background preloader

Le télétravail gagne du terrain dans les entreprises en France

Le télétravail gagne du terrain dans les entreprises en France
Près de 17 % des Français travaillent à distance pour le compte de leur employeur, une tendance qui concerne désormais la moitié des sociétés du CAC 40. Il n'y avait pas eu de chiffres officiels depuis 2006 sur la part du télétravail dans les entreprises en France. Voilà pourquoi le récent Tour de France du télétravail, organisé par LBMG Worklabs, Neo-nomade, Openscop et Zevillage, et le livre blanc qui en est sorti sont riches d'enseignements. On y apprend que, contrairement aux idées reçues, la France n'est pas le mauvais élève de l'Europe. «Aujourd'hui, près de 17 % des Français télétravaillent, la plupart du temps depuis leur domicile (79 % des cas) mais également en télécentres (8 %), souligne Frantz Gault, associé de LBMG Worklabs, spécialisé dans le conseil en travail à distance. Dans les pays scandinaves, on arrive à des taux de 25 %, mais les résultats de la France n'ont rien de ridicule.» Alors qu'outre-Atlantique la nouvelle patronne de Yahoo! De l'absentéisme en moins

http://www.lefigaro.fr/emploi/2013/04/15/09005-20130415ARTFIG00390-le-teletravail-gagne-du-terrain-dans-les-entreprises.php

Related:  TélétravailLe TélétravailEtude de gestion BACyohannpadiourh

Télétravail : définition et cadre juridique - Fiche pratique Définition du télétravailLongtemps dépourvu de définition juridique, le télétravail a été défini dans la loi de simplification du droit du 22 mars 2012. Selon ce texte, le télétravail désigne "toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant à celui-ci". Le cadre juridique du télétravailLa loi du 22 mars 2012 et la jurisprudence de la Cour de cassation en vigueur délimitent plus précisément que l'accord interprofessionnel de 2005 les contours juridiques du télétravail. Il est fermement mentionné, en guise de préambule, que le télétravail doit être accepté par un salarié sur la base exclusive du volontariat.

Pourquoi le télétravail fait de la résistance en France ? Demandez autour de vous ce que les gens pensent du télétravail : « Le télétravail, c’est green, c’est développement durable, c’est écologique ».« Les salariés s’autonomisent, les temps de transport sont fortement réduits ». Il n’aurait ainsi que des bénéfices : risques psychosociaux limités, accroissement de la flexibilité et de la productivité, attractivité et fidélisation des employés, gain de temps et économies d’espaces. Bref, « le télétravail c’est l’avenir ! » Terme utilisé depuis les années 90, sa pratique est désormais encadrée par la loi depuis le 22 mars 2012. Mise en place du télétravail Mise en place du télétravail Le manque d'habitudei freine bien souvent l'installation du télétravail. Alors, concrêtement, comment basculer des salariés en télétravail ? Engagement de la direction Comité de pilotage avec la DRH, les syndicats, des managers, le CHSCT, la médecine du travail, la DSIRédaction d'une charteRédaction d'avenants aux contrats de travailDéfinition des critères de sélection des télétravailleurs : profil de poste, ancienneté, personnalité du salarié.Double volontariat Manager/Collaborateur Communication

Qui finance l'equipement ? Les obligations de l'employeur lors de la mise en place du télétravail L’article 7 de l’accord national interprofessionnel du 19 juillet 2005 prévoit que l’employeur est tenu de fournir et installer le matériel nécessaire à l’activité du télétravailleur. Un équipement sûr, permettant de garantir sa sécurité Cette disposition a pour but de ne pas engendrer de coûts supplémentaires pour le salarié, afin de ne pas faire de différence avec ceux soumis à une organisation du travail plus classique. Le télétravail permet-il de concilier vie professionnelle et vie privée ? par Xavier de Mazenod Notre débat du mois nous amène à nous intéresser aux nouvelles formes de travail. Aujourd’hui, Xavier de Mazenod nous parle du télétravail comme élément de conciliation entre la vie pro et la vie perso. Si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à visiter ZeVillage, excellent centre de ressources sur cette thématique !

Télétravail : home à tout faire Le télétravail serait la solution à tous les maux de l’entreprise. Travailler de chez soi permettrait d’augmenter le sentiment de liberté et l’autonomie des salariés, réduirait la fatigue liée aux déplacements en région parisienne et le bilan carbone, offrirait aux jeunes parents plus de temps avec leurs enfants, etc. Mais la France est à la traîne avec un nombre de télétravailleurs coincé entre 7% et 9% de la population active selon les études. Soit bien moins que les pays nordiques : 32% des Finlandais et 27% des Suédois pratiquent le télétravail. Pourtant, les défenseurs du télétravail arguent que cette organisation de l’entreprise améliorerait la productivité des salariés de 5% à 30% en les rendant plus responsables, que les dissipés gagneraient en concentration à éviter les pauses à la machine à café, les déjeuners à rallonge et les bavardages. A LIRE: EcoFutur, le magazine de l'économie innovante

Télétravail : que dit le contrat de travail ? Le télétravail a fait l'objet d'un accord-cadre européen en 2002. Ce texte a été transposé en droit français par un accord national interprofessionnel signé en 2005 et étendu par un arrêté du 30 mai 2006, qui fixe le cadre juridique. Qu'est-ce que le télétravail ? L'accord du 19 juillet 2005 donne du télétravail la définition suivante : « Le télétravail est une forme d'organisation et/ou de réalisation du travail, utilisant les technologies de l'information dans le cadre d'un contrat de travail et dans laquelle un travail, qui aurait également pu être réalisé dans les locaux de l'employeur, est effectué hors de ces locaux de façon régulière. » Le télétravail concerne donc des salariés qui effectuent leur travail hors des locaux de l'employeur, généralement chez eux, grâce aux technologies numériques (informatique, internet...). La mise en place du télétravail dans l'entreprise

Exercice de français : Travailler sans aller au travail...!! - Avancé Télétravail: la France en retard Malgré les avantages qu’il présente, le télétravail a encore du mal à tenter les Français, contrairement à certains voisins européens. En attendant que le gouvernement trouve des solutions pour inverser la tendance, des compromis existent pour vaincre les réticences. La France à la traîne Le constat est clair. À l’heure actuelle, le télétravail ne concerne que 9 % des salariés français, contre 18 % des Européens et 37 % des Scandinaves.

Related: