background preloader

L'impression 3D : du virtuel à l'objet sur-mesure

L'impression 3D : du virtuel à l'objet sur-mesure
L'imprimante 3D fabrique des objets sur-mesure, en 3 dimensions, à partir d'un fichier. Elle découpe de la matière (plastique, cire, métal, poudre à base d'eau et de sel, ...) puis la dépose couche par couche pour fabriquer un objet. Une technique baptisée stéréolithographie. Si le coût d'une telle machine se chiffrait en dizaines de milliers de dollars dans les années 90, il a largement baissé aujourd'hui. Le prix des imprimantes 3D oscille entre 1000 et 2000 €, néanmoins le prix d'entrée se situe aux alentours de 375 euros (chez Solidoodle). De quoi séduire les particuliers. Qui n'a jamais rêvé de transformer un fichier numérique en un objet réel ? Démonstration en vidéo : La gamme de matériaux pour les imprimantes 3D s'élargit. Photo extraite de la brochure de Stratasys, spécialiste de l'impression 3D. De la mode à l'aéronautique, en passant par la santé, la 3D s'invite dans tous les domaines La mode L'industrie De son côté, l'industrie a, elle aussi, recours à l'impression 3D. La cuisine

http://www.lesnumeriques.com/imprimante/l-impression-3d-virtuel-a-objet-sur-mesure-a1667.html

Related:  L'imprimante 3D - informations et fonctionnementEntreprise

Questions fréquemment posées sur l'impression 3D Qu'est-ce que l'impression 3D ? L'impression 3D est un procédé qui permet de produire un objet réel à partir d'un fichier 3D en déposant et solidifiant de la matière couche par couche pour obtenir la pièce terminée. Fabrication d'un objet en plastique blanc sur la machine Eos : Fabrication d'un objet coloré sur la machine Zcorp : Quel logiciel puis-je utiliser si je suis débutant dans le design 3D ? - Google distribue gratuitement un logiciel simple d'utilisation : Google Sketchup. Quelles sont les propriétés techniques des matières disponibles? Plastique blanc : polyamide obtenu par frittage laser.

L’espoir par la technologie : un homme retrouve son visage grâce à l’impression 3D L’impression 3D ne sert pas qu’à créer des figurines ou des armes à feu. Cette technologie sert aussi le domaine médical, comme le montre cette histoire touchante d’une victime du cancer qui a retrouvé son visage grâce à celle-ci. La vie d’Eric Moger a changé depuis l’intervention qui lui a recréé une partie de son visage. Quand les chirurgiens ont enlevé la tumeur de la tête de Eric Moger, une grande partie de son visage a été perdue.

L’imprimante 3D, ce gadget qui change le monde Imprimante 3D de la marque Makerbot Le salon des techniques de l'information et de la communication (Cebit) se déroule cette semaine à Hanovre en mettant à l'honneur l'économie du partage. On entend beaucoup parler de l'émergence de cette économie, mais ce partage croissant de connaissances, de ressources, de contacts, d'échanges ou d'emprunt d'objets peut-il changer le monde ? Quels sont les nouveaux espaces d'innovation ?

la Révolution Industrielle de demain D’après le Président Obama, l’impression 3D sera la Révolution Industrielle de demain. Dans son discours du 12 février 2013, il a surpris ses auditeurs en mettant en avant cette technologie : elle aurait “le potentiel de révolutionner notre façon de fabriquer presque tout”. Ce nouvel outil encourage en effet le développement de nouveaux marchés et modes de production, rapides, tout public et écologiques. Pour rappel, l’impression 3D permet de produire couche par couche un objet « solide » d’après un fichier 3D. Elle utilise un processus d’injection et de solidification de matière.

Imprimante 3D fonctionnement L’impression 3D est une technologie qui permet de fabriquer ou d’«imprimer» des objets à l’aide d’une machine appelée imprimante 3D. L’objet imprimé est construit couche par couche. Concrètement, imaginez un vase que vous découperiez en milliers de couches horizontales. L’imprimante 3D construit ce vase en superposant les milliers de couches du vase une à une. Le processus d’impression 3D est ainsi appelé « fabrication additive » (additive manufacturing). Imprimer en 3D

[Dossier] Impression 3D, les grands gagnants émergent Dans la continuité du dossier sur l’impression 3D, les grands perdants avaient déjà été mis en lumière. il devient possible de discerner également les acteurs qui seront les grands gagnants de ce qui devrait être une révolution industrielle et économique. Dans le trio que composent les grands gagnants de l’impression 3D, on retrouve logiquement les maillons de la chaîne de fabrication, de production et d’alimentation. Certaines études montrent que le marché sur lequel se positionnent ces acteurs oscille entre 3 milliards de dollars en 2018 et 5,2 millards en 2020. Quoi qu’il en soit, l’industrie de l’impression 3D serait juteuse et profitable, d’où l’intérêt de détecter les grands gagnants… Les fabricants d’imprimantes 3D Deux leaders semblent s’imposer sur ce marché, tandis que beaucoup d’acteurs semblent s’intéresser à ce créneau juteux.

Prix imprimante 3D Tout connaître sur le prix de l’ imprimante 3D, ainsi que les modèles des imprimantes 3 dimensions classées par catégorie. Le prix de l’ imprimantes 3D s’est, durant ces dernières années, fortement démocratisé, oscillant entre quelques centaines d’euros à 3000 euros (pour une bonne imprimante ) pour une imprimante 3D grand public faisant tout de même office de gadget à l’heure actuelle. Les imprimante plus développées sont encore hors de prix. Certaines imprimantes 3D ne coûteraient que 400 €, ce qui est à la portée de tout le monde. Cependant, il faut faire très attention à ces imprimantes, car l’efficacité, le support technique ainsi que la précision n’est pas garantie. Cette nouvelle génération de machines crée, par ailleurs, un nouvel avenir pour les développeurs de logiciels et d’application ainsi que de nouvelles craintes en ce qui concerne le respect de la propriété intellectuelle vis-à-vis des droits de reproductions, brevets, etc.

Impression tridimensionnelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'impression 3D ou impression tridimensionnelle sont les termes courants utilisés pour parler des procédés de fabrication additive. Initialement, en raison de leurs défauts originels, ces procédés ont été développés pour le prototypage rapide, mais maintenant ils sont de plus en plus utilisés pour la fabrication de pièces fonctionnelles. Bien que d'autres existent, voici quelques technologies qui coexistent : le FDM (Fuse Deposition Modeling : modelage par dépôt de matière en fusion), la SLA (Stéréolithographie : une lumière UV solidifie une couche de plastique liquide) et le frittage sélectif par laser (un laser agglomère une couche de poudre). L'impression tri-dimensionnelle permet de produire un objet réel : un opérateur dessine l'objet sur un écran en utilisant un outil de Conception assistée par ordinateur (CAO). En 2013[modifier | modifier le code]

[Interview] Clément Moreau, DG de Sculpteo: "Nous visons à démocratiser l’impression 3D" Dans la lignée des différents dossiers effectués sur la thématique de l’imprimante 3D, Maddyness est allé à la rencontre d’un des acteurs français sur ce créneau, Sculptéo, récemment vainqueur du prix de la meilleure innovation au CES de Las Vegas au mois de janvier 2013. Pouvez-vous nous présenter votre l’entreprise? (Mission, Equipe, Objectif, Actualité financière) Sculpteo a été fondé en 2009. Nous sommes désormais une vingtaine de personnes, principalement ingénieurs, développeurs, commerciaux ou « marketeurs ».

L’impression 3D est-elle le moteur de la fabrication de demain ? - Blogs InternetActu.net markerbot-278x300 “Il y a une sorte de pensée magique chez les geeks aujourd’hui autour de l’impression 3D”, s’énerve Christopher Mims pour la Technology Review. Alors que les imprimantes 3D deviennent accessibles aux amateurs – la Thing-o-Matic de MarkerBot ne coûte que 1 100 dollars – et que Pirate Bay estime que les “physibles” – les plans d’objets qu’on peut réaliser via des machines 3D et qui s’échangent dès à présent sur The Pirate Bay – sont la nouvelle frontière du piratage, des penseurs comme Tim Maly pensent que nous approchons de la fin de “l’expédition”.

Impression 3D : «Le rêve, c’est d’en finir avec la production de masse» Figne. Concrètement, ça marche comment une impression 3D ? Coralie Schaub.L’idée est de produire un objet réel a partir d’un fichier CAO en découpant ce fichier en tranche puis en déposant de la matière couche par couche pour recomposer l’objet. C’est l’imprimante qui reproduit l’objet dessiné. On allie le numérique à une imprimante 3D dont le fonctionnement ressemble à une imprimante 2D.C’est une technique de fabrication additive. C’est une construction couche par couche d’un objet.

imprimante 3D Extru 3D - Multistation SAS L’EXTRU 3D V2 repose sur un procédé d’extrusion d’un matériau plastique : un fil d’ABS ou de PLA est extrudé grâce à une tête chauffante et redéposé sur un plateau. Les têtes se déplacent suivant X et Y, tandis que le plateau est mobile en Z ECONOMIQUE, PEDAGOGIQUE ET PERFORMANTE L’EXTRU 3D V2 est une imprimante capable à partir d’un fichier numérique de réaliser un modèle en plastique. Véritable outil de création et de validation l’Extru 3D V2 permet de rendre possible le passage de l’idée à l’objet pour un coût très abordable. Article de télérama sur l’impression 3d Voici l’article de Télérama sur l’impression 3d en général et Impression-3d.com en particulier: Frédéric Stucin pour Télérama En 1964, Arthur C. Clarke, l’auteur de 2001 : l’Odyssée de l’espace, prédisait qu’un jour, grâce à une machine qu’il appelait The Replicator, « les objets [seraient] aussi faciles à fabriquer qu’aujourd’hui les livres à imprimer ».

Related: