background preloader

Veille scientifique et web 2.0 : une carte mentale

Veille scientifique et web 2.0 : une carte mentale
Le service Veille et analyses de l’IFÉ participe cette année au programme des formations doctorales de l’Université de Lyon, avec deux propositions. L’une des formations s’intitule « Approche internationale de la recherche en éducation et formation » (4 demi-journées) ; elle se déroulera en mai à l’IFÉ et sera animée par Annie Feyfant. L’autre, qui s’achève prochainement, porte plus spécifiquement sur « Comment construire sa veille scientifique et optimiser ses méthodes de travail grâce au web 2.0 ?« . Elle s’adressait en priorité aux doctorants de sciences humaines et sociales de l’Université de Lyon. La préparation de cette formation nous a conduit, avec mon collègue Rémi Thibert, à concevoir une carte mentale sur les outils pouvant être mobilisés pour instrumenter telle ou telle étape du cycle de veille. Lien vers la version téléchargeable, avec une arborescence cliquable :

Le blog de Recherche-eveillee.com La Une Les flux rss des principaux journaux en ligne Doctorat 2.0, les outils numériques au service des chercheurs Au-delà de la maîtrise des outils informatiques traditionnels comme les logiciels de traitement de texte, les outils de présentation de type diaporama (PowerPoint ou Impress), les tableurs ou encore la messagerie électronique, les doctorants sont sensibilisés à travers des formations et des guides en ligne au rôle essentiel joué par les outils numériques dans le cadre de leurs pratiques de recherche. Les outils de veille numérique Se former aux outils Nous avons déjà chroniqué sur Thot l'excellent tutoriel Form@doct visant à répondre aux besoins informationnels des chercheurs. Magali Le Gall, Responsable des services aux publics et de la formation des usagers à la BU des sciences de Versailles (SCD de l’UVSQ), s'inscrit dans une dynamique identique et propose sur la même plateforme un support de formation intitulé Chercher, organiser, partager, veiller et de nouveau destiné aux doctorants. Sources Mélodie Faury : Source de l'illustration : Illustrations.fr

Cours d'info-doc au lycée de Noirétable » seconde Connaître et utiliser le classement des fictions au CDI On utilise le classement alphabétique. Pour les romans, les pièces de théâtre, les contes, les nouvelles, les recueils de poésie, on utilise le nom de famille de l’auteur pour établir la cote et donc faire le classement. Cas particulier des bandes dessinées : dans les bacs, elles sont classées par ordre alphabétique des titres de séries. Une cote d’ouvrage de fiction est faite sur le modèle suivant : Remarque : en-dessous de la première lettre du titre, on trouve éventuellement le numéro du tome sous la forme «t.1». Deux exercices sont à faire : Connaître le classement des périodiques Rappel : périodique = journaux + magazines + revues Les journaux dans le meuble en bois sont classés par ordre alphabétique des titres des journaux (sans tenir compte des articles). Les revues et les magazines sur les étagères noires sont classées de la même manière que les journaux mais il y a un meuble spécial pour les revues et les magazines forestiers.

lettrestablettes - Activités et dispositifs pédagogiques avec iPad Ecrire pour se souvenir, mémoires croisées. Déroulement du projet : 1. Les élèves sont guidés vers des recherches documentaires en archive à partir des padlets suivants: En parallèle, ils étudient en classe différents textes d'auteurs qui relatent différents moments de la guerre. 2. 3. 4. Cela aide les élèves à mieux comprendre la situation des personnes et personnages (un soldat marocain en hiver dans la Somme ressent des émotions particulières que d'autres n'auront pas forcément et qu'il faudra transcrire dans les lettres).

Blog de M@rcel : des technologies et des pédagogies qui travaillent ensemble Introduction : répondre ou débattre Ce billet portera sur la contribution de deux collègues, Alain Beitone et Margaux Osenda, qui ont publié « La pédagogie inversée : une pédagogie archaïque » (des extraits de cet article seront proposés en bleu ci-dessous) Il ne s’agit pas pour moi de « répondre » à leurs arguments ou de les démonter en tentant de démontrer combien le propos serait incorrect, inapproprié, fallacieux … Je l’ai souvent dit : en matière d’innovation (gardons ce concept pour le moment), il me paraît important de considérer tous les points de vue même ceux envers lesquels, personnellement et subjectivement, on ne peut d’emblée marquer son accord. En effet, les propos des thuriféraires et autres évangélistes doivent être considérés avec circonspection voire méfiance, ceux des « grognons » (comme je les appelle chaleureusement) avec attention en ce qui concerne les alarmes qu’ils nous envoient. La classe inversée n’a rien d’innovant ! Introduction I.1. I.2. I.3.

La veille, son métier et ses idées reçues - Blog de L'Œil au Carré La veille comme beaucoup de métiers a son lot d’idées reçues. Et du fait d’être peu connu, le métier de veilleur est mal connu. En caricaturant un peu, le veilleur est souvent vu comme une sorte d’espion omniscient, qui détient des outils magiques capables de tout faire ou presque. Je vous propose aujourd’hui une petite compilation des trois principales idées reçues sur la veille et ses veilleurs… et de briser certains rêves (dès le lundi, c’est dur, je sais Un veilleur ne peut pas tout surveiller Je l’avoue, c’est un peut de notre faute à « nous » prestataires : nous avons tendance dans notre discours à parler de « tout savoir sur… » ou « surveiller toutes les retombées à propos de… ». Alors comment faire une veille pertinente sur cette thématique ? Une fois ces axes définis, on peut réfléchir sur une méthode et des outils à mettre en œuvre, ou en d’autres mots : en premier lieu identifier ce qu’on cherche et pour qui/pourquoi, et ensuite comment. Un veilleur ne sait pas tout sur tout

5 alternatives à google Alerts pour traquer les mots clés sur le web Google Alerts est le service le plus connu pour traquer le web. C'est un des meilleurs outils qui permet aux utilisateurs de traquer la recherche sur tout le web en choisissant les mots clés à suivre et à recevoir les résultats dans l'email. C'est une bonne technique également pour suivre nos propres mots clés si nous sommes blogueurs et éditeurs de contenu en ligne car cela nous aidera à connaitre notre notre influence et notre position sur les moteurs de recherche. Ces derniers temps beaucoup d'utilisateurs se lamentent des services de cet outil.C'est pour cette raison il ne faut rester les mais croisés et commencer à chercher d'autres alternatives possibles. Ainsi j'aimerais vous proposer 5 alternatives à google Alerts. Alerti:-----------------------Alerti est une belle alternative à google Alerts. Mention:------------------------- Mention est un outil très intéressant pour suivre les mots clés qu'on veut en ligne. Favebot:------------------------ Vous avez aimé?

sans titre Attention, cet atelier est particulièrement important pour votre CCF, en particulier pour l’épreuve écrite. Qu’est-ce qu’analyser l’information ? Quel que soit son support (livre, périodique, Internet, etc.) il faut toujours analyser une information afin de l’utiliser correctement. Il s’agit de déterminer : sa qualitésa pertinence. Déterminer la qualité d’une information revient à se demander « est-ce que cette information vient d’une source de qualité donc est-ce que je peux l’utiliser ? Déterminer la pertinence d’une information revient à se demander « est-ce que cette information m’est utile ? De plus, une information est très rarement neutre : sa signification est influencée par le but, l’objectif poursuivi par celui ou celle qui donne l’information. Pour analyser l’information, il faut évidemment tout d’abord la lire (ou l’écouter, ou la regarder, etc.) et la comprendre. Afin de repérer quel peut être l’objectif de quelqu’un qui vous donne une information, répondez au quiz en ligne ici.

Classification décimale universelle Voici les tables principales de la classification décimale universelle (CDU) utilisée par les bibliothèques scolaires françaises. La CDU est parue pour la première fois en 1905, élaborée par des juristes belges à partir de la classification Dewey. L'objectif est d'établir une bibliographie du savoir humain spécialement dans les domaines scientifiques et techniques. Aujourd'hui, la CDU existe en plusieurs langues et représente un système général de classement largement répandu. consortium UDC international. Les liens de ce classement vous renverront sur les classements présents sur ce site. /TABLES PRINCIPALES\ [0] GÉNÉRALITÉS [1] PHILOSOPHIE. Dewey : Ce système a été inventé en 1876 par le bibliographe et éducateur américain Melvil Dewey alors étudiant à l'université. Derniers développements : Une version informatisée de la CDU existe aujourd'hui, mais en anglais. Consortium UDC : P. Source : CDU, 5ème édition abrégée du céfal, UDC consortium, 1994 Pour aller plus loin :

Guide pratique de la veille par Corinne Dupin Corinne Dupin. Guide pratique de la veille : diagnostic, collecte, traitement, diffusion, valorisation, outils. Paris : Editions Klog, 2014. 119 p. Attention, l’auteur le précise dès son introduction, il ne s’agit pas d’un ouvrage technique sur la veille « les tutoriels sont légion sur le web et l’autoformation largement répandue« . L’information sur la veille que l’on trouve sur internet consiste la plupart du temps en une information technique sur un nouvel outil à tester ou sur les évolutions d’un outil confirmé ou encore sur un comparatif d’outils et de techniques. Sur internet, l’information de méthodologie de veille existe bien mais elle se résume la plupart du temps aux paragraphes d’introduction de présentations PDF, Powerpoint ou SlidesShares. L’ouvrage de Corinne Dupin permet de prendre du recul sur la profession de veilleur alors que celui-ci s’inscrit en général dans une course effrénée à l’information. De nombreux conseils pratiques illustrent les propos de l’auteur.

5 étapes pour reprendre le contrôle des médias sociaux Le web et les réseaux sociaux sont qualifiés de chronophages. À raison. Même avec les meilleures intentions du monde. Même moi. Mea culpa. Un petit rappel: la matrice d’Eisenhower est à la fois un concept et un outil qui permet de prioriser ses tâches et ses actions. La matrice Eisenhower permet de résoudre – en partie – le fait que le temps est limité, de même que les ressources disponibles. Pour s’en sortir, il faut se dire: Je ne pourrai pas tout faire. Au niveau des réseaux sociaux, le temps n’est pas devenu plus élastique. Donc oui, la matrice Eisenhower peut s’appliquer aux réseaux sociaux. Étape 1 – Combien de temps minimum par jour pour les réseaux sociaux La première étape est de déterminer combien de temps vous voulez passer par jour sur les réseaux sociaux. Ne voyez pas trop grand! Étape 2 – Déterminer ce qui est important La deuxième étape est de déterminer ce qui est important. Vous avez au minimum 3 axes à considérer: Étape 3 – Déterminer ce qui est urgent Sur le même thème

Related: