background preloader

Mosaïque de faïence

Mosaïque de faïence
Dans ce petit tutoriel, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour débuter en mosaïque : Quels carreaux choisir?Quel matériel de découpe utiliser?Quelle colle pour quel usage?Comment coller les morceaux ?Comment choisir la couleur du joint? Je ne me suis intéressée qu’à la mosaïque de faïence pour une utilisation en intérieur. Pour l’extérieur, il existe des matériaux adaptés, que je n’ai pas testés personnellement et dont je ne parlerais pas ici. 1. Des carreaux de faïence murale de 3 à 4 mm d’épaisseur seront parfaits. Vous pouvez utiliser des faïences récupérées (souvent assez pauvres en couleurs) ou pourquoi pas des assiettes. Quoiqu’il en soit, il est préférable de choisir des carreaux de faïence murale d’une épaisseur inférieure à 5 mm. Les carreaux de grès sont souvent plus épais, jusqu’à 7-8 mm et sont beaucoup plus difficiles à couper à la pince. Choisir une épaisseur de 3-4mm a deux avantages: 2. #Le Marteau: En appartement, c’est à déconseiller… parce que c’est bruyant! Related:  genie civilemosaiquearonie

F.A.Q. Mosaïque Dans la page La Mosaïque de Faïence, j’ai déjà répondu aux questions suivantes : Quels carreaux choisir?Quel matériel de découpe utiliser?Quelle colle pour quel usage?Comment coller les morceaux ? Voici un petit florilège des autres questions les plus fréquentes posées au sujet de la mosaïque et mes réponses, dans la limite de mes connaissances en la matière. 1. Ludovic : Je voudrais rénover ma vieille table de jardin en fer avec de la mosaique. Ma réponse : Je ne fais pas de mosaïque en extérieur, je ne peux donc pas répondre à toutes les questions concernant les produits (que ce soit les colles, supports, joints… ) ou les techniques à employer. Ma petite expérience en la matière, se limite à 2 petits essais non concluants sur du contreplaqué marine. - Le premier était un petit morceau de contreplaqué que j’ai recouvert de galets. Je serais ravie que vous me fassiez partager vos expériences. 2. 3. Ma réponse : je vais te dire franchement, ça fait un bail que je n’en ai pas acheté. 4. 5.

Comment faire de la mosaïque ? - Côté Mosaïque La méthode directe est la méthode la plus simple et la plus utilisée pour réaliser un objet en mosaïque. Les tesselles* sont collées à l'endroit, directement sur le support. 1 Concevez votre mosaïque Choisissez votre support.Choisissez les matériaux et les couleurs.Dessinez le motif à main levée ou le reproduire à taille réelle à l'aide d'un papier calque ou mieux d'un papier Carbone. 2 Découpez les tesselles Coupez les matériaux en utilisant un outil adapté (Pince Zag-Zag, Pince à molettes, ...). 3 Collez les tesselles Déposez une goutte de colle au dos de la tesselle puis placez-la à l'endroit souhaité à l'aide d'une pince Brucelles. Après la pose de la dernière tesselle, laissez sécher environ 8 heures. 4 Préparez et étalez le joint Mettez le joint en poudre dans une auge puis ajoutez l'eau petit à petit. Mélangez afin d'obtenir une matière pâteuse et souple. Etalez le joint sur la mosaïque à l'aide d'une estèque* en prenant soin de le faire pénétrer dans tous les interstices.

son miroir un blog pierre sèche - a Dry-stone Blog Vampires, vampires... L'article Après une petite sélection sur les zombies, il était grand temps de rendre justice à leurs cousins aux dents longues, qui ont beaucoup fait couler d’encre (rouge, bien sûr)... D’après Wikipédia : « Le vampire est une créature morte vivante qui, suivant différents folklores et selon la superstition populaire, se nourrit du sang des vivants afin d’en tirer sa force vitale. La légende du vampire puise ses origines dans des traditions mythologiques anciennes et diverses, et se retrouve dans toutes sortes de cultures à travers le monde. » Les vampires, ça vient d’où ? Les légendes Si deux livres cultes ont popularisé l’image des vampires, Dracula (1897) de Bram Stocker et Le Vampire de Polidori (1819), le mythe est bien plus ancien. On parle aussi d’une maladie, la porphyrie, dont les symptômes -pâleur extrême, hypersensiblité à la lumière, déformation de la dentition- auraient contribué à entretenir la légende. Les vampires historiques Des figures historiques parsèment la légende. H.P. E.T.A.

avec des vieilles assiettes LE CHA NAGE D'ANGLE INTEGRE LE CHAÎNAGE D’ANGLE INTÉGRÉ Une solution technique lors de la restauration de murs de soutènement à pierre sèche INCORPORATING WALL HEADS as a Solution to Restoring Dry Stone Retaining Walls Louis Cagin Lors de restauration ou de l’entretien de murs de soutènement à pierre sèche, j’ai souvent observé la présence en parement, de multiples chaînages d’angles. Il m’est apparu que ces chaînages peuvent avoir été intégrés dans la maçonnerie et qu’ils ne renvoient pas forcément à une étape antérieure de la construction du mur ou à un vestige d’aménagement. Ils peuvent ainsi avoir été la solution apportée lors de la restauration partielle de murs de soutènement à pierre sèche. En effet, lors de telles restaurations se pose la question de garder ou non des parties de murs usagées. Garder ces parties oblige à prendre des précautions particulières au niveau de la maçonnerie au point de rencontre entre le nouveau et l’ancien mur. Il me semble que ces chaînages répondent à la même préoccupation.

Collins, Nancy A. La volupté du sang sur Vampirisme.com Infirmier à l’asile privé d’Elysian Fields, Claude Hagerty a récemment vu la tranquillité de son poste perturbé par l’arrivé d’une nouvelle pensionnaire, qui répond au nom de S. Blue. La présence de celle-ci semble en effet à l’origine de cauchemars récurrents chez une partie des pensionnaires, et ce n’est pas la mort de Kalish, l’un des collègues d’Hagerty, qui risque de calmer les choses. Malgré sa camisole, Sonja Blue, puisque tel est son nom, finit par s’échapper, ivre de vengeance. Un ouvrage qui ne paie certes pas de mine au premier abord, mais propose une relecture originale du mythe des vampires en donnant une nouvelle vision des origines des buveurs de sang. Le vampire est décrit un peu à la manière du jeu de rôle vampire, en insistant sur la dualité entre l’humain et le vampire qui coexistent dans un même corps. Au final, un ouvrage intéressant, bien ficelé, mettant en scène des personnages à la psychologie travaillée.

sa table de chevet Construction, muret, mur, pierre, extérieur - Construisez un mur de soutènement en pierre sèche Précédentepage 1 / 4Suivante 1 Réflexion La particularité d’un mur de soutènement est de soutenir la poussée des terres d’un terrain en surplomb ou d’un remblai. Il est donc enterré sur sa face située en amont. Avant de démarrer, observez et étudiez bien les lieux : la pente, la quantité de terre et de pierre. Selon où vous déciderez de construire le mur dans la pente, il sera plus ou moins haut, plus ou moins épais et cela induira une quantité plus ou moins grande de matériaux. 2Préparatifs Pierres extraites d'un champ lors de travaux agricoles. © L. Faites le bilan des pierres disponibles sur place et stockez-les dans un pierrier. Pierre à bâtir conditionnée en palette. L’idéal est de faire un petit schéma du projet avec les dimensions. 3Terrassement Le bon sol. Creusez les fouilles en anticipant les obligations techniques de la maçonnerie à pierres sèches : dimensions, drain, arrivée sur un sol suffisamment stable pour recevoir le mur. Le livre « Construire en pierres sèches » pioche pelle

made by iSa

Related: