background preloader

Management PostModerne

Management PostModerne
Related:  idéesManagement collaboratifManagement

motivation des organisations post modernes Management Postmoderne ou « Comment s’adapter aux nouveaux leviers de motivation de ses collaborateurs ? » Le monde économique et l´entreprise changent. Une atmosphère postmoderne semble irréversiblement et irrésistiblement émerger sous nos yeux et bouscule le paradigme managériale. Que c´est dur de manager ou d´être managé en 2014 ! Visibilité réduite, changements de cap incessants, une réunion suivie d´une autre, voilà le menu quotidien du manager avec à la clé déstabilisation, démobilisation et saturation des équipes et des individus. Les 3 convictions du manager : Conviction 1: Le besoin de management subsiste. Un management performant n´obéit pas au contexte ou à la conjoncture. Conviction 2 : l’engagement de ses collaborateurs: une question d’intuition L´engagement des collaborateurs est une affaire d´époque et de circonstance. Conviction 3 : le manager postmoderne, un réenchanteur du quotidien Ces 3 convictions plantent le décor de l´hypothèse du management postmoderne. L’initiation*

Hardware et software du manager postmoderne Le disque dur du management est en train de muter ! La raison a largement influencé le management moderne. Le management moderne voulait tout expliquer, tout rationaliser, tout standardiser, tout homogénéiser, tout centraliser : les comportements, les techniques, les processus, les normes…etc. Mais, dorénavant, la raison arrive à saturation chez nos collaborateurs et la passion, les pulsions et les émotions pointent le bout de leur nez pour le meilleur comme pour le pire ! Le tout raisonnable ennuie ou agace. Si le hardware d’un manager peut toujours être défini à partir des 6 dimensions décrites ci-dessus, ce qui fait la différence d’un manager à l’autre, c’est l’association hardware-software ! L’intention => A l’ère postmoderne, elle doit être tout en Noblesse… Avec une forte capacité de séduction. L’expression => A l’ère postmoderne, son unité de mesure doit être la Fécondité L’action => A l’ère postmoderne, elle doit viser l’Excellence

Les 24 styles de management dans le monde Les styles de leadership et de management varient selon les pays. On ne dirige pas une entreprise de la même manière en Allemagne, au Japon, aux Etats-Unis, en Suède ou en France. Tout est une question de culture. Dans son livre "When culture Collide", publié en 1996, le linguiste britannique Richard D. On y apprend notamment, comme le résume Business Insider, que les Britanniques sont plutôt "diplomates", ils aspirent à trouver un compromis juste, tout en étant parfois rudes en affaires. De leur côté, les managers américains sont plutôt agressifs et orientés vers les résultats avant tout. D'autres modèles de leaderships dans le monde ont aussi leurs particularités : en Suède, le management est démocratique et décentralisé, tout le contraire de la France où l'organisation a plutôt tendance à être autocratique et paternaliste, quitte à négliger totalement le point de vue du middle management.

APPRENDRE AUTREMENT - APPRENDRE AUTREMENT est le blog dédié aux approches innovantes de la formation dans les organisations Les 7 compétences clés du travail de demain Michel Serres nous rappelait récemment que l’évolution des technologies nous force à être intelligents. Les technologies révolutionnent en effet notre environnement de travail et nous poussent à développer de nouvelles compétences. De nombreuses prospectives alimentent le débat et mettent en lumière les compétences qui feront la différence sur le marché du travail de demain. Quelles sont les évolutions dans les compétences distinctives ? Quelles doivent être les priorités en termes de développement des compétences ? Essayons de creuser. © Shutterstock Un consensus se dégage autour de 7 compétences Etre compétent dans son travail requiert un savant mix de compétences techniques (les hardskills), comportementales (les softskills), et sectorielles (je maîtrise les enjeux et la culture du secteur d’activité dans lequel j’évolue). 1. 2. Quand on pense au numérique, on pense plus aux outils et aux média (Youtube, twitter,…) que ce que l’on y fait. 3. 4. 5. Une grande motivation. 6. 7.

Mandat impératif Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le mandat impératif est le pouvoir délégué à une organisation ou un individu élu en vue de mener une action définie dans la durée et dans la tâche, selon des modalités précises auxquelles il ne peut déroger. Il s’oppose au mandat représentatif. Définition[modifier | modifier le code] Le « mandatement impératif » est un principe politique, lié à un mode de fonctionnement au niveau organisationnel (une autre méthode élective), qui part de besoins définis par un organisme ou un groupe exerçant ce principe, pour ensuite déléguer, si nécessaire à un ou plusieurs individus (extérieurs ou internes au groupe) une action définie dans la durée et dans la tâche. Il peut y avoir un contrôle, selon le mandat, ou un rapport demandé au mandaté afin que les mandataires soient en lien direct avec le mandat posé, et suivent ainsi la réalité et l'efficacité du mandat. Fondements théoriques[modifier | modifier le code] Limites[modifier | modifier le code]

Management de projet : les 10 étapes clés Rédiger un bilan Souvent négligée, la phase d'archivage et de partage des acquis de l'expérience est pourtant essentielle pour éviter de répéter les mêmes erreurs. Pour Martine Miny, "les compétences doivent survivre au projet". Elle ajoute : "pour capitaliser de façon pertinente, il faut discerner ce qui est lié au contexte de ce qui peut être généralisé." Un point de départ consiste à établir un document de bilan, basé sur le retour des personnes qui ont vécu le projet. Vous y distinguerez les résultats obtenus (produit ou service livré, budget et planning, modifications de la demande initiale opérées en cours de projet), le déroulement du projet (ce qui a bien fonctionné et les problèmes rencontrés, les solutions mises en oeuvre) et vous en tirerez des conclusions sur les erreurs à éviter ainsi que les bonnes pratiques à retenir. Se concentrer sur les difficultés Des réunions d'échange avec d'autres équipes-projet permettent de partager des impressions et des conseils très concrets.

Le Blog de Bernard Devert | Conversations Définition de l'innovation managériale Transformation radicale des modes de collaboration en entreprise en vue : d’évoluer d’une relation « Parent / Enfant » (principe de subordination unilatérale) à « Adulte / Adulte » (principe de Co-responsabilisation) dans le but de : – trouver le plus juste équilibre entre épanouissement personnel et performance professionnelle – créer de nouvelles valeurs pour l’entreprise, ses collaborateurs et son environnement. Selon un sondage mené pour IBM en 2010, 79% des dirigeants mondiaux prévoyaient une très forte augmentation de la complexité du contexte économique dans les 5 années à venir et environ 50% de ces patrons avouaient que leurs organisations n’y étaient pas préparées. Tous les dirigeants s’accordent à dire que la pérennité d’une entreprise repose à présent principalement sur sa capacité d’innovation. Les 5 niveaux d’innovation en entreprise On dénombre 5 niveaux d’innovation en entreprise Pourquoi parler d’innovation managériale ? Qui dit innovation dit invention, nouveauté, création.

Related: