines de références ! Laurence Juin est enseignante. Twitter à toutes les sauces Pourquoi cette professeure de lettres et d'histoire-géographie a t-elle succombé au microblogging ? Laurence Juin a manifestement utilisé Twitter en classe dans des situations et avec des objectifs variés, qu'elle détaille dans les différentes entrevues qu'elle a accordées. Laurence Juin ne se contente pas de répondre aux questions des journalistes. Mais le microblogging, qui limite les messages à 140 caractères, incite aux raccourcis et même à une orthographe simplifiée. Une France qui s'enthousiasme pour les tweets Les médias français ont fait de Laurence Juin la pionnière de l'utilisation de Twitter en classe. Laurence Juin n'est pourtant pas la seule, y compris dans son lycée, à utiliser Twitter en classe.

Les adolescents sur Twitter, acte II : la mise en scène frénétique de soi Le Monde | • Mis à jour le | Par Michaël Szadkowski Cet article est le second d'une enquête en deux volets : "Comment les adolescents utilisent Twitter". Lire la première partie : " Les adolescents sur Twitter, acte I : "C'est histoire d'être 'in'"" [Avis aux lecteurs qui ne comprennent pas tout à Twitter : cette présentation que nous avions publiée en 2009 peut vous être utile pour l'article qui va suivre, de même que ce petit lexique du jargon employé sur le réseau.] La majorité des jeunes que nous avons interviewés revendique un usage de Twitter entre liberté et responsabilité – sous le couvert d'un certain anonymat, qui reste encore possible, avec l'usage de pseudos ou de codes introuvables par les parents. Et ceux qui utilisent intensivement Twitter sont bien loin de considérer la visibilité de leurs tweets comme un frein ou une menace. Le rythme, effréné, rappelle par contre les messages qu'ils peuvent s'envoyer par textos ou messageries instantanées. Mais après tout : pourquoi pas ?

Twitter en classe : une pratique qui séduit professeurs et élèves Les enseignants sont de plus en plus nombreux à utiliser les réseaux sociaux en cours. Twitter se prête particulièrement à la mise en place d’initiatives pédagogiques originales, de la maternelle à l’université. Qu’apporte l’utilisation d’un tel outil en classe et comment exploiter ses fonctionnalités dans le cadre scolaire ? Ils sont nombreux à avoir emboîté le pas de Laurence Juin, l’une des premières enseignantes à avoir pris conscience du potentiel pédagogique de l’outil de micro-blogging. Twitter en primaire : un vecteur pour l’apprentissage du français Jean-Roch Masson, instituteur de primaire à Dunkerque, expérimente depuis la rentrée 2010 l’utilisation de Twitter en cours, un « humble tâtonnement » pour l’instant, comme il le définit lui-même. Amandine Terrier, professeur de CE2, CM1 et CM2, utilise également Twitter avec ses élèves, notamment lors des sorties scolaires, suite auxquelles les enfants peuvent tweeter leurs découvertes. Twitter en quelques mots Elsa Doladille

GAZOUILLIS – Les femmes tweetent plus que les hommes… sauf en France Une jeune femme anglophone possédant un iPhone et suivie par 208 "followers" : voici le profil type de l'utilisateur moyen de Twitter, selon une étude "exhaustive" du réseau de micro-blogging réalisée par Beevolve Technologies, une société spécialisée dans l'analyse et la veille des réseaux sociaux. L'étude, repérée par le site GigaOm, porte sur 36 millions d'utilisateurs dans le monde. Un échantillon respectable si l'on se réfère aux 140 millions d'utilisateurs actifs revendiqués par Twitter en mars, sur un total d'un demi-milliard d'inscrits. La révélation la moins surprenante de cette étude tient à la langue la plus pratiquée sur le réseau : la plupart des usagers sont anglophones. Plus nombreuses, elles sont également plus bavardes, avec un nombre total de "gazouillis" sensiblement plus élevé : Source : www.beevovle.com Une des révélations de cette étude, du point de vue franco-français, a trait au retard pris par les femmes en France sur leurs camarades des autres pays développés.

Communiquer avec ses intimes, sa famille, ses amis, ses camarades, ses professeurs | Internet responsable Informations juridiques Conditions d'utilisation : Wikipedia:Text of the GNU Free Documentation License From Wikipedia, the free encyclopedia (Redirected from Wikipedia:Text of the GFDL) Jump to: navigation, search Shortcut: WP:GFDL Version 1.2, November 2002 Copyright (C) 2000,2001,2002 Free Software Foundation, Inc. 51 Franklin St, Fifth Floor, Boston, MA 02110-1301 USA Everyone is permitted to copy and distribute verbatim copies of this license document, but changing it is not allowed. 0. PREAMBLE The purpose of this License is to make a manual, textbook, or other functional and useful document 'free' in the sense of freedom: to assure everyone the effective freedom to copy and redistribute it, with or without modifying it, either commercially or noncommercially. Secondarily, this License preserves for the author and publisher a way to get credit for their work, while not being considered responsible for modifications made by others.

Agrandir son réseau 2.0 Vous avez envie d'agrandir votre réseau professionnel, mais pas suffisamment pour vous coltiner un énième ouvrage rébarbatif à ce sujet ? Dans ce cas, il faudrait jeter un oeil à I love Business. Le livre est truffé d'anecdotes et de témoignages - pour le côté détente - et d'informations utiles et de conseils - pour le côté pro - pour "solidifier et exploiter pleinement pleinement son réseau", à l'aide des nouveaux réseaux sociaux, sans négliger pour autant les moyens plus "traditionnels".

Fais ton journal : logiciel gratuit pour créer un journal scolaire Le logiciel gratuit Fais ton journal permet de créer simplement un journal scolaire à partir d’un ordinateur PC ou Macintosh. Lancé en 2009 à l’occasion de la semaine de la Presse dans l’Ecole, il a été élaboré en partenariat entre le groupe Milan Presse et le CLEMI et est relancé en 2013 avec un site internet dédié : FaisTonJournal.com. Créer son journal Fais ton journal emploie le vocabulaire et des termes des métiers de la Presse (ce qui s’avère intéressant pour l’aspect pédagogique). Il est bien évidemment possible d’y importer des images à inclure dans les pages. Sauvegarder son journal L’aspect ergonomique et la facilité de prise en main du logiciel de création de journal est séduisant. Fais ton journal : mode d’emploi A la disposition des internautes, un document ressource en pdf : le tutoriel officiel de l’application Fais ton journal : Mode d’emploi V2 (10 pages). Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : France

Technologies et coopération Internet ne nous rend pas seul, soulignions-nous dernièrement. Mais en quoi nous aide-t-il à coopérer entre nous ? Dans son nouveau livre, Ensemble : les plaisirs rituels et la politique de la coopération (Amazon, extraits), le sociologue Richard Sennett, enseignant à la l'école d'économie de Londres et à l'université de New York, s'est intéressé à la coopération. Pour comprendre pourquoi elle se produit - et parfois, pourquoi elle ne se produit pas. Après Craftman (L'artisan, traduit en français sous le titre Ce que sait la main : La culture de l'artisanat), qui s'intéressait à l'impulsion innée que nous avons à bien faire les choses, ce livre est le second d'une trilogie (baptisée homo faber) sur les compétences dont les humains ont besoin pour une coexistence heureuse (le suivant, annoncé, portera sur les villes). La valeur de la coopération réside dans l'informel Face à la crise, estime le sociologue, les règles formelles s'avèrent souvent insuffisantes. Dialectique contre dialogique

[Tuto] Créer des « capsules séquences  avec Evernote | «Si c'est pas malheureux ! Jusqu’à présent, je stockais les séquences dans DropBox de façon très simple : un dossier nommé avec un code. J’y ai accès en un clin d’oeil avec Alfred sur mon ordinateur. Mais comme vous avez pu le lire, j’essaie de me passer du dit-ordinateur et sur iPad, Dropbox est beaucoup moins intuitif que sur Mac. Je me suis donc posé la question : « Comment créer une sorte de « capsule » qui contiendrait tout ce dont j’ai besoin pour une séquence (fiches, fichier TBI, matériel à imprimer) ? Je n’ai pas eu à chercher bien loin, encore une fois, c’est Evernote qui m’a enlevé une épine du pied. Sauf qu’une note Evernote, c’est riche et pratique. J’y vois plusieurs avantages par rapport à DropBox : – Le premier c’est que ces capsules sont très faciles à manipuler avec la version iOS d’Evernote mais aussi avec la version Mac. – Je peux organiser les différentes pièces avec du texte (indiquer quel document pour quelle séance de la séquence par exemple). Bref : total bonheur ! J'aime : J'aime chargement…

Où sont les coopérations fortes Liens faibles, liens forts. Cette semaine le dossier d'InternetActu vous propose de revenir sur ce que sont les liens faibles, ce concept forgé par le sociologue américain Mark Granovetter permettant de distinguer nos relations selon selon leur proximité, mais aussi selon leur diversité et la richesse de ce qu'elles nous apportent. A l'heure des réseaux sociaux numériques, la compréhension de la structuration et du rôle de nos relations est devenu d'autant plus importante qu'elles forgent de plus en plus toutes nos actions en ligne. Quelle est la force des liens faibles, quelles sont leurs limites ? C'est le dossier d'InternetActu. Puissant le web 2.0 ? Reste qu'il est difficile de voir dans les formes de collaboration que décrit Leadbeater une véritable puissance, car beaucoup d'entre elles n'ont lieu que derrière l'écran et peinent à impacter le réel. Sur l'internet, nos coopérations sont faibles Le web 2.0 pour noter le monde : et puis ? Hubert Guillaud

Multimedia Contenu Banque, réseau sociaux, agence de voyage … Vous avez plusieurs comptes en ligne et souhaitez davantage sécuriser leur accès ? Dans ce tutoriel, découvrez comment utiliser un gestionnaire de mots de passe en vous initiant à Keepass. [TUTORIEL] Comment sécuriser ses mots de passe ? Nous laissons de nombreuses traces lorsque nous naviguons sur le web. Avec internet, la question de la sécurité des données est devenue incontournable. Notre smartphone contient de plus en plus d'informations sur nous.

Related: