background preloader

Un soleil, neuf planètes : Le procès de Galilée

Un soleil, neuf planètes : Le procès de Galilée
Résumé En 1543, l'astronome polonais Nicolas Copernic remet en cause le modèle géocentrique de l'univers, défendu par l'Eglise. Mais il meurt avant d'avoir réussi à prouver l'exactitude du système héliocentrique. Si vous rencontrez des problèmes pour visionner la vidéo, cliquez ici Cursus - 3e / Physique - Niveau B1-B2 (Lycée) / Français langue seconde - FLE - 5e / Physique - 4e / Physique - 5e / Histoire des sciences - 4e / Histoire des sciences Enseignement transversal - Sciences physiques et chimiques / Culture scientifique et technique

Biographie > Galilée, Physicien et astronome Physicien et astronome - Fondateur de la physique moderne Galileo Galilei naît à Pise en 1564. Son père, théoricien de la musique, souhaite ardemment qu'il devienne médecin, profession bien rémunérée. Excessivement doué, ses biographes racontent qu'en 1583, donc à dix-neuf ans, Galilée aurait découvert l'isochronisme des pendules simplement en observant les oscillations du lustre d'une cathédrale. En 1587, il rencontre le célèbre professeur du Collège Romain, le plus prestigieux établissement d'enseignement de l'époque, le père jésuite Christopher Clavius. Galilée instruisant Vincenzo Viviani - Cette peinture que nous devons à Tito Lessi représente Galilée instruisant Vincenzo Viviani. En 1592, il devient professeur de mathématiques à Padoue et arrondit sa paye en fabriquant des instruments de navigation, des compas et des sextants. Dès 1597 au moins, Galilée s'intéresse à la chute des corps. En 1602, Galilée reprend ses travaux sur la chute des corps à l'aide d'un plan incliné.

Le système solaire à portée de votre souris Les 8 planètes de notre système solaire en animation 3D - Vidéo Film d'animation Cette animation entièrement modélisée en 3D vous propose de virevolter autour des planètes de notre système solaire (plus que 8 depuis que Pluton à été déclassée). mars, ciel, animation, balade, univers, voyage, terre, evasion, systeme, promenade, etoiles, venus, planete, galaxie, solaire, astronomie, jupiter

Une nouvelle lune découverte dans le système solaire Une nouvelle lune a été découverte autour de Neptune, devenant ainsi la quatorzième connue à ce jour à graviter autour de la lointaine planète, a annoncé la Nasa lundi.Cette lune est la plus petite des lunes en orbite autour de Neptune et mesure à peine 19 kilomètres de diamètre, selon les observations réalisées depuis le télescope spacial Hubble, a précisé la Nasa. La nouvelle lune découverte, nommée S/2004 N1, est environ 100 millions de fois plus faible en terme de luminosité que la plus tamisée des étoiles pouvant être vue à l'oeil nu. Les astronomes l'ont repérée en suivant un point blanc qui apparaissait de façon régulière dans plus de 150 photos prises avec le télescope Hubble entre 2004 et 2009. Les scientifiques estiment qu'elle met 23 heures pour faire le tour de Neptune. Avec AFP

Science - Le système Solaire Découverte en 1930 par l'astronome C. Tombaugh, Pluton reste trop éloignée de nous pour qu'on puisse l'observer au télescope (même avec le télescope Hubble en orbite autour de la Terre.) Pluton est la plus petite planète du système solaire et est même plus petite que notre lune. Il semble que cette planète possède un noyau rocheux, un manteau fait de glace et d'eau et une surface de méthane, d'azote et de dioxyde de carbone solide. Pluton effectue sa révolution autour du Soleil en 247,7 années sur une trajectoire inhabituelle : elle n'est ni circulaire ni située dans le plan de l'écliptique. Pluton détrônée de son rang de planète (Cf La page SpaceNews) Soleil Terre Lune Les mouvements de la Lune autour de la Terre et de la Terre autour du Soleil sont compliqués. Aux mouvements de rotations se superposent des mouvements de révolutions. La Terre et la Lune tournent sur elles mêmes autour de leur axe: c'est la rotation. La Terre et la Lune tournent autour d'un second objet: c'est la révolution. La rotation de la Terre (24h) explique l'alternance jour/nuit La révolution de la Terre autour du soleil (365.25 jours), associé à l'inclinaison de son axe de rotation (non illustrée ici), explique l'alternance des saisons. Le fait que la rotation de la Lune autour de son axe et que sa révolution autour de la Terre soient rigoureusement de même durée (29.5 jours) explique pourquoi la Lune présente toujours la même face à la Terre. Ni les proportions, ni les échelles de temps ne sont respectées. Cliquer sur les boutons "rotation" ou "révolution" de la Terre ou de la Lune pour différencier chaque mouvement.

Système solaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil, et des objets célestes définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre système planétaire) : les huit planètes et leurs 175 satellites naturels connus[7] (appelés usuellement des « lunes »), les cinq planètes naines, et les milliards de petits corps (astéroïdes, objets glacés, comètes, poussière interplanétaire, etc.). De façon schématique, le Système solaire est composé du Soleil, de quatre planètes telluriques internes, d'une ceinture d'astéroïdes composée de petits corps rocheux, quatre géantes gazeuses externes et une seconde ceinture appelée ceinture de Kuiper, composée d’objets glacés. Ensuite vient l'héliopause, limite magnétique du Système solaire définie par l'arrêt des vents solaires (ils deviennent plus faibles que le vent galactique). Terminologie[modifier | modifier le code] Planètes et planètes naines du Système solaire.

Système solaire Le système solaire correspond à l'ensemble des astres soumis au champ de gravitation du Soleil. Ainsi, il comprend des planètes (Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune par ordre d'éloignement au Soleil) en orbite autour du Soleil et leurs satellites et anneaux, des planètes naines (Pluton, Éris...), des astéroïdes, des comètes, des météorites, des grains interplanétaires (comme ceux présents dans les anneaux de poussière responsable de la lumière zodiacale). Représentation schématique des principaux constituants du système solaire (les échelles ne sont pas respectées). On y voit donc le Soleil, la ceinture d'astéroïde, les planètes internes et externes, ainsi qu'une comète. © Nasa, Wikimedia commons, DP

Voyager-1 n'aurait pas encore quitté le système solaire CONFINS. Lancée le 5 septembre 1977, la sonde Voyager-1 file actuellement vers les confins de notre système solaire. Elle est désormais parvenue à plus de 18,5 milliards de km de notre planète. Ces deux sondes sont désormais si loin de nous que les astronomes estiment qu'elles pourraient être sur le point de quitter le système solaire. En mai 2013, une étude publiée dans le magazine Geophysical Research Letters annoncait que la sonde avait enfin quitté la zone d'influence du soleil (héliosphère) et donc le système solaire. La position des deux sondes Voyager 1 et 2 à la frontière du système solaire. SIGNES. "Les scientifiques ont vu deux des trois signes qu'ils attendaient : la disparition des particules chargées provenant du champ magnétique émis par le soleil, et l'apparition progressives de rayons cosmiques de basse énergie provenant d'étoiles mourantes, situées à l'extérieur du système solaire" explique la Nasa dans un communiqué.

Related: