background preloader

Les produits Apple à travers le temps

Les produits Apple à travers le temps
Apple IL'Apple I de la marque Apple, fut l'un des tout premiers micro-ordinateurs individuels. Conçu par Steve Wozniak dans son garage californien, il fut le premier produit d'Apple mis en vente en avril 1976. Environ 200 unités furent produites. Une cinquantaine d'entre elles ont été vendues par un magasin d'électronique de Palo Alto. À la différence d'autres ordinateurs amateurs de cette époque qui étaient vendus en kit, l'Apple I était constitué uniquement d'une carte assemblée comprenant des composants électroniques dont environ trente circuits intégrés.Prix de lancement : 666.66 $ USDate de commercialisation : 1976Fin de production : 1977 Apple IIL'Apple II est le premier ordinateur personnel au monde fabriqué à grande échelle. iPadLa tablette tactile iPad est présentée pour la première fois le 27 janvier 2010.

Procès Samsung-Apple: Quelles conséquences après la défaite du Sud-Coréen? Coup de massue pour Samsung. Les jurés ont tranché. Vendredi, à l’issue de quatre semaines de procès à San José en Californie, le Sud-Coréen a été condamné à verser plus d’un milliard de dollars à la firme à la pomme pour avoir violé plusieurs de ses brevets portant sur le design mais aussi sur la partie logicielle. Une amende record dans une affaire de propriété intellectuelle. Première conséquence, Samsung, qui a les moyens de payer et s’en remettra très certainement, pourrait en revanche être contraint de revoir ses futurs terminaux au niveau du design mais aussi de l’interface. Une amende qui va faire réfléchir tous les constructeurs A la suite du verdict rendu public en fin de semaine dernière, Android, le système d’exploitation de Google utilisé sur les smartphones Samsung, pourrait aussi être mis en difficulté. Autres victimes collatérales: Motorola, LG, HTC ou encore Sony. Microsoft, grand gagnant dans cette affaire Le seul gagnant dans cette affaire pourrait être Microsoft.

Apple : stratégie marketing d'innovation ou stratégie industrielle ? Alors qu’Apple vient de vendre 18 000 iPads à l’US AirForce et devrait annoncer demain la sortie de l’iPad 3, déjà Le Monde consacrait à la marque à la pomme deux pleines pages jeudi dernier sous le titre évocateur Big Apple, le monstre du business. C’est l’occasion de revenir sur la stratégie marketing de la marque Apple et de son savoir-faire en marketing de la rareté. Un billet qui met l’accent sur l’innovation, la stratégie marketing mais aussi sur la stratégie industrielle, sans laquelle le succès rencontré et le business généré ne seraient pas au rendez-vous. Apple, une marque désirée D’après une analyse de l’agence Clear (M&CSaatchi) et relayée sur le blog ithink.fr, Apple serait la marque la plus désirée au monde: « Un fort désir crée une forte demande et une forte demande crée de la croissance » (Paul-Henri Brunet). Le marketing du désir existe déjà depuis les années 1970, il s’agit d’emporter la préférence, d’être la marque aimée, convoitée et espérée. Pour aller plus loin

Histoire d'Apple 1972 - 1984[modifier | modifier le code] Genèse d'Apple et l'Apple I[modifier | modifier le code] L'une des Blue Box montée par Wozniak. Premier logo de Apple, mettant en scène Isaac Newton et la découverte de la gravitation universelle. Le nom de leur future entreprise, Apple Computer, est selon Steve Wozniak, une idée de Steve Jobs. Pensant qu'une troisième personne serait utile et pourrait agir comme arbitre en cas de désaccord entre eux, les deux Steve cherchent du côté de leurs employeurs respectifs. Une fois les premiers circuits imprimés prêts, Jobs part à la quête de clients. Lorsque Jobs apparaît au Byte Shop pour livrer les ordinateurs, Terrell se consterne de le voir arriver avec seulement des cartes mères équipées de quelques composants, alors qu'il lui avait clairement demandé des ordinateurs complètement montés avec une alimentation, un clavier et un boîtier. Markkula et l'Apple II[modifier | modifier le code] Départ de Steve Jobs[modifier | modifier le code] Macintosh Office

Apple, Technique, Utilisateurs - -Tout d'abord les prix. les Macs sont certes plus coûteux,mais,les processeurs étant les mêmes (Intel) que sur PC,Apple n'utilise que les dessus du panier,le dernier cri Intel,alors que les PC pas cher se contentent de processeurs plus anciens.de plus,dans un Mac,il y a tout,rien à rajouter aprés l'achat (valse des cartes inutile comme sur PC). [...] Windows est trés loin derrière,car Microsoft a laissé les utilisateurs pendant des années avec XP et autre windows 2000,qui aujourd'hui sont des système antédiluviens... les utilisateurs,trop habitués à XP et à ses complications inutiles (on les a surnommés les Galériens) n'ont pas adhérés à Vista,qui était pourtant une bonne évolution. vista est un échec cuisant. [...] Vous parlez de Windows 7,comme d'un sytème trés réuissi,alors qu'il n'est que la nouvelle mouture de vista,pour essayer de la faire passer auprés des utilisateurs. [...]

Apple, les 10 raisons d'un succès planétaire Le Figaro Magazine révèle les clés de l'engouement des consommateurs pour les produits de la marque à la pomme Un leader visionnaire et charismatique. Nul dirigeant n'incarne aussi pleinement l'image d'une marque que Steve Jobs. Habile conférencier, personnage charismatique, il est le moteur de la compagnie (qu'il a créée en 1976 avec Steve Wozniak). Il est évincé en 1985 et les ventes plongent ; mais lorsqu'il revient en 1996, les affaires reprennent. En 1996, le jour même du départ de son prédécesseur, il lance pendant une réunion : «Expliquez-moi ce qui ne va pas ici !» Des objets magnifiques. Lorsque l'iMac sort en 1998, le monde des ordinateurs est peuplé exclusivement de machines et d'écrans rectangulaires et grisâtres, et on l'imagine mal sortir de l'univers austère d'un bureau de comptable. Sous la houlette du designer Jonathan Ive, la marque à la pomme sortira des dizaines de produits reconnaissables dès le premier coup d'oeil. La simplicité d'utilisation. Un univers à part.

La prise en compte du temps modifie-t-elle la décision ? - stmg Thème 5 1ère question : la prise en compte du temps modifie-t-elle la décision ? Exposé de Corinne Berho, IA‐IPR Créteil et Alain Henriet, IGEN, accompagnant la présentation du diaporama Diapositive 2 : § Le temps est une notion difficile à saisir. C’est un questionnement universel, qui déborde bien largement la gestion puisque c’est un questionnement qu’on retrouve en philosophie, en histoire, en physique etc. Au sein des sciences de gestion, c’est un concept universel qu’on retrouve quelque soit la taille de l’organisation, quelque soit le secteur d’activité, quelque soit la spécialité (l’aménagement du temps de travail, le cycle de vie du produit, le développement des boutiques éphémères, les délais de paiement etc.) Il ne faut pas perdre trop de temps en envisageant toutes les différentes approches du temps en sciences de gestion. § Le programme privilégie 2 approches clés : - la dimension échéance (à une date donnée) et - la durée que l‘on peut distinguer en 2 sous-thèmes : Diapositive 3 :

Apple poursuit ses rachats d'actions Sous la pression du milliardaire Carl Icahn, le groupe informatique a acheté pour 14 milliards de dollars de ses propres actions et prévoit une acquisition. Sous la pression du milliardaire Carl Icahn, le groupe informatique américain Apple a accéléré le rachat de ses propres actions lors des deux dernières semaines et n'exclut plus d'acquérir de grosses entreprises. Dans un entretien au Wall Street Journal publié sur le site du quotidien des milieux d'affaires new-yorkais, le directeur général de la firme, Tim Cook, a révélé que la marque à la pomme avait racheté pour 14 milliards de dollars (10 milliards d'euros) de ses propres actions. L'opération s'est faite en deux étapes : Apple a d'abord racheté « en accéléré » et en bloc 12 milliards d'actions et ensuite il s'est procuré 2 milliards sur le marché. Elle entre dans le cadre de son programme de rachats de 60 milliards d'actions sur deux ans annoncé l'an dernier, a précisé le successeur du charismatique Steve Jobs. M.

Questions au manageur Pour un design réussi, Apple invente une technique pour cacher les composants Vous n'apprendrez rien si je vous vous dis qu'Apple accorde au design de ses produits la plus grande importance. C'est d'ailleurs une partie de son succès. Chaque produit Apple est travaillé sous toutes les coutures pour qu'il puisse être aussi beau que fonctionnel. La firme à la pomme n'est donc pas du tout prête à sacrifier le design pour ajouter de nouveaux composants. C'est ce que vient confirmer ce brevet qui décrit un système permettant aux composants visibles d'être cachés lorsqu'ils ne sont pas utilisés : Les composants dont il s'agit dans ce brevet sont différents. Pour qu'il puisse être utilisé, ces composants doivent être visibles et c'est ce qui occasionne actuellement les petits ronds noirs sur nos iPhone. En effet, le système serait capable de masquer temporairement un composant qui n'est pas nécessaire. Bien évidemment, un brevet reste un brevet et rien n'indique que'Apple utilise un jour cela sur nos iPhone, mais...pourquoi pas ? source Suivez l'actualité iPhon.fr

Comment Apple vous rend accro : la stratégie de la marque à la pomme.  | Iakaa Apple, ne vous en déplaise, est devenue une marque importante de la pop-culture comme il en existe peu. Son logo de pomme croquée est aujourd’hui aussi identifiable que celui de Coca-Cola, de Disney ou de Nike et ce, aux quatre coins du globe. En prime, Apple bénéficie d’un fort sentiment d’appartenance de la part de sa communauté d’utilisateurs, qui en deviennent des « adeptes ». Qu’est ce qui pousse un utilisateur à être fan d’une marque de high-tech aussi profondément qu’une adoratrice des One Direction ? Une communication parfaite. Apple a une maîtrise de son image sans commune mesure dans le domaine de la publicité. Un spot publicitaire mythique Apple a toujours marqué les esprits avec une communication bien rodée et très efficace. Un communauté d’Apple Addict. Certains utilisateurs des produits Apple sont de véritables fans, faisant preuve d’un enthousiasme religieux. « Think Different » une nouvelle image de l’informatique. En 1998, l’iMac détonne dans l’univers informatique.

» Grosse chute pour Apple|Le blogue techno Apple a dévoilé hier après-midi ses résultats financiers du premier trimestre 2014, conclu en décembre et couvrant donc l’importante période des Fêtes. Ceux-ci étaient excellents, avec notamment des ventes se situant dans le haut de sa fourchette prévisionnelle et des profits supérieurs aux prévisions des analystes. Pourtant, dans les minutes qui ont suivi, son titre a amorcé une importante chute qui s’est concrétisée à l’ouverture des marchés ce matin. Pourquoi? Il y a deux raisons. Les ventes d’iPad et d’ordinateurs Mac, elles, ont été légèrement supérieures aux attentes. Ce qui fait plus mal encore, ce sont les prévisions émises par Apple pour le prochain trimestre, qui sont elles aussi plus faibles qu’anticipées. Cela semble indiquer qu’Apple a atteint le sommet de la montagne et foule maintenant une pente descendante. De mémoire, jamais une entreprise n’a disposé d’autant d’argent.

Stratégie marketing : Apple vs Samsung - Idéine Aux origines du conflit La bataille juridique entre les deux géants du marché mobile a été le point de départ d’une querelle qui ne fait que s’accentuer au fil des années et des lancements de produits. Apple accusait l’entreprise sud-coréenne de plagiat. En effet, « le Galaxy S2 ressemblait trop à l’iPhone 4 » et le « Galaxy Tab était visuellement semblable à l’iPad ». Apple l’accusait également d’avoir copié un bon nombre de fonctionnalités et de méthodes de navigation. Commença alors une véritable guerre des brevets dans laquelle Apple a longtemps eu gain de cause. Quelques temps après le lancement des hostilités, Samsung inaugurait sa stratégie marketing visant à mettre en avant les principales faiblesses de son concurrent californien. Une stratégie marketing différente mais efficace Apple est appréciée pour son design, valeur fondamentale de l’entreprise. En comparaison, la stratégie marketing de Samsung est coriace et performante. Samsung, roi de la publicité comparative

Related: