background preloader

Marché du cloud en 2013 : dépenses et chiffre d'affaires

Marché du cloud en 2013 : dépenses et chiffre d'affaires

Marché du cloud computing en France : les chiffres clés 2014 - 2 octobre 2014 D’une manière générale, le marché du cloud computing en France a connu une très forte croissance : il enregistrerait un total de 111 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans le monde en 2012. Il devrait connaître une croissance très forte cette année, de l’ordre de 20 %. D’après les chiffres du site ZDNet.fr, l’utilisation du cloud computing en France se répartit à l’heure actuelle en trois grands domaines : · le cloud computing en mode SaaS (Software as a service) : cette solution, où les applications logicielles sont accessibles sur une plateforme internet moyennant un abonnement mensuel, est utilisée par la moitié des entreprises ; · le cloud computing en mode IaaS (Infrastructure as a service) : cette solution, où l’usager utilise des systèmes virtuels tels que serveurs, réseaux et systèmes d’exploitation fournis dans le cloud, principalement adoptée par les moyennes et grandes entreprises, a d’ores et déjà été adoptée par 29 % d’entre elles ; Pourquoi le cloud computing ?

Le paiement NFC sur mobile migre dans les nuages Que l'on croit ou non à l'avenir du paiement sans contact sur mobile, il est incontestable que son développement reste encore embryonnaire dans la plupart des régions du monde. Une des raisons de cet état de fait est la complexité des écosystèmes impliqués dans son déploiement. Bell ID, spécialiste de la gestion de jetons d'identification, propose une solution originale à cette problématique. Pour être plus précis, un obstacle majeur à une gestion autonome du paiement via l'interface NFC (sans contact) des smartphones modernes est lié aux exigences de l'"élément de sécurité" dans la chaîne de valeur. La réponse que souhaite apporter Bell ID consiste "simplement" à se débarrasser de ce composant matériel et à reporter sa fonction, de gestion des informations confidentielles, dans le "cloud". Cette approche combine donc les avantages des deux grandes typologies de solutions de paiement mobile : NFC et "cloud".

Un milliard d’euros pour le Cloud public en France fin 2014 Selon Pierre Audoin Consultants (PAC), le marché du Cloud public en France a franchi le cap du milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel en début d’année. Si on y ajoute le Cloud privé et le Cloud managé (infrastructure ‘as a service’ réservée à un client, mais gérée par un prestataire), on dépasse les 3 milliards d’euros. A noter que PAC prévoit que la croissance du Cloud en France sera dans les années qui viennent avant tout portée par les services disponibles librement sur Internet. Mais, pour PAC, ce constat passe sous silence une autre réalité : le poids des services informatiques liés au Cloud (conseil, intégration, accompagnement). « Car le Cloud n’a pas vocation à être une surcouche isolée du reste du système d’information », écrit PAC dans son dernier CloudIndex, coup de sonde semestriel sur l’état de maturité des entreprises françaises vis-à-vis du sujet. Conséquence logique : pour PAC, le Cloud en France atteindra, au global, 5 milliards d’euros en fin d’année.

Fondamentaux du Cloud Computing Le Cloud public gagne l'Europe Indéniablement, l’adoption du Cloud public devient réalité pour les entreprises européennes. Mais les incertitudes demeurent sur les bénéfices en matière de compétitivité sans s’affranchir des questions autour de la sécurité. Ce sont du moins les grandes lignes que dresse Techconsult à l’issue d’une enquête menée en août-septembre 2014 à la demande de Barracuda Networks, fournisseur de solutions de stockage, réseau et sécurité. Le cabinet norvégien d’audit, de conseil et de recrutement a interrogé 900 informaticiens dans 9 pays (Allemagne, Autriche, Belgique, France, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas, Pologne, Suisse), rapporte ITespresso.fr. Le Cloud poussé par la crise Premier constat : la situation économique a une forte influence sur l’adoption du Cloud public, particulièrement avancée dans les pays les plus touchés par la crise. A l’échelle des 9 pays étudiés, plus d’un quart des répondants assurent que leur employeur n’a pas encore abordé la question du Cloud public.

Le Cloud Computing, expliqué en 3 schémas Il ne se passe pas une semaine sans que j’anime un séminaire ou participe à une conférence dont le thème principal est le « Cloud Computing ». Que ce soit pendant une heure ou quatre jours, j’ai à chaque fois le même challenge, expliquer simplement cette profonde révolution. Je viens d’imaginer trois schémas qui ont comme ambition de faciliter cette compréhension du Cloud Computing, que ce soit par des professionnels de l’informatique ou des décideurs d’entreprise. Je vous en propose une première version et serait très attentif aux commentaires qui seront faits ; j’espère qu’ils m’aideront à les améliorer et les rendre de plus en plus pertinents, donc utiles à tous. Trois composants Ces schémas s’appliquent aux usages professionnels du Cloud Computing. Je les ai construits en m’appuyant sur les idées simples suivantes : Ce sont les principes de base de toute solution informatique, depuis plus de 50 ans. Les objets d’accès Sur ce schéma, on découvre, en allant de gauche à droite : Résumé :

Assises de la Sécurité 2011 : La sécurité du cloud de l'appréhension à l'intégration La question de la sécurité du cloud est toujours importante, mais l'heure n'est plus aux hésitations, mais bien à l'intégration d'outils ou de solutions pour tirer bénéfice de cette branche de l'informatique. Sécurisation de l'hyperviseur, chiffrement des données, utilisation de liens sécurisés, etc. Parmi les nombreux sujets abordés aux assises de la sécurité, le cloud computing est devenu depuis quelques années une problématique récurrente. Les hyperviseurs deviennent une cible privilégiée Les hyperviseurs concentrent beaucoup l'attention des constructeurs et des équipementiers. Juniper est sur la même longueur d'onde.

Related: