background preloader

Financer l’allocation universelle, par Baptiste Mylondo (Le Monde diplomatique, mai 2013)

Financer l’allocation universelle, par Baptiste Mylondo (Le Monde diplomatique, mai 2013)
«Mais ce serait impossible à financer ! » Voilà, d’ordinaire, la première objection faite aux promoteurs d’un revenu universel déconnecté de l’emploi. La première, mais sans doute aussi la plus faible. Si l’on se fie à son produit intérieur brut (PIB), la France est aujourd’hui le cinquième pays le plus riche du monde. En 2010, le revenu disponible (après versement des prestations sociales et prélèvement des impôts directs) s’y élevait à 1 276 euros par mois et par personne, adultes et enfants confondus. Toutefois, si le financement est un faux problème, ses modalités, quant à elles, posent de vraies questions, car elles ne sont pas neutres et déterminent pour partie la portée d’un revenu inconditionnel en termes de transformation sociale et de partage des richesses. En plus de participer d’une logique de réduction des inégalités, les modalités de financement doivent aussi respecter des principes de prudence, de pérennité, d’adéquation, de cohérence et de pertinence. Related:  Revenu garanti

Revenu garanti, une utopie à portée de main (Le Monde diplomatique, mai 2013) Assurer à chacun, sans conditions, de la naissance à la mort, une somme mensuelle suffisante pour vivre ? Impossible de balayer la proposition en arguant de son infaisabilité économique : il serait tout à fait envisageable de la mettre en œuvre, même si cela nécessite une réflexion politique approfondie (« Financer l’allocation universelle »). C’est surtout sur le plan philosophique que le revenu garanti pose des questions épineuses, puisqu’il implique de renoncer à l’objectif du plein-emploi et d’admettre que l’on puisse subsister sans exercer une activité rémunérée (« Imaginer un revenu garanti pour tous »). Revenu de Base - le Liber En Inde, l’expérience du revenu garanti revitalise les villages, par Benjamin Fernandez A trente kilomètres au sud de la ville d’Indore, dans l’Etat central du Madhya Pradesh, la route rocailleuse fend en deux le village de Panthbadodiya et le plonge dans un constant halo de poussière. C’est dans cet immense « cœur de l’Inde », qui abrite dans ses paysages arides la plus grande population dite « tribale » du pays, que la malnutrition frappe le plus durement. Sur un versant de la route, à l’écart des autres habitations, les femmes de l’ethnie bhil se rassemblent sur une natte posée au sol, devant les maisons faites de terre et de paille séchées. Majoritaires dans le district, les Bhils sont une tribu aborigène, selon la classification héritée de l’occupant britannique, ou scheduled tribe, selon les catégories établies par le gouvernement indien dans le cadre de la politique de « discrimination positive » en faveur des communautés et des castes défavorisées (1). Le temps de présencedes enfants à l’école a triplé « La régularité permetl’organisation, l’épargne, l’emprunt »

Le revenu de base inconditionnel ou l’opportunité d’un nouveau paradigme (pressenza) Le peuple suisse se prononcera prochainement sur l’instauration d’un revenu de base inconditionnel (RBI). Versée à chacun mensuellement, cette allocation universelle doit assurer une existence simple et la participation à la vie sociale. Quels sont les atouts majeurs du RBI? Quels changements de vision propose-t-on réellement avec cette solution? Entretien avec Julien Dubouchet-Corthay, membre du comité de BIEN-Suisse et secrétaire général de Pro Mente Sana. Magali Corpataux (AGILE.CH) : En quoi le RBI est-il révolutionnaire? C’est tout d’abord son aspect inconditionnel, à trois niveaux, qui est intéressant: il est individuel, c’est-à-dire non lié à la composition du foyer; il est indépendant du niveau de revenu puisqu’il intervient en amont de toute autre rentrée d’argent et ne dépend d’aucune capacité, ou incapacité, à générer ce revenu. La récolte de signatures a été un succès. La récolte a été essentiellement virale, via les réseaux sociaux notamment. Absolument. Aïe!

"L'eurofranc, une politique conjoncturelle efficace pour une transformation durable" Yoland Bresson, l’un des pionniers du revenu de base en France, revient sur la proposition de revenu d’existence en eurofranc annoncée par Nouvelle Donne. Interview. Cela fait plus de trente ans que vous prônez la mise en place d’un revenu de base en France. Quelles leçons tirez-vous de l’initiative européenne lancée l’année dernière et des récents développements de l’idée en France ? Y a-t-il des progrès ? Bien que le nombre requis de signatures n’ait pas été atteint, l’Initiative Citoyenne européenne est pour moi un succès. En France la diffusion de l’idée s’est incontestablement accélérée au risque cependant de créer une certaine confusion, tant les propositions peuvent diverger sur les montants et les modalités. Vous avez inspiré la proposition de Nouvelle Donne de revenu de base en l’euro-franc. Le mécanisme le plus simple pour instaurer progressivement le revenu de base, sans affecter le fonctionnement de l’économie, est celui de l’écluse. Crédit photo :

Revenu garanti, une utopie à portée de main : bibliographie et sites Internet Bibliographie • Jérôme Akinora, Les Aventuriers du RMI, L’Insomniaque, Montreuil, 2004. • Collectif, Manifeste des chômeurs heureux, préface de Nicolas Arraitz, postface de Guillaume Paoli, Le Chien rouge, Marseille, 2006. Réédité avec une nouvelle postface de Julien Bordier par Libertalia, Paris, 2013. • Antonella Corsani et Maurizio Lazzarato (sous la direction de), Intermittents et précaires, éd. • « Ecologie, travail et revenu », EcoRev’, n° 7, Paris, hiver 2001-2002. • « Intermittents, jeunes, précarité, banlieue... le revenu social garanti en ligne de mire », EcoRev’, n° 23, été 2006. • Bernard Friot, L’Enjeu du salaire, La Dispute, Paris, 2012. • Laurent Geffroy, Garantir le revenu. • André Gorz, Misères du présent, richesse du possible, Galilée, Paris, 1997. • André Gorz, L’Immatériel, Galilée, Paris, 2003. • Lionel-Henri Groulx, Revenu minimum garanti. • Claude Guillon, Economie de la misère, La Digitale, Quimperlé, 1999. • « Vers un revenu minimum inconditionnel ? Dans nos archives

Un revenu de base pour favoriser l’innovation et l’économie collaborative | ALVEOLUS le blog Illustration: Cécile Jaillard Le revenu de base est un revenu versé à chaque citoyen sans condition ni contreparties, de la naissance à la mort, cumulable avec d’autres revenus et dont le montant, ajusté démocratiquement, doit être suffisant. Le revenu de base inconditionnel, ça sonne un peu comme une utopie, un truc d’anarchistes, de bobos idéalistes et déconnectés. Effectivement, ça rompt avec la plupart de nos présupposés, de notre rapport au travail. Alors que la bataille de l’emploi fait rage, que les femmes et les hommes politiques essaient d’actionner tous les “leviers” possibles, que l’on court après la reprise économique (apparemment le seul secret de la création d’emploi), il se trame en filigrane des changements majeurs qui vont imposer de nouvelles façons d’appréhender le travail. L’innovation technologique Ce n’est pas nouveau, les machines remplacent le travail des hommes et permettent des gains de productivité incroyables. Des emplois encore détruits… La contribution

"Le revenu de base rend obsolètes les idées de plein-emploi et de croissance" Stanislas Jourdan est un des responsables du mouvement français pour un revenu de base, et coordinateur en France de l’Initiative citoyenne européenne « Basic income » qui arrive à échéance mardi 14 janvier. Il revient pour Reporterre sur les enjeux d’un tel projet, malgré l’échec de la récolte des signatures. - Stanislas Jourdan - Reporterre - L’initiative citoyenne européenne (ICE) parle d’un « revenu de base inconditionnel » : de quoi s’agit-il ? Stanislas Jourdan - Le revenu de base est l’idée qui convient de donner à chaque individu d’une société un revenu, sans condition, de la naissance à la mort, afin de lui permettre de subsister. Revenu de base, revenu social garanti, revenu minimum d’existence, revenu de citoyenneté, allocation universelle, dotation inconditionnelle d’autonomie… Le concept est théorisé sous plusieurs noms différents. Il y a une définition générique, mais il existe plusieurs conceptions du revenu de base, des approches néolibérales comme des approches sociales.

Related: