background preloader

Exosquelettes motorisés : les premières étapes avant Iron Man

À notre retour du salon lyonnais Innorobo, nous vous présentions EMY (Enhancing Mobility). Ce programme d'exosquelette activé par la pensée, qui en est au stade expérimental, se propose de faire marcher des personnes atteintes de tétraplégie. EMY n'est pas le seul programme d'exosquelette en route dans le monde. Voici un tour d'horizon des projets en cours et de ce qu'ils proposent. HAL (Cyberdyne) au Japon Le projet HAL est peut-être le plus avancé de tous. Aujourd'hui, 330 de ces exosquelettes sont en service dans des hôpitaux au Japon, plusieurs modèles sont également utilisés sur le chantier de décontamination à Fukushima. Ekso, anciennement e-Legs, et HULC (Ekso Bionics) aux Etats-Unis Cette entreprise américaine créée en 2005 planche sur deux modèles d'exosquelettes. HULC n'a pas de capteur, il se commande de manière mécanique. Ekso est un exosquelette tourné vers le monde civil. Vanderbilt (Vanderbilt University) aux Etats-Unis Rex (Rex Bionics) en Nouvelle Zélande

http://www.lesnumeriques.com/robot/exosquelettes-motorises-premieres-etapes-avant-iron-man-a1663.html

Related:  Différents ExosquelettesExosquelette et analyseVeille technologique IAjoeelkhoury

NASA : exosquelette de type Iron Man La comparaison avec l'armure d'Iron Man est encore bien exagérée. Avec un peu d'emphase dans sa communication, la NASA dévoile son exosquelette robotisé X1 et donc annoncé de type Iron Man. Développé conjointement avec l'institut de recherche IHMC ( Institute for Human and Machine Cognition ) de Pensacola en Floride, l'exosquelette X1 est un dispositif robotique pesant près de 26 kg. Avec un harnais qui s'étend dans le dos et entoure les épaules, un être humain peut le porter sur ses jambes pour aider ou au contraire inhiber le mouvement des articulations. Quand il est réglé pour empêcher le mouvement, l'agence spatiale américaine explique que le X1 peut être utilisé pour aider à l'exercice des astronautes dans l'espace, maintenir la force de leurs muscles dans des environnements à faible gravité. Lorsqu'il aide à faciliter le mouvement, il peut par contre s'avérer utile pour des paraplégiques afin d'apporter une assistance pour marcher.

Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ? Alors qu’Apple vient encore d’améliorer son assistant vocal Siri, de quoi sont aujourd’hui capables les intelligences artificielles les plus avancées en matière de conversation ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. De C-3PO à HAL, en passant par l’héroïne virtuelle du film Her, le fantasme d’une intelligence artificielle (IA) aussi évoluée que celle de l’homme passe, dans l’imaginaire collectif, par une machine capable de communiquer naturellement avec son interlocuteur.

Des chercheurs dévoilent l'exosquelette qui vous rendra 10 fois plus fort Des chercheurs européens ont dévoilé le projet Robo-Mate, un exosquelette portable destiné à l’industrie qui pourrait venir aider les ouvriers dans leurs manœuvres, notamment lorsqu’ils doivent soulever de lourdes charges, pour diminuer les troubles musculo-squelettiques (TMS). À cause des cadences souvent trop élevées, des mauvaises postures du corps, du port de charges lourdes ou encore de la répétition des mouvements, ce à quoi il faut ajouter les problèmes personnels, le stress et le temps de récupération bien trop court, l’Union Européenne compte aujourd’hui 44 millions d’ouvriers qui souffrent de troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail. Alors pour contrer ce niveau trop élevé, l’UE a développé le projet Robo-Mate, un exosquelette adapté à la manutention pour l’industrie, destiné à assister les ouvriers dans leurs taches les plus traumatisantes pour le corps. Le premier prototype du Robo-Mate a été présenté le 12 juin dernier à Stuttgart, en Allemagne.

1960 : Hardiman, Le premier prototype d’exosquelette - GuruMeditation Dans les années 60, le concept de cyborg n’était pas aussi éloigné que cela. Ralph Mosher, précurseur dans son domaine et ingénieur américain travaillant pour la General Electric dans les années 1950, a développé un exosquelette appelé Hardiman. La combinaison mécanique, composée de bras et de jambes, pouvait lui donner une force herculéenne.

III : L'intelligence artificielle au service de l'homme L’intelligence artificielle a permis de grandement améliorer la vie des hommes et se trouve aujourd'hui dans une multitude de domaines. Que se soit dans la vie quotidienne, au travail ou participant aux avancées scientifiques , l'intelligence artificielle a complètement changée notre mode de vie. Elle nous a permis de nombreux progrès dans le domaine spatial, dans la production de nos usines et dans l’amélioration de notre quotidien.

Le Wandercraft - exosquelette et marche autonome - Envoludia L’évolution des technologies au service du handicap moteur a connu un bond extraordinaire, tandis que le quotidien des personnes handicapées n’a quasiment pas changé. Sur ce constat, Wandercraft, toute jeune entreprise française, a développé le premier exosquelette capable de se stabiliser et de permettre à l’utilisateur de marcher sans utiliser de béquilles ni joystick. Sa structure mécanique motorisée, dotée de 12 degrés de liberté est adaptée à une démarche anthropomorphe, elle est en cours de développement (un exosquelette est un mécanisme articulé fixé sur une ou plusieurs parties du corps qui permet à son utilisateur de gagner en mobilité). Les prémisses du projet remontent à 2011, alors que les fondateurs de Wandercraft, passionnés de robotique et de mécatronique, voulaient faire de leur passion un métier et la transformer en un catalyseur d’innovation à impact sociétal. L’innovation au service du handicap A qui s’adresse l’exosquelette Wandercraft ?

RB3D teste le premier exosquelette pour les ouvriers du BTP - Les Echos Médias Goncourt et Renaudot : prix de guerre et guerre des prix Qu’il s’agisse de Lydie Salvayre ou de David Foenkinos, les jurés ont salué deux romans de passion et d’émotion. Culture MACHINES A PENSER : l'intelligence artificielle au service de l'industrie Par Muriel de Véricourt publié le à 07h00 , mise à jour le 06/10/2015 à 17h06 Grâce à de multiples avancées techniques et à l'émergence du big data, l'intelligence artificielle fait son grand retour. Si cette progression soulève certaines craintes, elle est également synonyme de nombreuses promesses pour les différents secteurs industriels, de l'énergie à la santé en passant par la robotique et l'automobile. Voitures autonomes, robots adaptatifs, systèmes prédictifs, services en ligne, outils d'aide à la décision... L'intelligence artificielle s'immisce, sans que nous nous en rendions forcément compte, dans de nombreux domaines de notre quotidien.

Petit survol de TRIZ TRIZ est un acronyme russe pour « Théorie de la Résolution des Problèmes d’Innovation ». C’est une méthode inventée par Genrich AltshuIler, il y a plus de 50 ans. Sous sa direction, une équipe de chercheurs a analysé des millions de brevets pour découvrir ce qui pouvait être modélisé. TRIZ s’appuie sur deux postulats : le caractère inventif de solutions innovantes peut être exprimé au travers d’un nombre limité de principes physiques, chimiques, géométriques, et les systèmes techniques évoluent selon des lois et sont donc prédictibles. AFA: Exosquelette style IRON MAN pour les Pompiers du Futur Pour venir en aide aux sapeurs pompiers qui font un travail remarquable au quotidien, rien de telle qu’une armure à la IRON MAN. Plus précisément un exosquelette motorisé qui permettrait non seulement de protéger le pompier, mais surtout d’accroitre sa capacité musculaire pour intervenir plus rapidement, pour soulever avec facilité son équipement, pour transporter les blessés, et bien plus encore. C’est en tout cas une armure qui ferait la différence sur le terrain, et qui éviterait de perdre de valeureux pompiers !

Un exosquelette pour faciliter le travail des ouvriers- 16 juin 2015 TMS. 44 millions de travailleurs dans l'UE souffrent de troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail. Ces pathologies sont induites par une cadence élevée, une posture prolongée, des charges excessives ou encore des mouvements répétitifs. À ces différentes causes viennent s’ajouter un trop faible temps de récupération, le stress et certains facteurs personnels. Le projet Robo-Mate de l’Union Européenne est conçu pour diminuer la fréquence des TMS car à un exosquelette qui permet de diviser par dix l’effort fait pour soulever ou manipuler des charges lourdes. Le premier prototype à destination de l’industrie

L'intelligence artificielle, nouvelle arme contre le chômage ? La Silicon Valley ne cesse de répéter que "la technologie peut rendre le monde meilleur" ! Si le comportement de Google est, à maints égards, critiquable (concurrence, usage des données, fiscalité), le géant du numérique a aussi ses bonnes œuvres : son bras philanthropique, Google.org, soutient des dizaines de projets à forte valeur sociale et/ou environnementale, partout sur la planète. C'est ainsi qu'après avoir oeuvré aux Etats-Unis, en Inde, au Brésil, en Grande-Bretagne, en Australie et au Japon, le Google Impact Challenge débarque cette semaine en France. Y Generation Education Entre le 14 septembre et le 8 octobre, le public - qui peut voter en ligne - et un jury d’experts choisiront quatre projets d’économie sociale gagnants, parmi dix finalistes triés sur le volet.

Related: