background preloader

Ville en transition

Ville en transition
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ce processus a été développé en 2005 par les étudiants du cours de soutenabilité appliquée de l'université de Kinsale (Irlande) sous la direction de Rob Hopkins, formateur et enseignant en permaculture[1]. La première mise en application a été initiée en 2006 dans la ville de Totnes au Royaume-Uni. Depuis, le mouvement est devenu international et compte plus de 460 initiatives officielles[2]. Les raisons[modifier | modifier le code] Le pic pétrolier[modifier | modifier le code] Courbe théorique du pic de production La notion de pic pétrolier n'exprime pas la fin des réserves de pétrole, mais traduit la fin du pétrole conventionnel bon marché. La « descente énergétique »[modifier | modifier le code] Les initiatives de « transition », qui nécessitent une descente énergétique (energy descent), s'intéressent aux réponses à apporter pour résister aux différentes crises, dont celle du « pic pétrolier ». Conséquences[modifier | modifier le code]

Pôle énergie Franche-Comté Développement durable Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Diagramme du développement durable : une approche globale à la confluence de trois préoccupations, dites « les trois piliers du développement durable ». Pour atteindre les objectifs du développement soutenable, il faut notamment faire appel à des ressources naturelles, minérales et vivantes qu'on peut selon leur vulnérabilité classer en « pas, peu, difficilement, coûteusement ou lentement renouvelables ». Les aménageurs et gestionnaires peuvent alors chercher à les restaurer, les protéger et les économiser, et le cas échéant à compenser ses impacts Le développement durable (anglais : sustainable development qui peut aussi être traduit en français par développement soutenable) est une conception du bien commun développée depuis la fin du XXe siècle. Considérée à l'échelle de la planète, cette notion vise à prendre en compte, outre l'économie, les aspects environnementaux et sociaux qui sont liés à des enjeux de long terme.

Energy Cities - REVE d'Avenir Le projet REVE d’Avenir REVE d’Avenir est un projet franco-suisse rassemblant 27 collectivités qui vont initier sur leur territoire, un ensemble d’actions en faveur de la lutte contre le changement climatique afin de montrer l’exemple. Ces collectivités, signataires de la Convention des Maires, s’engagent ainsi à atteindre et à dépasser les objectifs européens des 3X20 d’ici à 2020 pour relever le défi énergétique et climatique. L’originalité du projet REVE d’Avenir est de : mobiliser les 27 collectivités engagées (avec leurs 3,3 millions d’habitants) autour d’actions communes liées aux objectifs énergétiques et climatiques européens, les 3x20%, valoriser les actions sur une « plateforme (en construction) » qui permettra de proposer des mesures, de partager des informations de manière géo-localisée et de visualiser les économies obtenues en termes d’énergie et de CO2 grâce aux activités de mobilisation. Le projet REVE d’Avenir a été initié à la suite du grand succès de REVE Jura-Léman.

BIODIVERSITÉ URBAINE Sous le poids d'un désir citadin de plus en plus fort de nature dans la ville et d'un hygiénisme constant, la ville a évolué très rapidement, en un siècle, pour proposer aujourd'hui des parcs plus « naturels » et demain des corridors écologiques. Certaines espèces disparaissent sous les effets de l'urbanisation, d'autres s'adaptent, modifiant leur comportement et leur morphologie, et, enfin, la majorité d'entre elles va simplement coloniser ce milieu de plus en plus végétalisé. Avec près de 8 p. 100 du territoire français, le milieu urbain (dont on retient ici la définition des géographes, c'est-à-dire qui s'applique à des espaces avec, en moyenne, moins de 200 mètres entre les bâtis) n'est plus marginal et doit s'inscrire dans les préoccupations générales de conservation de la nature. La diversité du vivant intègre la richesse en espèces, la variabilité génétique et la diversité des fonctions écologiques et des écosystèmes.

Think & Do Tank IMAGINE Qu’est-ce qu’IMAGINE ? C’est en 2006 qu’Energy Cities a démarré l’initiative IMAGINE à la suite d’échanges avec des villes membres intéressées par les perspectives et la vision de long terme sur les questions de l’énergie et du territoire. Un besoin de changement L’idée qui soutend l’initiative vient du fait que bien qu’un nombre croissant de villes s’engagent à atteindre les objectifs de l’Union Européenne, en particulier par la Convention des Maires, ces villes restent confrontées à plusieurs obstacles. L’un étant la difficulté pour la ville, ses acteurs locaux et ses citoyens, à mesurer et accepter l’étendue des changements à opérer. Une vision de l’avenir des villes L’initiative IMAGINE met l’accent sur ce qui inspire le changement et développe le concept de "Ville basse consommation à haute qualité de vie pour tous" pour enrichir les réflexions et les stratégies des acteurs sociaux, institutionnels et économiques à tous les niveaux de gouvernance.

Écologie urbaine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’écologie urbaine étudie l'ensemble des problématiques environnementales concernant le milieu urbain ou périurbain. Elle vise à articuler ces enjeux en les insérant dans les politiques territoriales pour limiter ou réparer les impacts environnementaux et améliorer le cadre de vie et la qualité de vie des habitants. Cette notion a parfois un sens plus restrictif, désignant spécifiquement l'écologie des organismes vivants dans une zone urbaine, principalement représentés par les espaces verts, publics et privés et les animaux sauvages - mais cet usage tend à se raréfier. Exemple d'indicateurs (retenus par le programme URBIO), sous l'égide de l'ONU (PNUE) Histoire[modifier | modifier le code] De nouveaux concepts tels que l' urbotanique[5], l'agriculture urbaine intégrée apparaissent. L'écologie urbaine et le concept de ville soutenable[modifier | modifier le code] Tendances[modifier | modifier le code]

Related: