background preloader

Arcimboldo, l'automne

Arcimboldo, l'automne
Related:  Peintures - A Classer

Arcimboldo, le printemps Arcimboldo : Le Printemps. En 1562 à Vienne et à Prague Arcimboldo assure la charge de portraitiste-copiste auprès de l'empereur Ferdinand Ier puis pour son fils Maximilien. Le Printemps est un adolescent. L'origine des " têtes composées " d'Arcimboldo remonte à l'Antiquité et à la tradition des masques bachiques formés de feuilles de vigne et de raisins. La série des Saisons, offerte à Auguste de Saxe, suggère que son pouvoir est éternel comme celui de l'empereur. En ces temps troublés, ce cadeau d'un empereur catholique à un prince luthérien témoigne d'une volonté de médiation, d'alliance entre les maisons chrétiennes, contre les Turcs qui menacent l'Occident.

Peinture Bombera, crayon et acrylique sur toile, 92x73cm Bombero, crayon et acrylique sur toile, 92x73cm L'Origine des Mots, acrylique sur toile, 92x73cm L'Impitoyable Tendresse, acrylique sur toile, 92x73cm Le Chant des Cigales, crayon et acrylique sur toile, 65x50cm Sainte Nitouche, acrylique sur toile, 46x38cm El Derecho a la Vida, acrylique sur toile, 92x73cm La Porte Interdite, acrylique sur toile, 48x36cm Le Malentendu, encre et acrylique sur toile, 100x73cm Le Matin des Musiciens, acrylique sur bois, 35x27cm After Jacqueline Vial - Amour en Cage, acrylique sur toile, 41x27cm La Gardienne des Opinions Anthropologiques, acrylique sur toile, 92x73cm JETAIME, acrylique sur bois, 35x35x15cm After Vincent Van Gogh - Les Iris, encre et acrylique sur toile, 50x65cm

Arcimboldo, l'été Laisser un commentaire ou un avis. Giuseppe Arcimboldo. L 'Été. (Vers 1562). L'Été est un homme dans la force de l'âge. Légumes et fruits de saison forment son visage : raisins, prunes, pommes, noisettes, aubergines, petits pois, maïs, ails... Álvaro Peña Álvaro Peña Pintor y humorista gráfico Murciano Licenciado en Ciencias Políticas y Sociología Alterna su trabajo entre la pintura, el cómic y el humor gráfico, publicando actualmente sus trabajos en diferentes medios de comunicación tanto regionales como nacionales. Es académico Correspondiente de la Real Academia de Alfonso X “el Sabio”, habiendo impartido diferentes cursos de pintura así como de ilustración y cómic. Premio Institucional a la Solidaridad. quote Facebook Page

Tableaux de Léonard de Vinci  Éternels Éclairs Couronne de laurier, par Léonard de Vinci Ginevra de Benci, par Léonard de Vinci L'annonciation, par Léonard de Vinci La belle Ferronière, par Léonard de Vinci La belle Milanaise, par Léonard de Vinci La Cène, par Léonard de Vinci La dame à l'hermine, par Léonard de Vinci Image en haute résolution non disponible La Joconde, par Léonard de Vinci La madone au fuseau, par Léonard de Vinci La madone Benois, par Léonard de Vinci La madone Litta, par Léonard de Vinci La vierge à l'Enfant avec sainte Anne, par Léonard de Vinci La vierge aux rochers, par Léonard de Vinci Le baptême du Christ, par Léonard de Vinci et Verrocchio Le Musicien, par Léonard de Vinci Marie Madeleine, par Léonard de Vinci Saint Jean Baptiste, par Léonard de Vinci Vierge à l'enfant avec Sainte Anne et Saint Jean-Baptiste, par Léonard de Vinci Visage d'une jeune femme (I), par Léonard de Vinci Visage d'une jeune femme (II), par Léonard de Vinci Éloge à Léonard de Vinci * Paul Valéry Découvrez aussi sur ce site Les Peintres

Le dessin La Sainte Anne, l'ultime chef-d'œuvre de Léonard de Vinci Remerciements : Cette exposition bénéficie du mécénat exclusif de Salvatore Ferragamo Chef-d’œuvre de Léonard de Vinci restauré avec le concours du Centre de recherche et de restauration des musées de France, la Vierge à l’Enfant avec sainte Anne est au cœur d’une exposition exceptionnelle rassemblant pour la première fois l’ensemble des documents liés à ce panneau. Le début de la lente et complexe genèse du tableau remonterait à 1501, date de sa première mention dans la correspondance d’Isabelle d’Este. Léonard de Vinci ne cessa ensuite de perfectionner cette composition ambitieuse, qu’il laissa inachevée à sa mort en 1519. Esquisses de composition, dessins préparatoires, études de paysage et le magnifique carton de la National Gallery de Londres – jamais présenté à côté du tableau depuis la mort de Léonard – illustrent, entre autres, cette longue méditation et rendent compte des différentes solutions successivement envisagées par le maître. Commissaire(s) :

Portrait d'Isabelle d'Este Léonard de Vinci quitta Milan en 1499 alors que l’armée française pénétrait en Italie. En route pour Venise, il s’arrêta à Mantoue et réalisa à la demande d’Isabelle d’Este cette esquisse d’un portrait qui ne fut jamais peint. Ce dessin extrêmement célèbre est, malgré un état de conservation médiocre, l’une des plus belles interprétations du demi-portrait en buste dans l’œuvre de Léonard. Contrefaire le naturel... Depuis 1498, Isabelle d’Este cherchait à obtenir une image d’elle-même, peinte, sculptée ou frappée, qui la satisfasse. ...avec perfection Esquisse singulière dans ses proportions, dans le raccourci du buste, dans son inachèvement même, l’œuvre retient également par l’ambiguïté de son parti. Bibliographie - ARASSE Daniel , Léonard de Vinci. - BAMBACH Carmen C., Drawing and Painting in the Italian Renaissance Workshop. - DEMONTS Louis, Les Dessins de Léonard de Vinci au musée du Louvre, Paris, 1921, n° 17-17bis - VIATTE Françoise, Léonard de Vinci.

La Renaissance - De l’Italie, foyer de la Renaissance, à l’ensemble... Des signes avant-coureurs d’une Renaissance artistique pointent en Italie dès le début du XIVe siècle. En peinture, un peintre florentin comme Giotto, par un traitement naturaliste du visage humain, quitte les conventions du gothique de la fin du Moyen-Âge ; à Sienne, Lorenzetti articule paysage et figures au service d’une commande communale, et non plus religieuse, en forme de leçon civique, avec sa fresque Effets du bon et du mauvais gouvernement. Dans la mouvance du poète et humaniste Pétrarque, de jeunes intellectuels florentins se ressourcent dans la culture de la Grèce antique. Plan-relief des fortifications et de la citadelle du Château d’Oléron (Charente-Maritime) conçue par Vauban, 1703. La sortie du Moyen Âge Au début du XVe siècle, l’architecte Brunelleschi revitalise les idées de perspective de l’antiquité romaine. Ces avancées marquent la sortie de l’art du Moyen Âge. Le lien Flandres-Italie s’affermit via les banquiers italiens établis à Lyon, Bruges et Anvers.

Tintoret Miracle de Saint-Marc délivrant l'Esclave e-Venise.com Tintoret le Miracle de Saint-Marc délivrant l'esclave Le Tintoret a peint ce tableau en 1548 pour illustrer un fragment de la légende dorée de Saint-Marc, le Patron de Venise : Sans avoir demandé la permission à son maître, un esclave rempli de piété était parti en pèlerinage à San Marco pour honorer les reliques de l'Evangéliste. A son retour, son maître voulut le punir d'une manière exemplaire en le condamnant à une exécution publique. Il serait mis à mort après qu'on lui eût crevé les yeux, parce qu'ils avaient vu ce qu'ils n'auraient jamais dû voir. Comme les clous ne pouvaient percer les yeux de l'esclave, le maître ordonna qu'on brisât ses jambes qui l'avaient porté jusqu'à Venise. Tintoret le Miracle de Saint-Marc délivrant l'esclave Et comme l'esclave continuait de chanter les louanges de San Marco, le maître en colère voulut qu'on lui brise la bouche à coups de marteau. Autour d'eux, les témoins s'approchent, se penchent, pour voir de plus près cette chose incroyable.

Tintoret Miracle de Saint-Marc délivrant l'Esclave e-Venise.com « Tintoret est le roi des violents. Il a une fougue de composition, une furie de brosse, une audace de raccourcis incroyables, et le Saint-Marc peut passer pour une de ses toiles les plus hardies et les plus féroces. Ce tableau a pour sujet le saint patron de Venise venant à l'aide d'un pauvre esclave qu'un maitre barbare faisait tourmenter et géhenner à cause de l'obstinée dévotion que ce pauvre diable avait à ce saint. L'esclave est étendu à terre sur une croix entourée de bourreaux affairés, qui font de vains efforts pour l'attacher au bois infâme. Les clous rebroussent, les maillets se rompent, les haches volent en éclats ; plus miséricordieux que les hommes, les instruments de supplice s'émoussent aux mains des tortionnaires. Cette figure vigoureuse, athlétiquement musclée, de proportion colossale, fendant l'air comme le rocher lancé par une catapulte, produit l'effet le plus singulier.

Related: