background preloader

Objets connectés : tour d'horizon illustré

Objets connectés : tour d'horizon illustré
A la base de toute innovation, il y a une idée de départ et une finalité. Mais il faut également un terrain propice pour que la chose advienne. L'éventualité que l'Homme puisse un jour communiquer avec des machines intelligentes a été anticipée il y a longtemps, nourrissant ainsi l'espoir que ce jour-là, la technique se placerait au service de l'Homme comme jamais. Mais ce n'est que dans le contexte hyperconnecté actuel que l'Internet des objets peut enfin prendre corps. Faut-il entrevoir une mutation amorcée de nos modes de vie ou s'agit-il de simples gadgets pour technophiles qui tomberont bientôt dans l'oubli ? Voici quelques éléments de réponse, illustrés d'exemples concrets d'objets connectés que nous avons testés. L'Internet des objets, quésaco ? Schématisons : on prend un objet, on lui colle une carte réseau, il se voit affecter une adresse IP en présence d'un accès à Internet et le voilà prêt à entrer en contact avec vous, que vous soyez à côté comme à distance.

http://www.clubic.com/mobilite-et-telephonie/objets-connectes/article-549568-1-objets-connectes.html

Related:  Recherche QwantObjets connectés

Les sujets clés des foyers intelligents, de l'Internet des objets, et de l'électronique connectée seront abordés à CONNECTIONS(TM) Europe DALLAS, TEXAS--(Marketwired - Nov 13, 2014) - Des cadres et dirigeants des industries des technologies des foyers connectés participeront au neuvième événement annuel CONNECTIONS(TM) Europe : Monétiser les stratégies pour les foyers connectés les 18 et 19 novembre à l'hôtel Mövenpick, Amsterdam. Organisée par Parks Associates, la conférence comprendra des exposés de Sky Deutschland et Ericsson ainsi qu'une discussion informelle particulière avec Deutsche Telekom et Icontrol Networks. « CONNECTIONS(TM) Europe réunit les meilleurs représentants de l'industrie pour discuter de l'écosystème des foyers connectés et de l'Internet des objets, » a déclaré Stuart Sikes, le président de Parks Associates. « Plus de 50 % des possesseurs de tablettes et de smartphone des foyers à large bande allemands, espagnols, et britanniques utilisent leurs périphériques mobiles pour rechercher du contenu vidéo. Intervenants participants :

Cyber attaque massive par objet connecté interposé L'essor des objets connectés pose forcément des questions de sécurité. Des données personnelles, voire très personnelles sont partagées sur Internet, elles doivent donc bien être susceptibles d'être piratées... Selon la société de sécurité Proofpoint, en quelques semaines à peine, plus de 750 000 courriers électroniques malveillants auraient été envoyés via des objets connectés très divers.

Foobot : l'objet connecté qui mesure la qualité de l'air intérieur Destiné au grand public, Foobot est un appareil intelligent et connecté, capable de mesurer la qualité de l'air dans les foyers. Ses promesses sont multiples : traquer les particules à l'origine des allergies, garder sous contrôle les composants chimiques provenant de nos appareils mobiles et régler la bonne température et l'humidité de la pièce pour créer un espace de vie plus agréable pour toute la famille. Après plus de deux ans de recherche et développement, la jeune entreprise Airboxlab ambitionne de répondre au défi d'un "air plus sain" et propose un objet connecté pour mesurer la qualité de notre air intérieur. Cet objet au design épuré est conçu pour scanner la qualité de l'air 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et apporter ainsi l'information au bon moment, proposer des solutions aux problèmes existants et prévenir la formation de nouveaux. Il vous informe et conseille par l'envoi de notifications.

Alima : un objet connecté pour mesurer la pollution domestique La start-up parisienne a déjà mené à bien une levée de fonds sur Indiegogo l'année dernière pour le même appareil, appelé à l'époque AirBoxLab, et espère désormais accumuler assez d'argent pour le produire à petite échelle, sous le nom d'Alima, comme s'en ai fait l'écho TechCrunch. Ce gadget permet de connaître le volume de dioxyde et monoxyde de carbone présent dans l'air, mais détecte aussi la présence de composés organiques volatils dans votre intérieur. Cet appareil cylindrique est doté d'un design élégant, pouvant se fondre dans n'importe quel intérieur, où il détecte les composés polluants, ainsi que la température et l'humidité. Alima envoie ensuite ces informations dans le cloud puis sur votre smartphone, tout proposant des solutions pour améliorer la qualité de l'air. Les premières personnes qui soutiendront le projet Alima sur Indiegogo recevront l'appareil au prix de 199$, et les suivantes pour 249$. A sa sortie, courant octobre, il devrait coûter 299$.

La France a un plan : La France, l'Inde et le Japon à l'assaut des wearable techs - JDN Côté consommateurs, on ne peut pas dire que les Français soient des mordus d'informatique vestimentaire : 67% d'entre eux n'en ont même jamais entendu parler, selon un sondage réalisé en avril dernier par l'institut Pollingvox pour Orange, Terrafemina et l'AFP. Côté fabricants, en revanche, l'intérêt est plus manifeste. L'Hexagone a su s'imposer sur le marché des objets connectés portables, grâce, notamment, à ses filières d'ingénieurs, de designers et d'électroniciens. Withings fait partie des entreprises qui font la renommée de la France dans le secteur. Cette start-up fondée en 2008 a déjà sorti plusieurs traqueurs d'activité : le Pulse O2, qui permet de mesurer le rythme cardiaque et le niveau d'oxygène dans le sang, et la montre connectée Activité. Lancée en juin 2014, cette dernière a la particularité d'adopter le design d'une montre horlogère contemporaine.

Multimédia - Techno - Déjà près de 5 milliards d'objets connectés dans le monde en 2015 (Relaxnews) - Le monde devrait compter près de 5 milliards d'objets connectés en circulation fin 2015 et plus de 25 milliards à l'horizon 2020, selon le cabinet d'étude Gartner. L'internet des choses prend définitivement forme et s'apprête à devenir progressivement la norme. Les objets connectés grand public sont amenés à se démocratiser, au point de passer de 2,8 milliards d'appareils en circulation en 2015 à plus de 13 milliards en 2020. De son côté, l'ensemble des produits connectés liés à l'automobile va quant à lui être multiplié par presque 10 en seulement 5 ans, passant d'une projection de 372 millions en 2015 à 3,5 milliards en 2020. Enfin, l'essor des produits connectés dédiés aux professionnels devrait connaitre la même trajectoire, de 1,6 milliard d'unités en 2015 à plus de 8,3 milliards cinq ans plus tard.

L'automobile : un futur objet connecté au même titre que le smartphone ? Selon une étude de Frost & Sullivan, chaque voiture neuve sera connectée en 2014, soit par une plateforme embarquée ou captive, ce qui fera de l’automobile le troisième équipement le plus connecté derrière les téléphones portables et les tablettes. Dans un marché en pleine évolution, avec de plus en plus de conducteurs qui se détournent de l’achat d’une voiture au profit de l’auto partage, les usagers s’attendent à ce que le véhicule loué soit connecté, totalement équipé avec les derniers systèmes de sécurité et d’info divertissement et si possible électrique. Awox surfe sur la vague des objets connectés Le spécialiste des objets connectés vient de publier son chiffre d’affaires consolidé pour le troisième trimestre de l’exercice 2014 (1er juillet – 30 septembre 2014). Ce dernier atteint 2 145 K€, en croissance organique de 19% par rapport au 3ème trimestre 2013. Cette progression est principalement liée au développement des ventes de la gamme d’objets connectés de marque AwoX, sous l’effet de l’accroissement de la gamme avec 16 produits sur le marché en septembre 2014 contre 5 produits fin décembre 2013, de leur commercialisation sur un périmètre géographique en expansion avec une présence sur 14 pays à fin septembre 2014 contre 3 pays fin 2013. A fin septembre 2014, le chiffre d’affaires consolidé à neuf mois s’établissait à 4 402 K€, en croissance de 13% par rapport aux neuf premiers mois de l’exercice 2013, avec une progression de 51% des objets connectés de marque AwoX. Dans le cadre de son plan stratégique, l’objectif de la société est d’être présent dans 40 pays à horizon 2016.

Objet connecté : découvrez le soutien-gorge qui tweete 01net le 28/10/13 à 19h05 Le mois d'octobre est consacré à la prévention du cancer du sein. Les objets connectés sont à la mode. Montres, bracelets, chaussette pour bébé… Une agence de communication grecque a eu l’idée de surfer sur cette mode pour participer à sa façon à la lutte contre le cancer du sein. Elle vient en effet de créer le soutien-gorge qui tweete.

Related: