background preloader

Johannesburg, un urbanisme sous pression : Geo.fr

Johannesburg, un urbanisme sous pression : Geo.fr
Related:  Les inégalités socio-spatiales dans une grande agglomération

AFRIQUE DU SUD • Johannesburg, capitale du cool Gratitude Fisher et Phumza Mankayi portent leur doek, le foulard sud-africain traditionnel, d'une façon que leur mère et leurs grand-mères n'auraient jamais imaginée : entortillé et enroulé à la Erykah Badu [chanteuse afro-américaine, elle porte un large pan de tissu qui entoure ses cheveux]. Le tout avec de grosses lunettes de hipster, des blazers trop larges avec des boutons sur les revers et des pulls de tennis en col V, très BCBG. Nous sommes lundi soir, en juin, au milieu de l'hiver de Johannesburg, et elles sont en train de griller une clope devant Main Street Life, un entrepôt industriel des années 70 retapé. Il y a dix ans, ceux qui tenaient à leur vie ne se seraient pas aventurés dans le centre ville de Johannesburg. Gratitude Fisher est poète, danseuse et dessinatrice de bijoux. "Sexy et cool" Johannesburg, 4 millions d'habitants, est une ville trépidante scarifiée par l'Histoire. Renaissance Embourgeoisement Tape-à-l'oeil Et ça peut être dangereux.

Alphabétisation : la décennie des Nations unies, un échec de plus ! L’alphabétisation est un droit humain fondamental, qui, quand elle est de qualité, comporte de nombreux bénéfices tant pour les individus que les sociétés. Elle a été mise en avant dans différentes déclarations internationales et nationales comme étant une priorité politique. Pourtant, il reste des millions d’exclus partout dans le monde. Un enfant indien apprend à écrire l'anglais, New Delhi, 08/09/09 (Kevin Frayer/AP/SIPA) Objectifs audacieux, résultats décevants Un réel espoir est né en 2003 lors du lancement de la Décennie des Nations unies pour l’Alphabétisation (DNUA) [1]. Ce souhait de voir se concrétiser des engagements historiques n’a cependant pas eu l’écho espéré. L’UNESCO, coordinatrice de la Décennie, tire la sonnette d’alarme par rapport notamment à la faible qualité, au manque de moyens, à une absence de suivi. Tableau de lecture dans une école élémentaire française (MYCHELE DANIAU/AFP) Et maintenant, que faire ?

Related: