background preloader

Nature en ville

Nature en ville
Related:  La nature dans la ville

Entrevue avec un naturaliste urbain (PARTIE1) - ADUQ Le Champ des Possibles est une aventure montréalaise qui aura bientôt 5ans, Roger Latour en est l’un des créateurs. À l’occasion de son entrevue en 2 parties revenons sur les notions d’espace vert en ville et les aspects singuliers de ce « champ ». La « friche » est un terme à la mode en aménagement, le mot évoque la nature reprenant ses droits sur un terrain vague. La friche évoque aussi, par métaphore, l’aspect économique et territorial des parcelles tombantes en dormance à la suite d’une délocalisation, d’une décontamination ou en l’absence de développeurs. Les activités de production et de transformation (secteurs primaire et secondaire) ainsi que les transports nécessaires à ces industries, quittent le coeur des villes et y reviennent rarement. Lille, St-Sauveur, exemple de friche Urbaine – contributeur wikipedia: Velvet Pensons par exemple aux réflexions ambivalentes qui animent le processus de reconstruction de Lac-Mégantic, touché cet été par une tragique catastrophe ferroviaire.

L’offre d’espaces verts par habitant d’Île-de-France sous surveillance L’offre d’espaces verts par habitant d’Île-de-France sous surveillance L’IAU îdF lance un nouvel inventaire régional des « espaces verts et boisés ouverts au public » / lu 1010 fois Publié le 18 août 2013 à 18h08. L’observation d’un élément fort de la ville durable et d’une réelle attente citoyenne Depuis 1990, l'IAU Île-de-France établit un inventaire des espaces verts et boisés ouverts au public. Cet inventaire est élaboré à partir d’une enquête adressée aux communes et aux départements d’Île-de-France, tous les quatre ans. Le 21 juin, l’IAU ÎdF a lancé sa sixième enquête. Ce suivi dans le temps permet d’observer et d’analyser la politique d’ouverture au public de ces espaces de ressourcement pour les Franciliens. Un virage inquiétant L’enquête précédente de 2009 a montré qu’après 30 ans d’augmentation du nombre de m² par habitant, la politique des espaces verts publics entrait dans une nouvelle phase. Suivre cette évolution Pour plus d’informations :

Les états de la matière et les changements d'état Les corps purs peuvent exister sous différents états (solide, liquide et gazeux) selon les conditions de température et de pression. Lorsque la matière passe d’un état à un autre état, on dit qu’il y a changement d’état. Passage solide-liquide : fusion Si le solide est un corps pur (exemple la glace), lorsqu’il passe à l’état liquide, on parle de fusion franche ou plus simplement de fusion. Passage liquide-solide : solidification C’est ce qui se passe lorsque l’on met de l’eau dans le freezer du réfrigérateur ou dans un congélateur. Passage liquide-gaz : vaporisation Le terme de vaporisation englobe deux phénomènes différents : - L’ébullition est un phénomène qui concerne la totalité du liquide et qui se produit, pour un corps pur, à une température qui reste constante pendant toute la durée du changement d’état. Un peu d’histoire : Citons un extrait du livre de physique de Drion et Fernet (1875) qui appellent vapeur ce que l’on appelle aujourd’hui gaz Passage solide-gaz : sublimation

Nature(s) en ville La nature, élément du bien-être des citadins La nature « sauvage », qui peut se définir comme l’ensemble des éléments (végétaux et animaux) qui n’ont pas été transformés par l’Homme et qui sont préexistants à lui, a été un espace hostile qu’il s’agissait de dompter. Elle n’est jamais « parue si belle que lorsque la machine a fait son intrusion dans le paysage » (Baridon 1998). La nature symbolise alors dans l’imaginaire des hommes la liberté et la beauté. Elle s’oppose, à ce moment de l’histoire humaine, non seulement à l’industrialisation et à l’urbanisation (Stallybrass et White 1986) mais à la ville elle-même qui apparaît plus que jamais comme l’empreinte de la puissance de l’Homme et de son pouvoir de transformation de son milieu. Un parc au cœur de Manhattan (New York, novembre 2007) © L. Le verdissement de la société On assiste au verdissement de la société. Les urbains plébiscitent les villes vertes, respectueuses de l’environnement. La satisfaction du désir de nature aujourd’hui

Naturopolis : Ils voient la ville en vert C’est du moins le rêve de l’architecte belge qui l’a dessinée, Vincent Callebaut. Pour l’instant, la libellule est une utopie qui ne vit que sur les plans et dans les animations en 3D de l’architecte. Si jamais elle devait voir le jour, ses 132 étages seraient dédiés à la culture – tomates, champignons ou oranges – et à l’élevage – vaches, poules, poissons. De quoi nourrir quelque 150 000 New-yorkais. Des gratte-ciel agricoles au coin de la rue. Dickson Despommier, professeur émérite en santé environnementale et microbiologie à l’université Columbia de New York, s’est penché sur la question dès 1999. Des farmscrappers énergivores. Réalité ou utopie ? Hors des laboratoires, les projets à visée commerciale avortent lamentablement. David Schelp pour Arte Magazin Pour en savoir plus :

Plan "nature en ville" 25 janvier 2011 (mis à jour le 4 juillet 2012) - Ville durable, aménagement et construction Présentation de la démarche de travail CONTEXTE : Le "plan restaurer et valoriser la nature en ville" est l’un des engagements du Grenelle Environnement, repris dans la loi de programme du 3 août 2009 et dans le plan ville durable dont il constitue l’un des 4 volets. ENJEUX : La nature en ville, c’est l’adaptation au changement climatique, l’amélioration énergétique, la réduction des pollutions, la maîtrise du ruissellement, la création de lien social, le développement des jardins solidaires, le maintien de la diversité biologique... autant de services que la nature en ville rend parfois déjà sans qu’il y paraisse, et dont la reconnaissance et le développement permettront aux villes de mieux répondre aux attentes des citoyens. Synthèse de la conférence de lancement du 29 juin 2009 (PDF - 72 Ko) > L’atelier n°2 : « Eau, nature et ville ». > L’atelier n°4 : « Economie de la nature en ville ».

L' eau / le cycle de l'eau / états de l'eau et changements d'états L'eau / le cycle de l'eau / les changements d'état A l'occasion de la journée mondiale de l'eau proclamée le 22 Mars par l'ONU : L'eau * Projet "l'eau et la matière : "flotte ou coule" (cycle 1) (écoledespetits) * L'eau au cycle 1 (ienstmarcellingrenoble) * Flotte coule (mapiufm93)* Activités maternelle sur "l'eau" (eikasia) * Flotte ou coule (pôle sciences Paris)* Dossier "l'eau : l'eau dans la maison, la vie dans l'eau ..." * le circuit de l'eau domestique schéma (eklablog) * Epuration de l'eau (pôle sciences Paris) * Progression sur l'eau (cycles 2 et 3) (mapiufm93) * "l'eau" la matière en cycle 2 (orpheecole) * L'eau c'est la santé (des exp, des jeux ...) * Mallette "Léo et l'eau" à télécharger gratuitement (INPES) : de l'eau pour la soif, s'amuser, se laver, vivre ... * Projet intercycles sur l'eau (GS) (Strasbourg) * Projet eau en PS (cheznelly) * Ecouter et manipuler l'eau (leuthereau) * "L'eau à l'école maternelle" (document d'accompagnement) * Séquences "de l'eau partout" (Montpellier)

Laboratoire d’Urbanisme Agricole Naturopolis Plus de la moitié de l'humanité vit désormais en ville. Parallèlement, la faune et la flore investissent de plus en plus les milieux urbains. Avec une conséquence surprenante : les relations entre les animaux et les hommes n'ont jamais été aussi nombreuses, denses et riches ! Pour la première fois, l’exploration de la biodiversité est placée au cœur de la ville et des activités humaines. Et pour la première fois, la ville est appréhendée au travers de la nature qui s’y déploie. Dans Naturopolis, acteurs, penseurs, scientifiques, rêveurs et bâtisseurs de demain nous invitent à explorer les richesses naturelles méconnues de quatre mégalopoles : New York, Paris, Rio de Janeiro et Tokyo.

Le végétal à la conquête de la ville Gestion des eaux de pluie, réduction des îlots de chaleur, biodiversité, isolation thermique... le végétal en ville présente un potentiel majeur pour améliorer le cadre de vie des urbains même si le soutien politique fait encore défaut. Le gris du béton et du bitume n'a qu'à bien se tenir. L'heure est au vert dans les villes. De nombreuses recherches cherchent d'ailleurs à quantifer ses bénéfices. Note Consulter l'étude de l'Apur sur la situation et les perspectives de la place de la nature à Paris Plus d'infosNote Consulter l'étude sur le potentiel de végétalisation des toitures terrasses à Paris de l'Apur Plus d'infos

Le Livre de Sapienta Mieux habiter Après Communiquer d'un bout à l'autre du monde grâce à Internet, voici la séquence pour le thème 3 de géographie "Mieux habiter". Dans le dossier, vous trouverez donc une séquence complète ainsi que tous les docs pour l'accompagner. J'ai pris le parti d'exploiter ce thème avec un parallèle avec l'architecture et l'urbanisme, ce qui permet de travailler aussi en Arts visuels et en Histoire de l'Art. Comme le problème de l'urbanisme a traversé tout le XIXe et est devenu prépondérant en Europe notamment suite à la Seconde guerre mondiale, cela a fait un lien tout trouvé également avec le programme d'Histoire dans lequel on va attaquer ce thème. Dans le dossier, donc : - la séquence complète de 6 séances ( habiter qu'est-ce que c'est ? Dans la séquence également, une sitographie et deux livres cités et utilisés : pour consulter les fiches d’architectes et urbanistes contemporains pour l’éco-quartier étudié association éco-quartier quelques infos recyclage Donc : et

Éric Elkouby va piloter l'extension du Parc naturel urbain vers l'est Les espaces pouvant être préservés ne manquent pas à l’est de l’agglomération (Photo EJ / Rue89 Strasbourg) VIDEO – Après l’ouest de Strasbourg, le projet de Parc Naturel Urbain (PNU) de Strasbourg s’étendra bientôt à la Robertsau et au Wacken. Surprise, ce n’est pas la nouvelle adjointe en charge de l’écologie, Christel Kohler, qui aura en charge cette l’extension, mais Éric Ekouby, adjoint au tourisme, qui a participé à la création du PNU dans son fief de Koenigshoffen. Qu’est-ce que le Parc Naturel Urbain ? Selon la Ville de Strasbourg : « Le concept de Parc Naturel Urbain (PNU) n’est ni une norme, ni une marque déposée, ni un parc naturel, ni un parc urbain ou un espace vert. Le Blog de la Robertsau a demandé à Éric Elkouby d’expliquer ce qui se cache derrière l’appellation d’un Parc Naturel Urbain et quelles sont les ambitions de la municipalité pour son extension, puisque c’est lui qui la pilotera : Une vision globale de la ville Adhérer à l’APNU On veut bien le croire.

Inviter la nature en ville Les écosystèmes qui s’organisent au cœur même de nos cités suscitent de plus en plus d’intérêt. Vers la fin du XIXème siècle, on donne une place de plus en plus grande dans l’espace public urbain à la nature mais c’est une nature très domestiquée : bois remodelés, parcs, buttes fabriqués de toutes pièces, squares, avenues plantées d’arbres bien alignés… Cette nature tirée à quatre épingles contraste avec les terrains vagues, lambeaux de jungles urbaines. A partir des années 1950, la gestion des espaces verts se rationnalise encore plus avec les parterres de gazon et autres haies de thuya qui se multiplient sans aucun intérêt pour la biodiversité et à grands renforts de produits phytosanitaires. Avec la vague écologique des années 1990, les gestionnaires des parcs et jardins inventent la "gestion différenciée » qui valorise la flore et la faune spontanées. Conserver des friches dans nos villes et les aménager temporairement tous les 15 ans permet d’augmenter la présence des espèces.

Gestes quotidiens pour l'écologie - Écologie et environnement expliqué aux enfants et leurs parents Gestes quotidiens pour l'écologie L'écologie c'est aussi des petits gestes simples et quotidiens. Pris isolément les petits gestes pour économiser l'eau et l'énergie ainsi que les gestes pour préserver la nature ou faire du recyclage peuvent paraître insignifiants, mais mis ensemble ils peuvent aider à sauver la planète et à la préserver pour nos enfants et toutes les générations suivantes. 3.37 sur 5 note basée sur 35 évaluations. Ecologie au quotidien L'écologie, c'est aussi des petits gestes simples et quotidiens. Pris isolément, ces petits gestes que nous faisons chaque jour pour l’écologie : tri des déchets, recyclage, économie d’énergie … peuvent paraître insignifiants, mais, mis ensemble ils peuvent aider à sauver la Terre et à la préserver pour nos enfants et toutes les générations suivantes. Un grain de sable n'est rien s'il est seul, mais des milliards de grains forme une plage de sable ! Il en va de même pour nos petits gestes écologiques quotidiens.

Related: