background preloader

32 types de business model pour les entreprises

32 types de business model pour les entreprises
Aujourd'hui, je vous propose un tableau synthétique reprenant 32 types de business model, Il s'agit de 32 façons de concevoir le modèle de revenus d'une entreprise, Les modèles de revenus sont ici représentés de manières individuelles et sous leur plus simple appareil mais sachez qu'il vous est possible (et même conseillé) d'associer plusieurs modèles de revenus afin de sécuriser votre activité car aujourd'hui afin d'être plus compétitives, les entreprises n'hésitent plus à s'appuyer sur des business modèles combinés. Et c'est une stratégie judicieuse car vous connaissez ce vieil adage qui dit "qu'il ne faut jamais mettre tous ses œufs dans le même panier". Je pense avoir été assez exhaustif sur cette liste mais on ne sait jamais, si vous identifiez d'autres modèles de revenus, vous pouvez les partager avec le lectorat, merci par avance. credit image :

Sept lois à connaître pour être plus efficace au travail " La vie au travail comme à la maison, ne peut pas être mise en équation. Il y a pourtant des dizaines de lois empiriques qui la régissent sans que nous en prenions conscience. Mises à jour par des savants ou des praticiens, elles ont fait leurs preuves. En voici sept qui devraient aider le manager à bien s'organiser. 1. Loi de Murphy : la loi des emmerdements maximum Définition : " Rien ne se passe jamais comme on l'a prévu ". Le pépin arrive toujours quand il ne faut pas et où il ne faut pas. >>> Faites de la paranoïa intelligente, dès que c'est important pour vous. 2. Définition : " Comme le gaz, le temps se dilate jusqu'à occuper la totalité de l'espace disponible ". Cette loi fondamentale s'applique à la gestion de son temps mais aussi de sa carrière et de sa vie. >>> Il faut donc borner son temps et celui des autres. 3. Définition : " Plus on dispose de place, moins on trie ". C'est une variante de la loi de Parkinson. >>> Restreignez vos zones de rangement. 4. 5. 6. >>> Isolez-vous.

Les 12 erreurs à ne pas commettre lorsque vous créez une start-up Découvrez les mauvaises habitudes des entrepreneurs et la liste des erreurs à ne pas commettre lors de l'année de la création d'une start-up. Lorsque votre travail consiste à lire et écrire à propos de création de start-up du matin au soir, vous observez souvent leurs fondateurs commettre beaucoup d'erreurs élémentaires. En tant qu'observatrice et créatrice de start-up en herbe, j'ai rassemblé toutes les bévues qu'à leur place, j'essayerais d'éviter en tant qu'entrepreneur. Voilà les erreurs les plus communes commises par les start-up et leurs fondateurs à leurs débuts. 1. Si vous avez fondé une start-up et que vous cherchez à être mentionné dans la presse, la première question que vous devez vous poser est : "Pourquoi ?" Pourquoi avez-vous besoin d'être dans la presse ? Si vous voulez figurer dans un article de presse juste pour avoir l'air plus "cool" auprès de vos amis ou de vos employés, alors ce n'est pas une bonne idée. Dans certains cas, la presse peut avoir un impact bénéfique. 2.

Entrepreneurs, 10 conseils pour lancer votre projet Quand et comment communiquer quand on est entrepreneur? Quel est le bon moment? On a naturellement tendance à attendre le dernier moment. Le moment où tout est prêt, le produit ou le service, le site Internet, tous les outils de communication, etc. Vous trouverez, ci-dessous, 10 conseils pour lancer votre projet sans vous planter et communiquer au plus tôt. D’abord sous forme d’Infographie, la première infographie réalisée par Thibault Cazin notre designer graphique, puis sous forme d’article (L’article original a été publié le 26 février 2013 et l’infographie le 8 avril) 1. Vous n’avez pas besoin d’avoir un produit déjà prêt ou une offre de service constituée pour commencer à communiquer. 2. Choisir sa marque est une étape importante du projet, et très structurante, car en même temps que la marque vous définissez ses valeurs et son positionnement. 3. 4. Ne vous contentez pas de faire une page de lancement et associez y un blog dès le départ. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Pourquoi les community managers vont conquérir le web Vous connaissez le community management ? Non ? Prenez une boîte de mouchoirs et asseyez-vous sur un banc… Vous avez 2 options. Pilule rouge ? Comment un gros animal noir et blanc vient tout juste de bouloter votre lapin et ce que ça veut dire pour les chevilles des community managers En fait, le community manager, on s’en fout. Parce que pour exister sur le web, on a maintenant tous besoin d’un gros panda sympa dans sa chaumière. Alors comme y’a pas de vrais bambous dans le web, faut lui trouver un équivalent. Bien. Faut pas vous énerver, j’y viens. C’est quoi cette flaque là ? Vous avez écrit un contenu sublime ? Ecrire, ce n’est que le début. Le web social, c’est Facebook, Twitter, Google+ et probablement plein d’autres joujoux du même type mais beaucoup plus confidentiels (je ne parle pas de LinkedIn, YouTube, Pinterest et Instagram parce que je suis faignant). Pas de web social, pas de chocolat ! Votre contenu sublime ne va pas décoller de votre page. Vous savez quoi.

Le management libéré - Marc Dorel Trois outils pour détecter le plagiat en ligne Le copier-coller, cette plaie du web… Cela ne fait jamais vraiment plaisir de voir le contenu que l’on a écrit, dessiné, photographié, filmé, être plagié sans vergogne. Même si c’est quand même souvent le cas, le plagiat n’est pas toujours volontaire. Parfois, ce copier-coller peut émaner de blogueurs débutants, qui ne connaissent pas encore les bonnes pratiques : citer un article en mentionnant la source, c’est très bien, et même conseillé, mais il faut conserver uniquement quelques lignes, et surtout pas le copier en intégralité. Google déteste en effet le contenu dupliqué ! Une fois un copier-coller repéré, on peut demander gentiment à son auteur de retirer l’article incriminé. PlagSpotter PlagSpotter (encore en version bêta) est le dernier-né des sites permettant de vérifier le plagiat en ligne. Copyscape Ne vous arrêtez pas à son interface quelque peu dépouillée et austère : Copyscape est un bon service de détection de plagiat ! Duplicate Content, chez Positeo

Le bilan prévisionnel, élément important du business plan Voici une présentation du prévisionnel, de son rôle et des informations qu’il contient. L’importance du bilan prévisionnel Le bilan prévisionnel fait partie du business plan, il représente la partie financière de ce dernier qui comporte également une partie centrée sur l’étude de marché. D’autres appellations permettant de qualifier le bilan prévisionnel : prévisionnel financier, compte de résultat prévisionnel ou encore prévisionnel tout simplement. Dans la plupart des cas, l’ensemble de ces termes coïncide en pratique généralement à la même idée : Il s’agit d’un ensemble de tableaux financiers et d’indicateurs traduisant les prévisions de l’entrepreneur sur ses premières années d’activité. Le bilan prévisionnel comprend généralement : Un bilan, un compte de résultat, un solde intermédiaire de gestion, un budget, un plan de financement, des tableaux de trésorerie et quelques ratios significatifs en fonction du projet. Les objectifs du bilan prévisionnel Réaliser un bilan prévisionnel

3 techniques originales pour accroître son trafic web A l’heure où 92 %* des consommateurs internationaux font confiance aux médias viraux tels que le Bouche-à-oreille, les recommandations des proches… et plus que pour toute autre forme de communication, il devient stratégique pour les directions marketing de s’approprier des techniques d’Inbound Marketing… L’Inbound Marketing ou marketing entrant est un ensemble de techniques qui visent à générer sur ses marques des conversations positives, spontanées ou naturelles sur les réseaux sociaux et autres espaces personnels, avis et commentaires des consommateurs. #1 : Produire et diffuser des infographies ou enquêtes d’opinion : Le principe est de prendre des biais pour promouvoir sa marque sur des univers où elle est légitime. Un exemple d’infographie réalisée sur le remboursement santé par le groupe de Santé Humanis L’autre support possible sont les enquêtes d’opinion. #2 : Organiser des opérations « Payer avec un tweet/un Facebook like ou un +1″ #3 : Faire du vidéo marketing

Comment définir un persona ? Avant de démarrer toute action digitale, vous devez impérativement savoir comment définir vos personas car ils représentent précisément la cible que vous souhaitez atteindre et pour qui vous créerez vos contenus. Cet exercice s’applique quel que soit votre type d’entreprise : B2B, B2C ou même ONG. Définition d’un persona en marketing Les personas sont une représentation fictive de vos clients « idéaux » basée sur de vraies données et quelques hypothèses. Ils doivent vous aider à mieux comprendre le comportement de vos clients sur les canaux digitaux, et ainsi à orienter votre production de contenus en fonction de leurs besoins spécifiques, leurs préoccupations et leurs comportements. Mais attention, un persona n’est pas : un marché cibléune fonction dans l’entrepriseun client réel On définira plutôt un persona grâce aux caractéristiques suivantes : Comment créer un persona Pour définir un persona, nous vous conseillons de suivre les 4 étapes suivantes : 1. 2. 3. 4. Exemple d’un persona

18 conseils pour créer des sujets à succès pour votre blog 18 conseils pour créer des sujets à succès pour votre blog On vous l’a déjà dit, en marketing aujourd’hui le contenu est roi. Pourquoi ? Parce qu’il vous permet de : montrer à vos prospects que les informer vous tient à cœur,montrer votre expertise dans votre secteur d’activité,attirer naturellement des Inbound links vers votre site,développer engagement et conversion autour de votre marque et de vos produits. L’aspect le plus compliqué du blogging est sans nul doute de choisir les sujets à succès, ceux qui intéressent vos prospects. En voici les idées principales : Répondez aux interrogations de vos prospects : avant de passer à l’acte d’achat vos prospects se posent des questions. Avec ces quelques conseils, le blogging n’aura plus de secrets pour vous ! Le blog est la meilleure manière de montrer votre expertise et l’intérêt que vous portez à vos prospects. Par Aurore Mathelot

Related: