background preloader

Des textes et des témoignages sur la Shoah

Des textes et des témoignages sur la Shoah
Dernière modification de cette page : 01/24/2012 17:10:26 Avant les camps : antisémitisme et persécution / La collaboration et la résistance à la déportation / La déportation : les arrestations, les rafles, Drancy, les trains / Les camps de concentration / L'extermination : les camps d'extermination, autres formes d'extermination / Après les camps : justice, jugements, réflexions AVANT LES CAMPS : antisémitisme, persécution LA COLLABORATION ET LA RÉSISTANCE à la déportation LA DÉPORTATION : les arrestations, les rafles, Drancy, les trains L'EXTERMINATION : camps d'extermination, autres formes d'extermination, libération des camps APRES LES CAMPS : justice, jugements, réflexions Vous pouvez consulter la liste de tous les témoignages présents sur ce site OU Illustration François Lemaire, Soissons

http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/textes.htm

Related:  HolocausteShoahLitterature Arts et histoireA Classer 2Solution Finale

Virginie Linhart, Après les camps, la vie 1Sur 75 700 déportés juifs Français dans les camps nazis, moins de 2 500 sont revenus. Virginie Linhart en a interrogé une dizaine, déportés entre 1942 et 1944. Ceux-là ont pu affronter la vie « retrouvée », et ne se sont pas suicidés comme bien d'autres. Ils racontent sous la caméra ces retrouvailles avec la vie. Shoah Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Insurrection du Ghetto de Varsovie, avril-mai 1943. Photo extraite du rapport de mai 1943 de Jürgen Stroop à Himmler. Légende originale en allemand : « Poussés hors de leurs trous ». Certaines des personnes visibles sur cette photo ont été identifiées : - le garçon au premier plan est peut-être Artur Dab Siemiatek, Levi Zelinwarger (près de sa mère Chana Zelinwarger) ou Tsvi Nussbaum ; - Hanka Lamet, la petite fille à gauche ; - Matylda Lamet Goldfinger, la mère de Hanka, deuxième en partant de la gauche ; - Leo Kartuziński, en arrière-plan avec un sac blanc sur l'épaule ; - Golda Stavarowski, la première femme à droite, au fond, qui ne lève qu’une main ; - Josef Blösche, le SS avec une arme à feu à droite, exécuté en 1969.

Un texte pour aborder l’autoportrait Le jeudi 29 avril 2004. Ce petit texte extrait des Histoires Pressées de Bernard Friot, problématise assez bien la question de l’autoportrait. Qui sommes nous en effet aux yeux des gens que nous côtoyons ? Histoire des persécutions des Juifs de l'Antiquité au Moyen Âge Capétiens, le temps des bûchers, des exils et des spoliations "Dans la mesure où l’origine du christianisme remonte aux communautés juives du Moyen-Orient, l’attitude de l’Eglise vis-à-vis des Juifs a longtemps été indécise. Mais à partir des Croisades, les Juifs sont considérés comme des Infidèles, et persécutés dans toute l’Europe. Le statut des juifs est celui de citoyens de second ordre : obligés de vivredans des ghettos, ils n’ont pas droit de séjour permanent dans les villes,et les seules activités auxquelles ils ont accès sont le commerce, le col-portage et le prêt sur intérêt, ce qui aggrave encore le ressentiment à leur égard. Les mythes antijuifs naissent, comme ceux de la profanationde l’hostie et du meurtre rituel, ou de l’enlèvement d’enfants. Les sté-réotypes propagent l’image de l’usurier riche et insensible, ou du col-porteur pauvre et rusé.

La Shoah Enseigner la Shoah est « une mission pédagogique exaltante et féconde, qui s’inscrit dans une démarche résolument citoyenne » (Serge Klarsfeld). L’enseignement de la Shoah à l’école permet d’assurer le devoir de mémoire à travers le savoir historique et la connaissance précise de son Histoire. En plus de la dimension historique, cet enseignement possède une dimension civique offrant aux élèves des éléments de réflexion et de culture afin de pouvoir refuser, demain, toutes formes de racisme et de discrimination. Comme l’a dit l’inspecteur général Dominique Borne lors d’une interview en 2000 pour Le Nouvel Observateur : "L'histoire dérange et guérit tout à la fois. Elle est thérapie ; elle guérit les conflits de mémoire… La finalité de l'enseignement de l'histoire n'est pas morale, elle est civique. La défense des valeurs démocratiques des droits de l'homme ne concerne pas que la seule 2ème guerre mondiale, mais tout enseignement de l'histoire".

La libération du camp de Buchenwald Résumé Le camp de concentration de Buchenwald a été libéré par les troupes américaines. Pourtant, selon les accords de Yalta, il fut remis aux troupes soviétiques. Extrait de « Les historiens allemands relisent la Shoah » « Face à la Shoah, il y a une obscénité absolue du projet de comprendre (1). » Cette déclaration de Claude Lanzmann a le mérite de la clarté. Le réalisateur du film Shoah affirme ainsi non seulement l’inintelligibilité du génocide des juifs, mais encore le caractère pornographique de toute tentative de l’éclairer. Quiconque, en effet, réfléchit avec un minimum de recul à que fut le génocide des juifs, à la détermination brutale que sa mise en œuvre nécessita ne peut qu’être saisi de vertige. NUSSBAUM, autoportrait 1943 Ces œuvres sont aujourd’hui des traces tangibles de l’existence des camps et de l’extermination des juifs au même titre que les vestiges des baraquements, les témoignages de rescapés et les photographies prises à la fin de la guerre. Cependant, elles posent également la question du statut à conférer à l’oeuvre d’art. Pour certains, celle-ci serait une incarnation au même titre qu’un témoin, ou un survivant, même si elle possède de fait un statut de véracité historique moindre par rapport à cette parole orale directe. En effet, l’œuvre d’art transmet, elle aussi, une part de cette Histoire à travers un langage symbolique. L’œuvre d’art serait également investie d’une fonction mémorielle au même titre qu’une valise de déporté, une photographie ou une étoile de tissu jaune.

Protocole de la conférence de Wannsee Protocole de la conférence de Wannsee Le 20 janvier 1942, une réunion fut organisée par Reinhard Heydrich, l'adjoint d'Heinrich Himmler et le directeur de l'Office central de sécurité du Reich (Reichssicherheitshauptamt). Quinze hauts fonctionnaires du Parti nazi et de l'administration allemande se réunissaient dans une villa réquisitionnée par l'Office central de sécurité du Reich, dans la banlieue de Berlin, au bord du lac de Wannsee.

Mémorial de la Shoah Le 7 avril 1994 au matin, le génocide des Tutsi au Rwanda débutait à Kigali et allait faire en trois mois plus d'un millions de victimes. Cette date a depuis été désignée par l'ONU Journée internationale de réflexion sur le génocide de 1994 au Rwanda et permet chaque année de se souvenir pour être capable de continuer à agir. En 1994, alors que la France commémorait le 50ème anniversaire des sombres épisodes de la Seconde guerre mondiale, comme la rafle des enfants d'Izieu le 6 avril 1944, et que le "plus jamais ça" résonnait dans tous les esprits, un nouveau génocide débutait au Rwanda. Tout ce qui est mort comme fait, est vivant comme enseignement écrivait Victor Hugo.

Chronologie du système concentrationnaire nazi (1933-1945) Chronologie des mesures antisémites nazies et des débuts de la Shoah 30 avril 1933 - loi instaurant un numerus clausus dans les écoles et universités allemandes 29 septembre - loi interdisant aux Juifs d'être propriétaires de terres allemandes 4 octobre - interdiction aux Juifs en Allemagne de publier des journaux 17 mai 1934 - les juifs sont privés d'assurance-maladie Nouvelles perspectives sur la Shoah L’historiographie de la Shoah a profondément évolué depuis quelques années. Nouvelles sources, nouvelles méthodes, nouveaux regards ont permis de renouveler un champ qui se caractérise aujourd’hui par son dynamisme et son ouverture. Ces transformations ne sont pas sans incidence sur les manières d’écrire l’histoire et de se souvenir : à nouvelle histoire, nouvelle mémoire. Le champ d’études que constitue la Shoah se caractérise par son ouverture et son dynamisme. La génération des Poliakov, des Hilberg, des Friedländer a jeté les fondements de la discipline. Mais déjà d’autres sources, d’autres questionnements, d’autres formes d’écriture émergent : comparatisme, histoire économique, rôle des administrations, micro-histoire, enquête familiale, etc.

3ème – Arts, Créations, Cultures – Quand le bonheur c’est d’avoir (HDA) Comment l’artiste exprime t-il son mécontentement face à la société de consommation ? Fiche de cours Après la seconde Guerre mondiale la consommation de masse qui est née aux Etats-Unis, s’étend au monde entier. Cette société de consommation impose la standardisation des modes de vie, elle favorise la surproduction, entraine la multiplication des déchets et du gaspillage.

Dossier Enfants dans la Shoah - Génocide et déportation des enfants « La véritable partie plaignante à votre barre est la Civilisation », déclara le procureur américain Robert Jackson, devant le tribunal militaire international, à l’ouverture du procès de Nuremberg (20 novembre 1945). Mais de quelle Civilisation pouvait-il encore s’agir ? « C’est en Allemagne que se produisit l’explosion de tout ce qui était en train de se développer dans tout le monde occidental sous forme d’une crise de l’esprit, de la foi » concluait au sortir de la Seconde Guerre mondiale le philosophe Karl Jaspers. Le surgissement inédit dans le conflit démocratique d’un parti constitutivement criminel fut une éventualité qui n’avait jamais été envisagée par aucun des laudateurs ou détracteurs de la démocratie. Que le nazisme ait pu s’emparer de l’appareil d’État allemand et le mettre en affermage, constitue dorénavant un fait irréversible et irrémissible.

Related: