background preloader

Privacy - Personal Data

Privacy - Personal Data
La protection de la vie privée est un droit fondamental garanti par la Déclaration universelle des droits de l'Homme. Dans une société démocratique, la vie privée est essentielle à la mise en œuvre d'autres droits fondamentaux, tels que les droits d'expression ou d'association. Or, de nombreux acteurs ont aujourd'hui intérêt à voir assouplie la protection de ce droit fondamental, afin d'augmenter la surveillance des citoyens ou de tirer profit des informations les concernant, par leur collecte, leur traitement, leur stockage et leur commerce. Ces pratiques, dangereuses pour nos libertés en ligne et hors ligne, sont particulièrement répandues sur Internet. Le droit protégeant notre vie privée doit aujourd'hui être adapté à l'ère numérique et être renforcé pour répondre à ces nouveaux enjeux.

http://www.laquadrature.net/fr/Vie_privee

Related:  Veille doc professionnelle1984 et la surveillance de masseIdentité numérique

Offrir un accès à l’internet dans une bibliothèque, un service d’archives ou d’information : Les conditions juridiques Entre les missions des bibliothèques, des services d’archives et d’information, et les obligations légales, quelle est la frontière entre un service ouvert à tous et le respect de la loi ? Comment interpréter les mesures préconisées ou imposées par le législateur, et les concilier avec la tradition d’un accès le plus large possible à l’information et à la connaissance ? Y a-t-il un espace d’interprétation propice à la sauvegarde des libertés ? Partageons-nous une posture professionnelle respectueuse du droit mais aussi des intérêts des usagers ?

La surveillance de masse, c'est quoi ? - Amnesty International Belgique Francophone Les révélations d’Edward Snowden ont confirmé ce que beaucoup soupçonnaient : des états ont développé de manière dramatique leurs pratiques de surveillance de masse, dans une absence quasi-totale de transparence. Mais qu’entend-on par surveillance de masse ? 10 questions pour mieux comprendre et se comprendre. La surveillance est l’espionnage des communications, des actions ou des déplacements d’une personne par un gouvernement, une entreprise, un groupe ou un particulier.

Ce que Google sait de vous… parce que vous le lui donnez Le bref article traduit ci-dessous ne fait que réunir et rassembler commodément des liens vers des ressources qui ne sont nullement secrètes. C’est au contraire tout à fait ouvertement que Google met à votre disposition ce qu’il sait de vous, il vous suffit de rechercher dans les paramètres de votre compte Google (mmmh car vous en avez encore un n’est-ce pas ?). Vous vous demandez sans doute alors pourquoi un article du Framablog vous invite à cliquer sur les liens… Google, alors que nous sommes engagés dans une campagne à long terme pour vous inciter à vous déprendre de son emprise. Disons que c’est une façon rapide et frappante de prendre conscience de ce que nous sommes devenus pour cette entreprise : des données monnayables. Article original sur le blog de Cloudfender 6 links that will show you what Google knows about you

Bibliothèque : bénévoles et volontaires, seul remède aux fermetures Alors que les établissements de prêt britanniques sont menacés de fermer les uns après les autres, le gouvernement propose de remplacer les professionnels par des bénévoles. Un gain d'argent évident, pour éviter de fermer complètement le service... et une solution qui semble faire son chemin dans l'esprit des bibliothèques elles-mêmes. MegMoggington, (CC BY-NC 2.0) Selon une étude réalisée par le Arts Council England, qu'évoque The Bookseller, 12 % des établissements trouveraient important le soutien que des bénévoles apporteraient, dans un proche avenir. La Society of Chief Librarians, montre qu'aujourd'hui 425 établissements sont soutenus par leur communauté, ou envisagent d'y recourir.

Des pubs audio diffusées via conduction osseuse par les vitres des trains Développé par Audiva, une société allemande spécialisée dans l’audition, « The talking window » est un nouveau concept, déjà controversé, qui propose de diffuser des messages publicitaires audio directement dans les vitres des trains. Imaginez-vous après une longue journée de travail dans les transports en commun. Comme beaucoup, vous piquez du nez et vous posez votre tête contre la vitre. Soudain, une voix que personne n’entend sauf vous, venue de nulle part ou plutôt semblant provenir de l’intérieur de votre crâne, vous parle et vous présente une annonce publicitaire. Non, vous n’êtes pas devenu fou… Pour réaliser ce petit tour de magie technologique, assez intrusif il faut l’avouer, les concepteurs de cette « fenêtre parlante » ont utilisé un petit boîtier utilisant la technologie de conduction osseuse.

De la face au profil : les traces font-elles visage ? Technologies et Traces de l’Homme • Premier médium de la relation humaine, le visage est le lieu même de l’expression et de l’identité, mais aussi des normes sociales qui le maquillent ou le transforment en faciès. Autant de caractéristiques qui semblent se transposer aujourd’hui aux traces numériques par lesquelles nous existons sur les réseaux. Indices de notre présence et de nos liens, mais aussi objets de stratégies de captation et de (re)construction, elles précèdent désormais tout rapport à nous-mêmes. Les traces font-elles pour autant visage ?

livre numérique en bibliothèque : contexte juridique « Publie.net via sa plateforme de distribution Immateriel.fr a des pratiques tout aussi douteuses que Gallimard mais vis-à-vis de ses clients et en particulier des bibliothèques. » note du lundi 27 février, 18h15 Message reçu à l’instant via Facebook :Directrice de la médiathèque de Martigues, je suis désolée des propos de mon collègue que j’ai découvert et que je ne partage pas. je ne rentre pas dans votre discussion, tout a été dit et bien posé dans le débat. Dont acte, et discussion donc close. J’aimerais quand même un correctif à l’expression pratiques douteuses : dans l’espace public du web, on ne lâche pas des scuds comme ça sans les justifier, ou, s’ils ne sont pas justifiés, de s’en excuser. Je n’en fais pas une maladie, mais assez d’être pris pour cible de cette façon, simplement parce qu’on propose des contenus numériques aux bibliothèques, ce qui n’est pas le cas, par exemple, de Gallimard. François Bon | réponse à la bibliothèque de Martigues

Smartphones et vie privée Culture Mobile : Nous sommes au printemps 2015. La CNIL s'intéresse depuis maintenant quelques années à la question de la vie privée et des données personnelles des utilisateurs de smartphones. Comment avez-vous travaillé sur le sujet et avec quels partenaires ? Geoffrey Delcroix : Dès 2011, la CNIL s’est en effet intéressée au recours massif des utilisateurs de smartphones aux applications téléchargeables. Nous avions à l’époque réalisé avec Médiamétrie un sondage qui montrait une situation ambigüe, avec des personnes peu rassurées mais également peu conscientes de l’ampleur des collectes et transmissions de données personnelles hors de l’appareil. 65% des utilisateurs de smartphones pensaient que les données contenues dans leur téléphone ne sont pas bien protégées et 51% des répondants croyaient que les données d’un téléphone mobile ne sont ni enregistrées ni transmises sans leur accord. Depuis, cette tendance n'a fait que s'accentuer.

Des didacticiels pour gérer sa présence numérique L’Internet SOCiety (ISOC), association de droit américain à vocation internationale engagée dans la promotion de « l'interconnexion ouverte des systèmes et de l'Internet », publie via sa plateforme en ligne un ensemble de 9 modules pédagogiques visant à faciliter la compréhension et la gestion des traces internautiques. Les différents thèmes abordés s'organisent autour de 3 axes principaux : l'économie (le rôle des cookies à l'origine des traces, les effets de la connectabilité, la publicité et le modèle économique des services dits gratuits, le traçage commercial, la monétisation), les risques (la protection de la vie privée, les traces générées via les appareils nomades, la gestion induite) et les contextes (les dynamiques à l'œuvre dans le monde des empreintes numériques, les questions relatives au consentement et aux accords transfrontaliers sur les transferts de données). Chaque module s'accompagne d'une version texte intégrale téléchargeable au format PDF. ISOC : (janvier 2015)

Les limites d’âge n’aident pas parents et enfants à comprendre les réseaux sociaux Par Hubert Guillaud le 04/11/11 | 2 commentaires | 2,575 lectures | Impression Aux Etats-Unis, l’âge légal pour rejoindre les sites sociaux est de 13 ans, selon le Children Online Privacy Protection Act (Coppa) : une mesure destinée à aider les parents à protéger leurs enfants des risques des réseaux sociaux. Ce qui n’empêche pas beaucoup d’enfants de s’inscrire sur les sites sociaux avant l’âge légal, assez souvent avec l’accord explicite de leurs parents d’ailleurs. Ce qui a donné l’idée à Eszter Hargittai, Jaso Schultz, John Palfrey et danah boyd de commettre une nouvelle étude : “Pourquoi les parents aident-ils leurs enfants à mentir à propos de leur âge sur Facebook, ou les conséquences inattendues de la Coppa”. Face à ce détournement massif, la question est de savoir si la Coppa aide à responsabiliser les parents et les enfants.

Des millions de puces à l’oreille des agences de surveillance Des millions de puces à l’oreille des agences de surveillance L’nfrmtn st tmb jd sr l n d st d’nvstgtn Th ntrcpt : d’près ds dcmnts trnsms pr l lncr d’lrt dwrd Snwdn, l NS, l’gnc ntnl d scrt mrcn, t sn qvlnt brtnnq, l GCHQ (pr Gvrnmnt Cmmnctns Hdqrtrs), s snt ntrdts dns l rs d frnc-nrlnds Gmlt, l prncpl fbrcnt d crts SM mnd, pr drbr ls cls q srvnt scrsr ls cmmnctns mbls (vx, SMS t cnnxns ntrnt). n mssn mpssbl vlr jrd’h, ms q cncrnrt mnm ds mllns d tlphns prtbls. D q, vdmmnt, fr chtr l’ctn d Gmlt, q cnstrt s rpttn sr l scrt d ss prdts (lr c-cntr), t rpsr l qstn d l’tnd ds cpcts d’ntrcptn, dns l pls prft llglt, ds srvcs d rnsgnmnt mrcn t brtnnq. D q prl-t-n ? «Chq crt SM mbrq n cl scrèt, xplq Rnd Lfchtz, cnsltnt n scrt chz ppd.

Didacticiels sur vos empreintes numériques - Veille.ma - Intelligence Compétitive Vos empreintes numériques sont censées refléter votre personnalité. Assurez-vous que c’est bien le cas grâce à nos didacticiels faciles à suivre. Chaque jour, que nous le voulions ou non, nous alimentons notre profil en ligne, un profil qui est sans doute plus ouvert au public que nous ne l’imaginons. Grâce à ce profil, des entreprises envoient des contenus ciblés à des marchés et des consommateurs spécifiques ; des employeurs peuvent fouiller votre passé ; des annonceurs suivent vos recherches sur d’innombrables sites web. Quoi que vous fassiez en ligne, vous laissez sans doute des empreintes numériques derrière vous. Fonction publique : promotion interne La promotion interne est le passage d'un corps ou d'un cadre d'emplois à un autre corps ou cadre d'emplois au sein de la même fonction publique. Elle peut s'effectuer au choix ou après examen professionnel. Cadre statutaire Chaque fonctionnaire appartient à un corps (dans les fonctions publique d'État et hospitalière) ou à un cadre d'emplois (dans la fonction publique territoriale).

Related: