background preloader

Protection de l'enfance - Protection de l'enfance et Ecole

Protection de l'enfance - Protection de l'enfance et Ecole
La ratification par la France, le 2 septembre 1990, de la convention des droits de l'enfant, en particulier son article 19, a institué la nécessaire prise en compte, par les institutions et l'ensemble des citoyens, du droit de l'enfant à être protégé de toute forme de maltraitances. Les parents sont les premiers protecteurs de leur enfant. L'autorité parentale est définie dans l'article 371-1 du Code civil comme "un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l'intérêt de l'enfant". Lorsque les parents rencontrent des difficultés dans l'exercice de leur responsabilité, la législation prévoit deux modes de protection : la protection administrative, sous l'autorité du président du conseil départemental et la protection judiciaire sous l'autorité de la justice. Définition de la protection de l'enfance Au-delà des enfants maltraités, la protection de l'enfance concerne les mineurs en danger ou en risque de l'être. L'Éducation nationale et la réforme de 2007 Les protocoles Related:  Enfants placés et écoleTRCNEDATConc

ODAS :: Réécoutez l'émission de France culture consacrée à l'aide sociale à l'enfance. Parmi les nombreux témoignages recueillis, retrouvez ceux de Karine Senghor, organisatrice des Assises nationales de la protection de l’enfance, de Jean-Louis Sanchez, fondateur et délégué général de l’ODAS, ainsi que de nombreux autres professionnels et usagers de la protection de l’enfance. En donnant la parole à ceux qui incarnent la protection de l’enfance, enfants, parents, juges des enfants, avocats de la famille, magistrats, assistantes sociales, directeurs de foyer, éducatrice(teur)s, famille(s) d’accueil, psychiatres et psychologues de l’enfance, ex-directeur de DDASS, chercheuses, sociologues, représentants d’organisations nationales… Ce documentaire nous entraine dans le quotidien de travailleurs de l’humain pris en étau entre parents et enfants ; il fait apparaître par touches, un portrait de la protection de l’enfance. Reécouter l’émission : >>Télécharger le programme

Fonctionnement des écoles - Sorties scolaires : vos questions, nos réponses Cette page rassemble les réponses aux questions les plus fréquemment posées à l'administration au sujet des sorties scolaires dans le premier degré. Elles sont regroupées par thèmes. La question du financement des sorties scolaires dans les collèges et lycées est développée dans la page second degré. Modalités de financement pour les sorties scolaires Quelles sont les différentes possibilités de financement des sorties scolaires ? D'une façon générale, le coût des sorties restant à la charge des familles doit rester limité. Champ d'application des circulaires du 21 septembre 1999 et du 5 janvier 2005 Ces circulaires s'appliquent-t-elles à l'intérieur de l'école ? - pour l'agrément des intervenants extérieurs ? - pour les formes d'organisation pédagogique ? Les dispositions de la circulaire du 3 juillet 1992 s'appliquent lors de la participation d'intervenants extérieurs pour les activités organisées à l'école comme pour celles organisées à l'extérieur de l'école. Notion de sorties régulières

ODAS :: Développement social et protection de l’enfance Comment ne pas rappeler pour commencer les enseignements de l’Observatoire national de l’action sociale (ODAS) qui, lorsqu’il réalisait l’enquête sur les signalements d’enfants en danger [1], avait montré que les services de protection de l’enfance n’intervenaient que dans un cas sur cinq pour des raisons de maltraitance avérée, qu’il s’agisse de violence physique, psychologique ou d’abus sexuel. Dans les autres cas, il s’agissait de familles qui ne pouvaient assurer à leurs enfants les conditions élémentaires de socialisation. Et contrairement aux idées reçues, les raisons ne sont que rarement économiques (du moins directement), mais principalement éducatives avec des parents se montrant de plus en plus immatures et dépressifs. Autant de faiblesses largement dues au délitement des liens sociaux et familiaux, qui isolent les parents et les enferment dans leur malaise, compromettant la socialisation des enfants et leurs chances d’intégration future dans la société.

Fonctionnement des écoles - Surveillance des élèves L'institution scolaire assume la responsabilité des élèves qui lui sont confiés : il lui appartient de veiller à ce qu'ils ne soient pas exposés à subir des dommages et qu'ils n'en causent pas à autrui. Cette responsabilité s'étend à l'intérieur des locaux scolaires ainsi qu'à l'extérieur dès lors que des enseignements s'y déroulent. Elle concerne les enseignants ainsi que toute personne qui participe à la mission éducative de l'école. Quand doit-on surveiller les élèves ? Durée La surveillance couvre l'ensemble des activités prises en charge par l'école, qu'elles soient obligatoires ou facultatives, et toute la durée au cours de laquelle l'élève est confié à l'institution scolaire. Accueil Les élèves sont accueillis dix minutes avant le début de chaque demi-journée de classe. Sortie des élèves La sortie individuelle La sortie en groupe À l'occasion des sorties scolaires, la surveillance reste constante pendant le trajet et pendant l'activité. Qui est chargé de la surveillance des élèves ?

4041 enfants victimes de maltraitances à La Réunion Selon la définition de l’O.D.A.S (Observatoire Décentralisé de l’Action Sociale) "l’enfant maltraité est celui qui est victime de violences physiques, cruauté mentale, agressions sexuelles, négligences lourdes ayant des conséquences graves sur son développement physique et psychologique". Hier, le beau-père du jeune Kaylan, 2 ans, a reconnu avoir brutalisé ce garçonnet pendant de longues semaines. Cet homme âgé d’une vingtaine d’années a été placé en détention provisoire après avoir été mis en examen pour "violences habituelles sur un mineur de moins de quinze ans ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Ce drame qui a coûté la vie au petit Kaylan n’est malheureusement pas un cas isolé. Plus de 4000 cas d’enfants victimes de maltraitances, de carences affectives, éducatives (...) ont été recensés l’an dernier à La Réunion. Un constat alarmant réalisé par la Cellule de recueil des informations préoccupantes (CRIP).

Fonctionnement des écoles - Surveillance des élèves L'institution scolaire assume la responsabilité des élèves qui lui sont confiés : il lui appartient de veiller à ce qu'ils ne soient pas exposés à subir des dommages et qu'ils n'en causent pas à autrui. Cette responsabilité s'étend à l'intérieur des locaux scolaires ainsi qu'à l'extérieur dès lors que des enseignements s'y déroulent. Elle concerne les enseignants ainsi que toute personne qui participe à la mission éducative de l'école. La circulaire n°2014-089 du 9 juillet 2014 modifie la circulaire n°97-178 du 18 septembre 1997 relative à la surveillance et la sécurité des élèves dans les écoles maternelles et élémentaires publiques. Quand doit-on surveiller les élèves ? Durée La surveillance couvre l'ensemble des activités prises en charge par l'école, qu'elles soient obligatoires ou facultatives, et toute la durée au cours de laquelle l'élève est confié à l'institution scolaire. Accueil Les élèves sont accueillis dix minutes avant le début de chaque demi-journée de classe. Les modalités

Formation : Le placement familial de la pratique à la théorie. L'approche de Myriam David. L'ouvrage de Myriam David "Le placement familial ; de la pratique à la théorie" (éditions ESF 1989) est considéré par la plupart des praticiens du placement familial comme une "bible". Ce livre de référence est aussi un livre indispensable pour toutes les problématiques de placement, donc pour les éducateurs qui travaillent en Maisons d’enfants, mais aussi en AEMO. Les analyses de Myriam David sont remarquablement présentées , avec des synthèses dans de petits encadrés et un sommaire qui en fait aussi un dictionnaire. Les résumés encadrés forment un hypertexte donnant les points essentiels, le cœur de ses explications. C’est le propre du placement familial de faire de cet enfant un enfant partagé, divisé, qui lutte compulsivement pour et contre son appartenance tantôt à l’une, tantôt à l’autre de ses deux familles. Ce livre pointe la nécessité d’une évaluation globale, que l’urgence peut interdire. L’analyse des obstacles à la préparation des placements est donc un chapitre fondamental.

Fonctionnement des écoles - Les écoles maternelles et élémentaires publiques Cette page est modifiée dans la perspective de l'évolution de l'organisation des enseignements à la rentrée 2017. Enjeux et acteurs du fonctionnement des écoles Le bon fonctionnement des écoles, qui n'ont pas le statut d'établissement public, résulte de la coopération entre les différents acteurs de la communauté éducative. Ceux-ci se conforment à une réglementation qui permet de garantir l'accueil et l'éducation des jeunes élèves. La circulaire n°2014-088 du 9 juillet 2014 relative au règlement type départemental des écoles maternelles et élémentaires publiques précise les différentes règles qui organisent la vie de l'école. L'ensemble des règles qui prévalent en matière de fonctionnement des écoles du premier degré sont en effet précisées dans cette circulaire, notamment : Répartition des compétences entre l'Etat et la commune Les compétences respectives de l'Etat et de la commune en matière de gestion de l'école sont bien différenciées. Ouverture de l'école sur le monde Commune État Statut

Formation : L'apport de la CODE concernant la situation des enfants placés. La Coordination des ONG pour les droits de l'enfant (CODE)est un organisme belge qui produit des rapports remarquables, appuyé sur un travail démocratique de recherche : les militants, les chercheurs, les experts et les professionnels dialoguent et ce dialogue permet d’accéder au repérage de nombreuses tensions contradictoires. Ainsi dans le tome un, le point de départ est le paradoxe suivant : "l y a, d’une part, la perspective voire l’idéologie de la protection de la famille (importance de connaître ses origines mais aussi de vivre avec ses parents ou à tout le moins de rester en contact avec eux) ; d’autre part, il y a celle de la protection de l’enfant, qui soulignera plus rapidement les effets néfastes pour l’enfant de certains environnements familiaux voire le risque de maintenir, dans certaines circonstances particulières, des contacts entre l’enfant et sa famille."

MENE1504759A Article 1 - Le programme d'enseignement de l'école maternelle est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - Les dispositions relatives au programme de l'école maternelle figurant à l'annexe de l'arrêté du 9 juin 2008 susvisé sont abrogées. Article 3 - Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur à compter de la rentrée scolaire 2015. Article 4 - La directrice générale de l'enseignement scolaire est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 18 février 2015 Pour la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche et par délégation, La directrice générale de l'enseignement scolaire, Florence Robine Annexe - Programme de l'école maternelle Retrouvez en intégralité le programme d'enseignement de l'école maternelle, qui entre en vigueur à la rentrée 2015, sous sept formats différents : L'école maternelle : un cycle unique, fondamental pour la réussite de tous 1. 1.1. 2.

Formation : Le Placement familial : un long travail pour passer du conflit d’appartenance à l’acceptation d’une double appartenance. L’accueil d’enfants et d’adolescents en famille d’accueil est peut-être un «mal nécessaire» (selon les termes de P.D. Steinhaueur) mais il expose les différents acteurs de cette mesure de placement à une contradiction, contradiction qui peut devenir un paradoxe si elle n’est prise en compte et symbolisée. Cette contradiction fondamentale est que d’une part, le quotidien partagé dans la durée produit de la parenté et que d’autre part cette parenté d’accueil n’est reconnue ni légalement, ni culturellement, ni dans le champ professionnel du travail social. La parenté ainsi créée peut-être additionnelle ou se substituer à la parenté d’origine. La question de la durée La contradiction en placement familial repose donc sur le fait que l’accueil change complètement de sens avec la durée et qu'il peut coincer l'enfant dans deux injonctions contradictoires : [1] Myriam David, in “Le placement familial.

Related: