background preloader

L’impression 3D du métal gagne du terrain en France - Mécanique

L’impression 3D du métal gagne du terrain en France - Mécanique
L’école Grenoble INP inaugure aujourd’hui une machine de fabrication additive à technologie EBM (Electron Beam Melting). La quatrième en France, la première en milieu universitaire. L’impression 3D de pièces métalliques monte en puissance en France. Ce lundi 8 avril, l’école Grenoble INP inaugure sa première machine de fabrication additive par faisceau d’électrons. De plus en plus utilisés dans des secteurs comme le spatial ou le médical, les matériaux architecturés sont une catégorie d’objets dont les formes s’inspirent de certaines structures microscopiques (organisations en cellules, en alvéoles, en enchevêtrements ou encore en strates). Une machine universitaire pour les industriels Plus qu’un simple outil pédagogique, la machine EBM de Grenoble INP servira à des travaux de recherche en partenariat avec des industriels. "Cette machine est la quatrième de ce type en France, mais c’est surtout la première en milieu universitaire", souligne Frédéric Vignat. Frédéric Parisot

Un impression 3D a permis la reconstruction d'un visage humain L’impression 3D se développe énormément. Tout d’abord créer pour réaliser de petites figurines, mais aussi, et plus impressionnant encore pour recréer des organes cette technologie a aujourd’hui changé la vie d’un patient a qui l’on a reconstruit une partie du visage. Eric Moger, atteint d’une tumeur à la tête a été opéré par les chirurgiens qui ont malheureusement dû lui enlever une grande partie de son visage. C’est alors que les médecins ont décidé de recourir à l’impression 3D afin de lui créer une prothèse et ainsi, recouvrir la partie manquante et lui permettre de retrouver un visage plus harmonieux. D’après l’interview à The Telegraph, la vie d’Eric Moger a beaucoup changé depuis : Quand je l’ai eu dans ma main, c’était comme regarder mon propre visage. L’impression 3D aide certes la science et la médecine mais une fois entre de mauvaises mains, il arrive qu’elle serve à des fins peu scrupuleux comme par exemple, la création d’armes à feu.

La stéréolithographie - Invention - Europe - Le portail des inventeurs, des inventions et des innovations en Europe, propose des services gratuits pour aider les inventeurs à développer leurs inventions sur le Web. Ce site communautaire pour les inventeur La stéréolithographie est un procédé qui utilise la photopolymérisation (polymérisation d'un matériau liquide sous l'effet de la lumière). Une plate-forme mobile est plongée dans un bain de liquide monomère; un Laser vient fournir de l'énergie sur la surface supérieure du liquide, qui polymérise selon une épaisseur donnée ( quelques dixièmes de mm). L'épaisseur en question est celle du liquide qui était au dessus de la plate-forme. Lorsqu'une couche de la pièce a été réalisée, la plate-forme descend d'une épaisseur et le cycle recommence, jusqu'à réalisation complète de la pièce. Principe de fonctionnement Stéréolithographie (extrait du film "Microstéréolithographie") Différents objets, allant de 1 à 60 cm, sont fabriqués à partir de modèles conçus en CAO, par la solidification d'une résine photo-polymérisable afin d'obtenir les prototypes nécessaires avant toute fabrication en série. Solidification strate par strate Avantages de la stéréolithographie Procédé rapide et courant Inconvénients

Play-Doh 3D Printer : l’impression 3D en pâte à modeler À chaque 1er avril, c’est toujours la même chose, internet est rempli de poissons (certains se sont même cachés sur MacPlus, saurez-vous les découvrir ?). Mais on guette immanquablement la création du distributeur ThinkGeek, qui est toujours très réaliste - et qui aboutit parfois à une création réelle, comme la borne d’arcade iCade. En ira t-il de même cette fois avec le Play-Doh 3D Printer ? L’idée est en tout cas excellente. ThinkGeek propose ce qui n’est autre qu’une imprimante 3D, mais… en pâte à modeler. Source - Contenu anglais [Dossier] Impression 3D, les grands gagnants émergent Dans la continuité du dossier sur l’impression 3D, les grands perdants avaient déjà été mis en lumière. il devient possible de discerner également les acteurs qui seront les grands gagnants de ce qui devrait être une révolution industrielle et économique. Dans le trio que composent les grands gagnants de l’impression 3D, on retrouve logiquement les maillons de la chaîne de fabrication, de production et d’alimentation. Certaines études montrent que le marché sur lequel se positionnent ces acteurs oscille entre 3 milliards de dollars en 2018 et 5,2 millards en 2020. Quoi qu’il en soit, l’industrie de l’impression 3D serait juteuse et profitable, d’où l’intérêt de détecter les grands gagnants… Les fabricants d’imprimantes 3D Deux leaders semblent s’imposer sur ce marché, tandis que beaucoup d’acteurs semblent s’intéresser à ce créneau juteux. Les producteurs de fichiers 3D Le savoir-faire de ces concepteurs sera une des compétences les plus recherchées sur ce marché. Conclusion

Impression 3D Une maquette de façade d'immeuble créée par impression 3D L'impression 3D, ou stéréolithographie, est une technique de production industrielle développée pour le prototypage rapide en plastique, cire ou métal[1]. Issue du MIT (Massachusetts Institute of Technology), elle permet de produire un objet réel à partir d'un fichier CAO en le découpant en tranches puis en déposant ou solidifiant de la matière couche par couche pour, en fin de compte, obtenir la pièce terminée. Le principe est donc assez proche de celui d'une imprimante 2D classique : les buses utilisées, qui déposent de la colle, sont d'ailleurs identiques aux imprimantes de bureau. C'est l'empilement de ces couches qui crée un volume. Par rapport aux autres techniques de prototypage rapide traditionnelles, l'impression 3D est nettement meilleur marché et plus rapide. Histoire L'Imprimante 3D est un composant important dans la nouvelle forme de production, et qui pourrait le devenir de plus en plus[4]. Arthur C. Exemples actuels

4D Printing Is a Thing Now | Technology on GOOD Just when I had started to wrap my head around the concept of 3D printing, 4D printing has emerged. The fascinating, if overwhelming, TED Talk posted yesterday explaining this next wave of the future—3D printed materials that have the capability of transformation. So, the fourth dimension is time itself. Skylar Tibbits, an architect, designer and computer scientist at MIT, explains it as "programmable materials that build themselves." The TED website puts it this way: This emerging technology will allow us to print objects that then reshape themselves or self-assemble over time.

L’espoir par la technologie : un homme retrouve son visage grâce à l’impression 3D L’impression 3D ne sert pas qu’à créer des figurines ou des armes à feu. Cette technologie sert aussi le domaine médical, comme le montre cette histoire touchante d’une victime du cancer qui a retrouvé son visage grâce à celle-ci. La vie d’Eric Moger a changé depuis l’intervention qui lui a recréé une partie de son visage. Quand les chirurgiens ont enlevé la tumeur de la tête de Eric Moger, une grande partie de son visage a été perdue. Il a perdu un œil, une grande partie de sa joue, de sa mâchoire et de son crâne. Une situation très difficile à vivre puisque l’opération a laissé un trou de la taille d’une balle de tennis dans la tête de cet homme. Un nouvel exemple d’impression 3D qui montre tout le potentiel de cette technique pour le domaine médical. Recréer des organes ou des parties de notre anatomie pour soigner des blessés, voilà une raison de plus pour aimer l’imprimerie 3D.

Impression tridimensionnelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'impression 3D ou impression tridimensionnelle sont les termes courants utilisés pour parler des procédés de fabrication additive. Initialement, en raison de leurs défauts originels, ces procédés ont été développés pour le prototypage rapide, mais maintenant ils sont de plus en plus utilisés pour la fabrication de pièces fonctionnelles. Bien que d'autres existent, voici quelques technologies qui coexistent : le FDM (Fuse Deposition Modeling : modelage par dépôt de matière en fusion), la SLA (Stéréolithographie : une lumière UV solidifie une couche de plastique liquide) et le frittage sélectif par laser (un laser agglomère une couche de poudre). L'impression tri-dimensionnelle permet de produire un objet réel : un opérateur dessine l'objet sur un écran en utilisant un outil de Conception assistée par ordinateur (CAO). En 2013[modifier | modifier le code] Une maquette de façade d'immeuble créée par impression tridimensionnelle.

3D Printing 101: How It Works & Potential Applications It used to be that a Star Trek replicator was just a far away fantasy that we all wished was true but never really expected to become a reality. As it turns out, researchers are now saying a food replicator could exist around year 2050. Of course, people can 3D print food now, but I’m talking about walking up to a small machine and saying, “chocolate milkshake” and then watching it being created instantly. 3D printing is an exciting and very fast moving technology that changes constantly. This infographic called 3D Printer Cheat Sheet by Cartridge Discount will not only update you about the printers themselves, but it also provides a timeline for when some of the things we’ve already seen in the world of 3D printing might become mainstream. Most people believe that in just a year or two, anyone will be able to print anything by using a 3D printer set up in the grocery store for example. Via: [3D Printing Industry]

Blurb Launches Print Shift a 3D Printing Magazine Kyle Maxey posted on April 18, 2013 | Comment | 2930 views Blurb print group, in conjunction with Dezeen.com, the world’s most influential online architecture and design magazine, have just launched a new magazine with a focus on 3D printing. According to Blurb, “Print Shift is a magazine that explores the fast-changing world of 3D printing and analyzes the way it is changing the worlds of architecture and design. The 60-page, advert-free publication explores advances in 3D printing across a range of topics including fashion, food, design, architecture and even weaponry and archaeology. "Written by the Dezeen editorial team, Print Shift is the result of extensive research into a field of technology that is developing at exhilarating speed. We have spoken to architects, designers, scientists and researchers around the world, travelled across Europe and visited some of the leading studios and factories at the cutting edge of a technological revolution,” said Blurb. Image Courtesy of Blurb

This Week On The TechCrunch Gadgets Podcast: 3D Printing, Ouya, And The Facebook Fone EFF To Challenge Six Innovation-Stifling 3D-Printing Patents As 3D printers become more ubiquitous, small manufacturers have two choices – build and hope for the best or cede to patent trolls who own a number of basic patents around extrusion and additive manufacturing. Sadly, more of those patents are being filed daily and many have plenty of prior art available that would make them unwelcome at the Patent Office. Formlabs, for example, is facing this issue with their unique additive printer. Luckily, the EFF is currently challenging six of those early patents including one that deals with the creation of confections using extruders full of chocolate. Julie Samuels at the EFF writes: If there’s something that drives us crazy, it’s when patents get in the way of innovation. Documents the EFF is filing are essentially examples of prior art that would invalidate these patents.

Doodle3D aims to make 3D printing easy enough for anyone, is totally rad You'll forgive us for frontloading this informational post about Doodle3D -- a simple sketching software tool, complete with hardware dongle, that's being Kickstarted -- with superlatives like "totally rad," but it's difficult to feel otherwise. The software is very accessible, enabling 2D drawings done on a computer, tablet, or smartphone to be wirelessly sent to a hardware dongle attached to a variety of 3D printers. Just like that, drawings are magically turned from crude 2D images into physical 3D objects; this principle is demonstrated in the group's Kickstarter video (below the break), which features a variety of non-techie folks using the application to thrilling results. More importantly? Not a single companion cube! If you'd like to contribute, several tiered options are available. Comments

Related: