background preloader

Massacre en Corée

Massacre en Corée
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Présentation de l'œuvre[modifier | modifier le code] C'est une reprise d'un tableau de Francisco de Goya, Tres de Mayo qui présentait les troupes françaises fusillant des civils en Espagne, sous les ordres de Joachim Murat, et aussi d'un tableau de Manet, L'Exécution de Maximilien. Dans ces années-là, Pablo Picasso s'affranchit des idées communistes. Cependant, cette œuvre est une œuvre engagée, rejoignant la propagande maoïste de l'époque selon laquelle la Guerre de Corée n'était rien d'autre que le massacre de ses habitants par les troupes américaines. Analyse du tableau[modifier | modifier le code] Il se dégage du tableau une impression générale de désolation, les couleurs tirent vers le gris. Le groupe d'hommes représente la force militaire, soulignée par la disproportion des armes et leur technicité aberrante (trois trous au bout des fusils non alignés avec le futur trajet de la balle), la joie de la technique. Le tableau sur google Images

http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_en_Cor%C3%A9e

Related:  HDA : Massacre en CoréeMassacre en CoréeCorée

La Guerre et la Paix de Picasso La guerre et la paix de Picasso <p>JavaScript est requis pour lire <a hreflang="fr" type="video/mp4" href=" guerre et la paix de Picasso</a>.</p> Les deux œuvres de Picasso La Guerre et La Paix sont installées dans la chapelle du château de Vallauris en 1959. Guerre de Corée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La guerre de Corée a lieu du au entre la République de Corée (Corée du Sud), soutenue par les Nations unies, et la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord), soutenue par la République populaire de Chine et l'Union soviétique. Elle résulte de la division de la Corée (en) à la suite d'un accord entre les Alliés victorieux de la guerre du Pacifique à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Massacre in Korea – Picasso (Part 2: The painting itself) So, you’ve read the backstory, now for the technical analysis of Picasso’s Massacre in Korea… The key points of the analysis are listed as follows with the full descriptive text after the jump for those that want to read it: Massacre in Korea (1951) Pablo Picasso Massacre in Korea was painted using oil on plywood on 18th January, 1951 and measures 110 x 210cm.Compositional separation of men and women into geometrically shaped groups – weakly defined triangular shape denotes female and child victims, strong square for aggressive male soldiers. Guns and a leg protrude from square to indicate invading force.Ruined building and fire in the background prefigure the massacreCompositionally the painting borrows heavily from Goya’s The Third of May, 1808 (and Manet’s The Execution of Maximilian) but the references fall flat and feel lazy and out of place. Overall the painting is clear in its basic sympathies.

Vie de Pablo Picasso Pablo Picasso,La mère et la sœur de l’artiste brodant, 1896.Aquarelle, encre brune et rehauts de gouache blanche sur papier vélin aquarelle à grain épais, 16,6 x 22,3 cm.Dation, 1979, MP409 (recto).© Succession Picasso 2013.Cliché : RMN-Grand Palais / Thierry Le Mage. Liens directs : 1891-1895 : La Corogne1895-1904 : Barcelone / Paris / Madrid1904-1907 : vers Les Demoiselles d’Avignon1908-1915 : l’aventure du cubisme1915-1924 : la guerre et l’après-guerre, Ballets russes et classicisme1924-1935 : Picasso et les surréalistes1936-1939 : la guerre d’Espagne1939-1945 : la guerre et l’Occupation1946-1954 : la « joie de vivre »1954-1967 : Picasso parmi les Maîtres1968-1973 : dernières années

De Goya à Yue Minjun, deux siècles d’art contre l’exécution Execution, Yue Minjun Voici le tableau le plus cher de la peinture chinoise contemporaine. Mais c’est surtout une toîle qui a une histoire. « Execution », de Yue Minjun, est directement inspiré par la répression du mouvement démocratique de la place Tiananmen en 1989, mais plonge aussi dans l’histoire de l’art : Manet et Goya. Ironiquement, l’artiste, devenu une des stars de l’art contemporain chinois, est quelque peu embarrassé aujourd’hui par la référence à Tiananmen.

Interview de Pablo Picasso - Vidéo Ina.fr

Related: