background preloader

Le document de la BNP expliquant comment créer une société offshore en toute discrétion

Le document de la BNP expliquant comment créer une société offshore en toute discrétion
PARADIS FISCAUX - L'évasion fiscale est décidément sous les feux de la rampe en ce début de printemps, avec les aveux de l'affaire Cahuzac et l'opération "Offshore leaks" qui a révélé l'existence de 120.000 comptes offshore. Le HuffPost s'est penché sur le cas de BNP Paribas, au moyen d'un document utilisé en interne chez BNP Paribas Wealth Management (gestion de fortune) en Suisse et à destination des conseillers clientèle. Ce fascicule de présentation d'une cinquantaine de pages, datant de 2009, constitue une sorte de guide de la création de la société offshore à partir des filiales suisses. Un montage pour faire disparaître le nom du détenteur du compte Sur l'une des slides de la présentation, la banque prend comme par hasard l'exemple d'un investisseur "d'origine ukrainienne" qui voudrait détenir une société dans son pays, sans toutefois que son nom n'apparaisse officiellement. Au terme de ce montage financier? Un Ukrainien, un hasard? (Source : BNP Paribas Wealth Management) Related:  Offshore LeaksOffshore Leaks

Offshore Leaks : "Nous publierons une dizaine de noms français significatifs" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Anne Michel / chat modéré par Anna Villechenon Le Monde publie les révélations d'une vaste enquête sur les paradis fiscaux, menée conjointement par l'International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) et trente-six médias internationaux. Anne Michel, journaliste au Monde, explique dans un chat la méthode et les enjeux de l'"Offshore Leaks". Daniel : Pourquoi la liste des 130 noms français n'est-elle pas rendue publique ? Nous avons sélectionné, dans cette liste, les noms qui font sens, soit parce qu'il s'agit de personnalités en responsabilité, tenues à l'exemplarité, soit parce qu'ils renseignent sur le rapport à l'impôt dans notre société. Francis Guil : D'abord, merci à tous ceux qui ont réalisé cette enquête. Depuis le Maroc, jeudi 4 avril, le chef de l'Etat s'est exprimé sur le cas de Jean-Jacques Augier, que nous avons mentionné dans notre édition parue le même jour. Visiteur : Pourquoi dévoiler seulement maintenant ces informations ?

Offshore Leaks : BNP Paribas et Crédit Agricole aidaient à l'évasion fiscale Après les détenteurs de comptes offshores, c'est au tour des banques. Grâce aux documents transmis par l’ICIJ, un consortium international de journalistes d’investigation, "Le Monde" et le Huffington Post révèlent aujourd’hui comment la BNP Paribas et le Crédit Agricole ont aidé, entre la fin des années 90 et durant les années 2000, certains de leurs clients à placer de l’argent dans des paradis fiscaux. Offrant à voir les rouages infiniment complexes de l’évasion fiscale. D'après "Le Monde", les deux banques françaises "ont supervisé la création de très nombreuses sociétés offshore pour des clients recherchant la confidentialité et une fiscalité plus faible, dans les îles Vierges britanniques, dans les îles Samoa ou à Singapour, à la fin des années 1990 et tout au long des années 2000". Durée : 04:20 | Images : Le Monde / Infographie : Jacques Louradour, Marianne Boyer / Journaliste : Anne Michel / Voix : Jean-Guillaume Santi / Direction : Serge Michel et Patricia Forlini.

BNP, la banque qui excelle dans l'art de l'évasion fiscale Les paradis fiscaux sont à la BNP ce que Kerviel est à la Société Générale... un boulet que l'on traîne, sans pouvoir s'en défaire. Mais si la Société Générale tente de prendre ses distances avec le trader fou qui lui a fait perdre 5 milliards, la BNP elle a du mal à quitter les paradis fiscaux. Ce vendredi, c'est Libération qui détaille une nouvelle fois les pratiques de la banque en matière d'évasion fiscale. Le quotidien accuse en effet la banque de vendre à ses riches clients, résidants en Suisse ou à Monaco, un produit financier leur permettant d'échapper à l'impôt. Le Luxembrella, déjà révélé en 2010 par une enquête du journal Marianne, est né en 2005 grâce à une faille de la législation. Cette année là, la nouvelle directive sur la fiscalité de l'épargne impose un prélèvement à la source (20%) de tout produit financier distribué dans un pays où le secret bancaire est conservé, comme au Luxembourg et en Autriche. Un produit financier créé sur une faille de la législation

Offshore Leaks: mais qui sont les chasseurs de scoops de l'ICIJ? Décidément, après les aveux de Jérôme Cahuzac, l'évasion fiscale et les paradis fiscaux ne quittent pas la une avec les révélations de l'opération "Offshore Leaks". Plusieurs journaux dans le monde - dont The Guardian au Royaume-Uni ou Le Monde en France - ont publié ce jeudi des articles sur les actionnaires de sociétés offshore dans les paradis fiscaux en exploitant une base de données confidentielles de quelques 2,5 millions de fichiers. Objectif: donner un coup de projecteur sur l'industrie offshore coupable de favoriser l'évasion fiscale à hauteur de milliers de milliards de dollars. Cette spectaculaire opération de transparence est pilotée par le Consortium international de journalistes d'investigation (ICIJ). Gros plan sur une internationale de chasseurs de scoops méconnue en Europe. Qu'est-ce que l'ICIJ? Quelles sont ses motivations? Comment fonctionne le Consortium? Quelles sont leurs sources sur l'OffshoreLeaks?

Révélations sur les scandales des paradis fiscaux Des documents jettent une lumière crue sur un système d'évasion fiscale mondialisé. Plongée au cœur des "juridictions à palmiers". LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne Michel Dans l'avion de Paris à Madrid, ce 28 janvier 2013, difficile de me concentrer sur les dernières pages de mon roman. L'Affaire Harry Québert attendra pour livrer sa vérité. Elle est parvenue au Monde voilà quelques semaines, par l'intermédiaire de mon confrère Serge Michel, sur une messagerie chiffrée. La liste française n'a laissé filtrer que peu de noms de personnalités connues. Jamais les Etats et les administrations fiscales n'accèdent à de telles données. Je vérifie l'adresse griffonnée sur mon carnet : une petite place du bario del Pilar, au nord-est de la ville, un rendez-vous entouré de ce qu'il faut de mystère. Les listings d'ICIJ sont détonants par leur ampleur : ils représentent une masse de données informatiques brutes de 260 gigabits. Devant nous, deux écrans allumés en permanence.

Ces paradis fiscaux qui menacent le monde La notion de paradis fiscal se réfère principalement aux lieux favorisant les opérations de blanchiment d'argent et d'évasion fiscale. Mais ces territoires sont également au coeur de montages financiers opaques et douteux. C'est pourquoi le Centre d'analyse stratégique (CAS), dans sa note d'analyse publiée ce mardi, préfère utiliser le terme de centres financiers offshore (CFO) ou "paradis prudentiels". Quelles sont les caractéristiques des CFO? Trois critères définissent les centres financiers offshore. Le défaut de transparence est la deuxième caractéristique d'un CFO. Dans quels pays sont-ils situés? Imposition préférentielle, facilité réglementaire, faible supervision financière, poids du secteur financier dans le PIB au regard des besoins de financement de l'économie, taille des actifs et des passifs financiers avec le reste du monde... Quelles sont leurs activités? Les CFO ne se contentent plus d'accueillir des évadés fiscaux. Comment mieux les réguler?

Offshore Leaks : qui détient les comptes secrets ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Carton Parallèlement à l'affaire Cahuzac, des millions de transactions effectuées dans des paradis fiscaux viennent d'être mis au jour, après quinze mois d'enquête par la presse internationale, incluant Le Monde. Un "Offshore Leaks" qui rassemble pas moins de 2,5 millions de fichiers, auxquels il faut encore ajouter les comptes de 120 000 sociétés offshores. Selon le quotidien belge Le Soir, c'est 160 fois le volume des câbles diplomatiques répertoriés par WikiLeaks. Parmi les 130 Français impliqués dans le scandale, Jean-Jacques Augier, le trésorier de campagne de François Hollande, détenteur d'actions dans deux sociétés basées aux îles Caïmans. Mongolie : l'ex-ministre des finances A commencer par Bayartsogt Sangajav, ministre des finances mongol de 2008 à 2012, et vice-président du Parlement. Philippines : la fille du président Marcos Ce n'est pas la seule personnalité asiatique concernée par l'Offshore Leaks. Russie : des proches de Poutine

Transactions vers des paradis fiscaux dévoilées: une centaine de Belges cités C'est une fuite informatique qui va secouer le monde de la finance: 2,5 millions de fichiers qui proviennent de sociétés offshore situées dans des lieux biens connus de l'évasion fiscale. Toutes ces données ont été analysées par 86 journalistes à travers le monde. Résultat : des millions de transactions vers des paradis fiscaux sont dévoilées. La planète entière est concernée... Sont concernés: des entreprises mais aussi des particuliers dans 170 pays différents qui ont tenté de cacher leur argent en toute discrétion. On sait que la fuite a eu lieu fin 2011. Alain Lallemand, journaliste au Soir, explique: "La première fuite, elle est arrivée il y a un peu plus d'un an et demi sous forme d'un disque dur, une sorte de mode d'emploi, dans les mains d'un journaliste australien, qui est membre, directeur d'un réseau international de journalistes". Collectionneurs d'art, hommes politiques, entrepreneurs... Les conséquences notamment politiques pourraient être explosives.

Comment une grande banque permet aux riches d'éviter l'impôt Marianne, no. 707 BNP Paribas, très présente dans les paradis fiscaux, commercialise discrètement, en Suisse, au Luxembourg et à Monaco, des sicav appelées " Luxumbrella ", qui permettent d'échapper à l'imposition des bénéfices. BNP Paribas, la première banque privée française, offre à ses clients français des produits financiers leur permettant de soustraire à l'impôt une partie des revenus de leur épargne, en ouvrant des comptes en Suisse, au Luxembourg ou à Monaco. Troublant, pour un établissement bancaire qui a reçu 5,1 milliards d'euros de l'Etat au cours de l'hiver 2008-2009 ! L'Etat aura finalement avancé des milliards d'euros à un système bancaire qui continue de jouer contre lui en le privant de recettes fiscales... Au plus fort de la crise, le ministre du Budget, Eric Woerth, expliquait pourtant que seuls les établissements " au clair " avec les paradis fiscaux pourraient bénéficier du plan de sauvetage. Un " détail " de... 7 milliards Sacro-saint secret bancaire © 2010 Marianne.

OffshoreLeaks : révélations sur l'argent caché des « princes rouges » chinois LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marina Walker Guevara, Gerard Ryle, Alexa Olesen, Mar Cabra, Michael Hudson et Christoph Giesen On les appelle les « princes rouges ». Ils sont l'élite, étroite et ambitieuse, de la deuxième économie du monde. Liés, par le sang ou le mariage, au pouvoir en place ou à d'anciens dignitaires du Parti communiste chinois (PCC), ils ont créé des fortunes fabuleuses et cristallisent le mécontentement de la population. Car ils sont aussi le résultat d'une immense hypocrisie : ces cadres communistes affichent leurs idéaux « populaires » tout en fermant les yeux quand leurs proches utilisent leur pouvoir et leur influence pour s'enrichir. Des documents révèlent notamment l'existence aux îles Vierges britanniques d'une société détenue à 50 % par Deng Jiagui, le beau-frère du président Xi Jinping. >> Lire aussi : Les noces du pouvoir et de l'argent, de Mao à Bo Xilai Les documents que possèdent l'ICIJ ne précisent pas la nature de l'activité de cette société.

Evasion fiscale : la France refuse un compromis avec la Suisse Il faut réduire les déficits et trouver de nouvelles recettes fiscales. Ce credo gouvernemental a beau être martelé depuis des mois par nos ministres successifs des finances (Christine Lagarde et François Baroin), Bercy estime qu'il ne peut être mis en oeuvre par l'abandon de ses droits de contrôle des contribuables, comme vient de le concéder l'Allemagne à la Suisse. Berlin a dit banco ! Nos voisins allemands viennent en effet de signer avec la Suisse un accord d'un style nouveau. Les Allemands détiennent près de 170 milliards d'euros non déclarés dans les coffres de la Confédération helvétique. La Suisse ponctionnera les avoirs détenus par les Allemands à des taux variant entre 19 % et 34 % et effectuera un prélèvement de 26,735 % sur les plus-values. La France a renégocié ses accords d'échanges de renseignements En France, la stratégie est pour le moment bien différente. Pourtant, on ne peut pas vraiment dire que cette politique ait jusqu'à présent eu beaucoup de succès.

Related: