background preloader

Les ados sont-ils en train de deserter les réseaux sociaux ?

Les ados sont-ils en train de deserter les réseaux sociaux ?
Deux fois par an, l'institut Piper Jaffray publie son étude "Taking Stock With Teens", un baromètre où il s'agit d'observer le sentiment et le comportement des adolescents à l'égard des produits de consommations, des marques, et des services. Même s'il ne s'agit pas à proprement parler de mesure puisque l'essentiel des données sont recueillies de façon déclarative, l'étude constitue une véritable mine d'informations et balaye un très grand nombre de domaines : mode, alimentation, loisirs, technologies... C'est ce dernier point qui nous intéresse particulièrement ici. Dans son étude "Printemps 2013" (58 pages, disponible à la fin de cet article), Piper Jaffray pose à nouveau la question "Quel est le réseau social le plus important pour vous ?" Ainsi, les réseaux sociaux présentés dans l'étude (Facebook, YouTube, Instagram, Twitter, Google+, Tumblr, Pinterest, Reddit, StumbleUpon, Flickr) s'avèrent pratiquement tous en perte d'attention.

Le pianiste turc Fazil Say condamné à dix mois de prison avec sursis pour des propos anti-islam "Triste" et inquiet pour la liberté d'expression. Lundi 15 avril, le célèbre pianiste turc Fazil Say a réagi à sa condamnation à dix mois de prison avec sursis, pour avoir publié des tirades provocatrices contre les musulmans sur Twitter. "Je suis très triste de cette décision de justice rendue au nom de mon pays. C'est une déception pour moi du point de vue de la liberté d'expression", a affirmé l'artiste dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook. Fazil Say a été reconnu coupable d'"insulte aux valeurs religieuses d'une partie de la population" par un tribunal stambouliote et devra purger sa peine en cas de récidive dans un délai de cinq ans. Il était reproché au pianiste, âgé de 43 ans, d'avoir envoyé sur Twitter des messages tels que : "Je ne sais pas si vous vous en êtes aperçus, mais s'il y a un pou, un médiocre, un magasinier, un voleur, un bouffon, c'est toujours un islamiste".

En France aussi, les ados délaissent Facebook pour Snapchat Les vaines tentatives de Facebook pour s'emparer de Snapchat (dont une dernière offre à 3 milliards de dollars !) s'expliquent aisément. Facebook perd de son aura chez les ados, son coeur de cible. Très versatiles, les 15-25 ans préfèrent se tourner vers d'autres outils comme Twitter, Tumblr et Snapchat donc, une application permettant d'échanger des contenus éphémères sur mobile. Ce glissement des habitudes semble se confirmer également en France si on en croît une "enquête ethnographique" menée par la Fédération française des télécoms. "Facebook, c'est mort !" Des résultats à prendre avec des pincettes donc mais qui valident la "grande peur" de Facebook actuellement. Traduction : Facebook est lieu des images officielles, presque corporates, où il faut absolument se mettre en valeur et ce sur de longues périodes. Les ados ne veulent plus laisser de traces et rejettent le côté 'image publique' de Facebook La liberté de l'un contre la paranoïa de l'autre en somme...

Réseaux sociaux : les ados n’ont jamais partagé autant de données personnelles Ce n’est pas un hasard si la Cnil a décidé en 2011 de s’atteler à des opérations de sensibilisation à la protection des données personnelles sur les réseaux sociaux auprès des adolescents. Les jeunes internautes sont en effet des utilisateurs intensifs de ces services. Mais parallèlement, cette population des 15 ans et moins, dite des « innocents » (car inconscients des risques), néglige très souvent la question de la protection de la vie privée. Ces pratiques et usages, une étude de Pew Foundation en fait une nouvelle fois le constat. 91% postent des photos d'eux, contre 79% en 2006 D’après les auteurs, les adolescents n’ont ainsi jamais autant partagé de données les concernant sur les réseaux sociaux. « La norme sociale a évoluée ces dernières années » en termes de partage, défendait Mark Zuckerberg en 2010. Pour le démontrer, l’étude de Pew l’illustre de quelques chiffres : en 2012, 91% des utilisateurs adolescents déclaraient poster des photos d’eux-mêmes, contre 79% en 2006.

TV: si ça buzze sur Twitter, c'est que l'audience est bonne La SocialTV, ou l'interaction entre les spectateurs munis de tablettes ou de smartphones et le contenu diffusé à la télévision, permet déjà d'estimer en temps réel l'audience d'une émission, en se basant sur l'activité des réseaux sociaux selon une étude présentée mardi par le cabinet NPA conseil. Elle souligne la place croissante de cette pratique qui, à terme, pourrait conduire les télévisions à adapter leur contenu en direct en fonction de l'activité sur Twitter. Explosion des tweets en lien avec les émissions TV Depuis septembre, le nombre de messages diffusés sur Twitter en lien avec les émissions de télévision a été multiplié par cinq. A l'échelle d'une saison ou d'une seule diffusion, la relation entre SocialTV et audience s'affine, poursuit le cabinet. Le buzz se traduit en audience Normalement, ces orientations de l'audience télé sont découvertes "à posteriori, le lendemain matin avec les chiffres de Médiamétrie", a-t-il souligné.

Facebook n'a plus la cote auprès des ados À défaut de perdre des utilisateurs, dans la mesure où les départs constatés dans les pays occidentaux sont largement compensés par les inscriptions des internautes issus des pays émergents, Facebook perd en attractivité auprès des adolescents. C'est ce que suggère un rapport conduit par la banque d'investissement américaine Piper Jaffray et relayé par le Huffington Post. Entre mai 2012 et mai 2013, le nombre de jeunes considérant Facebook comme le réseau social le plus important est passé de 42 à 23 %. À l'inverse, la popularité Instagram - qui a été acheté en 2012 par Facebook - a progressé au cours de cette période (12 à 23 %). Cette catégorie regroupe vraisemblablement des plateformes comme Vine ou Snapchat même s'ils ne sont pas mentionnés spécifiquement Ces deux services ont enregistré une forte progression de leur popularité ces derniers mois, ce qui n'a pas dû échapper à Piper Jaffray. À en croire Mark Zuckerberg, Facebook n'a pas de problème particulier avec les adolescents.

Ados et internet : les "digital native" existent-ils ? - Cinq jours à la une - 2011/2012 - Société Ils ont à peu près le même âge qu'internet, ou moins. Les jeunes adultes qui arrivent sur le marché du travail, les adolescents et les enfants n'ont pas connu le monde tel qu'il était avant l'avènement du "réseau des réseaux". Certains, à la suite de Marc Prensky, un intellectuel américain, les ont nommés "digital native", puis génération C ou Y. Mais cette idée est aujourd'hui contestée. Au contraire, les jeunes feraient preuve de lacunes inquiétantes, dues à une formation incomplète. Il fut une époque où les adultes s'extasiaient à la vue d'un bambin manipulant un téléphone (filaire). Théo, 14 ans : "on n'utilise plus le téléphone. Ils sont ceux que l'écrivain, consultant et intellectuel américain Marc Prensky a appelés Digital natives : ceux qui sont nés dans un monde digital, caractérisés par une culture du partage, une définition plus souple de la vie privée, une attitude de "zappeurs". 92% des 15-17 ans sur Facebook Amandine, 11 ans : "Je me sens plus libre.

E-paiement: Flattr n’est plus le « favori » sur Twitter La start-up suédoise Flattr, qui permettait jusque-là aux utilisateurs de Twitter de rémunérer l’auteur d’un tweet via la fonction »favori », indique aujourd’hui sur son blog devoir cesser son activité sur le site de micro-blogging à la demande de ce dernier. Flattr est un service de micro-paiement co-fondé par Lars Olsson et Peter Sunde (aussi co-fondateur de The Pirate Bay). Destiné au départ aux blogs via l’ajout d’un bouton spécifique, le service s’est étendu le mois dernier à des sites comme Twitter, Instagram, Soundcloud ou Vimeo. Il permet alors à ses utilisateurs de rémunérer les créateurs de contenus en adjoignant aux boutons « favori » ou « j’aime » un don, la plupart du temps de quelques centimes. Les utilisateurs de Flattr créditent un compte d’une certaine somme, ensuite divisée entre tous les contenus plébiscités. Flattr se rémunère en ponctionnant 10% de l’ensemble des transactions. Lars Olsson revient aujourd’hui sur la décision de Twitter.

Les réseaux sociaux de demain Pour la majorité des internautes, les réseaux sociaux se résument à Facebook et Twitter. La réalité ne pourrait être plus fausse en ces temps de sociabilité et de partage exacerbés. Le développement des technologies mobiles entraine, dans une belle grappe d’innovation, celui de réseaux sociaux plus spécialisés. Le succès explosif du réseau Instagram en témoigne largement et d’autres semblent lui emboiter le pas. Comme à son habitude, l’excellent site Mashable, spécialiste américain entre autres du social media, a sélectionné quelques réseaux sociaux à surveiller. Certes beaucoup de ces réseaux sont peu connus dans d’autres parties du monde. Path Path est un agenda online sur lequel vous pouvez poster vos photos, votre actualité quotidienne comme vos check-in, ou la musique que vous écoutez. Highlight De nombreux réseaux sociaux axent leur développement sur la fonction de géolocalisation des smartphones. Sonar L’application Sonar pousse la sociabilité à la limite de la surveillance. Banjo

Well, That Was Fast: Twitter Already Shut Down Ribbon’s Newly Launched In-Stream Payments Feature This morning, payments startup Ribbon announced support for “in-stream” payments on Twitter.com, allowing users to click a button directly within a tweet in order to make a purchase without having to leave the Twitter.com website. However, it appears that Twitter has already shut this feature down – almost immediately after its public debut. Ribbon Co-founder Hany Rashwan has confirmed that Twitter has indeed shut them down, and the company is now in the process of trying to contact Twitter to discuss. We’ve also reached out to Twitter with questions, and will update if and when we hear back. It’s possible that the way Ribbon implemented the in-stream payments using Twitter Cards (via the Player Card model) was a violation of Twitter’s Terms of Service. What’s interesting is how quickly Twitter reacted to the situation, which makes one wonder who might have brought the violation, or issue, to Twitter’s attention. Before: After:

Snapchat, l'eldorado des ados Après le rachat d'Instagram pour un milliard de dollars, celui de Tumblr pour 1,1 milliard et celui, très récent, de Waze pour 1,3 milliard de dollars, on a fini par cesser d'écarquiller les yeux devant cette nouvelle mode de surévaluation des start-ups numériques. Aujourd'hui, le destin de Snapchat ne paraît donc même plus si étonnant. Publiée pour la première fois en septembre 2011, l'application est déjà si populaire qu'elle approche, elle aussi, les neuf zéros de la cour des grands : elle vient de monter sa valeur à 800 millions de dollars (611 millions d'euros) après une levée de fonds ayant apporté 60 millions supplémentaires (46 millions d'euros) à son capital. Bien sûr, elle n'a pas de pub, pas d'abonnements payants, et donc aucun modèle économique viable. En plus, elle n'a même pas de base de données : le principe de Snapchat est de fournir un service de messagerie éphémère. Snapchat commence à attirer un certain nombre de regards. Lire les réactions à cet article.

BeFwi : #TwitterError ! L’avenir est-il aux réseaux sociaux éphémères Selon le sondage annuel de l'Institut Piper Jaffray auprès de 5000 adolescents américains, que rapporte Zdnet.fr, les réseaux sociaux s'avèrent pratiquement tous en perte d'attention auprès des plus jeunes (seuls Twitter et Instagram semblent encore avoir leurs faveurs, mais la cote d'amour s'est grandement ralentie). La raison de la désertion des réseaux sociaux ? "Las du partage exacerbé, las des traces laissées ici ou là, las de la surveillance potentielle de leurs parents, ils semblent préférer désormais les applications de messagerie instantanée comme Kik (30 millions d'utilisateurs), WhatsApp (17 milliards de messages échangés par jour), SnapChat (100 millions de messages et 50 millions de photos échangés par jour), ou encore Line, qui vient de passer les 100 millions d'utilisateurs en janvier dernier... Image : la page d'accueil de SnapChat... Rachel Metz pour la Technology Review pointait récemment ce même phénomène : le développement des applications éphémères. Qu'importe.

BBC America & Twitter Announce Content-Sharing Partnership BBC America has announced via a tweet that it will partner with Twitter to offer the “first in-Tweet branded video synced to entertainment TV series.” News of the deal comes after a few days after a report that Twitter is in talks with Viacom and NBCUniversal to host TV clips and sell advertising on the site. BBC America’s tweet didn’t offer any specific information about the deal or which of its TV shows would be involved, but it did namecheck hit series Doctor Who and Top Gear.

Related: