background preloader

[Prospective] Le Crowdsupply, la version 2 du crowdfunding, débarque en France

[Prospective] Le Crowdsupply, la version 2 du crowdfunding, débarque en France
Le crowdsupply peut être considéré comme une seconde version du crowdfunding. En effet, il s’agit de combiner le financement du projet, à la gestion des ventes sur la même plateforme. Une nouveauté à laquelle bons nombres de sites de crowdfunding semblent s’intéresser. Du financement à la vente Le site américain Crowdsupply propose d’une part le financement des projets, de façon participative, dans l’esprit du crowdfunding, mais aussi une plateforme ecommerce pour vendre les produits des projets financés. Une garantie que souhaite apporter le site Crowdsupply, qui « ne lance pas un projet, même si il a atteint son objectif de financement, si nous n’avons pas la garantie qu’il soit livré » selon Lou Docteur, co-fondateur du site. La France et le crowdsupply Lancé très récemment dans le grand bain du financement de collection de mode, le site iamlamode.com s’est inscrit sur cette tendance sans le savoir. Tagged crowdfunding, Crowdsupply, iamlamode, MademoiselleCatwalk Related:  Crowdfunding

12 sites pour financer sa startup grâce au crowdfunding Alors qu’Happy Capital vient d’annoncer la création de sa plateforme d’Equity Crowdfunding, d’autres sites proposent sensiblement le même genre de service. Le financement participatif semble avoir le vent en poupe. Toutefois, il comporte des points de vigilance à ne pas sous-estimer. Le crowdfunding peut appaître sous plusieurs formes, à savoir le don, le prêt ou l’investissement. Dans le cas d’un projet entrepreneurial, l’investissement reste la forme la plus classique. Avantages et inconvénients Les Avantages Dans un premier temps, le crowdfunding apparaît comme un excellent moyen de financer un projet d’entreprise, à moindre frais, dans le but de tester un concept, une idée. Les Inconvénients Au delà du test, certains investisseurs n’ont pas mis la main à la poche, uniquement pour des beaux yeux. Une vraie campagne se prépare avec sérieux et professionnalisme Où financer sa startup? Site: www.particeep.com Site: www.anaxago.com Site: www.reservoirfunds.com Site: www.fondatio.com Bonus

Crowdfunding culturel : le véritable mécénat 2.0 se fait attendre Le "it" film du cinéma indépendant américain, The Canyons, produit par Braxton Pope combine tous les éléments pour faire parler de lui : un scénario écrit par le sulfureux romancier Bret Easton Ellis, un réalisateur culte en la personne de Paul Schrader, un casting improbable avec l’habituée des faits divers Lindsay Lohan, le réalisateur Gus Van Sant passé de l’autre côté de la caméra, et même la star masculine porno James Deen (sic)… Mais comme si cela ne suffisait pas, le producteur et ancien de la firme cinématographique Lions Gate a fait financer une grande partie du film par le biais d’une plateforme internet de "crowdfunding", soit de "financement participatif", alors qu’un bouclage du budget par des voies plus traditionnelles était largement envisageable pour un tel projet. Le résultat est là : on a encore plus parlé de The Canyons, et inversement Braxton Pope a ainsi pu mettre en avant cette nouvelle et prometteuse pratique de financement pour les industries culturelles.

Crowdfunding, Réussissez votre campagne - Colligence - Intelligence collective Quatrième de couverture Le crowdfunding n’est plus une utopie, mais une alternative concrète pour financer des projets. L’idée simple de contribuer collectivement paraissait totalement irréaliste il y a quelques années : jamais les internautes ne seraient prêts à s’engager de manière « sonnante et trébuchante »... Sachez comment fonctionne la finance participative, lancez votre campagne ! L'auteur Nicolas Dehorter est blogueur et consultant en financement participatif pour porteurs de projets de création d’entreprises, créatives ou autres.

Philippe GABORIEAU fondateur de Happy Capital Philippe Gaborieau Philippe GABORIEAU bonjour, vous êtes fondateur de Happy Capital. Parlez-nous du Financement participatif / Crowdfunding Pour nous le financement participatif, c'est d'abord du financement collectif de projets qui va venir en complément des systèmes existants. Nous avons décidé de nous positionner sur l'Equity crowdfunding, c'est à dire le financement des PME/PMI par les particuliers. Plusieurs particuliers croient en un projet, une équipe, une entreprise. Présentez-nous votre projet Happy Capital Tout d'abord, il faut préciser pourquoi nous avons créé cette plateforme. Quelle est la différence entre Happy Capital et d'autres sites spécialisés ? En premier lieu, nous sommes une plateforme destinée à financer la croissance des entreprises. Qui peut souscrire aux projets que vous sélectionnez ? Tout le monde : les particuliers, les business angels, les fonds d'investissements...

An Internet Angel for a Documentary After futile attempts to raise money through conventional methods, the two turned to a new means of financing projects in the region through crowdfunding online — trying to obtain money on the Internet. Rather than using Kickstarter or Indiegogo, which are popular global online platforms that gather money from the public for a variety of projects, they turned to a new platform called Aflamnah, which means “our movies” in Arabic. It started last July in Dubai. “I had never tried crowdfunding before, but since this is a social documentary, it made sense to involve people in funding the project to raise awareness about autism and gain an audience for our film locally,” said Ms. Ms. Access to funding is still difficult in the region. Filmmakers rely on grants from large film festivals, like the Dubai International Film Festival, or a few government grants, but competition is fierce. Filming will continue until the end of May.

"Le crowdfunding est-il l'avenir de la finance solidaire?" Dans l'univers de la finance solidaire de nombreuses avancées ont été faites ces dernières années qui expliquent notamment son joli taux de croissance de 15% en 2011. Pourtant le chemin reste long à parcourir. Si la croissance de la finance solidaire est en partie due à la multiplication des produits solidaires, elle résulte aussi de la prise de conscience du grand public sur les sujets sociétaux. Depuis 1995 l'association Finansol, par exemple, s'attache à étudier l'impact et la progression de la finance solidaire en France. Ces produits sont une façon efficace d'allier épargne et humanisme, un grand progrès depuis 10 ans, dans le monde de la finance. Si le taux de notoriété de l'épargne solidaire est passé de 13% à 42% auprès des Français, elle ne s'accompagne pas pour autant d'un violent passage à l'acte; seulement 0,1% de leur patrimoine financier est aujourd'hui investi dans la finance solidaire. De nouvelles pistes doivent par ailleurs être privilégiées.

Financement participatif : la collecte va quasiment doubler en 2013 Récolter des fonds auprès des particuliers et les redistribuer sous forme de dons ou de prêts : c'est le principe du « crowdfunding » (financement participatif). En France, ce secteur devient de plus en plus visible. Lors des récentes Assises de l'entrepreneuriat, la ministre déléguée aux PME, Fleur Pellerin, a expliqué regarder « quels pourraient être les verrous réglementaires à faire sauter pour faciliter ce type de financements » . Dans le même temps, l'association regroupant les plates-formes françaises de ce type a lancé une campagne de pédagogie. Dans le monde, ces plates-formes ont récolté 2,7 milliards de dollars en 2012. L'Europe a réuni environ un tiers des fonds de 2012. En 2012, comme en 2013, environ la moitié des fonds collectés correspond à des dons ou sont accordés en échange de cadeaux (réception du livre que l'on a financé, etc.). En moyenne, les projets financés en 2012 s'élevaient à 2.400 dollars (prêts, dons, fonds propres ), loin d'être répartis de façon égale.

Crowdfunding: les ingrédients d'une levée de fonds réussie Vous avez un projet à financer ? Plutôt que de demander à une banque ou à un fonds d'investissement de miser une grosse somme sur votre idée, tentez le crowdfunding, c'est à dire le financement participatif. Un outil que veut d'ailleurs promouvoir la ministre déléguée à l'Economie numérique, Fleur Pellerin. Proposez donc au plus grand nombre d'investir de petits montants, via les réseaux sociaux ou des plateformes dédiées à cette pratique. Commandement n°1: un bon projet tu présenteras C'est assez logique, mais c'est la base. Commandement n°2: une histoire tu raconteras "Un projet, c'est une histoire à raconter", souligne Mathieu Maire du Poset. "Le story-telling est là pour susciter l'empathie, la sympathie", ajoute Nicolas Dehorter, auteur du Guide du crowdfunding, et bloggeur à l'affût des différents modes de financement. Commandement n°3: ton réseau tu solliciteras Des inconnus auront envie d'investir sur votre projet s'ils ont confiance. Commandement n°6: ta communauté tu bichonneras

Expérience de crowdfunding : les erreurs à éviter et idées à conserver Beyond Croissant vient de boucler une collecte de crowdfunding (ou « financement participatif ») de plus 5000 euros sur Kiss Kiss Bank Bank. 60 jours de tension ajoutée à mon quotidien d’entrepreneure, aboutissant heureusement au succès de la campagne, qui était loin d’être acquis. Et si c’était à refaire ? On en apprend tous les jours, voici mon bilan de ces deux mois. Les 5 erreurs que je ne referai pas 1/ Faire comme si tout le monde savait ce qu’est le crowdfunding Au lancement de l’opération de crowdfunding, j’ai diffusé l’information du démarrage et de la durée de la collecte auprès de mes proches, en les renvoyant d’une part à la présentation du projet sur notre blog, d’autre part à la page de présentation du projet sur Kiss Kiss Bank Bank. Je me suis assez rapidement rendue compte qu’à vouloir faire trop court et insister sur l’objectif de la collecte, j’en avais presque oublié d’en rappeler les modalités très concrètes : la majorité des gens ne sait pas ce qu’est le crowdfunding.

Related: