background preloader

Marmite norvégienne mon amie

Marmite norvégienne mon amie
Related:  5. Fabriquer ses outils

Merveilleuse marmite norvégienne Que diriez-vous de réaliser d’importantes économies d’énergies lors de la cuisson de votre soupe ou de tout bon petit plat mitonné? C’est ce que vous pourrez faire grâce à cet objet quasi magique: la marmite norvégienne. Bonne nouvelle, il ne s’agit pas d’un objet à acheter tout fait dans le commerce : la marmite norvégienne (ou suédoise) est un principe à utiliser dans votre cuisine moyennant quelques bricolages. La marmite norvégienne, c’est un peu le principe du thermos: on cuit à l’étouffée, dans un environnement qui conserve la chaleur accumulée… Cette technique de cuisson est idéale pour les plats qui cuisent longtemps, comme les ragoûts ou les soupes. Pendant la guerre de 1914-18, on poussait les ménagères à se servir de boites à chapeaux pour en faire des marmites norvégiennes. Toutefois, si vous voulez vraiment une marmite norvégienne performante, ça vaut peut-être la peine de bricoler un peu, et de vous fabriquer un vrai caisson isolé en bois. En savoir plus

Marmite Norvégienne - Idées DD La marmite norvégienne (ou cuiseur sans feu) est une caisse isolante fonctionnant selon le principe de la bouteille thermos. Il permet de terminer la cuisson à l’étouffée et de conserver le plat chaud pendant plusieurs heures. Source License Plans Cales (8 cm) Vis (4cm) A, B, C, H, I, J = Bois D, E, F = Isolant G = Isolant dur (exemple : liège) A (50x50x2cm) B (46x46x2cm) C (50x46x2cm) D (46x46x8cm) E (46x38x8cm) F (46x30x8cm) G (26x26x2cm) H (30x30x2cm) I (36x26x2cm) J (36x30x2cm) How does it work ? www.fr.ekopedia.org/Marmite_norv%C3%A9gienne They speak about it www.marmite-norvegienne.com/ Attached files Ce plan a été réalisé avec le logiciel Inkscape.

Comment construire un four solaire avec des caisses de carton Ce modèle de four solaire peut être particulièrement utile pour des personnes à faibles ressources, vivant dans des pays chauds qui ont de nombreuses heures de soleil. Processus de construction du four solaire Matériel nécessaire : 1 et 2 Caisses en carton de différentes tailles. 3– Plaque de plastique transparente (Pour une efficacité supérieure, une plaque de verre serait préférable) 4– Plaque ou plateau métallique de couleur noire 5– Plaque de carton 6- Des matériaux isolants Outils nécessaires- un cutter, de la colle, du ruban adhésif et un rouleau de papier aluminium. Construction : 1 – Poser la grande caisse à l’envers. 2 – Couvrir avec la colle puis avec le papier d’aluminium les surfaces de toutes les faces intérieures et extérieures de la petite caisse et les faces intérieures de la grande caisse en incluant les couvercles et les fonds. 3 – Introduire la petite caisse dans l’ouverture qui a été faite sur la grande. Mode d’emploi du four WordPress: J'aime chargement…

Marmite...poubelle Une poubelle neuve et propre ça peut servir à d'autres choses que le stockage des déchets : rangement économique et anti-rongeurs ou pourquoi pas, Marmite Norvégienne ! Bien pratique quand on reçoit du monde et qu'on utilise un gros récipient qui n'entre pas dans la Marmite Norvégienne familiale. Ici, en vacances, c'était pour un couscous, la semoule a été faite au dernier moment. Les invités ne se sont aperçus de rien ;-) Un tissu épais au fond, puis une grosse couverture pliée en je ne sais plus combien mais où l'on peut ménager un trou pour y lover une cocotte-minute (pratique car le couvercle se visse et on peut l'attraper par le bouton de serrage. On replie vite Un coussin par-dessus Et on ferme ! Aucune odeur de plastique et, environ deux heures après, comme toujours, un plat cuit à point et brûlant.

simplicite-culinaire: Marmite norvégienne en couette Petit souvenir de vacances... A l'intérieur de ce baluchon, une cocotte avec de la daube à la provençale* continue de mijoter... c'est un peu le degré zéro de la marmite norvégienne. Faute d'un caisson approprié (voir marmite norvégienne I, II, III) j'ai mis la cocotte bien fermée dans une couette, en procédant ainsi : sur la table, j'ai disposé une grande nappe, dessus, j'ai prévu une ficelle dépassant la nappe, sur la ficelle, j'ai étalé une couette, sur la couette, j'ai posé une serviette de bain, et dessus j'ai placé la cocotte à peine ôtée du feu. J'ai bien replié la serviette sur la cocotte (bien fermée évidemment), puis je l'ai enveloppée comme j'ai pu dans la couette, je me suis servie de la ficelle pour bien emballer le tout, et pour finir, j'ai maintenu l'ensemble en nouant les pans de la nappe.

Au commencement était la marmite. - Chez fée des agrumes Mardi 13 septembre 2011 2 13 /09 /Sep /2011 12:21 Mais qu’est- ce que vient faire la marmite dans cette histoire ? Eh bien, elle est à la base d’un processus mental de changement (et me permet en outre, de continuer les derniers articles Miam miam où je l’avais prévue). Depuis des semaines, je réfléchissais à sa construction et me cassais la tête sur son intégration dans ma cuisine- bazar. J’y pensais constamment, cherchais des informations sur la toile : dans une caisse en bois à suspendre ? Parallèlement, je me souciai des matériaux et lançai des appels alentour en vue de récupérer des morceaux de planches, d’isolant et de réflecteur. Aux premières esquisses, je réalisai que le poids de la marmite se révèlerait excessif si je la construisais selon mon idée première de double caisse en bois et isolant en fibres de bois. Et cette marmite, qu’est- ce que c’est ? marmite norvégienne. Je suis ravie ! La vie est belle, y’a pas à dire !

Marmite norvégienne (1) Bien que sachant que cela existe et fonctionne très bien, il m'a fallu du temps et des vacances pour passer à l'acte : cet été, un joli coffre en bois brut a été le déclencheur... ( article rapatrié de ce blog ) Le principe de ce type de "cuisson" : porter un plat à ébullition dans une cocotte en fonte ou en inox épais, dotée d'un bon couvercle, et cuire à peine quelques minutes à feu doux ( je ne visse pas la cocotte minute qui de toutes façons n'en est plus une), puis placer la cocotte avec son couvercle, dans le coffre, en faisant en sorte qu'elle y soit elle aussi bien emmitouflée : remplir les espaces vides avec des tissus comme des pans de vieille couverture par exemple. Mettre un coussin sur le tout et bien refermer le coffre. Ouvrir quand le temps présumé de cuisson avec combustible est dépassé d'environ 30% (c'est variable selon les plats). C'est plutôt le genre de futur repas qu'on peut mettre démarrer le matin et qu'on aura juste à réchauffer le midi ou le soir (céréales...).

Ma marmite norvégienne - Chez Mabel Zazou Voici ma marmite norvégienne au repos : Pour ceux qui ignorent ce qu'est une marmite norvégienne, on trouve de nombreux articles à ce sujet sur le Net, comme par exemple ici. Le principe est en gros de prolonger la cuisson d'un plat en le gardant au chaud grâce à des matériaux isolants. Ce peut-être une caisse remplie de polystyrène, de chiffons, de couvertures ... Mais une simple couette peut suffire. Au début de l'hiver, j'avais acheté ce manteau (8 euros chez Noz). La suite dans quelques jours ... simplicite-culinaire: Cuisiner sans feu ou presque En été, par de fortes chaleurs, quand on essaie de préserver un peu de fraîcheur dans la maison, la cuisine peut vite devenir une pièce à fuir si l'on y fait de longues cuissons. Le four est redoutable dans son genre, les plats mijotés sur le feu aussi, voire même la cuisson à la vapeur qui prend 15 minutes en moyenne. Heureusement, la nature nous apporte tout le nécessaire pour concocter d'imaginatives ou de conventionnelles salades, crudités et autres recettes non cuites, mais il serait dommage de renoncer à des plats d'été bien tentants comme la soupe au pistou, ou la ratatouille par exemple, qui nécessitent une cuisson assez longue. Eh bien la marmite norvégienne est là pour nous servir ! J'en ai parlé ici, là, ou là (expériences avec des caisses diverses) et même sans caisse, avec une couette ici , comme quoi ça marche toujours. Pourquoi ne pas profiter de l'été où les plats mijotés sur la cuisinière ne sont pas les bienvenus pour entretenir la fraîcheur, pour l'expérimenter ?

Cuisine équipée.... - maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com Lundi 14 mars 2011 1 14 /03 /Mars /2011 13:56 Nous sommes dans les cartons mais pas encore dans le déménagement, qu'est-ce? Réponse : une "marmite norvégienne"! Dans le carton, des vêtements (chauds!) Une poule au pot!!! Le principe : la cuisson de la cocotte a été lancée sur la cuisinière. La cocotte est mise dans un carton à sa taille. Tout autour de la casserole ou de la cocotte, des lainages un peu recyclés pour l'instant : il faut éviter l'air car c'est lui qui refroidit la casserole. La poule est restée pendant 4h dans son carton après avoir cuit 1/2h sur la cuisinière et elle était cuite pour le repas du midi!!!!! Alors, merci à Sylvie qui nous a appris à construire cette "marmite", merci au SEL de Mayenne (système d'échange local) qui a permis cet atelier et merci à BOLIVIA INTI qui promeut la cuisson au soleil, au poêle économe ou à la marmite norvégienne.... Partager l'article ! inShare Par maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com 1

Related: