background preloader

Pour un monde sans respect

Pour un monde sans respect
Je me rappelle encore bien d'une discussion que j'ai eue il y a plusieurs années, et qui m'avait beaucoup frappé parce que j'y avais eu la compréhension brutale de ce que signifiait vraiment l'idée de « respect ». J'avais longuement discuté avec un copain écolo de la justesse qu'il pouvait y avoir à manger de la viande, et progressivement, à la suite de nombreux arguments et contre-arguments, je voyais venir le moment où il lui faudrait logiquement convenir que manger des animaux était une injustice à leur égard, et que cette injustice était ni plus ni moins importante que s'il s'agissait d'humains. En fait, déjà à l'époque, on m'avait plusieurs fois opposé en des circonstances similaires cette notion de respect, et j'ai eu depuis fréquemment l'occasion de l'entendre à nouveau. C'est parce que cet argument revient si souvent dans les conversations que je juge utile d'en dire deux mots. Respectable, le respectqu'éprouvent les dominants ? Tolérance, galanterie, et tutti quanti - etc. Notes : Related:  Réponses à la mauvaise foi carniste

C’est dégueulasse de dire aux omnivores qu’ils tuent pour manger. Il y a des choses qu’il ne faut pas dire à un omnivore si on ne veut pas passer pour un extrémiste sectaire. Par exemple le fait qu’il mange des animaux qui ont été tués pour lui. C’est pourtant tout ce qu’il y a de plus vrai. Mais les omnivores n’aiment pas se l’entendre dire. Comme je pense qu’il y a un problème avec tout ce type d’argumentation omnivore, je vais tenter de déconstruire un peu tout ça. Pourquoi les omnivores mangent de la viande ? « Je suis quelqu’un de bien. » L’omnivore, comme n’importe quel autre être humain, veut croire qu’il est quelqu’un de bien. « J’aime les animaux, d’ailleurs, j’ai trois chats et un poisson rouge. » L’omnivore tente souvent de prouver qu’il aime les animaux. « Et toi alors ? Pourquoi je ne laisserai pas les omnivores en paix ? Ces végé qui ne respectent pas les omnivores. En conclusion. Myroie.

PETIT POISSON DEVIENDRA GRAND… . . . Pourvu que Dieu lui prête vie – ou, du moins, pourvu qu’on le laisse en paix ! Avant de devenir végane, j’ai fait les choses par étapes. D’abord la viande rouge, ensuite la viande blanche, puis le poisson. Paradoxalement, j’avais arrêté les produits laitiers et les oeufs bien avant de laisser tomber le poisson – peut-être pas si paradoxalement que cela car c’est mon intolérance aux produits laitiers qui m’a poussée à arrêter d’en consommer, avant que cela ne devienne un véritable choix éthique. Il n’empêche, j’étais un brin paradoxale : je ne mangeais plus de viande mais je continuais de me gaver de sushis au restaurant japonais… Je crois que c’était la dernière survivance de mon ancien régime carné, l’ultime petite trace de ce qui me rattachait à ma famille, ma manière de leur dire : ‘Mais non, ne vous inquiétez pas, regardez, je mange du poisson !’ Bon, je suis gentille : Oui, on m’a déjà dit de ne pas jouer avec la nourriture… Idée n° 1 : les poissons ne souffrent pas

Dans le crâne d'un tueur Voici un sujet concret auquel la plupart des gens ne pensent même pas, même ceux qui se battent pour les droits des animaux : comment les personnes dont la tâche est de tuer les poulets sont-elles affectées ? C'est que la machine à tuer ne parvient jamais à trancher la gorge de tous ceux qui défilent, surtout de ceux qui n'ont pas été correctement insensibilisés par le bac électrique. Il y a donc un « tueur » dont la tâche consiste à attraper ces poulets de manière à éviter qu'ils soient ébouillantés vivants dans le chaudron. (En lisant ce qui suit, gardez à l'esprit que je travaillais dans le plus petit de tous les abattoirs de Tyson. Voici la situation : votre supérieur vous informe que cette nuit c'est vous qui êtes de service dans a salle de mise à mort. De la pièce d'à côté viennent les cris des poulets en train d'être suspendus par les pattes dans les pinces d'acier, ainsi que le cliquettement de ces pinces. Vous ne pouvez pas les prendre tous, mais vous essayez.

Psychologie de la souffrance des légumes. (attention ce texte est assez sérieux et pas très drôle) Vous le savez, la remarque la plus idiote et la plus fréquente que vous entendez quand vous êtes végétarien, c’est « le cri de la carotte », remarque qui contient des variantes pleines d’imagination telles que « as-tu pensé à la souffrance de la salade ? » ou encore «et les poireaux ? faut les tuer aussi ! tu n’as pas honte ? » . Il faut commencer par une petite mise au point sur la « souffrance des végétaux » : -l’existence de la souffrance suppose celle d’un système nerveux. -Si quelqu’un se soucie réellement de la souffrance des végétaux, il doit absolument devenir végétarien. -L’idée du respect dû aux végétaux n’est pas inintéressante : en effet, si l’on respectait le règne végétal, on ne détruirait pas la forêt amazonienne pour des intérêts privés, peu importe que les arbres souffrent ou pas. 1) Observons ces différentes phrases véridiques issues de débats (réels ou virtuels) : « T’as pensé à la souffrance des carottes ?

Végétarien ou vegan : les 5 raisons du végétarisme (regime vegetarien) Cet article ne fera pas de vous un hippie herbivore qui mâchouille sa feuille de salade entre deux sessions de djembé. Il s'agit de s'inspirer et tirer le meilleur du modèle végétarien. Si mon dernier article sur la nutrition m’avait déjà valu quelques ennemis, celui-ci risque bien de me valoir l'ostracisme de la communauté des hommes. Il faut dire que les gens n’aiment pas qu’on leur parle de ce qu’il y a dans leur assiette : manger est un plaisir et l’on envisage mal le renoncement à ce « péché de la chair ». Mais bon voilà, dans votre bureau avec vue sur les Champs Élysées, vous dominez peut-être les passants qui sont cinq étages plus bas, mais on ne peut pas vraiment dire que vous ayez l’étoffe d’un guerrier. La vision de Bâtard Sensible sur le sujet Mettre de l’ordre dans ses préjugés ne doit pas pour autant vous faire croire qu’on vous demande de tout remettre en cause. De meilleures performances Des sportifs légendaires qui mangeaient de la salade

Les animaux-emballages Un grief fréquent contre les alimentations végétariennes est la nécessité qu'elles impliquent de prendre un complément de vitamine B12. Ce nutriment, abondant dans la viande, est en effet pratiquement absent des plantes, et une personne végétalienne doit s'assurer un apport régulier par la prise de suppléments ou d'aliments supplémentés (certains jus de fruits, corn flakes...). Cela concerne même les végétariens qui consomment des laitages et des œufs, car la B12 n'est présente dans ces produits qu'en quantité limitée. Une carence en B12 peut apparaître après plusieurs années et avoir des conséquences nerveuses irréversibles ; même légère elle peut aussi, à la longue, abîmer les artères. Ces faits gênent les végétariens eux-mêmes, qui souvent n'aiment pas l'idée des suppléments. Telle est la situation ? Dans le monde en 2008, ont été produites, dans les usines de quatre firmes différentes (une française - Sanofi-Aventis - et trois chinoises), environ 35 tonnes de vitamine B122. Notes :

La végéphobie, c'est la faute aux végés! - Végéphobie Car s'ils n'existaient pas, il n'y aurait pas de végéphobie.Mais ils existent, et ils n'ont même pas besoin d'ouvrir la bouche pour que ça se déchaîne, comme en témoignent ces commentaires sur un article du blog d'Insolente Veggie: Commentaire signé «mouki» sur le post "VEGGIE PRIDE Genève 18 mai 2013": À part ça, ma simple participation à la Veggie Pride et à quelques événements connexes m'a valu des réactions très négatives de la part de certaines personnes de mon entourage, je m'en suis pris plein la poire pour pas un rond... Un peu plus loin, un commentaire signé «Gudule»: D'ailleurs à propos de justification, même si y a nettement moins de végéphobie en Suisse, c'est vrai que c'est toujours le même schéma : - tu commandes le plat végé - une personne te demande si tu es végé - tu réponds oui - cette personne rigole, puis se justifie sur son carnisme, puis te traite d'extrêmiste, puis t'engueule parce que tu essayes de l'endoctriner.

NO COMPROMISE. NO MORE EXCUSES. (myvegansoul: This is AWESOME!!) NO COMPROMISE. NO MORE EXCUSES. ("Being vegan is SO expensive, only rich white...) La pilule rouge: Guide de justification pour nuire et exploiter les animaux C’est une comparaison entre les humains et les chiens. Dès lors, tu dis que tuer ton chien serait immoral car il fait partie de ta famille. Tuer quiconque en dehors de ta famille est donc justifiable, tu appliquerais cela aux étrangers alors ? Un étranger humain ne fait pas partie de ta famille, au contraire de ton chien. 28 Abattage humainLa forme légale d’abattage d’animaux consiste à les « étourdir » et d’ensuite leur trancher la gorge. 37 Tu mets les gens au chômage en boycottant les produits animaux. Jette aussi un oeil au site du Dr. Plus de renseignements : Les protéines végétales 42 Fer Tu peux obtenir du fer avec une alimentation végétale, ce n’est en aucun cas exclusif aux produits animaux.Plus de renseignements : Le fer43 Calcium Tu peux obtenir du calcium avec une alimentation végétale, ce n’est en aucun cas exclusif aux produits animaux. 44 B12La B12 est une vitamine qui, chez les gens, est associée aux produits animaux. 60 Je suis un nihiliste.

Related: