background preloader

Les SCOP, la RSE avant l'heure

Les SCOP, la RSE avant l'heure
Lors d'un rendez-vous récent avec la DRH d'une entreprise industrielle, j'apprends incidemment qu'il s'agit d'une SCOP. Intéressant et plutôt rare dans ce secteur et pour cette taille d'entreprise, plus de 1 000 salariés. Ce qui suscite ma curiosité, car la SCOP (société coopérative et participative anciennement société coopérative ouvrière de production) est une entreprise particulière. En effet, le droit de vote au conseil d'administration est attaché à un individu-salarié et non proportionnel à la part de capital détenu par un actionnaire. D'où ma question : "le statut de SCOP a-t-il une influence sur la gestion des ressources humaines ?" Dès le recrutement, le statut de SCOP et de ses implications sont expliqués aux candidats ainsi que les conditions d'association. Cette part sociale va permettre aux salariés de participer en tant qu'associés aux assemblées générales et d'accéder aux informations liées aux développements de l'entreprise.

Néo-Soft obtient la labellisation RSE LUCIE - Actualité de l'emploi sur OuestJob Néo-Soft Service est une société de 570 personnes qui réalise des prestations dans 3 domaines : les systèmes d'information et les réseaux, la R&D externalisée et le consulting. La société, dont le siège est situé à Rennes, est implantée dans plusieurs villes de France comme Nantes, Toulouse, Paris, Lyon, Niort, Limoges, Bordeaux, Lannion, Brest. 3ème SSII, parmi 1 700 en France, à obtenir le label LUCIE, Néo-Soft marque ainsi sa forte implication en matière de Responsabilité Sociétale de l'Entreprise. Distributeurs : qui a la meilleure politique... Les distributeurs se mettent au vert ! La chaire grande consommation de l’Essec, Pwc et la FCD ont collecté de nombreuses données auprès de sept distributeurs. Objectif : voir l’évolution de l’engagement sociétal de ces entreprises. Globalement, les enseignes de la FCD, qui ont signé le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire en juin 2013, ont amélioré leur RSE entre 2012 et 2014. NB 7 enseignes sont considérées dans l’étude : Carrefour, Auchan Métro, Casino, Monoprix, Cora, et U. Carrefour en tête des dons de repas En 2014, les enseignes de la FCD ont fait don de 120 millions de repas, soit 3 % de plus qu’en 2012. Des déchets mieux valorisés La FCD l’assure, 15 % de déchets supplémentaires ont été recyclés entre 2012 et 2014. Eau, énergie et CO2 à la baisse

Un engagement ferme envers la responsabilité sociétale CGI est une entreprise qui attache une grande importance à tous ses partenaires. Comme nous l’affirmons dans nos engagements et le démontrons par nos actions, nous prenons au sérieux notre obligation de servir le mieux possible tous nos partenaires et de contribuer au progrès social, économique et environnemental des collectivités au sein desquelles nous vivons et travaillons. La responsabilité sociale est l’essence même de qui nous sommes. Elle est une partie intégrante du rêve de CGI, qui est à l’origine de notre fondation, et elle est soutenue par nos valeurs et par notre modèle d’exploitation axé sur la proximité. Nous favorisons une culture de partage et nous gérons nos ressources de manière stratégique, dans le meilleur intérêt de nos professionnels, nos clients, nos actionnaires, nos collectivités et l’environnement. Pour atteindre ces objectifs, CGI met l’accent sur 3 axes prioritaires : Le respect de l’environnement afin de réduire notre empreinte écologique.

Patagonia pourrait attaquer l’administration Trump en justice « Le président a volé vos terres », c’est le claim que l’on peut lire sur le site de la marque en réponse au récent décret de Donald Trump de réduire la surface deux réserves archéologiques protégées dans l’Utah ; le Bears Ears National Monument qui serait amputé de 85% de sa surface et le Grand Staircase-Escalante National Monument de 45%. Un affront pour de nombreux défenseurs de la nature mais aussi pour certaines marques de vêtements outdoor qui n’ont pas manqué d’exprimer leur indignation sur les réseaux. Nous surveillons de très près les actions de l’administration Trump et nous nous préparons à prendre toutes les mesures nécessaires, y compris des actions en justice, pour défendre nos paysages publics les plus précieux.– Rose Marcario, CEO de Patagonia Plus loin, la marque énumère les sources et les différents moyens qui peuvent permettre à ses clients-entes de s’engager à ses côtés.

Les secrets d'Octo Technology, LA PME où il fait bon travailler François Hisquin est l'heureux patron d'Octo Technology Octo Technology arrive, pour la seconde année consécutive, sur la plus haute marche du podium du palmarès français Great Place to Work (GPTW), dans la catégorie Moins de 500 salariés. Mais qu'est-ce qui se cache derrière une entreprise où il fait bon travailler ? C'est François Hisquin, p-dg de cette PME de 162 collaborateurs, qui nous livre la réponse… « Chez Octo Technology, nous souhaitons donner du sens à notre travail, affirme François Hisquin. Quête de sens, créativité, encouragements, partage, esprit de corps, entraide, humour, communication… Les valeurs de l'entreprise sont adoptées par tout un chacun. Ainsi, en apprend-on plus, par exemple, sur leur outil baptisé le “kifomètre ” qui mesure le “kif” des collaborateurs et qui permet de s'améliorer. Par ailleurs, chaque année est organisé un OctoDay , une “journée par les OCTOs, pour les OCTOs”. Voici un aperçu, en vidéo, de l'édition 2011. La boucle est bouclée…

De la performance sociale à la performance économique La réussite d’une entreprise se résume dans la majorité des cas, aux résultats économiques et à la hausse du capital. Le capital humain est un facteur essentiel de la croissance et joue un rôle crucial. Lorsqu’on allie la bonne marche de l’entreprise d’un point de vue de performance économique avec le capital social, il s’en dégage des exemples concrets qui nous amènent à cette conclusion. Chez Microsoft, chaque manager est libre d’organiser tout type de célébration informelle : cocktail, repas d’équipe, activité ludique, etc. Nous sommes convaincus que les entreprises qui mettent l’accent sur le relationnel entre collaborateurs, peu importe leur échelon, trouveront leurs résultats financiers favorables et durables. Les entreprises où il fait bon travailler issues de notre palmarès appliquant de bonnes pratiques managériales pour favoriser la sociabilité et la convivialité des collaborateurs entre eux ont été recensés. La convivialité

Chez NetApp France, les réunions sont festives Le lauréat des entreprises de moins de 500 salariés du classement Great Place to work organise chaque mois des «happy closing», des réunion autour d'un thème décalé. En 2012, NetApp France arrivait en deuxième position des sociétés de moins de 500 salariés où il fait bon travailler en France. Cette année , elle occupe la première. Cette filiale d'un groupe mondial de plus de 12.000 collaborateurs, spécialisée dans la création de solutions de stockage et de gestion des données, compte 154 salariés en France, essentiellement des ingénieurs. «Nous travaillons dans la haute technologie et nous voulons retrouver ce côté innovant dans la gestion de nos collaborateurs», affirme Marc Montiel, vice-président et DG de NetApp France. L'année dernière, NetApp s'était fixé deux axes d'amélioration: plus de transparence dans la communication et plus de convivialité. «Happy closing» Dans un environnement ultraconcurrentiel, il est important d'aider les collaborateurs à décompresser.

Pourquoi nous faisons ce que nous faisons Une lettre du CEO et co-fondateur Robert Levering Nous pensons que toute entreprise a les moyens de devenir une entreprise où il fait bon travailler. C’est l’essence même de l'Institut Great Place to Work ® . Nous avons le plus grand respect envers les organisations considérées par leurs salariés comme étant un environnement où il fait bon travailler. Les dirigeants de ces entreprises sont nos héros, et nous sommes admiratifs de ce que représentent ces organisations ; quelques lueurs d’espoir dans ce qui constitue trop souvent un océan de médiocrité. Nous pensons que le changement s’opère mieux si on encourage les organisations à aspirer à devenir les meilleures plutôt qu’exiger qu’elles corrigent ce qui ne va pas. En étudiant les meilleures entreprises du monde, nous avons appris que la confiance constituait le différenciateur clé. Une question de concurrence Nous croyons au changement de la qualité de vie au travail pour tous les salariés aux quatre coins du monde.

La parole aux " entreprises où il fait bon travailler " pendant une table ronde Chez Great Place to Work ® , notre conviction profonde, appuyée par notre modèle et les initiatives de nos lauréats, nous ont convaincu depuis longtemps que « Bien-être au travail et performance » vont de pair. Pour illustrer cette vision, nous avons décidé d’organiser une journée de conférences entièrement dédiée à ce thème : « Bien-être au travail et Performance ». C’est l’occasion de donner la parole aux dirigeants et dirigeantes d’entreprises lauréates (ou non) et à des directeurs de ressources humaines qui font le pari chaque jour de miser sur le bien-être et la confiance de leurs collaborateurs. Pendant 1h15, cinq intervenants nous parleront des initiatives et des pratiques managériales mises en place au sein de leurs entreprises respectives et feront le lien direct avec la performance de l’entreprise. Les échanges seront animés par un journaliste. Bertrand Bailly, Directeur Général de Davidson Consulting , depuis trois ans au Palmarès des entreprises de +500 salariés en France.

Related: