background preloader

Presse - Article - Réinventer son modèle économique : 4 exemples venus de la presse américaine

Presse - Article - Réinventer son modèle économique : 4 exemples venus de la presse américaine
Depuis le tournant des années 2000, les journaux souffrent de l’affaiblissement de leur business model traditionnel. Les remèdes pour lutter contre l’érosion de leurs revenus semblent indissociables d’une vague d’innovations, néanmoins freinée par la raréfaction de leurs ressources. L’attentisme et la diabolisation du numérique ont cédé la place à une prise de conscience de l’urgence d’agir, parce qu’au-delà de pertes qui se creusent chaque année, le paysage médiatique est aussi une scène d’où certains acteurs viennent à disparaître (il suffit de citer en France l’exemple de France Soir). Le tableau est pourtant loin d’être morose, puisque certains éditeurs s’illustrent par leur capacité à prendre des risques pour mener des initiatives novatrices, dont les premiers succès sont quantifiables. C’est le message véhiculé par un rapport réalisé dans le cadre du Pew Research Project for Excellence in Journalism aux États-Unis. Les quatre titres de presse étudiés par le Pew Research Center

http://www.inaglobal.fr/presse/article/reinventer-son-modele-economique-4-exemples-venus-de-la-presse-americaine?tq=6

Related:  Business Modèle (en général)Business ModelBusiness Models

L’imitation créative comme stratégie d’innovation de business model Le recours aux analogies et à l’imitation créative est un puissant levier d’innovation de business model. Il s’agit de s’inspirer des processus, méthodes, business models en vigueur dans d’autres industries de manière à examiner si ceux-ci peuvent être appliqués dans l’activité de l’entreprise. L’innovation peut être déclenchée par une remise en cause systématique de chaque composante du modèle d’affaires. On s’interrogera par exemple sur les segments clients visés par l’offre : et si nous vendions nos produits à nos concurrents ? L’étude de cas de Los Grobo, premier producteur de soja et de blé en argentine, montre que ce dernier réalise près de 70% de son CA en vendant des prestations de services agro-alimentaires à ses concurrents directs. Ce business model est le nouveau moteur de croissance de l’entreprise.

La source du dilemme de l’innovateur ou la tragédie du modèle d’affaire: 4 – La réponse organisationnelle Ce billet est le quatrième d’une série sur l’innovation de rupture et le modèle d’affaire. Nous avons vu dans les deux premières parties de cette série consacrée à l’innovation de rupture que le modèle d’affaire d’une entreprise détermine quelles opportunités elle trouve attractive ou pas. Cela explique le ‘dilemme de l’innovateur’ mis en lumière par le chercheur Clayton Christensen, selon lequel une entreprise peut rester inactive face à une rupture qu’elle a pourtant parfaitement identifiée, que cette rupture soit de nouveau marché ou qu’elle soit ‘par le bas’. La raison est que le modèle d’affaire, qui repose pour fonctionner sur les ressources, processus et valeurs (RPV) uniques mises en oeuvre par l’entreprise, rend les ruptures inattractives. Regardons maintenant quelles sont les implications de ce résultat en termes organisationnels. La séparation de l’entité innovante ne va toutefois pas sans poser problème.

Le défi du changement de business model pour l’entreprise existante: le modèle RPV appliqué au cas d’Unilever au Brésil Les entreprises existantes éprouvent souvent des difficultés à viser des marchés entièrement nouveaux, un problème qui a été caractérisé comme le "dilemme de l’innovateur" par Clayton Christensen, spécialiste de l’innovation. Pour comprendre pourquoi, Christensen utilise un une théorie qu’il intitule RPV pour Resources, Processes, Values (Ressources, Processus et Valeurs). La théorie RPV indique que ses ressources, processus et valeurs définissent collectivement les forces et les faiblesses d’une entreprise, ainsi que ses "angles morts".

La source du dilemme de l’innovateur ou la tragédie du modèle d’affaire: 3 – Les trois types de clients Ce billet est le troisième d’une série sur l’innovation de rupture et le modèle d’affaire. L’un des impératifs les plus dangereux qui soient, et que l’on rencontre pourtant à tout bout de champ, est celui d’être "orienté-client". Par cet anglicisme, ce que l’on veut dire c’est que les entreprises qui réussissent sont celles qui connaissent parfaitement leurs clients et répondent à leurs moindres souhaits. Or dans la première partie de cette série, nous avons, au travers de l’exemple du fabricant d’imprimante, montré que ce n’était pas toujours vrai. En effet, lorsque le fabricant va proposer sa nouvelle imprimante jet d’encre, dont le prix d’achat est inférieur mais le coût à l’impression supérieur, ses clients n’en veulent pas, et trouver ceux qui pourraient être intéressés (les "non-clients" actuels) est difficile, sans même parler de la difficulté qu’il y aurait à les atteindre.

Economie de fonctionnalité: concilier les inconciliables La crise écologique est de plus en plus prise en charge par la pensée économique, mais également par les entreprises elles-mêmes. Cette prise de conscience s’est intensifiée en gagnant en visibilité avec des événements tels que le Grenelle de l’Environnement. Différentes approches émergent pour tenter de diminuer les impacts environnementaux de la production et de la consommation de biens manufacturés. Définir le business model de sa création d'entreprise - Portail CCI Une fois l'idée d'entreprise trouvée, il convient de s'assurer qu'elle pourra générer des gains avec les ressources allouées. En ce sens, le business model est le coeur du business plan. Le business model est un outil de réflexion qui permet de cartographier les éléments clés de votre projet de création et de les organiser en un tout, d'abord cohérent, ensuite pertinent et, souhaitons-le, innovant. C'est une sorte de mémo évolutif avec le temps.

Places de marché de prestations intellectuelles – Typologie et Courbe de valeur Ce post s’inscrit dans le cadre de notre dossier consacré aux plateformes de Crowdsourcing positionnées sur le marché du savoir, cf. Sommaire du dossier Nous avons étudié dans un précédent article le business model “low cost” des places de marché pour freelances ; Codeur, Freelancer et Odesk. Il est intéressant pour compléter cette analyse d’ébaucher une étude de l’industrie et de la concurrence afin de situer ces plateformes dans le cadre plus général des places de marché de prestations intellectuelles (1). Pour ce faire, nous proposons dans un premier temps une grille de lecture et une typologie réalisées sur la base de caractéristiques de fonctionnement des plateformes.

5 Min pour aller au-delà du business model canvas Depuis 2006 j’utilise régulièrement différents outils de modélisation des activités économiques des entreprises avec qui je travaille. La plupart des personnes sérieusement impliquées dans la stratégie des entreprises évitent jusqu’au dernier moment de se lancer dans des business plans. Surtout avec de jeunes entreprises, où les projections à 5 ans sont toutes plus floues et absurdes les unes que les autres.

La source du dilemme de l’innovateur ou la tragédie du modèle d’affaire: 1 – La rupture de nouveaux marché Ce billet est le premier d’une série sur l’innovation de rupture et le modèle d’affaire. L’incapacité des entreprises existantes à tirer parti des ruptures de leur environnement continue de susciter la surprise. Pourtant, le chercheur Clayton Christensen a depuis longtemps montré en quoi cet échec n’était du ni à un manque de ressources, ni à la vitesse du changement, ni à une incapacité du management des entreprises. Au contraire, cette incapacité est due au modèle d’affaire et, au-delà, à l’identité de l’entreprise elle-même.

Le business model, un élément clé de votre performance Stratégie Le 05/05/2015 La profitabilité d’une entreprise peut résulter du caractère novateur de ses produits ou de ses services. Mais lorsque ces derniers ne le sont pas réellement, ce qui correspond à bien des cas, c’est la manière de procéder et donc le business model qui l’est.

Quels modèles pour la vente de livres numériques A la page, au chapitre, à l’infini : comment lit-on à l'heure du numérique ? Alors que les usages changent avec le numérique, le secteur du livre cherche encore ses modèles économiques, de distribution, de rémunération des auteurs. Et les géants comme Amazon n’en finissent pas de venir le bousculer. Mais le livre peut-il adopter les mêmes stratégies que les autres industries culturelles ? Par Catherine Petillon, avec vos réactions.

Comprendre les "modèles d'affaires" - Comprendre Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions d'Aurélien Duthoit Les dernières émissions

Related: