background preloader

MOOC une innovation de rupture ? point de vue économique

MOOC une innovation de rupture ? point de vue économique
Related:  MOOCsPrincipesMOOC sur numérique

Les Mots Corrects 03/2013 MOOCs are Not the Enemy... So. I stood up in front of a whole room of academics and theorists and grad students with funky glasses this weekend and said the word “MOOC.” And nobody threw a single tomato, which surprised me. My presentation for Theorizing the Web 13 at CUNY was entitled “MOOCs are Not the Enemy: Networked, Non-Imperialist MOOC models.” The Cliff Notes version: My base premises are these: privatization is bad and colonialism is bad and globalization is as shady as it’s always been and there are lots of totalizing systems at work in higher ed these days, old and new. More Than is Dreamt of In Your Philosophy, Horatio Both the elephant and the MOOC defy simple metaphors, because they’re huge. Not because I’m not aligned: I am aligned. So dismissing MOOCs outright, or insisting on talking about all MOOCs as if they were one hegemonic thing rather than a still new and shifting collection of phenomena, shuts down the possibility of doing something more with them. It gives the conversation over.

05/2013 Les MOOC déshumanisent-ils l’enseignement ? « Le numérique déshumanise l’enseignement ». C’est peut-être la critique la plus récurrente contre l’enseignement en ligne, et les MOOC n’y échappent pas. Quelle est la part de réalité et celle de fantasme dans cette affirmation ? Les MOOC sont-ils si pauvres en interactions ? Ne peut-on pas intégrer le numérique dans des formations en présentiel, à travers la pédagogie inversée par exemple ? Les MOOC sont-ils moins interactifs que les cours en face-à-face? Pour le MOOC Gestion de Projet, il y a eu 1440 posts sur les forums pour 5 heures de cours magistral, et plus de 1000 posts sur les réseaux sociaux Google + et Facebook. L’intérêt de mettre les étudiants dans une même pièce, c’est de pouvoir interagir avec eux ou de les faire interagir entre eux. Si vous ne le faites pas, d’autres le feront. Deux rencontres ont été organisées à Paris dans le cadre du MOOC Gestion de Projet, et j’ai eu l’occasion de participer à l’une d’entre elles. Source Photo

03/2012 De qui se MOOC-t-on? par Thierry Klein Que tu t’intéresses ou pas aux technologies de l’éducation, il est difficilement concevable que tu n’aies pas entendu parler des MOOC dans les dernières semaines. Elles ont été partout. Dans le Monde, qui les annonce à Polytechnique , sur la 5 la semaine dernière sans compter les sujets divers et variés à la télé (C dans l’air), en bonne placedans la feuille de route numérique du gouvernement et sur les blogs de tout un chacun (sauf celui que tu es précisément en train de lire, cher lecteur, ce qui constituait certainement, jusqu’à présent, un retard inexcusable que je te prie néanmoins de bien vouloir excuser). Un petit tour sur Wikipedia t’apprendra que le peu gracieux acronyme MOOC signifie « Cours en ligne ouvert et massif », le terme « massif » n’ayant bizarrement rien à voir avec l’importance délirante des moyens de communication visiblement mis au service du concept mais signifiant simplement qu’un grand nombre d’élèves peuvent suivre le cours. lu : 1626 fois

05/2013 Les MOOCs vont-ils tuer la FAD? La question qui sert de titre à cet article peut sembler absurde : les MOOCs sont des produits de formation à distance et ne pourraient exister sans les moyens numériques de diffusion de contenu et de communication. Mais si nous posons cette question, c'est qu'entre les MOOCs et la formation à distance telle que nous la connaissons, la pratiquons et la défendons depuis près de 20 ans, il y a des différences importantes. Et l'engouement actuel pour les MOOCs étouffe la voix de ceux qui ont patiemment construit la formation en ligne et n'ont jamais cessé de répondre aux critiques dont elle faisait l'objet. Les MOOCs, de la formation en ligne au rabais ? Les plus enthousiastes défenseurs des MOOCs ne sont pas les acteurs aguerris de la formation à distance. La formation en ligne, toujours une affaire d'experts Et les MOOCs arrivent, qui nous laissent penser que finalement, la FAD, ce n'est pas si compliqué. Alors, les MOOCs vont-ils tuer la formation à distance ?

La MOOC wave : quel avenir pour les universités ? | euronews, learning world Que diriez-vous de décrocher un diplôme en ligne plutôt que d’assister aux cours magistraux conventionnels ? Quel avenir pour les campus universitaires si l’enseignement est dispensé sur internet ? Gros plan sur les “Massive Open Online Courses”, plus communément appelés “MOOC”. France : un concept à développer (François Taddéi) Francois Taddéi dirige le Centre de recherche interdisciplinaire à Paris. Le principe : “Les MOOCs, pour “Massive Open Online Courses”, ce sont des cours universitaires qui sont en ligne. Un succès : “Les premiers MOOCs réunissent plus d’étudiants que Facebook la première année, donc il y a une croissance exponentielle extrêmement rapide et qui pose des questions aux universités. Elargir le concept : “Aujourd’hui, pour les premiers MOOCs qui ont été créés, le mot “open” qui est dedans veut dire simplement “open registration”, c’est-à-dire, la possibilité de s’inscrire pour tous. Quid des examens ? La question des coûts : BonusMOOC : un concept à développer

Fev 2012 if Foucault ran a MOOC In the mad hype these days about MOOCs – which are Massive Open Online Courses, for those of you either not in higher ed or currently aboard the Mars rover – I find myself that dreary voice in the back of the class repeatedly piping up Hey dudes. MOOCs are not just whatever you decided they were when you encountered the word yesterday. MOOCs have a history. I know. But when you are tied to a thing and its history and then that thing blows up in scale and the silly word that was coined in your living room is in the NYT and the thing you researched two years ago is everybody else’s New Big Thing and it means utterly divergent things to everybody and yet you’re all in the same messy conversation and nobody’s really sure what’s happening, well, you can only speak from where you are. Which, in my case with MOOCs, is history. (Or at least historical. Yeh. That is not the history of MOOCs I want to talk about. I know. Because here’s the thing. Foucault, for instance, had a MOOC in 1970.

Comprendre les MOOCs selon Sir John Daniel Sir John Daniel a proposé récemment un article où il fait une revue des différents éléments caractéristiques des MOOCs. La démarche est intéressante car elle fait le pont entre les nombreux articles de blogs ou de journaux qui ont parlé des MOOCs et une rédaction plus académique sur le phénomène. Comme le relève cet article de blog, son plan est assez complet et le style plutôt engagé pour un article qui se veut scientifique. Il traite principalement des xMOOCs, considérant que c’est devenu le phénomène principal dans les MOOCs. C’est néanmoins une bonne base pour faire le point sur le phénomène. On pourra reprendre les points principaux, et quelques approfondissements intéressants (ici en vrac) en introduction : le fait que les universités en proposant des MOOC passent du modèle de pénurie dans le monde de la connaissance au monde de l’ouverture (et donc de l’abondance)Qu’est ce que sont les MOOCs ? Bref une bonne base. Crédit photo : The belgian political system par Lounge! Like this:

Tips for new MOOCers (retours expé pour débutant) Back in April, I attended my first ever MOOC. What is a MOOC you ask? A Massively Open Online Course, for a great introduction check out this video. I found the course to be useful, but also frustrating. It lacked a little in design – or at least that was my thought at the time, now that I know a little more about MOOCs, I'm starting to "get it". I'm planning to take another MOOC – eduMOOC. That being said, one thing I'm finding lacking in these MOOCs is advice for those that are new to MOOC and those that are new to learning online. So as an experienced online learner and not so experienced MOOCer, I figured I'd offer a few tips for getting the most out of a MOOC: You don't have to read everything. Technically the course starts next week, June 30, but already people have started to introduce themselves. If you are an experience MOOCer reading this and you have some tips to share, please leave a comment.

Différents types de MOOCs Le terme MOOC : Massive Online Open Course, ou cours ouvert massivement multi-apprenants, a été proposé en 2008 et popularisé par quelques universités américaines l’année dernière. La première caractéristique de ces cours est qu’ils sont ouverts à tous, chacun pouvant s’inscrire à son gré. La deuxième dimension est que le nombre d’inscrits fait que les échanges entre participants (on parle aussi de pairs) sont encouragés, voire deviennent la forme primaire de l’apprentissage, ou de l’accompagnement. Le premier type de MOOC est basé sur une démarche participative, où chacun effectue ses propres recherches d’informations, échange avec ses pairs, et publie ses propres conclusions sur le site de son choix. Au contraire les cours issus du MIT ou de Stanford correspondent à la mise en ligne d’un cours existant (i.e. On trouve par ailleurs dans le diaporama inclus dans l’article de George Siemens quelques éléments complémentaires également intéressants. Il y a la question de la certification.

Promotion Moocs Avant, pendant, aprèsAvant le début d'un mooc (*), sur les réseaux et dans les médias pertinents, l'idée de participer à un mooc se prépare et se discute. Dans certains milieux, le mooc dynamise un intérêt latent, en autant qu'on le fasse savoir aux bons endroits. Pendant le mooc, le rappel, le suivi des activités et les relations publiques continuent. * mooc : massive online open course Forfait Mooc Le forfait Mooc comprend : Inscription de l'institution Programme du mooc Appel à participation au mooc Deux communiqués sur le mooc Indexation spécifique Abonnement à l'édition intégrale de Thot Cursus Rapport mensuel de performance. TarifsSi votre institution est déjà inscrite, le montant de l'inscription est déduit du forfait. Choisissez votre forfait et contactez nous : ventes@cursus.edu Durée : 1 an à partir de la date d'activation.

(Ouverture) Écologie des MOOC, une belle diversité Certains auteurs regrettent une standardisation des cours en ligne dans cette course à copier le modèle MOOC des universités américaines . Et pourtant dès la reprise de l’acronyme par les universités américaines, il y a eu deux modèles très différents entre la mise en ligne de cours d’universités (que l’on a appelé des xMOOCs) et la formule pronée par les canadiens autour de la notion de connectivisme basé sur l’idée que l’apprentissage est un parcours social au cœur d’une abondance de ressources sur Internet (dit aussi cMOOC). Le seul caractère commun entre ces deux manières d’apprendre étant que les cours sont ouverts et sans limitation de nombre d’inscrits (d’où l’idée de masse). Et depuis cela, chaque chercheur, chaque concepteur de cours ouvert cherche à qualifier des variantes de cours. Que se passe-t-il en fait ? En conclusion de ITyPA, nous avions identifié plusieurs dimensions dites d’ouverture : Essayons, corrigeons, et comparons sans a priori. Like this: J'aime chargement…

Related: