background preloader

La fonction RH vue par les salariés : il y a du boulot !

La fonction RH vue par les salariés : il y a du boulot !
Les résultats de la dernière étude OpinionWay-LabRH « Les Ressources Humaines vues par les salariés » pointent du doigt les défauts de pédagogie, de communication et de marketing de la fonction RH vers un de ses marchés internes principaux : les collaborateurs. Voyez plutôt… Les salariés ne connaissent pas la fonction RH 32% des salariés interrogés ne sont pas en mesure de citer une seule mission de la fonction RH. Les salariés ont une compréhension très partielle de la fonction RH A la question « Selon vous, quelles sont les missions de la direction des Ressources Humaines au sein d’une entreprise ? 29% évoquent le recrutement (cela représente moins de 10% de l’effectif de la fonction RH),10% la gestion des carrières,8% la gestion des plannings ou l’accompagnement des salariés,5% la gestion de la formation,4% la gestion des paies (cela représente souvent plus de 10 fois plus en termes d’effectif),1% la gestion des entretiens. Les salariés ont un niveau très faible de satisfaction

Managers, libérez l'intelligence collective ! Social Chômage : très fort rebond en octobre + INFOGRAPHIE - Le nombre de chômeurs de catégorie A a augmenté de 42.000 le mois dernier. C’est la plus forte hausse enregistrée depuis près de trois ans.... France Jorg Asmussen : "La flexibilité a permis aux entreprises... De passage en France pour rencontrer la ministre du Travail Myriam El Khomri, le secrétaire d'Etat allemand à l'Emploi, Jorg Asmüssen, revient pour « Les... Régionales 2015 Régionales : Nord-Picardie doit relever les défis du chômage et... DOSSIER REGIONALES 2015 - La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie concentre les difficultés socio-économiques, tandis que les Picards s’inquiètent de...

Suivre les transactions de commerce électronique avec Google Analytics La vente en ligne prend de plus en plus de place sur le web. C’est pourquoi, avoir un site de commerce électronique est devenu un enjeu majeur pour de nombreuses entreprises. Google Analytics permet d’aller plus loin et de faire un suivi du panier d’achat des clients, grâce au suivi des transactions, une de ses fonctions avancées. Qu’est-ce que le suivi des transactions Le suivi des transactions dans Google Analytics est une façon d’avoir accès à des informations plus riches sur les comportements des consommateurs et les produits vendus sur le site. Avec ces informations, il est alors possible de pouvoir mieux mesurer le succès des campagnes de publicité et se concentrer davantage sur celles qui mènent à une augmentation du retour sur investissement. Il est ainsi possible de savoir ce que les visiteurs achètent au travers du site web et d’obtenir de l’information concernant : • Le délai avant l’achat; Incluant le nombre de jours avant l’achat et le nombre de visites avant la transaction

Quelles sont les qualités du DRH de demain ? Le mois dernier, Philippe Lamblin a été élu DRH de l’année 2015 par ses pairs. Cette élection fait suite à son projet de transformation d’entreprise au sein du groupe Avril qui consistait à inventer l’agro-industrie de demain. Un challenge relevé par notre nouveau DRH de l’année, qui est parvenu à fédérer les 7200 salariés et à concrétiser le projet. Philippe Lamblin estime ainsi qu’un DRH doit jongler entre marketing et innovation pour donner du sens à l’entreprise et au projet commun, tout en offrant l’opportunité aux salariés d’être acteurs du développement et du changement au sein du groupe. La nature de l’élu peut être mise en perspective avec une étude de l’ANDRH, en association à la revue Liaisons sociales, réalisée par inergie. Cette dernière projette la fonction de DRH en 2020 pour étudier les rôles et missions qui seront alors les siennes, puis en dresse une typologie. DRH : une typologie tripartite Le DRH mécanique est un technicien de la GRH. Le DRH de 2020, médiatique ?

Les pratiques managériales les plus innovantes du monde Audace, inventivité, souplesse, authenticité... Tout le monde s'accorde à dire que nos entreprises doivent se réinventer pour se différencier. Quand on parle d'innovation, on pense stratégie, offre, organisation et très rarement management, à savoir la manière dont on anime et les Hommes. Pourquoi ? Vous, qui découvrez cet article, aimeriez-vous travailler au sein d'une entreprise où :les missions que l'on vous confie sont passionnantes ? Bien que 85 % des dirigeants estiment que l'innovation est primordiale pour rester compétitif, les entreprises n'y accordent qu'environ 10 % de leur temps [i]. Le management : parent pauvre de l'innovation Selon un sondage Ipsos de 2013, l'innovation est confiée à 72 % aux fonctions Recherche & Développement, Qualité et Marketing, ce qui représente entre 5 à 8 % de l'effectif. Histoire du management : quand "toujours plus de la même chose produit les mêmes effets" Si les outils évoluent, les paradigmes managériaux demeurent inchangés depuis un siècle. 1.

Génération Y : de nouvelles attentes en rémunération Dans les dernières années, bien des employeurs ont dû se résoudre au fait que la génération Y a des caractéristiques et des attentes différentes que les générations précédentes par rapport à leur milieu de travail. D’un autre côté, ils doivent composer avec une importante pénurie de main-d’œuvre qui s’intensifiera dans les prochaines années, principalement en raison du vieillissement de la main-d’œuvre. Les enjeux d’attraction et de rétention de cette main-d’œuvre deviennent alors une priorité pour les entreprises. Les membres de la génération Y, nés entre 1977 et 1997, sont les enfants des baby-boomers. Génération Y : gérer la rémunération autrement Il importe de mentionner que la rémunération n’est pas le principal facteur de motivation de la génération Y, mais plutôt un facteur de démotivation. Il importe que les entreprises soient outillées pour justifier leurs décisions salariales afin d’accroître la perception de transparence chez ce personnel. GestionProximaC [i] Google

Fonction RH : la digitalisation, sinon rien ! Dans le cadre du Salon Solutions Ressources Humaines qui se tiendra du 24 au 26 mars à la porte de Versailles à Paris, le cabinet Markess International a présenté le mardi 10 février lors d’un petit-déjeuner au café Fauchon les « 5 tendances RH et digital ». Un évènement organisé par Infopromotions auquel j’ai eu l’opportunité d’assister. SIRH, Big data RH, Cloud, SaaS, mobile… Retour sur les moments forts de cette conférence. Salon SRH de Paris : un cru prometteur Après un savoureux petit-déjeuner agrémenté de délicieuses viennoiseries, la conférence débute avec l’introduction de Régis de Cerval, commissaire général du Salon Solutions Ressources Humaines, sur la 21e édition de cet événement rassemblant cette année 250 sociétés exposantes. Des services IT et solutions logicielles RH de plus en plus plébiscités Sylvie Chauvin, présidente du cabinet Markess International, nous propose un rapide descriptif des expertises de son cabinet spécialisé dans l’analyse des marchés du numérique. 1.

Savoir désobéir pour mieux innover et réussir - HBR Innovation Le 01/10/2014 Au croisement des découvertes en neurosciences, des grands moments d’histoire et des stratégies innovantes, la désobéissance joue un rôle majeur dans la réussite pérenne des dirigeant(e)s. Désobéir, pourquoi ? Parce que ce que nous percevons comme la réalité est en vérité vécu subjectivement par notre cerveau et système nerveux. Comprendre ce qui se passe dans le cerveau quand une personne décide de « faire comme tout le monde » est désormais possible grâce à la technologie IRMf (imagerie cérébrale fonctionnelle). A ces découvertes s’ajoute le fait que la mémoire ne restitue pas ce qui s’est passé, mais reconstruit en permanence nos souvenirs, voire même nos décisions. Notre croyance sur ce qu’il est possible d’entreprendre ou non, basée sur notre expérience de vie ou celle des autres, transforme notre réalité et la concrétisation de nos projets. Une entreprise de redécouverte Vers la liberté de réussir et changer le monde

Déclaration 2483 : de l’obligation fiscale à l’outil de communication La déclaration 2483 est une obligation fiscale pour chaque entreprise de 10 salariés et plus. Elle permet de rendre compte de la participation de l’entreprise au développement de la formation professionnelle continue. Pour l’année 2012, la date limite de son dépôt est fixée au 3 mai 2013. (Pour 2013, la date limite est le 5 mai 2014). Pour une réalisation complète et correcte, cette obligation fiscale requiert une gestion rigoureuse, régulière et ininterrompue. La 2483 se gagne en effet tout au long de l’année. C’est la continuité de cette rigueur administrative, tant en amont qu’en aval de la salle de formation, qui permet la délivrance d’une déclaration 2483 conforme, sans trop « mettre dans le rouge » votre service Formation. La 2483 concentre certains indicateurs de référence de la formation. 1. La contrepartie de l’obligation de contribution L’imputabilité des formations : la notion-clé Toutes les formations ne sont pas imputables. Quelques exemples : 2. Le bon timing de la 2483 3.

FONCTION RH ET EXTERNALISATION RH: septembre 2012 Observatoire des Usages du Numérique Nouveaux usages, nouveaux services, nouvelles relations Par l’AFRC et Orange Business Services Etude de synthèse annuelle « Comment les usages du numériques modifient les codes traditionnels de la Relation Client » L’AFRC a lancé début 2012, avec Orange Business Services, l’Observatoire des Usages du Numérique réalisé par Colorado Conseil (récemment rejoint par Nexstage). L’objectif de l’observatoire est triple : Tout d’abord, pour comprendre les nouveaux besoins numériques, il faut envisager un champ beaucoup large que les simples échanges numériques marchands et regarder les usages personnels et interpersonnels. Loin d’être seulement une enquête internet supplémentaire ou une simple veille technologique, ce dispositif d’observation très ciblé est sans équivalent en France dans son objet et l’ampleur des moyens mis en œuvre. Eléments méthodologiques : L’analyse des résultats a permis de déceler plusieurs tendances fortes analysées ci-dessous :

Guide de l’innovation centrée-usager Ce guide - ou plutôt cette "boussole" - propose aux innovateurs quelques clefs de lecture et pistes méthodologiques pour innover aux contacts des usagers. Il est issu de plusieurs années d’observation de projets d’expérimentation par l’usage dans le cadre du programme PACA Labs. Un travail coordonné par Fabien Labarthe et Renaud Francou. Qu’a t-on à gagner à innover avec et pour les usagers ? Comment peut-on s’y prendre ? Quel rôle peuvent jouer les designers et les chercheurs en sciences humaines et sociales dans ces nouvelles approches de l’innovation ? Dans un monde numérique où l’innovation se pense de plus en plus en « Beta permanente », où les produits et services évoluent sans cesse, la prise en compte des usages devient un mode opératoire à part entière. Dès lors, il peut être utile aux innovateurs de se munir d’une « boussole », qui les aiguille dans la mise en œuvre des différentes étapes complexes, mais passionnantes qui jalonnent ces processus. Sommaire : Auteurs :

EST-CE VRAIMENT PLUS DISPENDIEUX D’EMBAUCHER UN EXPERT? Par définition, une entreprise existe pour réaliser des profits. Ce faisant, les gestionnaires étudient sérieusement toutes les dépenses et tous les investissements effectués par leur entreprise. Jusque-là, je suis parfaitement d’accord avec le principe. Toutefois, en tant qu’experte en modélisation financière, je demeure souvent perplexe par rapport à l’analyse et aux calculs que les gestionnaires font lorsque vient le temps d’embaucher un expert, dont je suis. L’objectif de ce billet est d’illustrer toutes les étapes que devrait comporter une analyse comparative entre l’embauche d’un expert et l’utilisation d’une ressource interne. Vous comprendrez que cette analyse repose en partie sur des éléments quantitatifs (souvent les seuls sur lesquels les gestionnaires se basent pour prendre leur décision) et sur des éléments plus qualitatifs (qui ne doivent pas être soustraits de l’analyse, bien au contraire). Éléments purement quantitatifs Avantages qualitatifs Vous aimez cet article?

Les pratiques RH des Top Employers 2016 Partout dans le monde, le Top Employers Institute certifie la qualité des conditions de travail proposées par les entreprises depuis 1991. Quelles sont les pratiques RH privilégiées par les 64 Top-Employers 2016 ? Quelles sont celles sur lesquelles la France accuse un retard vis-à-vis de ses voisins européens ? Réponses à travers une infographie réalisée par ActionCo. La gestion des talents au top Premier enseignement de cette infographie, la gestion des talents occupe désormais les organisations au plus haut niveau. Les rencontres informelles en hausse Les rencontres informelles avec les salariés jouent un rôle important dans la création d’une culture d’entreprise, mais aussi dans la perception de la QVT au sein d’une organisation. La formation en sous-régime Le digital, dit-on, révolutionne la formation. Source : ActionCo

motivation des organisations post modernes Management Postmoderne ou « Comment s’adapter aux nouveaux leviers de motivation de ses collaborateurs ? » Le monde économique et l´entreprise changent. Les 3 convictions du manager : Conviction 1: Le besoin de management subsiste. Un management performant n´obéit pas au contexte ou à la conjoncture. Conviction 2 : l’engagement de ses collaborateurs: une question d’intuition L´engagement des collaborateurs est une affaire d´époque et de circonstance. Conviction 3 : le manager postmoderne, un réenchanteur du quotidien Le manager post moderne doit devenir une force d´interposition entre des contextes d´entreprise toujours plus complexes et des équipes toujours plus déroutées et ébranlées par ces contextes. Ces 3 convictions plantent le décor de l´hypothèse du management postmoderne. Le passage de la raison à la passion même pour le manager La 1ère rupture entre le monde moderne et le monde postmoderne, c´est le passage progressif de la raison à la passion. Le passage de la durée à l’intensité

Le plan d’action pour une recherche d’emploi efficace Comment être efficace quand on commence une recherche d’emploi ? Quelle stratégie adopter pour éviter de se lasser, ou de s’épuiser dans sa recherche ? Je détaille un plan d’action ci-dessous : Quand on commence quelque chose, la tentation est grande de s’y mettre à fond en se disant qu’une fois que c’est derrière nous, on pourra passer à autre chose. C’est un peu comme l’entraînement pour un marathon. une séance courte quatre jours dans la semaineune course plus longue un jour dans la semainedeux jours de repos complet Cela permet à votre corps de récupérer. À l’image des séances courtes et longues d’un entraînement de marathon, il est intéressant de décomposer votre recherche d’emploi en deux types de tâches : des tâches de fond : se former à telle nouvelle technologie ou tel logiciel, acquérir telle certification. Quelles sont les « grosses » tâches qui demandent du temps et de la concentration ? Quelles sont les « petites » tâches qui demandent moins de temps ou moins d’énergie ?

Related: