background preloader

Énergies - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer

Énergies - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer

Infographie : chronologie des négociations climat depuis 1988 - Ambassade de France en Indonésie, au Timor oriental et auprès de l'ASEAN - 1988. Création du GIECLe Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC, IPCC en anglais), placé sous l’égide du PNUE et de l’OMM, est chargé du suivi scientifique des processus de réchauffement climatique. - Juin 1992. Sommet de la terre à Rio de Janeiro (Brésil). Création de la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC).La Convention cadre des Nations-unies sur les changements climatiques (CCNUCC) reconnaît l’existence des changements climatiques et la responsabilité humaine dans ce phénomène. Elle impose aux pays industrialisés le primat de la responsabilité pour lutter contre ceux-ci et fixe un objectif ultime : la stabilisation des concentrations de gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère à un niveau qui ne met pas en danger le climat mondial. - 2002. - Novembre 2001. - Février 2005. - 2005. classée année la plus chaudeUn rapport de la NASA constate que 2005 a été la plus chaude depuis la fin du 19ème siècle. - 2007. - Mai 2007.

Energies Renouvelables Avantages et inconvénients des énergies renouvelables Accord de Paris : Le long chemin de la ratification - FRANCE 24 22 avril Barbade, Belize, Territoires palestiniens, îles Marshall, Maldives, Île Maurice, Nauru, Palaos, Sainte Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis, Samoa, Somalie, Tuvalu 29 avril Seychelles 20 mai Guyane 20 juin Norvège 29 juin Saint-Vincent-et-les-Grenadines 25 juillet Pérou 29 juillet Cameroun 1er août Corée du Nord 22 août Bahamas 1er septembre Îles Cook 3 septembre Chine, États-Unis 7 septembre Laos 15 septembre États fédérés de Micronésie 19 septembre Ukraine 21 septembre Albanie, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Bangladesh, Bielorussie, Brésil, Brunei, République Dominicaine, Emirats Arabes unis, Ghana, Guinée, Honduras, Îles Salomon, Islande, Kiribati, Madagascar, Maroc, Mexique, Mongolie, Namibie, Niger, Ouganda, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Sénégal, Singapour, Sri Lanka, Swaziland, Thaïlande, Tonga, Vanuatu 23 septembre Mali 2 octobre Inde 4 octobre Nouvelle-Zélande 7 octobre Allemagne, Autriche, France, Hongrie, Malte, Portugal, Slovaquie

Fin de l'extraction charbonnière en France La production nationale de charbon a subi une baisse constante depuis 1947, passant de 47 millions de tonnes à cette date à moins de 2 millions de tonnes en 2003.Les lourdes pertes d'exploitation subies depuis plusieurs années par le groupe Charbonnages de France (CdF) du fait de ses activités d'extraction du charbon et l'absence de toute perspective d'amélioration de cette situation, ont conduit les pouvoirs publics à mettre en œuvre un programme de fermeture progressive des mines. Ils ont soutenu l'élaboration d'un "pacte charbonnier" signé en octobre 1994 entre la direction du groupe CdF et la plupart des syndicats . Ce texte prévoit la fin de la production nationale de charbon en 2005. Il s'accompagne de mesures sociales. Chaque mineur aura le choix entre rester au sein du groupe CdF jusqu'à ce qu'il puisse bénéficier d'une mesure d'âge ou se diriger vers une conversion.

Les énergies fossiles inconvénients et avantages Site de l'Education à l'environnement pour un développement durable à destination du monde éducatif Energies marines Après avoir lancé un programme de R&D dédié aux énergies marines renouvelables en 2011, IFPEN a fortement accéléré ses recherches dans ce domaine en 2012 afin de mettre au point des technologies permettant le développement de l'éolien offshore, ainsi que la conversion de l'énergie houlomotrice et de l'énergie thermique des mers. Les travaux s'appuient sur l'expertise historique d'IFPEN dans les domaines du forage et de la production pétrolière offshore. Ingénierie de conception, mécanique des structures et des fluides, physico-chimie des matériaux sous contraintes, procédés et contrôle/commande : autant de compétences mises à contribution dans les projets de recherche. En ce qui concerne les autres énergies marines, les travaux d'IFPEN sur les systèmes houlomoteurs visent à proposer des systèmes de contrôle actif permettant des gains de production. Les recherches d'IFP Energies nouvelles s'inscrivent au sein d'un réseau d'excellence incluant des partenaires industriels et académiques.

Géothermie définition, chaleur de la Terre L’idée est simple : il s’agit de récupérer l’énergie stockée sous nos pieds sous la surface de la Terre et de s’en servir pour chauffer les bâtiments ou produire de l’électricité. D’où vient cette chaleur ? Elle vient du passé, lorsqu’il y a 4,55 milliards d'années, des poussières se sont assemblées pour donner naissance à la Terre.Plusieurs couches composent la structure interne du globe, avec au centre un noyau, puis des roches, tous chargés en radioactivité. La structure interne du globe Ce qui cause la chaleur dégagée par notre globe est la désintégration de la radioactivité de ces roches (90%) et, dans une moindre mesure, le refroidissement du noyau. Pour peu qu'on sache correctement l'exploiter, nous avons donc sous les pieds une réserve d’énergie quasi-inépuisable car réapprovisionnée en permanence ! Il existe deux modes d’exploitation de la chaleur du sous-sol : la production de chaleur et la production d’électricité. Les usages de la géothermie

Related: