background preloader

IRAK - 10 ans, 100 regards - 2003-2013

IRAK - 10 ans, 100 regards - 2003-2013
Mars 2003 – mars 2013. Dix ans de guerre vus d’Irak et d’ailleurs dans un webdocumentaire enrichi au quotidien jusqu’au au 1er mai – le jour où George Bush déclara la « mission accomplie ». Que sait-on de l’Irak ? Les médias occidentaux, désormais moins prolixes, renvoient de Bagdad l’écho lointain d’un chaos ordinaire. Dans ce webdocumentaire, leur voix occupe la place centrale grâce à leurs reportages vidéo, leurs photos, leurs interviews. Les plumes de trois grands quotidiens européens partenaires – Le Monde, la Süddeutsche Zeitung et The Guardian – enrichissent le tableau. Au final, une ambition : lire ensemble une décennie irakienne sous l’éclairage de ses principaux acteurs. Un travail qui s’inscrit dans la collection entamée avec l’Afghanistan en 2011, à (re)découvrir sur notre site. Les dix univers Choses vues. Regards d’Irakiens. Carnet de route de Feurat Alani. L’œil d’ARTE. Images irakiennes. L’exil. Irak 2.0. Le kiosque à journaux. Coups de crayons. Repères. « Carnet de route »

http://irak.arte.tv/mosaique/

Related:  géopolitique du monde actuel

La guerre du golfe: opération «Daguet»(1991) La guerre du golfe: opération «Daguet»(1991). Durée : 736.2 secondes Bitrate : 0 bits par seconde nombre de frames : 18406 Codec video : h264 Codec audio : aac Hauteur : 272 px Largeur : 368 px Le vingtième anniversaire du déroulement de l’offensive des forces alliées en Irak, entre le 17 janvier 1991 et le cessez-le-feu du 28 février, est l’occasion d’un retour sur les images réalisées par les opérateurs de l’ECPA, présentées dans un montage vidéo d’une douzaine de minutes. Le 2 août 1990, après l’invasion du Koweït par l’Irak dirigé par Saddam Hussein, une force multinationale de libération à prépondérance américaine est constituée, encadrée par différentes résolutions adoptées par le Conseil de sécurité de l’ONU. Dès le 17 janvier, une action aérienne préparatoire commence simultanément avec la mise en place en secret des grandes unités terrestres sur leurs bases de départ à la frontière irakienne.

e-Diasporas The e-Diasporas Atlas is a unique experiment in research on diasporas as well as in publishing, a first in the restitution of scientific findings and their presentation. Historically, the emergence of e-diasporas occurred in tandem with the diffusion of the Internet and the development of multiple online public services. At the end of the 1990s, a number of institutions joined forces with the new ‘e’-technologies (e-administration, e-democracy, e-education, e-healthcare, e-culture, e-tourism), which gave rise to the first presence on the Web of associations run by migrant populations. If the earliest websites were produced by IT professionals, we soon saw the diffusion of the Web in all of the diasporic communities and at all levels. The last ten years witnessed the use of both Webs 1.0 and 2.0 in these communities as well as the widespread appropriation of the various social-networking platforms (Facebook, Twitter, LinkedIn, etc.). An e-diaspora is both ‘online’ and ‘offline’.

Baïkal, miroir de la Russie Le dramaturge russe Anton Tchekhov, qui fit étape à Irkoutsk en juin 1890 alors qu’il faisait route vers Sakhaline (Extrême-Orient russe), reçut les plaintes de ses habitants, rongés par le vague à l’âme. Impossible d’échapper au spleen dans l’immense Sibérie glaciale (six mois d’hiver) et inhabitée (quatre habitants au kilomètre carré pour la région d’Irkoutsk en 2012). Un siècle plus tard, les distractions ne manquent pas. Les nantis festoient au restaurant, les jeunes aux revenus modestes se contentent de bières sirotées sur les berges du fleuve Angara ou encore sous la statue du Tsar Alexandre III toute proche. Avec 100 000 étudiants, la ville conserve un petit air de jeunesse mais elle a perdu son dynamisme d’antan. Ancienne forteresse édifiée en 1660 contre les assauts des hordes tataro-mongoles, la ville fit la prospérité des marchands avant de devenir une terre de bannissement. "Irkoutsk vit tapie dans l’ombre du Baïkal, sans réelle volonté de se développer.

Bienvenue sur le tout nouveau Webdoc.fr ! ← Webdoc.fr C’est vrai, on vous le concède, rien ne semble avoir changé… Le site est toujours aussi (responsive) design, épuré et toujours aussi peu actualisé. Justement… Vu que Webdoc.fr souffre, depuis quelques semaines, du planning chargé de ses rédacteurs, nous avons décidé d’en changer le mode de fonctionnement. Fini les chroniques… Désormais, on gardera notre avis pour nous, plus par manque de temps que par pur égoïsme, vous vous en doutez bien ! En revanche, Webdoc.fr ne va pas mourir, bien au contraire. Nous allons tout simplement en faire un agrégateur manuel, sur lequel vous pourrez trouver tout ce qui se rapporte à l’actualité du webdoc, du transmedia et du crossmedia. On en profitera pour relayer l’actualité du milieu et vous fournir les liens vers les productions et les événements immanquables. D’ailleurs, n’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de la sortie de votre webdoc, de l’organisation d’un événement ou de vos appels à soutien de projets. Alors à très vite !

Innerstaatliche Konflikte Seit Mitte der 1990er Jahre eskalieren weltweit mehr und mehr innerstaatliche Konflikte – mit fatalen Folgen für die Bevölkerung der betroffenen Regionen. Hunger, Vertreibung und Völkermord sind ständige Begleiter dieser neuen Kriege. Zwar ist es in den vergangenen Jahren auch gelungen, eine Reihe dieser Auseinandersetzungen zu beenden. Kolumbien Seit 2012 laufen offiziell Verhandlungen mit der größten Guerilla-Organisation, den FARC, über die Beilegung des bewaffneten Konflikts. Ägypten Drei Jahre nach dem Sturz Mubaraks ist die Begeisterung weitgehender Ernüchterung gewichen. Tunesien Seit dem Umbruch im Januar 2011 ringt Tunesien um einen Weg zur Demokratie. Mali In der Vergangenheit bedrohten Tuareg-Rebellen immer wieder den schwachen malischen Staat. 2012 verbündeten sie sich mit al-Qaida-Gruppen und konnten nur mit einer französisch-tschadischen Militärintervention zurückgedrängt werden. Südafrika Südafrika ist ein Beispiel für einen insgesamt erfolgreichen Friedensprozess. Libyen

Bienvenue aux Nations Unies 24 janvier 2013. La géopolitique, ça sert, aussi, à lire des livres! | Géopolitique Que l’on me pardonne ce jeu de mots avec l’ouvrage fondateur d’Yves Lacoste, La géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre, qui fit scandale en 1976. Réédité en 2012 à La Découverte, j’en conseille la lecture à quiconque veut s’initier à ce qu’est la géopolitique en suivant l’itinéraire et les réflexions claires et nettes d’un grand géographe. Et pour continuer le plaisir de lecture, les éditions Choiseul ont publié en 2010 une série d’entretiens entre Yves Lacoste et Pascal Lorot autour du titre La géopolitique et le géographe : l’occasion de revenir sur son itinéraire intellectuel et d’interroger les différentes définitions et applications de la géopolitique en les confrontant au terrain actuel (la nation, la décolonisation, la Chine, l’Occident, etc.). C’est quoi, la géopolitique ? Trois fondamentaux Je conseille trois ouvrages, pour le plaisir que j’ai à les utiliser, et l’accessibilité de leur langue. - Patrice Gourdin, Géopolitiques, manuel pratique (Choiseul, 2010).

Vivement l'Europe Nagorny-Karabach Dr. Uwe Halbach ist seit 2001 wissenschaftlicher Mitarbeiter der Stiftung Wissenschaft und Politik in Berlin und war zuvor seit 1986 am Kölner Bundesinstitut für ostwissenschaftliche und internationale Studien tätig. Seine Forschungsgebiete sind der Kaukasus, die Politik Russlands im postsowjetischen Raum und der Islam in Russland und im GUS-Raum. Anfang April 2016 kam es zu den heftigsten Zusammenstößen zwischen armenischen und aserbaidschanischen Truppen im Konflikt um Nagorny (Berg-)Karabach seit Ende des "ersten" Karabach-Kriegs 1994. Das Panzerdenkmal in Schuschi, Nagorny-Karabach (Bergkarabach). (© picture-alliance, ZB) Aktuelle Situation Seit Sommer 2014 nahmen die gewaltsamen Zwischenfälle an der Waffenstillstandslinie (Line of Contact) um Berg-Karabach, aber auch an einigen Abschnitten der geschlossenen Staatsgrenze zwischen Armenien und Aserbaidschan, zu. Zu den aktuellen Faktoren gehören auch die Wirtschaftskrisen in beiden Konfliktstaaten. Ursachen und Hintergründe Literatur

Génocide Rwandais, Génocide Arménien, Cour pénale internationale, Auschwitz-Birkenau | 27 janvier : Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité Fred nous emmène à la Haye, pour visiter la Cour pénale internationale. Cette cour particulière s'occupe de juger les crimes de guerre, les génocides et les crimes contre l'humanité. Dans son camion laboratoire, Jamy nous apporte les éléments nécessaires pour comprendre la distinction entre ces trois types de crimes. Il en profite aussi pour expliquer comment l'ONU a créé le tribunal pénal international de l'ex-Yougoslavie et celui du Rwanda. Coalition pour la Cour pénale internationale Site officiel de la Cour pénale internationale Le génocide rwandais débute le 7 avril 1994 et dure cent jours. Plus d'un million de personnes, juives pour la plupart furent exterminées à Auschwitz-Birkenau, le plus vaste système concentrationnaire construit par les nazis. Aucun trackback pour l'instant

Related: