background preloader

Prison : la France condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme

Prison : la France condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme
La France a été à nouveau condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme, jeudi 25 avril, pour "traitement dégradant", en raison des conditions de détention dans la maison d'arrêt de Nancy, fermée en 2009. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Franck Johannès La France a été à nouveau condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme, jeudi 25 avril, pour "traitement dégradant", en raison des conditions de détention dans la maison d'arrêt de Nancy, finalement fermée en 2009. Enzo Canali, 60 ans, avait été incarcéré pour meurtre à la prison Charles III de Nancy le 24 mai 2006, dans une cellule de 9 m2, avec un autre détenu. Lors d'une fouille de sa cellule, en juin, les surveillants lui confisquent un balai : il proteste, et écrit trois jours plus tard à la directrice de l'établissement pour réclamer son balai et des produits d'entretien. Il en profite pour réclamer une porte aux toilettes de la cellule, séparée par un simple petit muret des lits superposés, à 90 cm de là.

Vie privée : l'impossible secret du prisonnier Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Lucie Soullier L'œilleton est symbolique. "En prison, vous n'échappez jamais au regard de personne", lance le contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL). Jean-Marie Delarue a rendu un avis, publié jeudi 11 juillet au Journal officiel, sur la difficulté, voire l'impossibilité, pour les détenus de conserver des documents personnels cachés aux yeux des autres. Pourtant, malgré les fouilles et la surveillance des communications avec l'extérieur, justifiées par des obligations de sécurité, la confidentialité s'applique aussi en détention. Derrière les barreaux, un second jugement attend en effet le détenu : celui de ses pairs. Et si le crime découvert est condamné par la "morale pénitentiaire", les violences physiques et verbales se déchaînent. La révélation des motifs d'écrou n'est pas la seule à pouvoir mettre en danger un détenu. La confidentialité de la vie privée est donc un sujet particulièrement sensible en prison.

CARCEROPOLIS oip.org - Observatoire International des prisons

Related: