background preloader

Auto-hébergez facilement votre site avec Qy.Share

Auto-hébergez facilement votre site avec Qy.Share
À l'heure où l'auto-hebergement devient un mode de vie pour la plupart d'entre nous, de nombreux outils passionnants et abordables commencent à voir le jour. L'un d'entre eux s'appelle Qy.Share et je suis sûr qu'il va vous plaire. Il s'agit d'un soft qui permet très facilement (et j'insiste sur le TRÈS) de mettre en place un site web autohébergé chez vous. Pas de prise de tête avec Apache, MySQL, etc.. En réalité, Qy.Share est une machine virtuelle (virtualbox) qui permet de faire tourner un WordPress en local sur votre ordinateur. Ce qui est plutôt cool avec Qy.Share, ce sont les finitions. L'avantage d'un tel système est double. Qy.Share vous permet aussi de créer des comptes utilisateur. A noter que ce projet est communautaire, donc chacun peut y participer ! En tout cas, il s'agit là d'un excellent travail d'intégration logicielle qui va permettre au plus grand nombre de se lancer dans l'aventure du "Je créé mon site web tout seul comme un grand". Bref, que du bonheur !!! Related:  TECHNIK

blog Cette, petite, série d’articles [1] est un essai de synthèse d’une discussion qui a eu lieu pendant l’été sur la liste SPIP-rezo. Il ne s’agit pas d’un match avec un gagnant, un perdant, du sang et des larmes, mais d’une comparaison entre un CMS très répandu d’une part et notre écureuil familier d’autre part. Essayer de comparer SPIP et Worpdress revient un peu à comparer des poules et des lapins [2], parce que le premier est d’abord un CMS qui permet de faire des sites plus ou moins complexes et aussi des blogs alors que le deuxième est d’abord une interface de blog. Mais Wordpress est souvent cité en référence, autant se plier à l’exercice presque (?) côté administrateur, côté rédacteur, la communauté et la documentation. Les comparaisons se font entre les dernières versions des CMS, donc la 3 pour SPIP et le 3.6 pour Wordpress. Définition de l’administrateur L’administrateur est la personne qui met en place le site et gère sa partie technique, dans SPIP et Wordpress. Installation

jq-tiles Pig ham: hock pork loin brisket pastrami frankfurter andouille. Sausage: ground round sirloin ball tip beef ribs. Pork turkey: shoulder, filet mignon chuck t-bone bacon. Short loin: pig jowl fatback, pork loin pork chop. « PrevNext » Créer ou modifier un thème de Wordpress avec Dreamweaver – Part 1 Créer ou modifier un thème de Wordpress avec Dreamweaver – Part 1 17 février 2008 | Posté par caroder à 15:49 Il existe des milliers de thèmes Wordpress gratuits ou payants. Mais pour tous ceux qui désirent créer ou modifier un thème Wordpress en utilisant Dreamweaver voici un bref tutorial pour les aider à progresser dans cette voie. Pour ce tutorial, on supposera que vous avez installé EasyPHP en local sur votre serveur de développement. Télécharger Wordpress dans sa dernière version. Wordpress, comme vous le savez peut-être, utilise un dossier de templates nommé « theme » disponible dans le dossier wp-content. Pour créer votre propre thème, nous allons employer une méthode qui n’est certes pas la plus orthodoxe mais qui permet à un débutant de très rapidement prendre en main la création de thème. Pour cela, copier le dossier du thème que vous avez choisi et donnez lui le nom que vous souhaitez donner à votre thème (par exemple « monblog »).

Brace entend bien simplifier l'hébergement web Si vous hébergez un site web, chez vous ou sur un serveur distant, vous savez à quel point il peut être fastidieux de gérer l'hébergement dudit site. Entre les accès, les fichiers, les versions et les services, la moindre modification peut prendre un certain temps. Avec les services de stockage de fichiers dans le cloud, la donne change. Brace vous propose une nouvelle approche. Exit les FTP et autres connexions SSH pour effectuer la moindre retouche sur l’un des fichiers de votre site. Mais Brace ne s’arrête pas là. Le service n’est pas encore officiellement lancé, la bêta ouvrira en Octobre, nul doute que nous en saurons davantage sur les possibilités de cet outil.

Admin Wordpress : le guide WordPress est un outil puissant, mais son administration laisse parfois à désirer. Certains menus et pages manquent d’ergonomie ou contiennent trop d’informations. Pour corriger ou adapter ce CMS, tout est passé en revu dans ce guide : tri des colonnes, personnaliser l’affichage, supprimer des blocs, … Avant-propos Cet article contient beaucoup de modifications de l’administration de WordPress, et presque tout se passe dans le fichier functions.php. Le dashboard de WordPress Conseils d’utilisation Commençons par quelques conseils d’utilisation. Ce menu va vous permettre de personnaliser facilement et rapidement vos pages. activer ou désactiver les blocs présents sur la page d’accueil de l’administration WordPress ou sur les pages de rédaction: modifier le nombre d’articles, de pages ou de mots clés affichés en même temps. En dehors des « Options de l’écran », il existe d’autres boutons utiles. Réduire les blocs (ou widgets): Les déplacer avec un glisser/déposer: Titre du widgetContenu

Exporter Importer son blog Wordpress AVEC ses images au bon endroit Importer son blog demande quelques réglages préalables si vous désirez une copie identique Comment exporter ou importer son blog, en local ou ailleurs, sans devoir chipoter pour récupérer ses images et obtenir les mêmes ID partout ? Il faut préparer son WordPress d’accueil et bien définir son dossier uploads. La méthode sécurisée et complète est celle qui passe par la base de données. L’autre, que nous allons voir ici est la fonction importer de WordPress. Étape 1 : Exporter votre blog Blog en ligne => tableau de bord => Options => Exporter => Télécharger. Étape 2 : Effectuez les réglages de votre nouveau WordPress à l’identique de l’ancien (ou de votre blog en ligne s’il s’agit d’une copie pour travail en local) Blog en ligne => tableau de bord => Réglages => tous les onglets. Étape 3 : Supprimez la page et article livré par défaut dans votre nouveau wordpress Blog en ligne => tableau de bord => Articles / Pages. Étape 4 : Téléchargez votre blog sur votre disque dur require_once(ABSPATH.'

La plateforme de blog Ghost est dispo en téléchargement « Korben Korben La plateforme de blog Ghost est dispo en téléchargement Je ne sais pas si vous vous intéressez un peu aux CMS, mais en ce qui concerne les sites web et le blogging, j'en ai testé plusieurs et WordPress reste ma référence. Alors OK, il peut avoir des petits aspects un peu lourdingues, mais il y une telle communauté et tellement de plugins et de ressources autour qu'il m'apporte une grande autonomie et surtout permet d'aller plus loin que le simple blog. La preuve avec ce site qui recense les projets utilisant WordPress plus comme un CMS que comme un blog. Mais un petit challenger destiné à 100% au blogging vient d'apparaitre sous le nom de Ghost. La particularité du projet Ghost, c'est qu'il est open source et que la boite qui le supporte tourne en mode Non Profit, c'est-à-dire qu'il n'y a pas d'actionnaires pour s'en mettre plein les poches. Reste à voir maintenant si ça suivra derrière, mais c'est plutôt bien parti. Vous avez aimé cet article ?

Comment ajouter plusieurs colonnes sur WordPress Lorsque l’on veut évider d’écrire des articles trop longs, il faut utiliser des colonnes. C’est généralement cette technique qui est employée sur les journaux. Pour vos lecteurs, cette technique d’écriture sera forcément bénéfique, puisqu’ils n’auront pas nécessairement besoin de faire défiler la page pour lire vos articles, ce qui vous donne la possibilité de créer des blocs sur vos pages. Dans ce tutoriel, nous vous présenterons un plugin WordPress qui vous permettra de présenter votre contenu sur plusieurs colonnes. N’oubliez pas, vous pouvez nous contactez en cas de soucis ou partager cet article si vous le trouvez intéressant. Bonne lecture. Téléchargez et installez le plugin Advanced WP Columns Advanced WP Columns est le plugin qui sera utilisé pour créer des colonnes. Après installation et activation du plugin, un nouveau bouton s’affichera sur votre éditeur visuel. En cliquant dessus, vous verrez une nouvelle fenêtre s’afficher. Pour commencer, nous allons créer deux colonnes.

Optimisation WordPress avec GTMetrix et W3 Total Cache En plus d’être une recommandation de Google en terme de SEO, le chargement rapide d’un site est également plus agréable pour les visiteurs. L’optimisation WordPress peut être faite de plusieurs façons, celle que j’ai choisie est de tester les performances avec GTMetrix pour améliorer mon blog avec l’extension WordPress W3 Total Cache. Voyons les étapes qui m’ont permis d’améliorer les performances de ce blog. GTMetrix ? GTMetrix est un outil permettant de tester les performances d’un site ou d’un blog et qui préconise des améliorations le cas échéant. Google propose également un outil, Google Page Speed, qui possède des critères très similaires, la principale différence étant que la performance du serveur est également mesurée. J’ai donc préféré GTMetrix pour faciliter la comparaison entre chaque amélioration, mais en gardant toujours un oeil sur Google Page Speed. Un autre avantage de GTMetrix : une page de préconisations est dédiée à l’optimisation WordPress. Situation de départ devient :

Générer facilement vos sprites CSS Générer facilement vos sprites CSS Si vous cherchez un moyen simple de faire vos propres fichiers de sprites CSS pour votre site web, il existe une application web baptisée Stitches qui va bien vous simplifier la vie. Pas besoin d'avoir Photoshop, vous glissez-déposez toutes les images que vous souhaitez placer sur cette image unique et Stitches déterminera automatiquement l'emplacement en pixels de chaque image et vous fournira le code HTML à insérer dans vos pages. Comme c'est un générateur, l'implémentation passera forcément par un JS et une CSS standard. Ce n'est pas forcement aussi clean que de tout se taper à la main, mais pour ceux qui n'ont pas le temps ou les débutants, ça peut bien aider. Ah et j'oubliais, Stitches est libre et les sources sont sur Github. Merci beaucoup à Aleksander pour le partage ! Vous avez aimé cet article ?

Related: