background preloader

HDA Tres de mayo de Goya - HDA_Tres_de_mayo_de_Goya

HDA Tres de mayo de Goya - HDA_Tres_de_mayo_de_Goya
Related:  Tres de MayoGoyaHDA

Goya et Tres de Mayo Biographie de Francisco Goya Francisco Goya est né le 30 mars 1746 à Fuendetodos, un petit village proche de Saragosse au nord de l'Espagne. Fils d'un peintre et maître doreur, il passa ses premières années dans ce village retiré. Tres de Mayo Tres de Mayo de Goya Tres de Mayo est une huile sur toile de 266 x 345 cm qui fut peinte en 1814. Croquis de Tres de Mayo de Goya Stéphane, 4ème 3 Mickaël, 4ème 2

Tres de mayo Vendredi 6 février 2009 5 06 / 02 / Fév / 2009 17:20 Le musée du Prado a numérisé 15 chefs d'oeuvre comme les Ménimes de Velazquez, l'incroyable Jardin des délices de Jerosme Bosh ou encore le 3 mai 1808 à Madrid : Les fusillades sur la montagne du Príncipe Pío de Goya. Chaque tableau peut être observé avec une très grande précision, comme si nous étions dans les galeries du Prado à Madrid. Vous pouvez ainsi vous arrêter sur les visages effrayés des espagnols qui attendent la mort face aux soldats de Napoléon, sur la main du personnage central, sur l'implacable attitude des français... Remarquable donc. Pour vous aider à comprendre le tableau, l'académie de Besançon propose une animation centrée sur le Tres de Mayo, une initiative intéressante pour compléter votre fiche. Enfin, Picasso, plus d'un siècle plus tard, rendra hommage à Goya en s'inspirant de son tableau pour peindre Massacre en Corée : vous pouvez comparer ces deux oeuvres en allant sur le site du musée Picasso à Paris.

El tres de mayo de 1808 Tableau de Francisco de Goya (1814). Huile sur toile, 268 × 347 cm. Musée du Prado, Madrid. Le tableau représente l'exécution de 43 patriotes espagnols, fusillés par les soldats français à Madrid le 3 mai 1808, pendant la nuit. Dans la nuit du 3 mai, les représailles furent spectaculaires. El tres de mayo a trouvé en Eugenio d'Ors y Rovira son interprète le plus éloquent : « Barbu, presque nègre, grotesque et sublime, manant et archange, anonyme et immortel, ce Madrilène rebelle est pour nous la Révolution.

Collège Jean Lecanuet - 4°/Arts du visuel. Le serment des Horaces. Jacques-Louis David. Le néoclassicisme : Le néoclassicisme exalte la grandeur et la force morale.Les artistes puisent leur inspiration dans l’Antiquité.Les sujets sont moraux et représentent des thèmes tels que l’héroïsme, l’abnégation, l’amour de la patrie, le sacrifice, ... Le néoclassicisme prend ses racines dans la redécouverte de l’histoire antique suite aux fouilles archéologiques d’Herculanum et de Pompéi (1748). Impliqué dans la Révolution française (1789-1799), puis dans le Premier Empire, Jacques Louis David (1748-1825) chef de file du néoclassicisme, rompt avec les représentations légères et joyeuses en créant des compositions théâtrales empreinte de référence à l’antique et des représentations historiques. Ce tableau de Jacques Louis David (1748-1825) est représentatif du mouvement néoclassique : Que représente ce tableau ? Comment est réalisé ce tableau ? La présentation en frise (bas-relief) et l’architecture classique avec ses colonnes doriques, sont inspirées de l’antiquité.

Tres de Mayo Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tres de Mayo (nom complet : El tres de mayo de 1808 en Madrid, soit « Le trois mai 1808 à Madrid ») est un tableau renommé du peintre espagnol Francisco de Goya. Peinte en 1814 et conservée au musée du Prado à Madrid, cette toile est également connue sous le nom Les Fusillades du 3 mai ou en espagnol sous les noms de El tres de mayo de 1808 en Madrid, ou Los fusilamientos de la montaña del Príncipe Pío[2]. Ce tableau est la suite directe des événements décrits par Dos de Mayo. Le sujet de la toile, sa présentation ainsi que la force émotionnelle qu'elle dégage font de cette toile l'une des représentations les plus connues de la dénonciation des horreurs liées à la guerre. « Le peuple de Madrid abusé s'est laissé entraîner à la révolte et au meurtre » note le 2 mai 1808 Murat, chef des armées de Napoléon en Espagne. Description de l'œuvre[modifier | modifier le code] Les Désastres de la guerre[modifier | modifier le code] ↑ (es) Manuela B.

Francisco de Goya Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Francisco de Goya El pintor Francisco de Goya, Vicente López Portaña (1826). Musée du Prado, Madrid. Œuvres réputées Signature Francisco José de Goya y Lucientes, dit Francisco de Goya, né le à Fuendetodos, près de Saragosse, et mort le à Bordeaux, en France, est un peintre et graveur espagnol. Après un lent apprentissage dans sa terre natale, baigné dans le style baroque tardif et les images pieuses, il voyage en Italie en 1770, où il entre en contact avec le néo-classicisme qu’il adopte lorsqu’il s’installe à Madrid au milieu de la décennie, en parallèle avec un style rococo lié à son emploi de dessinateur de tapisserie pour la manufacture royale Santa Barbara. Il contracte une grave maladie en 1793 qui le rapproche de peintures plus créatives et originales, autour de thèmes moins consensuels que les modèles qu’il avait peints pour la décoration des palais royaux. Biographie Jeunesse et formation (1746-1774) Naissance Jeunesse Voyage en Italie

TresdeMayo.pdf Cathédrales : comment les construisait-on au Moyen Âge ? Plan type d'une cathédrale Les cathédrales ont la forme d'une croix. Les fidèles se tiennent dans la nef, entre les murs principaux. Les cathédrales romanes (du Xe siècle au XIIe siècle) À partir de la période romane, les cathédrales sont orientées vers l'orient, le soleil levant. Les cathédrales gothiques Quant aux cathédrales gothiques, elles reposent sur des arcs brisés avec des arcs-boutants, des voûtes sur croisée d'ogives, des piliers et des contreforts. À savoir Il existait des cathédrales avant le style roman (cathédrales carolingiennes, mérovingiennes), et le gothique au Moyen Âge évoluera vers le gothique flamboyant (c'est-à-dire riche d'une ornementation exubérante). Façade ouest d'une cathédrale gothique au Moyen Âge (Nidaros, Norvège, 1070-1300). Cathédrales : comment les construisait-on au Moyen Âge ? À voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Tres de Mayo “Tres de Mayo 1805”, 1814: 1- Présentation de l’œuvre 1. L’œuvre “Tres de Mayo 1808”, c’est un tableau de Francisco de Goya - 1814. Huile sur toile de dimensions 2, 66m sur 3,45m. Conservé au Musée de Prado, à Madrid, exposé à côté de « Dos de Mayo » : tableau qui représente la révolte avant la fusillade de « Tres de Mayo ». J’ai eu la chance de les voir en vrai. 2. Francisco de Goya est né le 30 mars 1746 à Fuentetodos, en Espagne. Mort à Bordeaux le 16 avril 1828. C’était un fameux peintre, graveur et portraitiste Espagnol. Il a été atteint de surdité en 1792, et il a souvent peint un monde angoissant, notamment pendant sa période noire. C’est un peintre qui annonce le courant romantique. 3. Le tableau « Tres de Mayo » représente l’exécution à Madrid de 43 patriotes Espagnols par les soldats Français en pleine nuit, en représailles de la révolte de la veille « Dos de Mayo » que Goya a peint aussi. 2- La description de l’œuvre 1. 2. 3. On pourrait donc partager le tableau en 5 parties. 1. 2. 3.

Activité Flash : La Guerre d’Espagne à travers les œuvres de Goya Un gros travail de Philippe Sallet (collège René Cassin de Baume-les-Dames) : une animation flash sur le tableau de Goya, El tres de mayo. Napoléon a-t-il exporté les idées révolutionnaires ? L’exemple de la guerre d’Espagne vue à travers les œuvres de Goya Cette activité flash permet l’étude complète du Dos et du Tres de Mayo comme des conquêtes napoléoniennes. Le menu s’organise autours des thèmes suivants : La diffusion des idées révolutionnaires – Goya – La guerre d’Espagne avec une chronologie interactive de 1808 à 1814- Vers le romantisme (du néo-classique à Picasso – en conclusion, un mini questionnaire en forme de test réutilisant les œuvres, textes vus lors du travail. Mise à jour juin 2010 : Comment intégrer une production tice ? Tresdemayo Questionnaire_original

éducation artistique et action culturelle - sociétés et cultures à l'époque médiévale (XI-XIIIe siècles) à partir de l'exemple de la ville d'Angers Urbain II prêche la croisade à Angers (février 1096) « À la fin de cette période (1), des étoiles tombèrent du ciel sur la terre, à la manière de la grêle ; ce que voyant, beaucoup furent dans l'admiration et furent effrayés pour longtemps. Ce signe fut suivi d'une grande mortalité chez les hommes à travers tout le royaume de France et d'une période rendue très dure par la disette des subsistances : ainsi dans notre cité d'Angers cent de nos grands en moururent, et plus de deux mille du menu peuple. A la fin de cette même année (2), à l'approche du carême, le pape de Rome Urbain vint à Angers et exhorta notre peuple à aller à Jérusalem chasser le peuple païen qui occupait cette cité et toute la terre des chrétiens jusqu'à Constantinople. C'est alors qu'eut lieu, le jour de la Septuagésime (3), la dédicace de l'église de Saint-Nicolas par ce même pape et que le corps de mon oncle G. (4) fut transféré du chapitre dans cette même église.

Fiche artiste: Francisco de Goya y Lucientes Formation et premières commandes (années 1760-1775) Francisco de Goya était le fils de Gracia Lucientes (1785) et de José de Goya (1781), maître doreur à Saragosse, où il était employé par les chanoines de la célèbre basilique du Pilar, alors en rénovation et en embellissement. Élève de José Luzán à Saragosse dans les années 1760, le jeune Francisco a également vécu à Madrid, où il échoua plusieurs fois, entre 1763 et 1766 au concours de l'Académie San Fernando, fondée en 1752. Les années 1766-1771 correspondent à une période mal connue de la vie du peintre, où Goya est vraisemblablement resté à Madrid pour parfaire sa formation sous l'égide de Francisco Bayeu (1734-1795), un autre artiste de Saragosse protégé par Raphaël Mengs et devenu "peintre de la Chambre" en 1767. Après un séjour à Rome et à Parme en 1771 (où il participa en vain au concours de l'Académie, ses "tons heurtés" lui sont reprochés), il revint à Saragosse, où il reçut ses premières commandes.

Index des termes techniques Abbatiale Église d’une abbaye ou d’un monastère Afficher la suite + / - L’abbatiale est l’église d’une abbaye, centre de la vie spirituelle de la communauté des moines qui, à heure régulière, viennent y prier et y célébrer l’eucharistie. Elle accueille aussi de nombreux fidèles laïcs et des pèlerins, d’où la nécessité de séparer les clercs des autres fidèles par une séparation matérielle, le jubé ou la clôture. De nombreuses abbatiales deviennent de grands foyers de vie spirituelle et exercent une énorme influence sur la société médiévale. L’abbatiale cistercienne (Sénanque, le Thoronet, Fontenay…) se distingue de la bénédictine par son extrême simplicité, son absence de décors, son dépouillement austère, selon la volonté de saint Bernard, fondateur de l’ordre. Le plan de l’église abbatiale est en général de type basilical, avec nef centrale et bas-côté, transept en abside. Abbaye Monastère placé sous la direction d’un abbé Afficher la suite + / - Légende du document : Abside Absidiole Allège

Related: