background preloader

Les "bons" défauts en entretien d'embauche

Les "bons" défauts en entretien d'embauche
Défaut n°1 : Je suis pessimiste Votre propension à envisager les évènements d’une manière négative est ancrée en vous. « Mais ce défaut reste audible par les recruteurs car les personnes pessimistes sont en général prudentes et prennent le temps de la réflexion avant de passer à l’action », explique Pascale Baumeister, auteur de « Révéler sa véritable personnalité avec le personal branding ». Défaut n°2 : Je suis désordonné Ce défaut présente également une qualité. Défaut n°3 : Je suis contrôlant En clair, vous avez du mal à déléguer. Défaut n°4 : Je suis sensible Attention terrain glissant, les émotions n’ont guère droit de citer dans les entreprises. Défaut n°5 : Je suis ambitieux Alors même si officiellement, le terme fait peur (surtout aux candidats d’ailleurs), en off, les recruteurs adorent ceux qui affichent leur ambition. Défaut n°6 : Je suis introverti Défaut n°7 : Je suis lent La chronique du DRHache : "Évitez les défauts bâteaux" Le jeu est le même mais en plus dangereux. Related:  ENTRETIEN D'EMBAUCHE

Qualités personnelles /atouts | Herve Delion janvier 20, 2010 par hdelion Difficile de lister ses compétences soi même et j’ai préféré donner des « retours d’images » données par ma hiérarchie et mes proches. Je garde mes défauts pour un entretien oral Comment le décrivez-vous sur le plan professionnel ? Hervé est quelqu’un d’extrêmement rigoureux, il cherche à communiquer avec ses partenaires et est très proche de ses équipes. Quels sont ses principaux atouts ? Rigueur, entregents, consensus.Capacité à comprendre les enjeux d’une problématique (bon esprit d’analyse), Capacité à communiquer (bon relationnel), Développement d’un bon réseau relationnel (bon networking).Je trouve Hervé intègre, nouant des relations de confiances avec les personnes. Comment le décrivez-vous dans l’action ? Cherche à faire avancer les projets ;Organisé et efficace. Quelles sont ses façons de gérer son travail, de mener à bien ses projets ? Quelles sont ses 3 compétences clés ? Comment le décrivez-vous dans ses relations avec les autres ? J'aime :

1- Entrées en matière : misez sur la simplicité On se creuse souvent la tête pour savoir comment aborder une personne. On se demande quels sont les sujets qui l’intéressent en particulier, histoire de rentrer « dans le vif du sujet ». Selon Chine Lanzmann, coach, auteur d’un récent « Guide de l’auto-coaching pour les femmes » (qui peut aussi servir aux hommes), on a tout faux. L’entrée en matière doit être la plus simple possible. Le but ? - « C’est la première fois que vous venez ? - « Qu’avez-vous pensé de la conférence ? - « Est-ce que vous connaissez du monde ici ? 2- Conversation de groupe : s'intégrer avec tact Mieux vaut éviter d’entrer en conversation avec deux personnes lancées dans une grande discussion (évidemment pour ne pas risquer de les déranger). 3- Venir avec un(e) complice Rien ne vous empêche de venir accompagné. 4- Dans les réseaux de networking, rendez-vous utile Les réseaux dédiés au networking (ou réseautage) sont de plus en plus nombreux. 5- Le top 3 à éviter E.

Cinq conseils contre le trac "Se mettre dans l'état d'esprit d'un gagneur", préconise Jean-Pierre Léglise. De même qu'un perchiste visualise sa course, sa prise d'appui, son saut et enfin les applaudissements du public, celui qui a le trac doit, tel un grand sportif, se représenter le déroulement de la situation et son issue la plus optimiste. Le but étant bien sûr de se mettre dans un état psychique positif. Ensuite, relativiser l'enjeu. Se forcer à regarder son public. Se décontracter en plaisantant avec son audience.

Qualités en entretien d'embauche : 5 points forts appréciés Selon la culture du recruteur, il vous demandera vos « trois qualités essentielles », « vos meilleurs atouts », vos « points forts »... Bref, pour marquer des points en entretien d'embauche, vous allez devoir vous dévoiler sous votre meilleur jour. Voici les 5 qualités particulièrement appréciées des recruteurs. [Article mis à jour en décembre 2013] Voir aussi notre article sur les défauts en entretien d'embauche. Qualité n°1 : L’optimisme En ces périodes de troubles économiques, dites que vous voyez les choses du bon côté, que s’il y a des problèmes, ils sont toujours marginaux et qu’il y a toujours une solution. « Invoquer cette qualité en entretien d'embauche permet au candidat de suggérer qu'il est capable d’avoir un effet de levier constructif sur les choses, qu’il est capable de s’automotiver», souligne Catherine de Verdière, administrateur du Syntec conseil en recrutement et dirigeante de Bonnel Conseils Associés. Qualité n°2 : L’adaptabilité Qualité n°3 : La curiosité

Entretien : les bonnes réponses aux questions sur la motivation Tout au long de l’entretien le recruteur va tester votre motivation, à l’aide de questions plus ou moins directes. Keljob vous conseille pour éviter de donner les mauvaises réponses le jour J. 1. Les questions classiques Qu’est-ce qui vous a poussé à envoyer votre dossier de candidature ? « Avec cette question, on voit tout de suite si le candidat est motivé et pourquoi : si c’est la localisation, le contenu du poste, l’entreprise... Conseil : Montrez que vous n’avez pas postulé à ce poste par hasard. Que savez-vous de notre entreprise ? Oui, cette question sert bien à tester votre motivation. Conseil : « Le meilleur moyen est de s’informer sur Internet. Où vous voyez-vous dans trois-cinq ans ? « Cette question permet de voir comment le candidat place sa motivation dans la durée », explique Christian Perrin, directeur développement Ressources Humaines chez ETDE. Conseil : Expliquez comment vous vous voyez évoluer professionnellement. 2. Parlez-moi de vous : 3.

« Parlez-moi de vous », « pourquoi devrions-nous vous embaucher ? »… L’éditeur de questionnaires Sample questionnaire a réalisé une infographie des 34 questions auxquelles presque aucun candidat n’échappe en entretien d’embauche. Nous en avons sélectionné 10 et vous proposons nos conseils pour y répondre. 1- Parlez-moi de vous Contentez-vous de parler de vous sur le plan professionnel. Notre conseil pour vous présenter en « une minute trente chrono » 2- Quels sont vos points forts ? Préparez bien tous vos points forts et surtout, trouvez des arguments, des exemples pour les illustrer. Notre conseil sur les points forts appréciés en entretien d’embauche. 3- Quelle est votre pire faiblesse ? Ne partez pas dans tous les sens. Notre conseil pour connaître les bons défauts en entretien d’embauche. 4- Que savez-vous sur notre activité ? Si vous avez bien préparé votre entretien d’embauche et vous êtes renseigné sur l’entreprise, cette question ne devrait pas vous poser de problème.

SFR lance un « Serious Game » pour optimiser l’accès à l’emploi des jeunes Share Tweet Email SFR s’est associé à l’Ecole de la 2ème chance et l’Etablissement Public d’Insertion de la Défense (EPIDe) pour développer un Serious Game interactif afin d’aider les jeunes les plus éloignés du monde de l’entreprise à trouver un emploi. Ce jeu est né d’un constat simple : que ces jeunes soient en rupture scolaire, issus de ZEP ou de quartiers sensibles, ils ont parfois du mal à passer l’étape de l’entretien de recrutement parce qu’ils ne maîtrisent pas les codes et conventions du « savoir-être professionnel ». Or, savoir se présenter, comprendre les règles de l’entreprise et exposer sa motivation est aujourd’hui considéré comme une véritable compétence et fait partie des éléments qu’évalueront en priorité les recruteurs. C’est pourquoi SFR a conçu cet outil adapté à la jeune génération, simulant toutes les étapes pour réussir un entretien d’embauche : A l’issue de ce parcours, le joueur obtient une évaluation finale accompagnée de conseils personnalisés. lu : 4147 fois

Savoir parler de soi Parler de soi à tout le monde S'il faut absolument apprendre à parler de soi, c'est d'abord pour la simple raison que cela se produit tous les jours. Nous sommes en effet continuellement confrontés à l'exercice, dans un cadre personnel ou professionnel, et nous nous y prêtons naturellement, mais sans préparation. Parfois, le sujet est sensible - un semi-échec ? -, on enchaîne les maladresses et la conversation tourne au vinaigre. Pour le spécialiste, il faut s'être fabriqué un discours de 2 minutes, un autre de 10 minutes... et les livrer dès qu'on en a l'occasion, en échangeant les cartes de visites à la fin de la conversation. L'objectif : laisser un souvenir Le but à atteindre est double : » que ce que nous disions soit retenu par les autres, » que notre discours les pousse à agir en notre faveur. Pour cela, il va falloir distraire, raconter quelque chose d'intéressant, de nouveau, qui sort de l'ordinaire. Ce dont on va parler

Agir | Je choisis ma vie ! Votre job ne vous comble plus complètement ? Vous subissez la routine ? Vous en avez marre de votre quotidien et vous vous sentez de plus en plus à l’étroit dans votre univers professionnel? A ce stade, la question de changer de job vous taraude… mais est-ce la seule solution ? A bien y réfléchir, votre situation apporte quand même son lot d’avantages : salaire, stabilité, sentiment de maîtrise, du temps pour soi et ses proches, reconnaissance, un bon équilibre de vie… De plus, vous ne savez pas vraiment vers quel autre métier vous tourner. Que faire alors ? Et bien, plutôt que de ne rien faire ou de changer complètement de métier, je vous propose de changer votre job ! En effet, même si je trouve que la reconversion professionnelle est une formidable aventure, il se peut que pour certains d’entre vous, il soit plus cohérent de chercher à améliorer sa situation actuelle plutôt que de se lancer dans un projet de changement de plus grande envergure. Changez votre job : testez l’efficacité

Emploi : cinq astuces pour un entretien d’embauche | Bibliothérapie Tombés en début de semaine, les derniers chiffres du chômage en zone euro incitent au pessimisme, avec 11,8% de la population active touchée en novembre et près de 19 millions de chômeurs. Pour les jeunes, c'est pire encore : un sur quatre en moyenne sans emploi en Europe. Autant dire que la sortie de DRH : le livre noir signé de l'universitaire Jean-François Amadieu, professeur en gestion des ressources humaines à Paris 1 et créateur du site l'Observatoire des discriminations, tombe à pic pour souligner à quel point les catégories favorisées sont privilégiées par les recruteurs. Dès le stage obligatoire de troisième, au collège, les jeunes comptent sur l'aide active de père et mère...excepté dans les collèges en difficulté. Tentons néanmoins de positiver et tirons de cet essai cinq conseils pratiques pour un entretien d'embauche : 1Le poids décisif de l'apparence Quels sont les principaux critères de discriminations à l'embauche ? L'universitaire le confirme : le look est primordial.

Comment parler de soi durant un entretien d'embauche ? - L'entretien d'embauche - Studyrama Pro A travers cette question « piège » des qualités et des défauts, que cherche à savoir le recruteur ? Il ne s’agit pas de simple curiosité, ni d’un piège. Votre interlocuteur cherche simplement à comprendre vos motivations, à savoir si vous avez le bon profil pour rejoindre une équipe déjà en place. Comment le candidat doit-il appréhender cette question ? Il faut absolument ramener cette question sur un plan professionnel. Quelles sont les réponses à éviter absolument? Outre les pirouettes dont je parlais auparavant, il faut éviter de transformer une qualité en défaut : « Je suis trop rigoureux », ou encore « Je suis trop curieux » venant de la part d’un chercheur ! Avez-vous déjà été agréablement surprise par la réponse d’un candidat ? Oui. |Aller plus loin : Grand livre de l'entretien d'embauche par Patrice Ras paru chez Studyrama

Manager : la gestion des conflits Le propre du conflit, c'est qu'il est contagieux. Si le manager y succombe, il devient lui-même colérique et violent. S'il le refuse, il le laisse se développer et gangréner tout le corps de l'entreprise, et la limite peut être atteinte. Nous réalisons que l'équilibre, une fois de plus, se trouve entre les deux. Pour le manager cet équilibre ne peut être atteint, sans avoir, au préalable, réaliser un travail sur lui. Devant un monde hostile et saturé, les managers n'ont pas d'autre choix que de développer cette conscience, de créer des espaces de recul, d'exercices de respiration, de comportement, de simulations, qui les mettront dans des conditions adaptées pour les moments de crise et de conflits, qui apparaîtront fatalement. Il n'est plus à prouver que les techniques des arts martiaux asiatiques, des lamas tibétains, des acteurs, du comportemental, développent les qualités à manager les hommes. Certes les impératifs des quotas, les marges bénéficiaires sont omniprésents de nos jours.

Related: