background preloader

Pour un monde sans respect

Pour un monde sans respect
Je me rappelle encore bien d'une discussion que j'ai eue il y a plusieurs années, et qui m'avait beaucoup frappé parce que j'y avais eu la compréhension brutale de ce que signifiait vraiment l'idée de « respect ». J'avais longuement discuté avec un copain écolo de la justesse qu'il pouvait y avoir à manger de la viande, et progressivement, à la suite de nombreux arguments et contre-arguments, je voyais venir le moment où il lui faudrait logiquement convenir que manger des animaux était une injustice à leur égard, et que cette injustice était ni plus ni moins importante que s'il s'agissait d'humains. En fait, déjà à l'époque, on m'avait plusieurs fois opposé en des circonstances similaires cette notion de respect, et j'ai eu depuis fréquemment l'occasion de l'entendre à nouveau. C'est parce que cet argument revient si souvent dans les conversations que je juge utile d'en dire deux mots. Respectable, le respectqu'éprouvent les dominants ? Tolérance, galanterie, et tutti quanti - etc. Notes : Related:  Réponses à la mauvaise foi carniste

C’est dégueulasse de dire aux omnivores qu’ils tuent pour manger. Il y a des choses qu’il ne faut pas dire à un omnivore si on ne veut pas passer pour un extrémiste sectaire. Par exemple le fait qu’il mange des animaux qui ont été tués pour lui. C’est pourtant tout ce qu’il y a de plus vrai. Mais les omnivores n’aiment pas se l’entendre dire. Comme je pense qu’il y a un problème avec tout ce type d’argumentation omnivore, je vais tenter de déconstruire un peu tout ça. Pourquoi les omnivores mangent de la viande ? « Je suis quelqu’un de bien. » L’omnivore, comme n’importe quel autre être humain, veut croire qu’il est quelqu’un de bien. « J’aime les animaux, d’ailleurs, j’ai trois chats et un poisson rouge. » L’omnivore tente souvent de prouver qu’il aime les animaux. « Et toi alors ? Pourquoi je ne laisserai pas les omnivores en paix ? Ces végé qui ne respectent pas les omnivores. En conclusion. Myroie.

Chaque année, on tue plus d’animaux qu’il y a eu de morts durant toutes les guerres de l’humanité | Frédéric Côté-Boudreau Nombre d’animaux d’élevage tués par année. Statistiques de la FAO. Cliquez pour agrandir. Dans mon billet « Statistiques astronomiques », j’avais détaillé le nombre d’animaux tués à chaque année pour la consommation alimentaire, soit 56 milliards. Non seulement ce chiffre augmente d’année en année, mais il ne représente même pas le nombre total de tous les animaux tués par les humains: il ne s’agit que des animaux tués pour la production de viandes, produits laitiers et oeufs (et encore, il en exclut beaucoup). Par hasard, je suis récemment tombé sur les statistiques évaluant le nombre de morts durant les guerres des derniers siècles. 16e siècle: 1,6 million17e siècle: 6,1 millions18e siècle: 7 millions19e siècle: 19,4 millions20e siècle: 109,7 millions Le rapport souligne également que l’on estime à 191 millions le nombre de victimes indirectes durant les 25 plus grands cas de violences collectives du 20e siècle. Prenons une autre perspective. Mais vous savez quoi? 1. Sivard RL. 2. 3.

La fin des éléphants en Afrique centrale ? Si on ne fait rien, ce sera pour 2025 89 éléphants ont été tués à Gamba (Tchad), mi-mars 2013 (crédits:SOS éléphants) Mi-mars, alors que s’achevait la 16e conférence des parties à la Convention internationale des espèces sauvages menacées d’extinction (CITES), 89 éléphants, dont 33 femelles gestantes et 15 éléphanteaux, ont été massacrés par des braconniers près de la ville de Gamba au sud du Tchad. Depuis quelques mois, les tueries se multiplient, faisant toujours plus de victimes (300 éléphants en février 2012 au parc national camerounais de Bouba N’Djida). Les braconniers armés interviennent rapidement, arrachent les défenses à la hache en abandonnant les éléphanteaux parfois trouvés encore vivants, prostrés, contre le cadavre de leur mère. Risque d’extinction en Afrique centrale en 2025 A Bangkok, lors de la CITES, un plan d’action pour l’éléphant d’Afrique a été adopté. Il resterait entre 420.000 et 650.000 éléphants en Afrique. Brigitte Bardot en appelle aux forces françaises

Necessité de l’approche intersectionelle Le Mariage Pour Tous est un peu le sujet du moment en France. Que ça vous intéresse ou non, vous y avez droit sur tous les médias…Il se trouve que ça m’intéresse, et l’apparition de Simone Veil à la Manif Pour Tous qui a causé a minima une certaine déception aux sympathisants de l’égalité de droits me permet d’introduire une idée qui me tient a cœur: l’intersectionalité. Kesako? En peu de mots, l’intersectionalité est l’approche que les oppressions fonctionnent en strates, sont toutes liées et fonctionnent à peu près selon les mêmes mécanismes. Cas concret: comprendre que l’expérience du sexisme en tant que femme blanche comme différente de celle d’une femme noire où le racisme y est souvent entremêlé, et traiter cette différence en conséquence…C’est prendre en compte les oppressions de tous, sans prioriser certaines oppressions par rapport à d’autres. Comment peut-on demander la fin d’une oppression et légitimer une autre? Like this: J'aime chargement…

PETIT POISSON DEVIENDRA GRAND… . . . Pourvu que Dieu lui prête vie – ou, du moins, pourvu qu’on le laisse en paix ! Avant de devenir végane, j’ai fait les choses par étapes. D’abord la viande rouge, ensuite la viande blanche, puis le poisson. Paradoxalement, j’avais arrêté les produits laitiers et les oeufs bien avant de laisser tomber le poisson – peut-être pas si paradoxalement que cela car c’est mon intolérance aux produits laitiers qui m’a poussée à arrêter d’en consommer, avant que cela ne devienne un véritable choix éthique. Il n’empêche, j’étais un brin paradoxale : je ne mangeais plus de viande mais je continuais de me gaver de sushis au restaurant japonais… Je crois que c’était la dernière survivance de mon ancien régime carné, l’ultime petite trace de ce qui me rattachait à ma famille, ma manière de leur dire : ‘Mais non, ne vous inquiétez pas, regardez, je mange du poisson !’ Bon, je suis gentille : Oui, on m’a déjà dit de ne pas jouer avec la nourriture… Idée n° 1 : les poissons ne souffrent pas

Le carnisme c’est quoi ? - Insolente Veggie English version Oui, moi aussi je connais des religions alimentaires. Pour des informations un peu plus sérieuses sur le carnisme (parce que là c’est vraiment n’importe quoi) (quoi que), veuillez consulter les Cahiers Antispécistes, ou encore les écrits et vidéos de Melanie Joy, principale théoricienne du carnisme. Vous pouvez me suivre sur et sur , mais pas sur Extinction d'une Espèce à Taiwan : La Panthère Nébuleuse Pendant treize ans, une équipe internationale de scientifiques a recherché des traces de la présence de la panthère Nébuleuses dans les forêts de l’îles de Taïwan. Des heures d’observations sur le terrain et des milliers de clichés infrarouges d’appareils photo automatiques n’ont remonté aucun signe de vie sur toute l’île de cette espèce rare. Les scientifiques sont arrivés à une triste conclusion : les Panthères Nébuleuses sont définitivement éteintes dans cette partie du monde et le sont probablement depuis longtemps. En espérant que cette triste nouvelle poussera les autorités Taïwanaise à tenter de préserver les autres animaux en danger de l’île en préservant les forêts pluviales, et d’autres pays dans la préservation de ce magnifique animal, dont il doit subsister à peine quelques milliers d’individus dans le reste de l’Asie. Dossier : L’Indonésie Partager

Féminisme et Antiracisme, ou comment articuler une fausse hiérarchie L’une des premières raisons pour lesquelles j’ai créé ce blog était pour témoigner en tant que femme noire francophone, comment le racisme et le sexisme s’entremêlent dans mon quotidien. Bien que je regrette de devoir le faire, il me semble important de réagir sur l’un des derniers billets d’Euterpe. Ce n’est pas une mise à l’index (qui suis-je pour le faire?) Premièrement, ce qui m’a d’abord dérangé avec cet article, c’est qu’il m’a semblé être un reproche général sur le fait de critiquer les FEMEN, alors qu’elles sont féministes. Ensuite, l’auteure me confirme que son féminisme n’est pas intersectionnel. Je pense que l’auteure ne comprend tout simplement pas l’intersectionnalité. Il y a un certain refus dans un féminisme non intersectionnel de ne pas vouloir adresser son privilège. Dire qu’Alice Schwarzer ne peut être raciste, malheuresement je trouve ça naïf (sans compter qu’elle est issue de la seconde vague qui n’a pas su justement être antiraciste). Liens supplémentaires (EN) :

Dans le crâne d'un tueur Voici un sujet concret auquel la plupart des gens ne pensent même pas, même ceux qui se battent pour les droits des animaux : comment les personnes dont la tâche est de tuer les poulets sont-elles affectées ? C'est que la machine à tuer ne parvient jamais à trancher la gorge de tous ceux qui défilent, surtout de ceux qui n'ont pas été correctement insensibilisés par le bac électrique. Il y a donc un « tueur » dont la tâche consiste à attraper ces poulets de manière à éviter qu'ils soient ébouillantés vivants dans le chaudron. (En lisant ce qui suit, gardez à l'esprit que je travaillais dans le plus petit de tous les abattoirs de Tyson. Voici la situation : votre supérieur vous informe que cette nuit c'est vous qui êtes de service dans a salle de mise à mort. De la pièce d'à côté viennent les cris des poulets en train d'être suspendus par les pattes dans les pinces d'acier, ainsi que le cliquettement de ces pinces. Vous ne pouvez pas les prendre tous, mais vous essayez.

La France se contrefout du droit des animaux Photo via Le 15 avril dernier, les parlementaires français décidaient de reconnaître aux animaux la qualité « d'êtres vivants doués de sensibilité », alors qu'ils étaient encore considérés comme des « biens meubles » dans le code civil. 89% des Français interrogés se sont déclarés favorables à cette décision ; après tout, les animaux sont nos amis, pourquoi s'y opposerait-on ? En réalité, les seuls animaux qui semblent potentiellement concernés par cette décision sont les animaux domestiques – pour ne pas dire les chiens et les chats. D'ailleurs, il est assez intéressant de jeter un œil aux illustrations choisies par les sites relayant l'information : des petits chats, des chiens adorables et des légendes éloquentes – de quoi freiner les ardeurs de bourreaux d’animaux tels que Farid de la Morlette ou Keanu Reeves. Malheureusement, la situation ne risque pas de changer pour les autres espèces – et notamment tout ce qui est laid, envahissant ou comestible. Photo via

Why Do We Sexualize Chicken? The Sexual Politics of Meat is a scathing, powerful analysis of the relationship between the oppression of women and the farming of animals for food. Written by Carol J. Adams and published in 1990, it inspired many a feminist to choose vegetarianism and made many more take pause. In the six-and-a-half minute video below, she discusses the sexualization and feminization of chicken specifically. Adams then argues that this is a way to distract us from the fact that we are eating the flesh of an animal that has been killed for us. By sexualizing animals, we trigger another thing, that uneasiness becomes sexual energy… and everybody knows what to do about sexual energy. Moreover, presenting chicken as dressing up for the male gaze suggests that the animal wants to be consumed. Bonus: Fifty Shades of Grey makes an appearance, and not incidentally. Adams call Grey a “regressive book that implied that despite all the advances feminism has made, women really just wanted to be in bondage.”

La convergence. Twitter promet de très belles rencontres, ouais, mais aussi de se manger de sacrées surprises moins géniales. La semaine dernière, avec son 8 mars et son cortège de remise en question du féminisme et de sa légitimité, a été un festival de déni. Vraiment trop bien, les féministes de tout poil (haha) ont eu droit à tout : la culture du viol est un mythe, en France on a plus rien à revendiquer, y'a des problèmes plus importants, et j'en passe et des meilleures (sans oublier les blagues sur la vaisselle sans quoi le 8 mars ne serait pas complet). J'ai même appris, dis donc, que le patriarcat était mort en 68 et que du coup les féministes luttaient sans doute contre des fantômes. Exorcisons une féministe "fear le patriarcaaaaaarrgh" Dans le torrent de merde, j'ai dégoté des faux alliés parmi les twittos que je suis. Il y aurait des luttes prioritaires, on pourrait résumer ça comme ça. Le Capitalisme Manif de femmes de 36 ans à cheveux verts qui dessinent pour vivre

Related: