background preloader

Shimon Peres, Yitzhak Rabin, Yasser Arafat et les accords de paix -

Shimon Peres, Yitzhak Rabin, Yasser Arafat et les accords de paix -

http://education.francetv.fr/videos/shimon-peres-et-les-accords-de-paix-d-oslo-v106094

Related:  Proche et Moyen-OrientTensions et conflitsProche-Orient

1948 : la Palestine des archives aux cartes De Gaza à Dimona, en passant par Bagdad et Beyrouth, le Proche-Orient subit aujourd’hui encore les conséquences des événements qui se sont déroulés il y a soixante ans. Inversement, le règlement de la question israélo-palestinienne, née avec la Nakba (catastrophe, en arabe), reste la condition nécessaire - même si elle n’est pas suffisante – d’un apaisement régional. 29 novembre 1947 : l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) partage la Palestine en un Etat juif, un Etat arabe et une zone internationale pour Jérusalem et les Lieux saints. 14 mai 1948 : Israël déclare son indépendance et, dès le lendemain, fait face aux armées des Etats arabes qui ont refusé le partage. 20 juillet 1949 : la signature du dernier armistice entre Tel-Aviv et ses voisins (en l’occurrence la Syrie) met fin à vingt mois de guerre judéo-palestinienne, puis israélo-arabe. Cartographie de Philippe Rekacewicz. 1948-1949 : les différents mouvements militaires de la première guerre israélo-arabe

Ressource pédagogique - Le conflit israélo-arabe (de 1948 à nos jours) - Jalons pour l'histoire du temps présent parcours pédagogique Elsa Coupard - Enseignante d'histoire-géographie de l'Académie d'Aix-Marseille Présentation A travers plusieurs sujets datant de 1948 à 2006, on revient sur l'historique du conflit israélo-arabe et israélo-palestinien, pour comprendre les enjeux qui agitent aujourd'hui encore cette zone du Proche-Orient. Place dans le programme Terminale > L et ES > Histoire > Puissances et tensions dans le monde > Un foyer de conflitsTerminale > S > Histoire > Enjeux et recompositions géopolitiques du monde > Un foyer de conflitsTerminale > STG > Histoire > Les relations internationales > Le Proche Orient - L'Amérique latine > Le Proche OrientCAP > Histoire > Guerres et conflits contemporains > Les nouveaux conflits > Le conflit israelo-arabe

Quelles frontières pour l’État d’Israël ? L’oubli des frontières Un rapport pragmatique aux frontières Solidifier les lignes d’armistice Chiites-Sunnites: la carte pour comprendre les jeux d'alliance au Moyen-Orient après les exécutions en Arabie saoudite INTERNATIONAL - La France a appelé dimanche 03 janvier les responsables du Moyen-Orient à "tout faire pour éviter l'exacerbation des tensions sectaires et religieuses" dans la région, après l'exécution en Arabie Saoudite d'un dignitaire chiite. Des affrontements opposaient pourtant la police à des manifestants chiites à Bahreïn dimanche, alors que la mise à mort du cheikh Nimr, virulent critique de la dynastie sunnite des Al-Saoud qui règne sur l'Arabie saoudite, a suscité des violences en Iran, notamment autour de l'ambassade saoudienne à Téhéran. Une ligne de fracture L'Arabie Saoudite est un pays sunnite alors que l'Iran obéit aux rites du chiisme, une autre branche de l'islam.

Jérusalem : une ville sainte au cœur du conflit « Jéru­salem est sans doute l’une des plus fas­ci­nantes villes du monde, de même que la plus sainte, la plus belle et sans doute la plus dis­putée », c’est ainsi que le célèbre guide de voyage, Lonely Planet, pré­sente la ville. Sainte la ville l’est, et même tri­plement puisqu’elle est la ville sainte du judaïsme (avec la pré­sence du mur des Lamen­ta­tions, vestige selon la tra­dition juive du Temple de Salomon, détruit par les romains), de l’islam (Al-​​Qods est la troi­sième ville sainte après La Mecque et Médine, le pro­phète aurait fait son ascension depuis ce qui constitue aujourd’hui l’esplanade des mos­quées) et du chris­tia­nisme (Jésus Christ y aurait vécu ses der­niers jours, sa mort et sa résur­rection). Fas­ci­nante elle l’est par son mélange de cultures, par son archi­tecture, par les per­sonnes que l’on peut y ren­contrer. Mais plus que tout cela, et sans doute à cause même de tout cela, Jéru­salem est aussi une des villes les plus dis­putées. Bref rappel historique

Pétrole et Moyen-Orient : le dessous des cartes … Note : Ce document n’a pas vocation à être exhaustif, et ne l’est sûrement pas compte tenu de la complexité du sujet. Il a pour seul objectif d’essayer de clarifier, notamment à l’aide de cartes, un certain nombre de points sur la situation géopolitique d’une zone dont l’intérêt stratégique rend la compréhension indispensable. A l’heure où la guerre se poursuit en Syrie, où la situation n’est toujours pas stabilisée en Irak et où l’Arabie Saoudite et certains pays du conseil des pays du Golfe (Emirats Arabes Unis, Bahrein, Koweit,…) sont en froid avec l’Iran, il n’est pas toujours évident d’y voir clair dans les multiples causes et conséquences des différents conflits qui agitent la région. Petit tour d’horizon des raisons de la colère, de l’héritage du prophète Mahomet aux accords Sykes Picot, et des objectifs de chacun dans la région. 1.

Le bassin du Levant et Israël - une nouvelle donne géopolitique ? L’exploitation du champ de gaz naturel de Tamar a commencé. Il devrait approvisionner Israël à partir de la fin 2012. Les récentes découvertes de gisements de pétrole et de gaz, non pas importants mais immenses, situées dans une partie auparavant peu explorée de la mer Méditerranée (entre la Grèce, la Turquie, Chypre, Israël, la Syrie et le Liban), suggèrent que la région pourrait devenir un « nouveau Golfe persique ». Comme ce fut le cas pour l’« autre » Golfe persique, la découverte de ces richesses en hydrocarbures pourrait bel et bien devenir synonyme d’une terrible malédiction géopolitique pour la région. Les conflits historiques du Proche-Orient pourraient bientôt êtres supplantés par de nouvelles batailles pour l’accès aux ressources pétrolières et gazières de la Méditerranée orientale, du bassin du Levant et de la mer Egée.

Comprendre le conflit israélo-palestinien : explications et chronologie Explications du conflit israélo-palestinien, et israélo-arabe, à connaitre par coeur pour le programme d'histoire pour Sciences Po : >> Situation des Pays du Moyen-Orient, faits actuels et histoire pour comprendre les guerres au Moyen-Orient Situation de la Syrie : Capitale de la Syrie : Damas Population de la Syrie : 20 millions habitants Président de la Syrie : Bachar el-Assad

Pour une lecture profane des conflits (1 Au choc des civilisations, Georges Corm oppose le dialogue des civilisations... Entretien aujourd’hui et demain. « Les modèles communautaires sont détestables. » En disant cela, l’intellectuel et ancien ministre libanais Georges Corm pointe aussi bien Georges W Bush, Claude Guéant que les Frères musulmans. A cette liste pourraient s’ajouter ces noms de la généralisation de cette seule lecture des conflits : BHL, Bruckner & Co. Alors qu’au Moyen et au Proche-Orient, l’Occident livre ses leçons de démocratie... à géométrie plus que variable, Georges Corm revient, ce lundi et demain mardi, sur une autre clé d’analyse géopolitique que le seul fait religieux : celui d’un retour au droit international qui ne peut être que républicain, celui-là... Entretien de Daniel Mermet.

La CIA reconnaît son rôle dans le coup d'Etat en Iran en 1953 Selon des documents récemment déclassifiés, la CIA reconnaît avoir orchestré le coup d'Etat qui a renversé le premier ministre iranien, Mohamed Mossadegh, le 18 août 1953, après qu'il eut nationalisé le pétrole du pays. La CIA reconnaît avoir orchestré le coup d'Etat qui a renversé le premier ministre iranien, Mohamed Mossadegh, le 18 août 1953, après qu'il eut nationalisé le pétrole du pays, selon des documents récemment déclassifiés. Le rôle de l'agence américaine de renseignement était un secret de polichinelle depuis des années, et hante toujours les relations entre les Etats-Unis et l'Iran.

L'histoire et la géographie à Paul Claudel: REPERES / LE PROCHE ET MOYEN ORIENT (CARTOGRAPHIE, VIDEOS) Bonjour à tous, L'histoire, la géographie, l'éducation civique, l'initiation au droit sont des disciplines humanistes favorisant l'éveil culturel et l'apprentissage de la citoyenneté. Leur dynamisme au Lycée Paul Claudel vous étonnera. Vous découvrirez ici les activités pédagogiques et culturelles proposées à nos élèves ainsi que les travaux menés dans le cadre des cours. Tous les billets de ce blog sont cependant la propriété exclusive des créateurs et administrateurs de ce blog.

Quelle différence entre chiites et sunnites ? Uncle Obs vous explique - 15 mai 2013 C'est un mot, une expression, un concept, qui s'impose, au gré de l'actualité, dans nos conversations. Sans pour autant que l'on sache toujours exactement ce qu'il ou elle veut dire, ce qu'il ou elle recouvre. Sans que l'on sache toujours bien l'expliquer à un adolescent curieux. Cette semaine, focus sur le monde musulman. Une très violente vidéo de rebelles syriens sunnites appelle à "massacrer des alaouites", religion de Bachar Al-Assad, issue du chiisme et dominante en Iran. Une confessionnalisation du conflit qui appelle des explications.

De quoi parlaient le président américain et le roi saoudien en février 1945 ? Sur le « Quincy ». Le colonel interprète William A. Eddy (à genoux), le roi Abdoul Aziz Al-Saoud et le président F. Roosevelt. Kartable : Histoire - Cours : Le Proche et le Moyen-Orient depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale À la suite de la Seconde Guerre mondiale, la France et la Grande-Bretagne se retirent du Proche et Moyen-Orient qui entrent dans la logique de la guerre froide. Les pays arabes, dont les ressources en hydrocarbures attisent les convoitises, se rapprochent soit de l'URSS soit des États-Unis. Dès la création d'Israël en 1948, les pays arabes entrent en guerre contre ce nouvel État, et l'exil des populations arabes marque le début de la question palestinienne.

Related: