background preloader

L'Opinion

L'Opinion

http://www.lopinion.fr/

Related:  MAN 11 - Modèle économiqueL'Opinion bimédia presse libéraledocuments - libertaires

Business model du Low Cost : principes et règles d'or, Michel Santi Interview de : SANTI Michel Le business model du Low Cost : principes et règles d’or La réussite en Low Cost tient à 3 règles d’or :1) une baisse de valeur inférieure à la baisse de prix, elle-même inférieure à la baisse de coût, par rapport à l’offre de référence,2) une amélioration de la rotation des actifs économiques par rapport aux acteurs principaux,3) un état d’esprit constamment innovant. Success in Low Cost lies in three golden rules:1) a decrease in value lower than the price decrease, itself lower than the cost decrease, compared to the reference offer,2) improving economic assets turnover compared to key players,3) a constantly innovating state of mind. Pour aller plus loin : M.

Fondateur Nicolas BEYTOUT Wikipédia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Petit-fils de Pierre Beytout (qui se remarie avec Jacqueline Beytout), diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, il est journaliste à l’Économie, la Correspondance Économique, la Lettre des Échos, les Échos, dont il est nommé rédacteur en chef par sa grand-mère (deuxième épouse de son grand-père paternel)[1], propriétaire du titre à l'époque, puis comme directeur de la rédaction en 1996. Sa nomination par Serge Dassault en 2004 au même poste au Figaro provoque les critiques des syndicats de ce journal, qui craignent l'influence de ses propriétaires sur le contenu du journal. Francis Morel soulignera quelques années plus tard qu'« il a fait faire beaucoup de progrès au journal »[1].

Ces Européens qui défient le libre-échange, par Amélie Canonne & Johan Tyszler (Le Monde diplomatique, octobre 2015) «Le conseil régional d’Ile-de-France (...) demande l’arrêt des négociations sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP), dit grand marché transatlantique (GMT), du fait de l’absence de contrôle démocratique et de débat public sur les négociations en cours. » La région Ile-de-France fut la première dans l’Hexagone à se déclarer « zone hors TTIP » (ou « hors Tafta », pour reprendre l’acronyme du premier nom anglais du projet, Transatlantic Free Trade Agreement). Depuis le vote de cette délibération le 14 février 2014, près de 500 collectivités territoriales françaises de toute taille ont voté une motion similaire, représentant 54 % de la population du pays. L’adoption d’un tel texte par une instance politique territoriale demeure un acte essentiellement symbolique. « Comme un troll des contes norvégiens » Bien sûr le projet de GMT n’est pas le premier accord de commerce et d’investissement représentant une menace de cette ampleur.

MonGrenoble : collaboratif, local et indépendant Jeudi 21 septembre 2006 4 21 /09 /Sep /2006 00:00 par Franck Confino et Delphine Gay C’est notre « coup de cœur blog » et pas seulement le nôtre : en moins d’un an, la plateforme collaborative GreBlog | MonGrenoble a réussi à se tailler la part du lion dans le paysage médiatique grenoblois. 5 Min pour aller au-delà du business model canvas Depuis 2006 j’utilise régulièrement différents outils de modélisation des activités économiques des entreprises avec qui je travaille. La plupart des personnes sérieusement impliquées dans la stratégie des entreprises évitent jusqu’au dernier moment de se lancer dans des business plans. Surtout avec de jeunes entreprises, où les projections à 5 ans sont toutes plus floues et absurdes les unes que les autres. Travailler sur le business model permet en revanche de proposer une vision synthétique du projet d’entreprise, facilement déclinable en scénarios à 3, 6 et 18 mois.

Portrait en pied de Nicolas Beytout « Rien qui dépasse. La mèche proprement plaquée, une cravate sur une chemise bien mise, à fines rayures, ça va de soi, des chaussures bien cirées. Nicolas Beytout, 47 ans, directeur de la rédaction des Échos depuis 1996, a la tenue de l’emploi. Le Surréalisme au service de la révolution Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La revue comptera 6 numéros de juillet 1930 à mai 1933. Publications[modifier | modifier le code] Numéro 1[modifier | modifier le code] Numéro 2[modifier | modifier le code]

Pure player Le Miroir Mag : éviter les erreurs du passé Le 14 mai 2013, le tribunal de commerce de Dijon place le pure player local, Dijonscope, en liquidation judiciaire. L’activité du média cesse, et c’est la fin d’une aventure démarrée en 2009. Mais est-ce réellement terminé pour autant ? Pas tout à fait… Le soir même, cinq membres de Dijonscope se réunissent et décident de persévérer, en créant Le Miroir Mag. "On était allé trop loin pour s’arrêter, confie Jérémie Lorand, rédacteur en chef du Miroir. Ça voulait dire laisser tomber les contacts, voire arrêter la pratique du métier pour certains.

Related: