background preloader

Rosa Luxemburg, vidéo Rosa Luxemburg, vidéo Politique Partis politiques - Archives vidéos Politique Partis politiques

Rosa Luxemburg, vidéo Rosa Luxemburg, vidéo Politique Partis politiques - Archives vidéos Politique Partis politiques
Related:  Socialisme, communisme et syndicalisme en AllemagneSocialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875

Brève histoire du SPD - Larousse Parti politique né de la fusion en mai 1875 à Gotha de l'Association générale allemande des travailleurs (fondée en 1863 par Ferdinand Lassalle) et du parti ouvrier social-démocrate (fondé en 1869 par August Bebel et Wilhelm Liebknecht). 1. Avant la république Quoique d'obédience marxiste, le parti ouvrier social-démocrate d'Allemagne est très influencé par les idées réformistes de Ferdinand Lassalle. 2. Associé aux partis conservateurs, il dirige le gouvernement à deux reprises sous la République de Weimar (1918-1920 et 1928-1930). 3. Présidé par Willy Brandt (1964-1987), le parti participe au pouvoir, tout d'abord au sein d'une grande coalition avec les chrétiens-démocrates de la CDU (→ Christlich-Demokratische Union) de 1966 à 1969 puis à la tête d'une coalition avec les libéraux du FDP (→ Freie Demokratische Partei de 1969 à 1982 (gouvernements des chanceliers Brandt [1969-1974] et Schmidt [1974-1982]). 4. Cette participation est cependant sanctionnée aux élections de septembre 2017.

22 mai 1875 - Le congrès socialiste de Gotha Le 22 mai 1875, deux partis allemands tiennent un congrès commun à Gotha (Thuringe), une petite ville surtout célèbre pour son almanach des têtes couronnées. Les deux partis, qui se réfèrent tous deux au socialisme, veulent s'unir pour tenir tête au chancelier allemand Bismarck. À l'issue du congrès, le Parti ouvrier social-démocrate d'Allemagne (Sozialdemokratische Arbeiterpartei, SDAP) doit s'effacer devant l'Association générale des travailleurs (Allgemeiner Deutscher Arbeiterverein, ADAV). Celle-ci est le plus ancien mouvement socialiste ouvrier d'Europe. Joseph Savès Un socialiste visionnaire Ferdinand Lassalle, né de riches commerçants juifs de Breslau (sans rapport avec la France malgré son nom), est un disciple de Karl Marx mais il s'en est très vite éloigné avant de développer sa propre vision du socialisme. Ce faisant, il s'oppose violemment à Karl Marx, partisan d'une « dictature du prolétariat », étape indispensable selon lui à l'avènement du communisme.

L'attentat démocratique et l'indispensable contamination positive des idées d'Étienne Chouard, Michel Houellebecq, Henri Guillemin, Paul Jorion, Cornelius Castoriadis, Jacques Brel, et Francis Dupuis-Deri Le débat entre Guegen et Funambule est la métonymie de ce que sont les échanges (ou parfois les petits débats ?) sur les forums et en l’occurrence sur AVTV... C’est à dire que les "débats" écrits et différés dans le temps n’ont jamais les issus possibles des débats vivants. Lorsqu’on regarde un débat télévisé, contrairement à ce que l’on croit, notre regard est mobilisé si fortement que l’écoute est largement amoindrie. Par ailleurs, on ne peut jamais intervenir puisqu’on est scotché dans un fauteuil et prié d’assister. Cela nous rappelle à quel point la télé a été la 1ère grande manipulation de masse pour museler, conditionner, pacifier (au sens du pire) et formater les esprits des "’modernes". Personne ne détient de vérité sur un quelconque sujet. Par ailleurs, le "conservatisme" d’un Soral est aussi émaillé en arrière-plan d’une culture dont les idées viennent de ce qu’on appelle la Tradition Primordiale. Nos débats restent des débats d’opinions.

TTIP : le traité qui signera la capitulation de l'Europe -- Capitaine Martin Oui, l’article est juste mais le titre mal trouvé. S’il y a capitulation, - il vaudrait mieux parler de perfidie, il ne faut pas se perdre dans l’UE qui échappe à tout contrôle démocratique réel, mais regarder du côté de chez nous, en France, et tout récemment de F. Hollande quand, sitôt élu, il est allé faire acte d’allégeance à l’OTAN et à l’Allemagne ; et du côté de l’ensemble de sa conduite vis-à-vis de la Commission de Bruxelles. Alors qu’il fait tout pour expédier la chose le plus discrètement et le plus rapidement possible, il n’est pas tout-à-fait inutile de recevoir sur ce point. Souhaitons pour cet "enjambement" par un débile auréolé de libéralisme qui peine à se faire reconnaître dans l’opinion (social-traîtrise doublée de national-traîtrise sont les deux jambes de son infidélité), le même succès qu’il a eu aux municipales. Si la gauche n’était pas là, même largement minoritaire, qui s’en chargerait ?

Polluer est un crime contre la santé publique La santé se dégrade dans le monde, essentiellement en raison de la dégradation de l’environnement et des polluants chimiques. Il est temps de poser la question de la responsabilité morale des auteurs de cette dégradation. La santé est sans doute le bien le plus précieux que nous possédions. Pourtant, malgré les analyses et recommandations de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), celle-ci se dégrade partout dans le monde et notre pays n’y échappe pas. Cancers, diabète, obésité, allergies, maladie d’Alzheimer, affections psychiatriques, handicaps sont en effet devenus autant de fléaux de santé publique que nos systèmes de soins peinent à maîtriser, malgré les progrès de la médecine. L’enfant n’est pas épargné puisque chez lui, on observe la progression des malformations congénitales et de l’autisme, sans compter celle du cancer et de l’obésité. Comment les systèmes de soins et de Sécurité sociale pourront-ils faire face dans le futur à cette situation inédite ? Notes : 4 - D.

"Socialisme, communisme, syndicalisme - Clio-Carto Difficile pour les élèves de terminale d’aborder un programme d’histoire-géographie qui pose d’entrée trois séquences sur lesquelles ils n’ont que peu de repères : "les mémoires de la Seconde guerre mondiale", "Penser le monde en cartes" et "Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875". Très rapidement, des enjeux se posent autour de l’appropriation des contenus. Pour aider à fixer une compréhension globale, une chronologie d’événements autour d’une question au programme, la construction visuelle peut être utile. La construction propose ici trois visualisations résumant le découpage d’une séquence de cours sur cette deuxième question du programme d’histoire "Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875". Là encore, comme pour les croquis, il s’agit d’une construction personnelle, qui n’indique pas les attendus de contenus pour l’épreuve. Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875. 1

Texte de : L'Internationale Paroles de Eugène Pottier (1871) - Musique de Pierre Degeyter Sans doute la chanson française la plus connue au monde, du moins la plus jouée mais sait-on qu'elle est d'origine belge pour la musique ? - Et les Russes qui en ont fait leur hymne national de 1918 à 1943, savaient-ils qu'elle était française ? Nous en proposons trois versions, l'une en français, naturellement, une deuxième non pas en russe mais dans une version orchestrale qui en surprendra quelques uns par ses origines et puis, finalement, une troisième java... javanaise (mettons). Nous les avons retrouvées, toutes les trois, sur un site russe qui n'en contient pas moins d'une cinquantaine de versions dont une en kurde et une autre en yiddish : La version française d'abord Puis la version orchestrale Par le "Wachregiment Berlin" (Berlin Regimental Band) (sic), sous la conduite de G. Finalement, pour la version javanaise Paroles

Etienne Chouard, la démocratie, le pouvoir et ses abus, et le tirage au sort comme remède Étienne Chouard est venu à Metz samedi 22 octobre à l’invitation d’ATTAC Moselle et de Madame Turandot, sa groupie officielle. La conférence a commencé vers 18h00, et ne s’est achevée que vers 22h30. Voilà quelqu’un qui ne mégote pas sur ses heures ! Avant de commencer, je tiens à évacuer une polémique stérile qui court en ce moment sur la toile et qui prétend qu’Étienne Chouard serait en vrac complotiste, antisémite et au final un sous-marin de l’extrême-droite. Ces gentils qualificatifs lui sont notamment donnés par ceux qui s’intitulent “antifas”, comme “antifascistes”. Étienne Chouard serait d’extrême droite ? Trop c’est trop, basta cosi. Encore un autre préambule : je ne vais pas faire de narration chronologique de la conférence. [EDIT : les videos arrivent ! [Partie 1] [Partie 2] [Partie 3] [Partie 4] [Partie 5] [Partie 6] Étienne Chouard réfléchit. Hors de question de passer des heures sur son contenu : une seule référence : le meilleur site sur le sujet ! Les coupables ?

Libération, mode d’emploi (1) : Une purification politique et éditoriale ? Le Conseil de surveillance de Libération vient de renouveler sa confiance à Nicolas Demorand pourtant chahuté par la rédaction du quotidien, à la fois sur les choix d’orientation et sur les méthodes de direction. L’occasion de faire le point. Un jeu de mot lamentable, sur la « “purification” éthique » à laquelle aurait appelé Mélenchon, en suggère un autre : quelle purification journalistique est en cours à Libération ? Et avant de revenir, dans un prochain article, sur sa purification économique et managériale, cette question : qu’en est-il de sa purification politique et éditoriale ? Libération est un média d’opinion (ou, si l’on veut, de parti pris) : c’est le droit le plus strict de sa rédaction de l’afficher. De sa rédaction ou de sa chefferie ? Disons-le tout net : on trouve de tout dans Libération. Les mois passent et l’inquiétude gagne le grand stratège de Libération. (2) Les années passent et Libération change de capitaine. Vient ensuite cette double page : - Un titre misérable.

Related:  VIDEOS