background preloader

Doit-on ressusciter les espèces disparues ?

Doit-on ressusciter les espèces disparues ?
Avez-vous entendu parler de Rheobatrachus silus ? Si la réponse est non, il n'y a rien d'étonnant car cette espèce australienne de grenouille, connue en français sous le nom de grenouille plate à incubation gastrique, est considérée comme éteinte depuis 1983, date à laquelle le dernier spécimen conservé en captivité est mort. L'animal s'avère pourtant fascinant, pour deux raisons. La première tient à son mode d'incubation très particulier : une fois qu'elle avait pondu, la femelle avalait ses œufs et les tenait à l'abri dans son estomac où ils grandissaient durant environ un mois et demi. Pendant toute cette période, la grenouille ne mangeait pas et son estomac cessait de produire de l'acide chlorhydrique qui, autrement, aurait dissous les œufs. Enfin, la grenouille accouchait... par la bouche. La seconde raison, pour laquelle on reparle de Rheobatrachus silus aujourd'hui, s'appelle le projet Lazare (comme le Lazare que Jésus ressuscite dans le Nouveau Testament).

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/04/07/doit-on-ressusciter-les-especes-disparues/

Related:  Génétique

Une alliance pour partager les données génomiques et cliniques LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Sandrine Cabut Dix ans après l'annonce, en avril 2003, du premier séquençage d'un génome humain, fruit d'une impressionnante collaboration internationale, le collectif joue à nouveau à plein pour faire entrer les recherches en génomique et leurs applications médicales dans une nouvelle ère. Plus de 70 organisations, dont de prestigieux instituts de recherche, universités et centres hospitaliers, situées dans une quarantaine de pays, ont décidé de mettre en commun leurs données génomiques, mais aussi cliniques. La création de cette Alliance globale, ainsi que l'ont nommée ses fondateurs, a été officiellement annoncée le 5 juin, après plusieurs mois de gestation. Pour les spécialistes du domaine, une telle organisation devenait indispensable et urgente.

La coccinelle asiatique, une alliée envahissante LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Vahé Ter Minassian En France, la première alerte remonte au 17 octobre. Ce jour-là, Mme Quiquenpois, du village de Boissy-le-Châtel, près de Coulommiers (Seine-et-Marne), contacte Pierre Coutanceau, correspondant local de l'observatoire permanent pour le suivi d'Harmonia axyridis : des coccinelles se sont agglutinées sur une de ses fenêtres. Sans l'intervention de son mari, ces deux cents à trois cents insectes allaient pénétrer dans la chambre à coucher ! Comment expliquer ce phénomène? Strabisme, "oeil paresseux" : découverte d'un traitement efficace au moyen du jeu Tetris La perte de la vision chez les personnes avec un œil amblyope est causée par un mauvais traitement de l'information dans le cortex visuel, qui entraîne la suppression de l'œil le plus faible par l'œil le plus fort. Les traitements actuels, qui consistent à couvrir l'œil fort dans le but de forcer l'œil faible à travailler, fonctionnent partiellement chez les enfants, mais sont inefficaces chez les adultes, précisent les chercheurs. "La clé pour améliorer la vision chez les adultes, qui n’ont actuellement aucune autre option de traitement, était de mettre en place des paramètres forçant les deux yeux de coopérer, pour la première fois dans une tâche donnée", explique le Dr Robert Hess qui a mené cette étude avec des collègues du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) ainsi que des collègues chinois et néo-zélandais. L’étude a été menée avec un groupe de 18 adultes souffrant d'amblyopie.

Espèces menacées : les plans nationaux d'actions La conférence environnementale 2014 Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée") Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie Accueil du site > Eau et Biodiversité > Faune et flore > Les espèces menacées > Espèces menacées : les plans nationaux d’actions Eau et Biodiversité

La banquise arctique pourrait disparaître d'ici quatre ans [l'été] La fonte des glaces de mer du pôle Nord s'accélère au point qu'elles pourraient avoir totalement disparu, en été, entre 2015 et 2016, selon Peter Wadhams, de l'université de Cambridge. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric La fonte de la banquise arctique s'accélère au point qu'elle pourrait avoir totalement disparu en été d'ici à quatre ans. C'est la mise en garde de l'un des plus grands spécialistes du sujet, Peter Wadhams, dans le Guardian, lundi 17 septembre, alors que la superficie des glaces de mer de l'hémisphère Nord est sur le point d'atteindre son plus bas historique. Wadhams, qui dirige le département de physique de l'océan polaire à l'université de Cambridge, en Angleterre, a passé de nombreuses années à recueillir des données sur l'épaisseur de la glace grâce aux mesures de sous-marins parcourant l'océan Arctique.

À la découverte de l'atmosphère solaire EtiennePariat Astrophysicien Extraordinaire source d’énergie, le Soleil peut aussi parfois éjecter des particules qui perturbent nos satellites. Allons-nous devenir débiles ? LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Laurent Alexandre - CARTE BLANCHE Un article récemment paru dans la revue Trends in Genetics a fait l'effet d'une bombe. L'auteur démontre que nos capacités intellectuelles vont chuter dans le futur, du fait d'une accumulation de mutations défavorables dans les zones de notre ADN qui régulent notre organisation cérébrale. En fait, deux tendances contradictoires sont à l'oeuvre. La première est positive : le métissage de l'espèce humaine permet le mélange - porteur d'innovations biologiques - des variants génétiques.

TV5MONDE- Les espèces en voie de disparition A travers le monde, on compte de plus en plus d'espèces en voie de disparition. Tous les animaux peuvent être touchés, qu'ils fassent partie de la famille des mammifères, des poissons ou des oiseaux. Les causes sont nombreuses. Elles peuvent être naturelles, comme la sécheresse, la fonte des glaces, les incendies ou le manque de nourriture. Hécatombes de microbiologistes depuis 2001 !!!!! Epidémie mortelle chez les microbiologistes Dans ce contexte ultra-sensible de recherches en ingénierie génétique à vocation militaire ainsi que de course effrénée aux profits, une série suspecte de décès touche le milieu des scientifiques en microbiologie depuis le 11 Septembre 2001. Tous ces biologistes, dont certains de renommée internationale, sont morts précocement et dans des conditions troubles si ce n’est tragiques.

L'homme, ce gros tas de microbes... Array. Array. L'homme, ce gros tas de microbes... - LMOUS Plus de 10 000 espèces de microbes ont été détectées lors du dernier recensement... humain (dont certaines souches hautement pathogènes). Notre corps est composé de dix fois plus de microbes... que de cellules humaines ! Pourra-t-on bientôt lire dans les rêves ? Le rêve passionne de nombreux scientifiques et artistes : le peintre Dalí s'est beaucoup intéressé à l'univers du rêve. Dans ses tableaux, il règne une inquiétante étrangeté. © freiheitsfreund, Flickr, cc by sa 2.0 Pourra-t-on bientôt lire dans les rêves ? - 2 Photos Pour certains, c’est un plaisir, pour d’autres, une obligation.

Les 10 espèces les plus menacées Une liste rouge de 15 600 espèces La liste rouge de l'IUCN (Union mondiale pour la Nature) des animaux menacés compte plus de 15 600 espèces. Elle distingue en autre les espèces dépendantes de la conservation, les espèces vulnérables, les espèces en danger (canard bleu de Nouvelle-Zélande) et celles en danger critique d'extinction (vison européen, esturgeon), et enfin les espèces éteintes à l'état sauvage, notamment certaines espèces végétales. Les animaux les plus menacés La disparition de ces espèces est profondemment liée à la détérioration de l'environnement, et ce déboisement aggrave une situation déjà très préoccupante : ainsi, la disparition des ramins, arbres tropicaux de Malaisie et d'Indonésie utilisés pour la fabrication de queues de billard, nuit à l'équilibre naturel des tigres et des orangs-outans. Découvrez 20 espèces parmi les plus menacées en 2012 Des raisons d'espérer La conciliation des intérêts commerciaux et écologiques semble maintenant difficile.

ADN, le disque dur de demain ? Deux chercheurs de l'université de Harvard sont parvenus à stocker 700 To de données informatiques dans un gramme de matière. Pour cela, ils ont directement utilisé de l'ADN. L'idée de stocker des données informatiques dans de l'ADN n'est pas nouvelle. Pourtant, cette fois, les choses s'accélèrent avec la parution, dans la revue Science, des travaux de deux chercheurs de l'université de Harvard. Ceux-ci ont réussi à stocker la copie numérique de l'ouvrage que publiera bientôt l'un d'entre eux dans quelques microgrammes de matière faite de molécules d'ADN synthétisées, rapporte clubic.com. Avez-vous déjà partagé cet article?

Related: