background preloader

HomePi – Test 01 – Lire une sonde avec l’arduino et communiquer avec le RaspberryPi

HomePi – Test 01 – Lire une sonde avec l’arduino et communiquer avec le RaspberryPi
Bonjour à vous chers lecteurs geeks et moins geeks. Je continue mes travaux sur le Raspberry Pi et l’Arduino afin de créer un système domotique complet (HomePi). Aujourd’hui, nous allons voir comment lire avec l’Arduino une sonde de température DS18B20 (voir le tutoriel pour la lire avec le Raspi ici), puis de l’envoyer via un émetteur radio de 433Mhz vers le Raspberry Pi doté lui d’un récepteur radio de 433Mhz. Ce tutoriel risque d’être un peu long, mais je vais essayer de détailler chaque étape autant que possible (mais n’hésitez pas si vous avez des questions). Les buts de ce tutoriel sont les suivants : Commencer à prendre en main l’arduino (reçu il y a peu)Étudier la communication radio entre les 2 deux appareilsÉtudier la faisabilité de mon projet (HomePi), notamment la partie communication avec les nœuds. Pour ce tutoriel, il vous faudra le matériel suivant : Bon, il est désormais temps de mettre les mains dans le cambouis et dans les câbles. Étape 0 : pré-requis On a alors 10001011960 Related:  SensorsRaspberry Pi - Projects 1Raspberry PI

Lire une sonde DHT22 avec un arduino Bonjour à tous, Aujourd’hui nous allons attaquer un grand classique : Lire une sonde DHT22 / AM2303 (qui permet de relever la température et l’humidité), avec une carte Arduino Uno. Ingrédients Pour réaliser cette recette il vous faudra : Une carte arduinoUne sonde DHT22Une plaque de prototypageQuelques câbles mâles / mâles Et c’est tout Présentation de la sonde La sonde DHT22 est une des sondes les plus classiques lorsque l’on souhaite mesurer une température avec un minimum de fiabilité. Notre sonde DHT22 a elle les spécifications suivantes : Entre 3 et 5V en entréeLecture de l’humidité entre 0 et 100% avec une précision allant de 2% à 5%Lecture de la température de -40°C à 80°C avec une précision d’environ 0.5°C Vous trouverez dans la datasheet l’ensemble des spécifications techniques. Montage Passons maintenant à la partie marrante : brancher des fils et se planter Pour lire cette sonde, il faut faut effectuer les branchements suivant : Montage Arduino et DHT22 Le code

Raspberry PI ~ 18 : Construire une sonde de température radio pour 7€ | IdleBlog Ce post est le dix-huitième d’une liste de tutoriels sur le raspberry PI, cliquez ici pour accéder au sommaire ! Faire du on/off c’est bien ! Mais contrôler sa maison en disposant d’indicateurs c’est mieux ! Aussi allons-nous voir, pour changer, comment construire un petit capteur qui va transmettre une information de température par radio au Raspberry PI. Si comme moi, vous vous interrogez sur l’intérêt de connaître la température d’une pièce en temps réel, je trouve personnellement qu’il n’y en a aucun, en revanche cela peut être très utile pour le Raspberry PI, qui pourra par exemple en dessous d’une certaine température, enclencher les radiateurs, on appelle ça des scénarios (on en reparlera dans un prochaine tuto) pour le moment, contentons-nous de récupérer l’information via une interface web et via notre interface vocale Yuri. Avant tout, le traditionnel quart d’heure de honte en vidéo : (Le charisme d’une truite avec un double menton, un acteur né je vous dis !!) Le principe

MagPI le magazine officiel consacré au Raspberry PI En voilà une bonne nouvelle provenant de la Fondation Raspberry PI ! En effet, selon cette dernière nous allons dorénavant pouvoir suivre l’actualité du Raspberry PI dans un magazine plus qu’officiel ! En effet, ce magazine intitulé MagPI, regroupe plusieurs volontaires de la communauté de Raspberry, dont Jason Davies l’initiateur du projet ! Autant dire que ce projet est réel et il a vraiment vocation d’être le magazine officiel (même s’il n’est pas officiellement affilié avec la Fondation de Raspberry PI) pour le nouveau joujou des geeks et peut-être même des futurs écoliers ! Pour rappel, si vraiment vous n’avez toujours pas entendu parlé du Raspberry PI, sachez qu’il s’agit d’un ordinateur, de la taille d’une carte de crédit, va vous permettre d’installer différentes variantes du système d’exploitation Linux et des logiciels compatibles. Il s’agit de l’un des ordinateurs dont les coûts de fabrication sont les moins chers. Deux modèles sont proposés :

Les branchements du Raspberry Pi | L'univers du micro-PC Raspberry Pi accessible à tous Le Raspberry Pi est un micro-PC constitué uniquement d’une carte mère. Cette dernière contient tout le matériel vital pour fonctionner. Le coeur de l’ordinateur Au centre se trouve une puce contenant un processeur, de la RAM et un processeur graphique : cette partie constitue le coeur de l’ordinateur. La connectique Tout autour de la partie centrale, on retrouve différentes connectiques permettant de brancher des périphériques afin d’interagir avec l’ordinateur. Je vais en faire le tour en démarrant par l’alimentation et en tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Voici donc la connectique exhaustive offerte par le Raspberry Pi : Avec toute cette connectique, il y’a de quoi s’amuser un peu Voyons maintenant les branchements nécessaires pour démarrer son Pi ! Les branchements minimaux pour démarrer Pour faire fonctionner la bête, vous avez besoin au minimum : Avec ces 2 éléments, le Raspberry devrait démarrer ! Pour ce faire, vous avez 2 choix classiques (non exhaustifs) :

Pi BADGEr ePaper Weather Station This hack was featured on Hackaday.com on 01/08/2014 This hack was featured on Adafruit.com on 01/10/2014 The OHS2013 BADGEr has been transformed into an ePaper real-time weather station At the 2013 Open Hardware Summit that I attended a few months ago, all attendees were given a “BADGEr,” a unique ePaper badge that displayed our credentials, showed the conference schedule, etc. What to see it in action? Weather Station in Action: Here’s a quick Instagram video (Don’t you follow me on Instagram!?) Are animated GIF’s more your speed? This looping animated GIF shows the ePaper display updating about once every 15 seconds. Here’s how the Weather Station works: Once every 10 minutes, a cronjob triggers on the Raspberry Pi. Want to Make This? Visit the GitHub Repository that I link to at the bottom of this post. Supporting Documentation and Code

Lecture d’une sonde de température TMP36 sur un Arduino - Slog Broches du TMP36 Pour le projet de station météo “home made”, il nous faut des capteurs. Nous allons commencer par un capteur très simple, économique, et facile à utiliser : le TMP36. En fait, ce capteur est tellement simple, que ce billet risque d’être très court! L’image de gauche donne même toutes les informations nécessaires. Pour lire ce capteur, il faut une entrée analogique. Ce capteur donne la température de -50 à 125°C, et est alimenté via du courant continu entre 2.7V et 5.5V pour une consommation de 0.05mA. Dans la forme que j’ai utilisée, il y a un coté arrondi, et un coté plat. Et voila! Quand au code, c’est très simple : il suffit de lire la tension retournée par la broche centrale, et de calculer la correspondance en °C. Ici, nous afficherons la température toutes les 100ms. Tous les codes sources sont sur le GitHub du projet Milapli. Si le Github est inaccessible, voici le premier code :

Low power ATmega/tiny with watchdog timer At work recently, the pranks have been escalating. I’ve decided that for my next salvo, I’m going to build the most annoying beeping device I can. I’m using an ATtiny45/85 chip, programmed using the Arduino development environment. The clone army grows The device is intended to be planted somewhere near the target’s desk, and will just beep (or make some other annoying sound), every 5-8 minutes. In that respect, it’s very similar to the Annoy-a-tron that ThinkGeek sells. Three primary factors influenced the design of this, in this order: Low power consumptionInexpensiveSmall size It’s likely to take the subject days, if not weeks, to find it at that rate, so the battery needs to last for at least a few weeks. As I intend to make around 10 of these devices, keeping the cost down was important. Making this as small as possible was quite a challenge, but in the end, the largest parts were the battery and battery holder. Putting the chip to sleep when it’s idle. 1. 2. 3. 4.

Centrale de consommation energétique Bonjour, Merci pour les compliments. Pour l'IHM je me suis fait aider par un collègues graphiste.Je ne suis pas non plus électricien et je ne sais pas comment fonctionne une pince ampèremétrique. En ce qui concerne les compteurs électriques j'ai fait le choix du tywatt 40 car il permet de mesurer la puissance consommée dans plusieurs phases (ex pour le chauffage : salon, chambre 1, bureau, ...) Il faut passer toutes les phases que l'on souhaite mesurer dans une tore de férite qui est elle-même relier au tywatt. (sur ce schéma, il n'y a qu'une phase, mais rien n’empêche dans mettre plusieurs) C'est vrai que le prix de ces tywatt est assez élevé. Je n'ai rien trouvé d'autre d’équivalant si ce n'est ce sous compteurs que j'utilise pour mon chauffe-eau, mais qui ne mesure qu'une phase. Les moins cher que j'ai trouvé sont ceux là, et le site permet un paiement en 3x sans frais.Avec les compteurs d'eau, il s'agit du plus gros poste du projet.

Related: