background preloader

Nature en ville

Nature en ville

http://www.nature-en-ville.com/

Related:  La nature dans la ville

Entrevue avec un naturaliste urbain (PARTIE1) - ADUQ Le Champ des Possibles est une aventure montréalaise qui aura bientôt 5ans, Roger Latour en est l’un des créateurs. À l’occasion de son entrevue en 2 parties revenons sur les notions d’espace vert en ville et les aspects singuliers de ce « champ ». La « friche » est un terme à la mode en aménagement, le mot évoque la nature reprenant ses droits sur un terrain vague. La friche évoque aussi, par métaphore, l’aspect économique et territorial des parcelles tombantes en dormance à la suite d’une délocalisation, d’une décontamination ou en l’absence de développeurs. Les activités de production et de transformation (secteurs primaire et secondaire) ainsi que les transports nécessaires à ces industries, quittent le coeur des villes et y reviennent rarement.

Le nouveau site Sauvages de PACA Le programme Sauvages de ma rue s’adapte à la biodiversité spécifique des villes du sud-est de la France et se décline en Sauvages de PACA. Venez découvrir le site Internet Sauvages de PACA ! Le site Sauvages de PACA "Je me promène en ville, j’identifie et je photographie les plantes sauvages de ma rue. Je transmets les informations aux scientifiques !" tel est le slogan du nouveau site Sauvages de PACA. L’offre d’espaces verts par habitant d’Île-de-France sous surveillance L’offre d’espaces verts par habitant d’Île-de-France sous surveillance L’IAU îdF lance un nouvel inventaire régional des « espaces verts et boisés ouverts au public » / lu 1010 fois Publié le 18 août 2013 à 18h08. L’observation d’un élément fort de la ville durable et d’une réelle attente citoyenne Depuis 1990, l'IAU Île-de-France établit un inventaire des espaces verts et boisés ouverts au public. Cet inventaire est élaboré à partir d’une enquête adressée aux communes et aux départements d’Île-de-France, tous les quatre ans. Le 21 juin, l’IAU ÎdF a lancé sa sixième enquête. Ce suivi dans le temps permet d’observer et d’analyser la politique d’ouverture au public de ces espaces de ressourcement pour les Franciliens.

Nature(s) en ville La nature, élément du bien-être des citadins La nature « sauvage », qui peut se définir comme l’ensemble des éléments (végétaux et animaux) qui n’ont pas été transformés par l’Homme et qui sont préexistants à lui, a été un espace hostile qu’il s’agissait de dompter. Elle n’est jamais « parue si belle que lorsque la machine a fait son intrusion dans le paysage » (Baridon 1998). La nature symbolise alors dans l’imaginaire des hommes la liberté et la beauté. Elle s’oppose, à ce moment de l’histoire humaine, non seulement à l’industrialisation et à l’urbanisation (Stallybrass et White 1986) mais à la ville elle-même qui apparaît plus que jamais comme l’empreinte de la puissance de l’Homme et de son pouvoir de transformation de son milieu. Un parc au cœur de Manhattan (New York, novembre 2007)

Naturopolis : Ils voient la ville en vert C’est du moins le rêve de l’architecte belge qui l’a dessinée, Vincent Callebaut. Pour l’instant, la libellule est une utopie qui ne vit que sur les plans et dans les animations en 3D de l’architecte. Si jamais elle devait voir le jour, ses 132 étages seraient dédiés à la culture – tomates, champignons ou oranges – et à l’élevage – vaches, poules, poissons. De quoi nourrir quelque 150 000 New-yorkais. Des gratte-ciel agricoles au coin de la rue. La Trame verte et bleue dans les Plans locaux d'urbanisme - Guide méthodologique Résumé : Le présent guide poursuit plusieurs objectifs : - Sensibiliser les différents acteurs de l'aménagement du territoire aux enjeux de la biodiversité et de la Trame verte et bleue (TVB), à l'intérêt et à la nécessité de les prendre en compte dans les documents d'urbanisme communaux et intercommunaux - Favoriser la prise en compte de la Trame verte et bleue dans les PLU * et PLUI, en fournissant des éléments d'explication, d'organisation ainsi que des méthodes et des outils pour guider les acteurs dans leurs réflexions et leurs choix. Auteur(s): Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement de Midi-Pyrénées,

Plan "nature en ville" 25 janvier 2011 (mis à jour le 4 juillet 2012) - Ville durable, aménagement et construction Présentation de la démarche de travail CONTEXTE : Le "plan restaurer et valoriser la nature en ville" est l’un des engagements du Grenelle Environnement, repris dans la loi de programme du 3 août 2009 et dans le plan ville durable dont il constitue l’un des 4 volets. Naturopolis Plus de la moitié de l'humanité vit désormais en ville. Parallèlement, la faune et la flore investissent de plus en plus les milieux urbains. Avec une conséquence surprenante : les relations entre les animaux et les hommes n'ont jamais été aussi nombreuses, denses et riches ! Pour la première fois, l’exploration de la biodiversité est placée au cœur de la ville et des activités humaines. Et pour la première fois, la ville est appréhendée au travers de la nature qui s’y déploie. Dans Naturopolis, acteurs, penseurs, scientifiques, rêveurs et bâtisseurs de demain nous invitent à explorer les richesses naturelles méconnues de quatre mégalopoles : New York, Paris, Rio de Janeiro et Tokyo.

Objectifs de la Trame verte et bleue Le code de l'environnement (article L. 371-1 I) assigne à la Trame verte et bleue les objectifs suivants : Diminuer la fragmentation et la vulnérabilité des habitats naturels et habitats d’espèces et prendre en compte leur déplacement dans le contexte du changement climatique ;Identifier, préserver et relier les espaces importants pour la préservation de la biodiversité par des corridors écologiques ;Mettre en œuvre les objectifs visés au IV de l’article L. 212-1 et préserver les zones humides visées aux 2° et 3° du III du présent article ;Prendre en compte la biologie des espèces sauvages ;Faciliter les échanges génétiques nécessaires à la survie des espèces de la faune et de la flore sauvages ;Améliorer la qualité et la diversité des paysages.

Le végétal à la conquête de la ville Gestion des eaux de pluie, réduction des îlots de chaleur, biodiversité, isolation thermique... le végétal en ville présente un potentiel majeur pour améliorer le cadre de vie des urbains même si le soutien politique fait encore défaut. Le gris du béton et du bitume n'a qu'à bien se tenir. L'heure est au vert dans les villes. Éric Elkouby va piloter l'extension du Parc naturel urbain vers l'est Les espaces pouvant être préservés ne manquent pas à l’est de l’agglomération (Photo EJ / Rue89 Strasbourg) VIDEO – Après l’ouest de Strasbourg, le projet de Parc Naturel Urbain (PNU) de Strasbourg s’étendra bientôt à la Robertsau et au Wacken. Surprise, ce n’est pas la nouvelle adjointe en charge de l’écologie, Christel Kohler, qui aura en charge cette l’extension, mais Éric Ekouby, adjoint au tourisme, qui a participé à la création du PNU dans son fief de Koenigshoffen.

Définitions de la Trame verte et bleue La Trame verte et bleue est un réseau formé de continuités écologiques terrestres et aquatiques identifiées par les schémas régionaux de cohérence écologique ainsi que par les documents de l'Etat, des collectivités territoriales et de leurs groupements. Elle constitue un outil d'aménagement durable du territoire. La Trame verte et bleue contribue à l'état de conservation favorable des habitats naturels et des espèces et au bon état écologique des masses d'eau. Inviter la nature en ville Les écosystèmes qui s’organisent au cœur même de nos cités suscitent de plus en plus d’intérêt. Vers la fin du XIXème siècle, on donne une place de plus en plus grande dans l’espace public urbain à la nature mais c’est une nature très domestiquée : bois remodelés, parcs, buttes fabriqués de toutes pièces, squares, avenues plantées d’arbres bien alignés… Cette nature tirée à quatre épingles contraste avec les terrains vagues, lambeaux de jungles urbaines. A partir des années 1950, la gestion des espaces verts se rationnalise encore plus avec les parterres de gazon et autres haies de thuya qui se multiplient sans aucun intérêt pour la biodiversité et à grands renforts de produits phytosanitaires. Avec la vague écologique des années 1990, les gestionnaires des parcs et jardins inventent la "gestion différenciée » qui valorise la flore et la faune spontanées.

La Petite Ceinture réouverte, est-elle verte Autour de Paris, plus d'une vingtaine de kilomètres de chemin de fer désaffectés depuis bientôt un quart de siècle… La Petite Ceinture de Paris, joliment rebaptisée "Belle aux voies dormantes" par les documentaristes Amélie Maous et Richard Prost, commence doucement à sortir de sa torpeur avec la réouverture, le 21 septembre dernier, du tronçon du 15ème arrondissement parisien. Cependant, celui-ci n'accueillera plus que de paisibles promeneurs, aficionados du jogging, ou audacieux testant du bout de la chaussure, tous bras déployés, leurs capacités de funambulisme sur voie ferrée. Incontestablement, cette réouverture permet aux citadins de bénéficier d'un peu de verdure.

Related: