background preloader

OPIE-Insectes

OPIE-Insectes
Related:  Thème2B nourrir l'humanitéespeces

Ravageurs généraux des grandes cultures Publication 811 : Guide agronomique des grandes cultures > Déprédateurs des grandes cultures > Ravageurs généraux des grandes cultures Table des matières Ravageurs terricoles Asticots maïs, soya, fourrages et céréales d'automne Plusieurs types d'asticots s'attaquent aux grandes cultures. Description : Les asticots sont des larves de couleur blanche en forme de « C », avec une tête brun-orange et un postérieur noir. Dommages : Les asticots se nourrissent des racines fibreuses des plants, à une profondeur de 3 à 5 cm (1-2 po) de la surface. La figure 13-1, Cycles biologiques et périodes d'alimentation des principaux asticots (hanneton européen, hanneton commun et scarabée japonais), fait ressortir les différences et les similitudes dans les cycles biologiques. Figure 13-1. Texte correspondant - Figure 13-1. Hanneton Européen (ver blanc) (Rhizotrogus majalis) maïs, fourrages, céréales Planche 59. Cycle biologique : Ce ravageur ne produit qu'une seule génération par an. soya, cultures fourragères

Anthidium florentinum Le dragueur de la lavande et la cueilleuse de coton. Anthidium florentinum Le dragueur de la lavande et la cueilleuse de ouate ! Ce mâle a une particularité.Les derniers segments de son abdomen sont munis de crochets que vous verrez mieux en agrandissant l'image. C'est essentiellement sur la lavande que notre mâle " drague".Mais de bon matin , il se restaure et perché au sommet de l'inflorescence, il va chercher le nectar nourricier Voilà le mâle amputé que j'ai photographié plusieurs jours de suite.La petite flèche indique le morceau de patte manquante. Ici, j'ai mis une seconde vue, prise d'un autre angle Et la cueilleuse de coton ? Autant vous dire que s’approcher d’elle sans la faire fuir et ensuite la saisir en plein travail ne fut pas facile.Une fois la quantité requise, elle s’envolait tellement soudainement et si vite que je n’ai que de piètres images de son départ avec sa précieuse charge.Je n’ai hélas jamais pu voir où elle se rendait !

Espèces menacées : les plans nationaux d'actions La conférence environnementale 2014 Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée") Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie Accueil du site > Eau et Biodiversité > Faune et flore > Les espèces menacées > Espèces menacées : les plans nationaux d’actions Eau et Biodiversité Espèces menacées : les plans nationaux d’actions Les plans nationaux d’actions visent à définir les actions nécessaires à la conservation et à la restauration des espèces les plus menacées. Télécharger la brochure "Plans nationaux d'actions en faveur des espèces menacées : objectifs et exemples d'actions" Dernières publications Retrouvez tous les thèmes

INRA - Les insectes agricoles d'époque d'après le Larousse agricole 1921 Vers la page d'accueil d'OPIE-Insectes Entre crochets (en bleu), un lien ou une indication pour actualiser le nom de l'insecte ou une piste vers une ressource internautique proche (sites opie-insectes ou HYPPZ). Les préconisations de lutte sont scrupuleusement recopiées, sans plus. A la page des A : Abricotier (ennemis de l'), Achérontia, Agrile, Agrotide, Aiguillonnier, Altise, Alucite, Anomale, Anomalon, Anophèle, Anthomyie Anthonome, Apion, Artichaut (ennemis de l'), Asopie, Atomaire, Attacus. Et l'Abeille. Abricotier (ennemis de l') Parmi les ennemis, les chenilles processionnaires, les colimaçons sont à redouter; les premières sont combattues efficacement au moyen de jus de tabac, les seconds sont ramassés et écrasés. [A voir : l'Abricotier et ses ennemis d'après HYPPZ] Achérontia Lépidoptère nocturne de la famille des Sphingidés ( fig.82). [Écouter son "cri"] Agrile Insecte Coléoptère, à coloration métallique, et dont la larve vit dans les branches d'arbres (fig. 122). Agrotide ou Agrotis

Abeille charpentière ou Xylocope (Xylocopa violacea), biologie et développement; Pour info ! Les acariens nous posent parfois problèmes, mais ils en posent pareillement aux insectes, et ce n'est pas le malheureux xylocope ci-dessous, qui dira le contraire ! Présentement il s'agit en effet d'acariens parasites du type "encroûtant", lesquels vivent aux dépens de l'hôte et finissent par littéralement l'épuiser. Les acariens dits "phorétiques" (ci-dessous également) font seulement du "stop", et si leur nombre peu constituer une véritable gène, c'est toujours momentané. untitled Insectes Tous les observatoires des insectes Vigie-Nature regroupe plusieurs observatoires qui s’intéressent aux insectes : plusieurs groupes sont étudiés, des papillons de jour aux orthoptères (famille des sauterelles) en passant par les bourdons et les autres insectes polinisateurs. Calopteryx virgo meridionalis [© Frédéric Jiguet] SPIPOLL (Suivi photographique des insectes pollinisateurs) : un observatoire qui repose sur la chasse photographique et vise à mieux connaître le rôle de différents facteurs de l’environnement sur les communautés d’insectes pollinisateurs. Ouvert à tous ! Observatoire des bourdons : un suivi de 13 groupes de bourdons communs, dans les jardins des particuliers. PROPAGE : un suivi des papillons de jour par les gestionnaires d’espaces. STERF (Suivi temporel des rhopalocères de France) : un suivi des papillons de jour qui propose un protocole plus poussé, réservé aux lépidoptéristes aguerris.

Colloque Invertébrés mai 2015 Détails Mis à jour le mercredi 4 mars 2015 15:40 Du 13 au 16 Mai 2015 à Toulouse (31) > L'appel à contribution est terminé ! Retrouvez le programme détaillé du colloque en cliquant ici. > Vous souhaitez vous inscrire à ce colloque ? ou remplissez le formulaire d'inscription papier téléchargeable à ce lien et renvoyez-le avec votre réglement de 50 € TTC de participation au CEN Midi-Pyrénées (comprenant l'inscription et les repas de midi des 14 et 15 mai, ainsi que les pauses café). Préambule : Mollusques, araignées, insectes et autres invertébrés ne sont plus les oubliés de la gestion des espaces naturels. Dans la droite ligne des colloques « Inventaire et cartographie des invertébrés comme contribution à la gestion des milieux naturels français » (Besançon et Dijon), le partage des expériences de chacun sera au coeur de ce colloque, destiné à améliorer encore la prise en compte des invertébrés dans la gestion des espaces naturels. Comité scientifique : Tarif : 50 € TTC par personne. Se loger

Related: