background preloader

Alimentation équilibrée : quelles sont les proportions idéales ? avec e

Alimentation équilibrée : quelles sont les proportions idéales ? avec e
Related:  cuisine santé, saine (suite)SVT 3ème

Végétarisme – aspects nutritionnels à considérer pour passer au vert Beaucoup de personnes prennent la décision d’exclure la viande ainsi que certains produits d’origine animale de leur alimentation. Ils le font pour diverses raisons et à divers niveaux. Il est important de bien se préparer pour s’assurer un apport correct en éléments nutritifs. Eviter les carences Bien que le végétarisme couvre toute une série de type de régimes, les vrais végétariens excluent de leur alimentation tout type de viande ou dérivés. Dans les régimes strictement à base de plantes, des déficiences en certains éléments nutritifs peuvent apparaître, d’autres seront manquants ou faiblement absorbés par le système digestif. Ces éléments nutritifs se trouvent en général en quantité suffisante dans les régimes de type lacto-ovo-végétariens ou pesco-végétariens. Tableau 1 – Nutriments importants pour les régimes végétariens/végétaliens et les apports recommandés7 Un support nutritionnel Bénéfices potentiels pour la santé Conclusion Références Hercberg S, Preziosi P, Galan P. (2001).

Mettez le cabillaud au menu ! Envoyer cette page à un ami Mettez le cabillaud au menu ! Courriel* Séparer les différentes adresses avec un point-virgule(;) De: Votre nom* Votre courriel* Message: * Champs obligatoires ACCUEIL QUI SOMMES-NOUS ? 2 février 2015 Publicité Nouvelles Entrevues Dossiers 5 aliments de février qui allient plaisir et santé ! Accueil > Actualités > Dossiers Le cabillaud, source de protéines complètes Considéré comme un poisson maigre se reconnaissant par sa chair blanche, le cabillaud contient peu de matières grasses. « Retour12345Lire la suite » Anais Lhote Gagner des années de longévité Découvrez dès aujourd’hui les nouvelles trouvailles des médecines naturelles Cliquez ici Clinique d'Ophtalmologie Vivez l'expérience d'une meilleure vision avec la correction de la vision par le laser chez IRIS. L'actualité santé en vidéo : L'épidémie de grippe s'installe en France Correction de la vision Prenez rendez-vous pour une consultation sans engagement avec des professionnels qualifiés. Implants dentaires Service Invisalign

La nutrition sportive - Centre canadien pour l'éthique dans le sport Connexion English Centre canadien pour l'éthique dans le sport - Promouvoir l'éthique dans le sport au Canada Facebook Twitter YouTube RSS Accueil > Zone athlète > La nutrition sportive La nutrition occupe une part importante dans la vie d’un athlète. Plusieurs organismes au Canada possèdent l’expertise en ce domaine et fournissent des orientations claires et cohérentes sur le ravitaillement du corps en vue de la performance sportive : Diététistes du CanadaAcadémie canadienne de médecine de sport et de l'exercise (ACMSE) Les recherches soutiennent qu’une diète équilibrée est un moyen légitime d’atteindre les sommets de la performance. Outils Voir aussi... Carte du site | Conditions | Communiquez avec nous © 2011

groupes sanguins et transfusions Dossier - Des groupes sanguins pour quoi faire ? [Sommaire] [Antigènes] [Anticorps] [Mère-foetus] [Règles immunologiques] [Conclusion] 4- Règles immunologiques de la transfusion sanguine : Eviter le conflit antigène - anticorps La transfusion sanguine aujourd’hui Les situations médicales dans lesquelles on est amené à réaliser une transfusion sanguine à des malades sont fréquentes et variées, au premier rang desquelles les pertes de sang importantes par hémorragie grave. Risque immunomogique et notion de compatibilité Le risque premier lors d’une transfusion sanguine est lié à la possibilité de réunir dans le l’organisme du receveur (la personne transfusée) un anticorps et son antigène érythrocytaire. Figure 4.1 . Compatibilité dans le système ABO : impératif transfusionnel Un individu de groupe AB n’a pas d’IgM anti-A ou B circulantes, il peut donc recevoir du sang des trois autres groupes du système ABO : on parle de receveur universel dans le système ABO. Figure 4.2 .

Végétarisme : des conseils avant de passer au vert Actuellement, de plus en plus de personnes sont tentées par un changement de mode d'alimentation, par l'abandon des aliments carnés ainsi que de certains produits d'origine animale. Les régimes peuvent inclure ou non les oeufs, les produits laitiers et les poissons et fruits de mer. Les vrais végétariens excluent de leur nourriture tout type de viande et ses dérivés. Quant aux végétaliens, ils sont encore plus stricts, éliminant même le miel. Il existe d'ailleurs une large variété de produits pour aider les végétariens à conserver un bon équilibre alimentaire. Moins de risque de diabète Les adeptes des régimes végétariens consomment en général beaucoup de fruits, de légumes et de fruits à coque. FoodToday insiste néanmoins sur le fait qu'une alimentation équilibrée est bénéfique pour la santé, qu'elle contienne ou non de la viande et des produits d'origine animale.

Stop aux « 5 fruits et légumes » par jour Une partie de vos impôts est utilisée par le ministère de la Santé pour vous seriner sur tous les tons que vous devez manger cinq fruits et légumes par jour. J’ai déjà souvent écrit que cinq portions de fruits et légumes ne me paraissent pas assez, et qu’il en faut au moins huit, ce qui est d’ailleurs plus que facile à atteindre dès que vous vous décidez à faire attention à ce que vous mettez dans votre caddie. Mais il y a un autre grave problème avec ce slogan : manger des fruits ou des légumes est complètement différent. En réalité, ce sont les légumes qu’il faut manger en quantité importante. L’abus de ces fruits et légumes est dangereux pour la santé Dans la catégorie des fruits, ceux dont il faut vous méfier sont les fruits riches en fructose, un sucre qui est mal métabolisé par l’organisme, qui provoque des pics de glycémie (sucre sanguin) et l’accumulation de graisses malsaines dans vos cellules. Il s’agit des ananas, et surtout des oranges, des bananes et des raisins. (1) Sayre R.

Nutrition sportive En nutrition sportive les compléments alimentaires ne sont pas indispensables pour les sportifs de haut niveau comme pour les sportifs de niveau modeste mais s'entrainant régulièrement dans le but de se maintenir en forme. Une alimentation variée assure l'apport complet des nutriments utiles à une bonne condition physique. Le problème peut éventuellement venir de la qualité de notre alimentation souvent appauvrie. Les fameuses calories vides des produits raffinés remplacent les produits naturels et riches nutritionnellement. Les fruits et légumes de saison locaux et cultivés selon les norme de l'agriculture biologique sont, pour cela, hautement préférables aux produits transformés de l'industrie agro-alimentaire. Effort et carences Dans le domaine sportif il faut surveiller les risques de carences dues à l'intensité des séances d'entraînement et des compétitions. Quel complément alimentaire est vraiment nécessaire et efficace compte tenu de ma pratique et de mes choix alimentaires ? Sel

Tout savoir sur la greffe Les organes greffés On sait aujourd’hui greffer avec succès six organes différents. Le rein est le plus couramment greffé. Suivent le foie, le coeur, les poumons, le pancréas et des parties de l’intestin. En 2014, ce sont au total 5 357 organes qui ont été greffés. Lire la transcription Les malades concernés Parmi les malades qui peuvent être amenés à recevoir un jour une greffe d’organes, on rencontre des personnes atteintes de malformation cardiaque, de mucoviscidose, d’insuffisance rénale terminale, de certains cancers… On rencontre également des patients de tous âges, du bébé à des personnes de plus de 70 ans. La décision de greffer est prise au cas par cas par un médecin. Le remplacement de l’organe déficient est envisagé par le médecin qui suit le patient lorsque plus aucun traitement ne fonctionne. Le cas de la greffe rénale Si la greffe de rein est rarement vitale, elle change radicalement la vie de celui qui en bénéficie. L’attente du greffon

Recommandations nutritionnelles exprimées en termes d’aliments : sommes-nous sur le bon chemin Établir des recommandations nutritionnelles en termes d’aliments est une chose. S'assurer qu'elles soient lues, comprises et suivies en est une autre. Les chercheurs du réseau d'excellence EURRECA ont étudié comment les consommateurs perçoivent ces recommandations. En quoi consistent les recommandations nutritionnelles exprimées en termes d’aliments ? Les recommandations nutritionnelles exprimées en termes d’aliments (Food-based dietary guidelines (FBDG)) sont des messages simples sur une alimentation saine destinés au grand public. L’indication qu’elles donnent sur ce qu’il convient de manger est exprimée en termes d'aliments plutôt que de nutriments ; elles constituent un guide basique pour la planification des repas ou menus quotidiens. Plus précisément, les recommandations FBDG tiennent compte des habitudes alimentaires dans leur globalité pour obtenir une alimentation saine. Les études sur la compréhension des recommandations par les consommateurs indiquent des résultats mitigés.

Le quinoa - Coach en hygiène de vie et santé Le quinoa une petite bille aux grandes vertus Le quinoa est cultivé depuis environ 5000 ans par les civilisations précolombiennes. Ce n'est pas une céréale, mais une herbacée de la famille des chénopodiacées comme les betteraves et les épinards. Son index glycémique est moyen et sa charge glycémique est moyenne. Le quinoa est pauvre en lipides et donc d'une digestion aisée. Le quinoa est riche en fibres, en fer, en cuivre, en manganèse et contient aussi du potassium et du phosphore. C'est une des rares sources végétales à contenir tous les acides aminés essentiels sans la graisse des protéines animales. Le quinoa cuit possède un indice PRAL de 2,3 (Potential Renal Acid Load) ce qui le rend beaucoup moins acidifiant pour l'organisme que les céréales. Le quinoa se cuisine comme le riz et sa durée de cuisson dépend si on l'apprécie al denté ou pas. Un conseil santé gratuit (formulaire sur la gauche "Un conseil santé gratuit")

Related: