background preloader

CES 2013 : le boom de l'impression 3D

CES 2013 : le boom de l'impression 3D
Au CES de Las Vegas, plusieurs acteurs se pressaient cette année pour présenter leurs dispositifs d'impression 3D. Certains d'entre eux visent le grand public, avec des machines dont le prix descend à 1500 dollars. Effet de mode ou tendance de fond ? Élaborerons-nous bientôt des objets complexes aussi simplement que l'on imprime un document ? Les spécialistes de l'impression 3D, toujours plus nombreux au CES de Las Vegas, veulent y croire, et rivalisent d'ingéniosité pour concevoir des machines dont le coût de revient rend envisageable la commercialisation auprès du grand public. L'impression 3D, ou impression relief, consiste pour mémoire à faire fabriquer un prototype à partir d'un modèle en trois dimensions. La prochaine étape sera-t-elle celle de l'imprimante 3D personnelle, que l'on achète et installe chez soi ? MakerBot suit une logique similaire avec son Replicator 2, dont l'encombrement représente à peu près celui d'un gros four à micro-ondes. Pour aller plus loin en vidéo :

http://www.clubic.com/salon-informatique-tic/ces/actu-ces_2013_le_boom_de_l_impression_3d-535366.html

Related:  INTRO Impression_3D, opportunités et directions

Imprimante 3D : tout sur la révolution de l'imprimante 3D Écrit par les experts Ooreka | Par rapport aux imprimantes 2D comme les imprimantes laser, jet d'encre ou à sublimation thermique, l'imprimante 3D se révèle être une véritable révolution dans le domaine de l'impression. Qu'est-ce qu'une imprimante 3D ? L'imprimante tridimensionnelle permet de réaliser des objets réels à partir d'un fichier conçu grâce à un logiciel de 3D.

L'impression 3D : du virtuel à l'objet sur-mesure L'imprimante 3D fabrique des objets sur-mesure, en 3 dimensions, à partir d'un fichier. Elle découpe de la matière (plastique, cire, métal, poudre à base d'eau et de sel, ...) puis la dépose couche par couche pour fabriquer un objet. Une technique baptisée stéréolithographie. Si le coût d'une telle machine se chiffrait en dizaines de milliers de dollars dans les années 90, il a largement baissé aujourd'hui.

Gigabot : la plus grande imprimante 3D destinée aux particuliers Coïncidence ou véritable désir de faire connaître à tous cette nouvelle technologie, vous aurez pu constater qu’il ne se passe pas un jour sans que l’industrie annonce de nouvelles avancées en matière d’impression 3D. Aujourd’hui, un projet Kickstarter est à la recherche de fond pour proposer au grand public une imprimante 3D grand format baptisée Gigabot. Conçut par Re:3D et capable de concevoir des objets d’un volume maximal de 216000 cm³ (soit des objets de 600x600x600 mm maximum) posé sur un plateau d’un peu moins de 60 cm de large, l’imprimante 3D Gigabot devrait permettre la réalisation de pièces de grande taille sans pour autant manquer de précision. Ceci grâce à la technologie FFF (Fused Filament Fabrication) permettant d’utiliser des fils de PLA ou d’ABS dans des diamètres allant de 1,75 à 3 mm d’épaisseur. Enfin, pour voir la bête en action, glisser simplement dans la suite.

Impression tridimensionnelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'impression 3D ou impression tridimensionnelle sont les termes courants utilisés pour parler des procédés de fabrication additive. Initialement, en raison de leurs défauts originels, ces procédés ont été développés pour le prototypage rapide, mais maintenant ils sont de plus en plus utilisés pour la fabrication de pièces fonctionnelles.

L’imprimante 3D, une opportunité pour créer un nouveau marché L’imprimante 3D est principalement utilisée pour la fabrication des prototypes directement à partir d’un plan. Devenue plus efficace et meilleur marché, elle est perçue comme une menace pour l’industrie. C’est en fait une opportunité… L’imprimante 3D offre aujourd’hui l’avantage d’une grande flexibilité dans le processus de fabrication. la Révolution Industrielle de demain D’après le Président Obama, l’impression 3D sera la Révolution Industrielle de demain. Dans son discours du 12 février 2013, il a surpris ses auditeurs en mettant en avant cette technologie : elle aurait “le potentiel de révolutionner notre façon de fabriquer presque tout”. Ce nouvel outil encourage en effet le développement de nouveaux marchés et modes de production, rapides, tout public et écologiques. Pour rappel, l’impression 3D permet de produire couche par couche un objet « solide » d’après un fichier 3D. Elle utilise un processus d’injection et de solidification de matière. Parmi les 200 matériaux utilisables, le plastique et la céramique sont les plus courants.

Vers l'impression 3D de tissu imitant le vivant Photo : Université Oxford Des matériaux synthétiques ressemblant à des tissus vivants ont été créés à l'aide d'une imprimante en trois dimensions par des chercheurs britanniques. Le Pr Hagan Bayley et ses collègues du département de chimie de l'Université d'Oxford estiment que cette percée pourrait éventuellement avoir des applications médicales dans l'administration de médicaments ou le remplacement de tissus endommagés. Explications Fabrique-moi un mouton LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Frédéric Joignot On les appelle les "makers" ("ceux qui fabriquent"). Ce mouvement international de passionnés de high-tech et d'impression 3D prétend réinventer le capitalisme et révolutionner la production des biens de consommation. Il veut en finir avec la standardisation des objets courants, défier l'obsolescence programmée, arrêter les délocalisations, réindustrialiser les villes sans les polluer, relancer l'artisanat.

Impression 3D Cube 3, l’impression 3D accessible au grand public 7 janvier 2014 :: 09:46 :: Par :: Matos : Prix imprimante 3D Tout connaître sur le prix de l’ imprimante 3D, ainsi que les modèles des imprimantes 3 dimensions classées par catégorie. Le prix de l’ imprimantes 3D s’est, durant ces dernières années, fortement démocratisé, oscillant entre quelques centaines d’euros à 3000 euros (pour une bonne imprimante ) pour une imprimante 3D grand public faisant tout de même office de gadget à l’heure actuelle. Les imprimante plus développées sont encore hors de prix. Des tissus synthétiques créés avec une imprimante 3D Ce nouveau type de matériau est formé de milliers de gouttelettes d'eau encapsulées chacune dans un film de graisse et reliées entre elles, et capables d'effectuer certaines fonctions des cellules du corps humain. Ces «réseaux de gouttelettes» pourraient être des composantes d'une nouvelle technologie pour administrer des médicaments et potentiellement remplacer des tissus endommagés de l'organisme. Étant donné que ce matériau est entièrement synthétique, sans génome et sans capacité de réplication, il permet d'éviter les problèmes rencontrés avec d'autres types de tissus artificiels, tels que ceux utilisant des cellules souches humaines, expliquent les auteurs de ces travaux parus dans la revue américaine Science datée du 5 avril. Ce matériau synthétique peut aussi être conçu pour prendre différentes formes une fois imprimé. Ainsi une structure plate peut être programmée pour se replier et prendre une forme sphérique qui ne peut pas être directement obtenue par l'impression en 3D.

Related: