background preloader

L'impression 3D : du virtuel à l'objet sur-mesure

L'impression 3D : du virtuel à l'objet sur-mesure
L'imprimante 3D fabrique des objets sur-mesure, en 3 dimensions, à partir d'un fichier. Elle découpe de la matière (plastique, cire, métal, poudre à base d'eau et de sel, ...) puis la dépose couche par couche pour fabriquer un objet. Une technique baptisée stéréolithographie. Qui n'a jamais rêvé de transformer un fichier numérique en un objet réel ? Démonstration en vidéo : La gamme de matériaux pour les imprimantes 3D s'élargit. Photo extraite de la brochure de Stratasys, spécialiste de l'impression 3D. De la mode à l'aéronautique, en passant par la santé, la 3D s'invite dans tous les domaines Dans les années 90, ces technologies étaient exclusivement réservées au prototypage des industriels. La mode Récemment présentée lors du défilé de la semaine de la mode à Paris, une robe en 3D a été créée à partir d'une imprimante Objet Connex500 multi-matériaux. L'industrie De son côté, l'industrie a, elle aussi, recours à l'impression 3D. Urbee 2 : la voiture entièrement conçue en 3D. La cuisine

Imprimantes 3D Dimension, prototypage et fabrication rapide, impression 3D Imprimante 3D France la Révolution Industrielle de demain D’après le Président Obama, l’impression 3D sera la Révolution Industrielle de demain. Dans son discours du 12 février 2013, il a surpris ses auditeurs en mettant en avant cette technologie : elle aurait “le potentiel de révolutionner notre façon de fabriquer presque tout”. Ce nouvel outil encourage en effet le développement de nouveaux marchés et modes de production, rapides, tout public et écologiques. Pour rappel, l’impression 3D permet de produire couche par couche un objet « solide » d’après un fichier 3D. Elle utilise un processus d’injection et de solidification de matière. Ce marché se structure principalement autour d’acteurs historiques et bien installés du secteur des périphériques comme Toshiba ou Hitachi. Le marché est en pleine expansion. Ce marché à très fort potentiel promet une rupture industrielle. L’Américain Makerbot se distingue parmi les nouveaux acteurs cités ci-dessus. De surcroît, le prototypage a connu une forte mutation grâce à l’impression 3D.

L'impression 3D, ce sera formidable... s'ils ne foutent pas tout en l'air ! L’impression 3D est en train de naître sous nos yeux. Demain il sera ainsi possible de reproduire toute sorte d’objets chez nous aussi facilement, ou presque, qu’un texte numérique se couche sur le papier à l’aide de notre bonne vieille imprimante 2D. Les conséquences potentielles de la démocratisation d’un tel outil donnent le vertige et suscitent espoir et enthousiasme parmi les makers du monde entier[1] Pour rappel, l’impression 3D est une technique qui permet de produire un objet réel à partir d’un fichier CAO en le découpant en tranches puis en déposant ou solidifiant de la matière (plastique, cire, métal…) couche par couche pour, en fin de compte, obtenir la pièce terminée. C’est l’empilement de ces couches qui crée un volume. Si le concept et la technologie vous semblent encore un peu obscurs, je vous invite à regarder cette courte vidéo. Pour le moment on se déplace donc chez ceux qui disposent d’une telle imprimante, imprimante encore rudimentaires dans ses possibilités.

Wikipédia (fiabilité ?) 3D Printing Is Just the Beginning: The Future of Makerspaces within... Imprimante 3D fonctionnement | L’impression 3D est une technologie qui permet de fabriquer ou d’«imprimer» des objets à l’aide d’une machine appelée imprimante 3D. L’objet imprimé est construit couche par couche. Concrètement, imaginez un vase que vous découperiez en milliers de couches horizontales. L’imprimante 3D construit ce vase en superposant les milliers de couches du vase une à une. Le processus d’impression 3D est ainsi appelé « fabrication additive » (additive manufacturing). Imprimer en 3D Le procédé d’impression 3D, ou fabrication additive, est une avancée majeure dans la façon dont nous fabriquons les objets. L’impression 3D commence par la création d’un « dessin 3D ». Le fichier 3D L’impression 3D commence avec un fichier numérique, appelé modèle 3D. source: Creative Tools via Flickr L’obtention d’un modèle 3D peut également se faire grâce à la numérisation d’un objet à l’aide d’un scanner 3D. Le fonctionnement d’une imprimante 3D est complexe. Les imprimantes 3D grand public Finition et résolution

CES 2013 : le boom de l'impression 3D Impression 3D en ligne Exemples d'imprimantes 3D : ZPrinter 650 de ZCorporation, Formiga P100 de EOS,Desktop Factory 3D printer de 3D Systems, Dimension Elite Printer de Dimension. Table des matières 3D Volume Print 22 novembre 2011 : le site est fermé, nous avons contacté l'équipe pour en savoir plus. Site officiel Exemples d'objets imprimés par 3D Volume Print d3Dprint date de mise à jour : 30/11/10 (pas de modification) Site officiel Exemples d'objets imprimés par d3Dprint i.materialise date de mise à jour : 22/11/11 mise à jour des matériaux et prix Site officiel - Twitter - Facebook Exemples d'objets imprimés par i.materialise Ownage Manufacturing (OMFG) 22/11/11 : le site est en maintenance. Site officiel - Twitter - Flickr Exemples d'objets imprimés par Ownage, issus de leur profil Flickr Print Value date de mise à jour : 30/11/2010 (changement du lien vers le site) Site Officiel Exemples d'objets imprimés par Print Value ProtoDemon 22/11/11 : site apparemment hors service. Site officiel Sculpteo Shapeways SolideXpress

L'impression 3D Ultra consommation, garanties qui fonctionnent mal, obsolescence programmée… Voilà des sujets d’actualités qui posent de réelles questions quant à notre viabilité à long terme. Face à cette problématique, le « Do It Yourself » est né ! Do It Yourself ? Le « Do It Yourself » ou « DIY » (faites-le vous même) est une tendance qui a commencé dans les années 70. Celle-ci désigne des activités visant à créer des objets de la vie courante, des objets technologiques ou des objets artistiques, de façon artisanale. L’impression 3D Soyons clairs : on n’imprime pas, au sens propre, en 3D ! Comment ça marche ? Avec du plastique, l’engin va tout simplement utiliser des rouleaux de filaments qu’il va fondre à plus de 200 degrés. En conclusion A l’heure actuelle, il n’est toujours pas simple de voir où l’impression 3D nous emmène.

L’imprimante 3D, ce gadget qui change le monde Imprimante 3D de la marque Makerbot Le salon des techniques de l'information et de la communication (Cebit) se déroule cette semaine à Hanovre en mettant à l'honneur l'économie du partage. On entend beaucoup parler de l'émergence de cette économie, mais ce partage croissant de connaissances, de ressources, de contacts, d'échanges ou d'emprunt d'objets peut-il changer le monde ? Quels sont les nouveaux espaces d'innovation ? Bienvenue dans l'industrie du bricolage Dans Makers, la nouvelle révolution industrielle, l'américain Chris Anderson estime que l'impression 3D et la multiplication des possibilités données à chacun de bidouiller par lui-même et en réseau, de manière libre et ouverte, dessinent les contours d'un nouveau modèle économique de fabrication. Oui mais voilà : quand on y regarde de plus près, il est important de distinguer les vecteurs de cette révolution annoncée. Une impression pas nette En plastique... Il y a makers et hackers Image : Le Monde Enthousiasmant, non ?

Indirect 3D Printers | DREAMS Lab | Virginia Tech The Benefits of Indirect 3D Printing Speed of the Build: Much like a typical inkjet printer, the nozzles on the 3D printer can deposit many droplets of binder at one time. Therefore, each layer of the parts is “printed” much more quickly than other processes that use a laser or deposit material in only one place at a time.Powder Bed Provides Support Structure: Unlike non-powder-based processes, 3DP uses the powder that surrounds the part to support over-hanging features instead of having to build and later remove support structure.Detailed Features: Very detailed features can be created because the precision of the printhead.Simple Post-Processing (for non-metals): When the part is made, the user merely retrieves it from the powder bed and brushes off any remaining powder.Recyclability: All leftover powder in the build chamber can be reused in the next build. Our Systems ExOne R2 Features of the ExOne R2 ZCorp 402 ZCorp 510 The Z510 is marketed primarily as a "color" 3D Printer.

Prix imprimante 3D Tout connaître sur le prix de l’ imprimante 3D, ainsi que les modèles des imprimantes 3 dimensions classées par catégorie. Le prix de l’ imprimantes 3D s’est, durant ces dernières années, fortement démocratisé, oscillant entre quelques centaines d’euros à 3000 euros (pour une bonne imprimante ) pour une imprimante 3D grand public faisant tout de même office de gadget à l’heure actuelle. Les imprimante plus développées sont encore hors de prix. Certaines imprimantes 3D ne coûteraient que 400 €, ce qui est à la portée de tout le monde. Cependant, il faut faire très attention à ces imprimantes, car l’efficacité, le support technique ainsi que la précision n’est pas garantie. Cette nouvelle génération de machines crée, par ailleurs, un nouvel avenir pour les développeurs de logiciels et d’application ainsi que de nouvelles craintes en ce qui concerne le respect de la propriété intellectuelle vis-à-vis des droits de reproductions, brevets, etc. Modèle réduit bon public Modèle moyen de gamme

Related: