background preloader

La Joconde

La Joconde
La Joconde [ image principale ] est le portrait le plus célèbre au monde. L’identité du modèle est régulièrement remise en question, mais on admet généralement qu’il s’agit d’une dame florentine, prénommée Lisa, épouse de Francesco del Giocondo. Le nom Giocondo a été très tôt francisé en Joconde, mais le tableau est aussi connu sous le titre de Portrait de Monna Lisa, monna signifiant dame ou madame en italien ancien. Une longue histoire avec la France C’est probablement entre 1503 et 1506 que Francesco del Giocondo commande le portrait de sa jeune épouse à Léonard qui réside alors à Florence. Mais il ne l’a certainement jamais eu en sa possession. Une composition claire Le tableau représente la jeune femme de trois quarts, assise dans une loggia ouverte sur un paysage. Une présence « qui crève l’écran » Avec son regard pénétrant et son léger sourire, Monna Lisa semble défier le spectateur et s’en amuser. Un paysage énigmatique Une éternelle fascination

http://www.panoramadelart.com/la-joconde

Related:  La Joconde : carte d'identitéHistoire des Arts à la Cité scolaire Jean Jaurès : les oeuvresbouleversements culturels et intellectuelscdidesaintmarcLéonard de Vinci

Portrait de Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo Le portrait fut probablement commencé à Florence vers 1503. Il s'agirait du portrait de Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo, marchand d'étoffes florentin, dont le nom féminisé lui valut le « surnom » de Gioconda, francisé en « Joconde ». La Joconde ne fut sans doute pas livrée à son commanditaire car il semble que Léonard ait continué à y travailler longtemps jusqu’à l’emporter avec lui en France. « Strophes pour se souvenir » de Louis Aragon : Pistes pédagogiques - Poètes en résistance - Centre National de Documentation Pédagogique Louis Aragon, « Strophes pour se souvenir » Pistes pédagogiques En 1955, à l’occasion de l’inauguration d’une rue « Groupe Manouchian » à Paris, Louis Aragon écrit le poème « Strophes pour se souvenir », dans lequel il rend hommage à ces résistants « étrangers » arrêtés par les Allemands et fusillés le 21 février 1944. Onze ans après la fin du conflit, l’heure n’est plus à la lutte mais au devoir de mémoire. Le titre du poème annonce de manière claire le projet de lecture : il s’agit d’utiliser la forme poétique (« Strophes ») afin de lutter contre l’oubli et la banalisation du mal (« pour se souvenir »). Le poème s’inscrit ainsi dans la grande tradition littéraire des oraisons funèbres, à l’image de Bossuet en son temps ou de Malraux qui, quelques années plus tard, lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon, prononce un discours poignant.

analyse d'un tableau : la Joconde analyse du tableau de Léonard de Vinci La Joconde (1503-1506) Pourquoi La Joconde a-t-elle une renommée mondiale aussi exceptionnelle, exprimant la peinture en général et l'idéal féminin en particulier ? Qu'est-ce qui constitue l'attirance de ce tableau ? En quoi exprime-t-il l'idéal humaniste de la Renaissance tout en prenant des distances avec les lignes de conduite de cette époque ? Liberté, Statue de la Statue de la Liberté, AP photo La Statue de la Liberté fut offerte par la France aux Etats-Unis pour célébrer l'amitié entre les deux pays. On choisit le sculpteur Frédéric Auguste Bartholdi pour réaliser une oeuvre commémorant le centenaire de la Déclaration d'Indépendance américaine. Les Américains étaient responsables de la construction du socle et les Français de la construction et de l'assemblage de la statue. On fit appel à Alexandre Gustave Eiffel pour élaborer la structure métallique de la sculpture.

La Joconde, Mona Lisa (De Vinci) La Joconde est un tableau mythique, le plus célèbre au monde, du au fait que c’est un portrait, un visage de femme et non une scène religieuse ou une nature morte. Léonard avait écrit : « "Ne vois-tu pas que parmi les beautés humaines, c'est le beau visage qui arrête les passants, et non les ornements riches...".. Léonard de Vinci (1452 – 1519) commence ce portrait de Mona Lisa à son retour à Florence, il y travaille pendant quatre ans, et utilise le peuplier comme support. Il l’emporte avec lui en France sous le règne de François 1er. Le tableau est exposé au Cabinet du Roi à Versailles jusqu’en 1650, puis Napoléon le donne au Louvre en 1805.

Langston Hughes (1902-1967) Le poète et écrivain Langston Hughes, né dans le Missouri en 1902, figure majeure de la Harlem Renaissance, voyagea en Europe dans les années 20. Il séjourna notamment à Paris et fut accueilli par l’ancien pilote devenu jazzman Eugène Bullard qui le fit engager en février 1923 comme aide-cuisinier et aide-serveur dans son cabaret de Pigalle Le Grand Duc. Il fait allusion à ce séjour dans son ouvrage The Big Sea (1940) vidéo : Langston Hughes lit un de ses plus célèbrtes poèmes, The Weary Blues (1925) pour une chaîne de télévision de Vancouver (CBUT) accompagné par des musiciens de jazz (1958) Droning a drowsy syncopated tune,Rocking back and forth to a mellow croon,I heard a Negro play.Down on Lenox Avenue the other nightBy the pale dull pallor of an old gas light He did a lazy sway . . .He did a lazy sway . . .

L'École d'Athènes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] En 1508, Raphaël (qui a signé dans le cou d'un des personnages, Euclide) est nommé officiellement peintre de la papauté, et réalise la fresque entre 1508 et 1512 pour les appartements de Jules II. Elle possède des dimensions impressionnantes : 770 × 440 cm, dont une partie arrondie de 770 × 250 cm. Les couleurs dominantes sont l'ocre, le beige et le pastel.

Hymne Hymne américain (the Star Spangled-Banner) Chant patriotique écrit par Francis Scott Key, le 14 septembre 1814, et adopté comme hymne national officiel le 3 mars 1831. Key, avocat à Washington, rédigea le texte de l'hymne durant la Guerre de 1812 contre l'Angleterre.

Sala delle Asse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Sala delle Asse, la salle de l'axe en italien, également appelée Pièce de la tour ou Pièce des lambris est une salle du Château des Sforza dont le plafond a très probablement été décoré par Léonard de Vinci selon une commande de Ludovic le More. C'est une peinture murale à la détrempe sur plâtre représentant un enchevêtrement de troncs d'arbres[2] Histoire[modifier | modifier le code] Certains documents évoquent le travail de Léonard de Vinci dans le Château des Sforza, notamment la commande de Ludovico le More et une lettre de 1498 du chancelier Gualtiero Bescapè adressée au duc de Milan disant qu'en septembre de cette année, l'artiste avait terminé la décoration de la Sala delle Asse[3]. Il semble peu probable que Léonard ait travaillé seul sur cette œuvre, mais il l'a supervisée.

La Joconde Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Joconde, ou Portrait de Mona Lisa[1], est un tableau de l'artiste italien Léonard de Vinci, réalisé entre 1503 et 1506, qui représente un portrait mi-corps, probablement celui de la florentine Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo. Acquise par François Ier, cette peinture à l'huile sur panneau de bois de peuplier de 77 × 53 cm est exposée au musée du Louvre à Paris.

Related:  la JOCONDE